Restez connectés avec nous

Ligue 1

PSG-Lille : Les notes des Parisiens

Homme du match – Sissoko (7) : Agressif, solide et appliqué, l’ancien Turinois a passé la dernière demi-heure en boitant, mais il a serré les dents pour ne pas demander le changement. Une fois de plus, il a impressionné face à un milieu de terrain lillois pourtant très compliqué à gérer. A écopé d’un carton jaune (63e).

Sirigu (7) : En difficulté en début de match, à l’image de ce contrôle manqué (5e) ou de cette hésitation dans les airs (13e), il s’est ensuite ressaisi pour aller crescendo, jusqu’à cette parade décisive devant Jelen à la 93e. Scandé par le Parc dans les secondes qui ont suivi.

Jallet (6) : Cantonné à son rôle défensif pour contrer Hazard, il a été bon puisque le Belge ne s’est quasiment pas montré dangereux, sauf à la 78e, mais là-encore, l’ancien Lorientais était présent. Avec 61 ballons joués, il est le Parisien qui en a touché le plus.

Bisevac (6,5) : Relativement serein dans la plupart de ses interventions (27e, 48e, 59e), il a aussi été solide dans le jeu aérien et a réussi 92 % de ses passes. Le Serbe a été le maître de la défense parisienne.

Camara (5,5) : Titularisé, brassard de capitaine au bras, pour pallier la douleur à la cuisse de Sakho, il a été averti très tôt (9e) en plus d’avoir réalisé un début de match fébrile. Mais cela ne l’a pas empêché de réaliser une prestation honorable et d’être celui qui a gagné le plus de ballons (21). Il s’est même permis un sombrero (18e).

Cearà (5) : Une nouvelle fois préféré à Tiéné et Armand à gauche, il a lui aussi fait son boulot en empêchant notamment Debuchy de centrer. Sans faire de bruit, le Brésilien est en train de s’imposer à ce poste mais son apport offensif est beaucoup trop faible.

Sissoko (7) : Voir plus haut.

Bodmer (4,5) : Parfois pris de vitesse par Hazard, il a joué assez bas mais a tout de même eu une bonne propension à se projeter vers l’avant. Mais dans les périodes où les Parisiens ne dominent pas dans la possession, il est parfois transparent et son impact physique est trop limité. Plus haut après la rentrée d’Hoarau (80e), il s’est précipité sur un centre tendu de Jallet (88e).

Pastore (5,5) : Remplacé par Armand sous de copieux sifflets (80e), l’Argentin a certainement (et logiquement) dû trouver sévère la réaction du Parc. Mais il a, c’est vrai, manqué quelques passes et contrôles assez simples, il n’a tiré qu’une fois sans accrocher le cadre. Cependant, il aurait encore une fois pu être passeur décisif si Gameiro s’était montré plus efficace devant le but.

Ménez (4) : Averti à la 70e, l’ancien Romain a été l’auteur d’efforts défensifs remarqués. Offensivement, il a toutefois fait de très nombreux mauvais choix, notamment ceux de ne pas servir Gameiro à la 56e et d’oublier les montées pourtant très bonnes de Jallet. Grondé par les supporters à chaque fois qu’il a temporisé au lieu de centrer, il ne s’en tire pas avec la moyenne.

Nenê (5) : Efficace dans la percussion par intermittence, le Brésilien n’a pas été en réussite sur coups de pied arrêtés, à l’image de ce corner rentrant repoussé par Landreau (17e). Il a aussi oublié Gameiro (53e), mais ces retours défensifs ont été plus tranchants que ceux de Ménez.

Gameiro (4,5) : Pas souvent servi dans de bonnes conditions face à la charnière Basa-Chedjou, l’ancien Lorientais aurait tout de même pu (dû ?) convertir l’offrande de Pastore à la 20e. Même s’il n’a pas énormément d’occasions à se mettre sous la dent, on demande un peu plus d’efficacité de la part d’un buteur de sa trempe. Remplacé par Hoarau (80e), qui a vainement dévié quelques ballons.

Derniers articles

Autres articles présents dans Ligue 1