Restez connectés avec nous
PSGBordeaux - Gourvennec Ça dépend beaucoup d’eux...Nous allons nous battre

Adversaires

PSG/Bordeaux – Gourvennec « Ça dépend beaucoup d’eux…Nous allons nous battre »

Au Paris Saint-Germain, les esprits sont aujourd’hui plutôt tournés vers la réception du Bayern Munich ce mercredi lors de la 2e journée de la phase de groupes de Ligue des Champions. Mais Bordeaux vient aussi bientôt au Parc des Princes, puisque ce sera samedi dans le cadre de la 8e journée de Ligue 1. Une rencontre évoquée hier par le coach bordelais Jocelyn Gourvennec sur beIN Sports dans l’émission Tribune Sports.

« Pour le résultat, on verra. On a eu deux bons exemples sur les deux derniers matchs. Lyon a fait un grand match au Parc. Ça n’a pas été suffisant mais ce n’est pas passé loin, ils ont manqué de réussite entre les barres et les csc. Puis Montpellier a fait un gros match défensif et a accroché Paris. Il faut s’inspirer d’eux et on se donne comme objectif de faire un grand match. On sait que contre Paris ça ne sera pas toujours suffisant. Au moins qu’on joue à un très bon niveau par rapport à notre niveau et nous verrons.

Le match contre Paris est toujours particulier. Vous pouvez faire un match pas mal et prendre une valise. Vous pouvez passer à travers et perdre de justesse. Ça dépend beaucoup d’eux car ils ont un niveau très élevé. Les matches aller et retour contre le PSG ne sont jamais révélateurs de ce qu’on peut faire dans une saison. Nous allons nous battre pour quelque chose. »

Les clefs du match reviennent au PSG.

Lyon et Montpellier ont su gêner le PSG avec des défenses très regroupées et beaucoup d’agressivité. Il est logique que les prochains adversaires pensent à faire la même chose. Il est presque impossible pour eux de rivaliser dans le jeu. Alors il faut défendre et espérer quelque chose sur contre ou coup de pied arrêté. Ce n’est pas spectaculaire ou courageux, mais le but est de marquer des points.

C’est au PSG de trouver des solutions. Il n’y a pas surprise à rencontrer un bloc défensif, il faut donc avoir les armes pour les faire céder. Ce qui ouvrira les rencontres et permettra d’avoir encore plus d’occasions. Cependant, il faut déjà avoir le bon état d’esprit, du mouvement et de la créativité. Paris en est largement capable. Cela a grandement manqué à Montpellier, mais il y avait des éléments qui peuvent expliquer (pas excuser) : la Ligue des Champions très proche, le terrain pitoyable et des absents importants. Avec des Parisiens en petite forme, il ne s’est donc pas passé grand-chose. La rencontre dépend, comme le dit Gourvennec, en grande partie d’eux en Ligue 1. Il faudra mettre les bons ingrédients cette semaine.

ils seront en concurrence avec eux-même’

Le coach bordelais a aussi été questionné sur la course au titre, puisque son équipe est 3e à 4 points et toujours invaincue, mais il ne pense pas pouvoir suivre le PSG.

« Le titre? Il n’y aura pas de concurrence cette année avec le PSG. Sur ce que je vois depuis le début de saison, je crois qu’ils seront en concurrence avec eux-même. Le niveau est encore monté d’un cran. Ils ont un joueur plus que galactique, plus les autres, plus ceux sur le banc. Je pense qu’ils seront très au-dessus. »

Le PSG est le favori pour le titre et on s’attend à ce qu’il gagne la majorité de ses matchs, mais il faut se méfier de l’AS Monaco. Bizarrement, après une saison pourtant remarquable, l’ASM ne semble toujours pas être pris très au sérieux pour la concurrence au titre. C’est toujours le PSG dont il faut se méfier, alors la Ligue 1, peut-être pas assez attentive, n’arrête pas de se faire surprendre par les Monégasques. A part si ce phénomène s’arrête, tous les points perdus en route risquent d’être importants.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires