Ligue 1

PSG/TFC – Ménès « Ce 0-0 est le cinquième nul concédé au Parc cette année. C’est trop »

Ligue 1 - Pierre Ménès "Vu ce qu'ils ont vécu, c'est l'essentiel"
Publie le 20/02/2017 a 20:49



  • Pierre Ménès, journaliste sur Canal+, revient sur son blog sur la rencontre d’hier soir opposant le Paris Saint-Germain au Toulouse FC (0-0, 26e journée de Ligue 1). Un match nul qui montre une certaine incapacité des Parisiens à enchaîner les très bonnes prestations en championnat.

    « Le retour à l’ordinaire a fait beaucoup de mal à un PSG évidemment méconnaissable par rapport à sa prestation contre Barcelone.

    En même temps, les locaux ont joué contre une équipe regroupée à dix derrière quasiment tout le match. Mais ce n’est ni une excuse ni une surprise que Toulouse vienne au Parc pour prendre un point. D’ailleurs, les coéquipiers de Marquinhos n’ont pas eu tant d’occasions que ça.

    Par contre, ils auraient pu bénéficier d’au moins un penalty sur une main de Trejo en première période ou sur la charge de Moubandje contre Aurier en fin de match.

    Mais clairement, Paris ne peut pas s’abriter derrière ça. Ce 0-0 est le cinquième nul concédé au Parc cette année. C’est trop. Emery a essayé de changer les choses en faisant entrer Verratti après le repos. Le petit Italien a failli transformer le match mais n’a finalement pas suffi.

    Ce résultat accrédite la thèse qu’il existe deux visages du PSG : un en Ligue des Champions et l’autre en Ligue 1. Et pour l’instant, celui du championnat est encore très loin du niveau des saisons précédentes. »

    Paris alterne trop entre le très bon et le mauvais.

    Clairement, le PSG d’hier soir était terriblement loin de celui aperçu mardi dernier contre le Barça. On pouvait s’attendre à ce que ce soit un peu moins bien, puisqu’il y a de la fatigue pour les joueurs qui étaient titulaires lors des deux matchs. Mais on attendait tout de même un certain niveau. Il a manqué de l’application dans les passes et les tirs, ainsi que de l’envie dans les accélérations et certains duels. Le fait que les doublures ont beaucoup déçu, comme les latéraux Serge Auriet et Scherrer Maxwell.

    Il y a tout de même eu des occasions et des penaltys qui auraient pu être sifflés, mais Paris doit faire mieux. Il aurait fallu cadrer les frappes et réussir les centres, par exemple. Il reste assez étrange de voir comme ce PSG peut être magnifique sur certains matchs et insuffisant sur d’autres. Une irrégularité qu’Unai Emery doit vite régler pour que Paris puisse être champion.

    Publie le 20/02/2017 a 20:49

    PSG/TFC – Ménès « Ce 0-0 est le cinquième nul concédé au Parc cette année. C’est trop »

    Pierre Ménès, journaliste sur Canal+, revient sur son blog sur la rencontre d’hier soir opposant le Paris Saint-Germain au Toulouse FC (0-0, 26e journée de Ligue 1). Un match nul qui montre une certaine incapacité des Parisiens à enchaîner les très bonnes prestations en championnat.

    « Le retour à l’ordinaire a fait beaucoup de mal à un PSG évidemment méconnaissable par rapport à sa prestation contre Barcelone.

    En même temps, les locaux ont joué contre une équipe regroupée à dix derrière quasiment tout le match. Mais ce n’est ni une excuse ni une surprise que Toulouse vienne au Parc pour prendre un point. D’ailleurs, les coéquipiers de Marquinhos n’ont pas eu tant d’occasions que ça.

    Par contre, ils auraient pu bénéficier d’au moins un penalty sur une main de Trejo en première période ou sur la charge de Moubandje contre Aurier en fin de match.

    Mais clairement, Paris ne peut pas s’abriter derrière ça. Ce 0-0 est le cinquième nul concédé au Parc cette année. C’est trop. Emery a essayé de changer les choses en faisant entrer Verratti après le repos. Le petit Italien a failli transformer le match mais n’a finalement pas suffi.

    Ce résultat accrédite la thèse qu’il existe deux visages du PSG : un en Ligue des Champions et l’autre en Ligue 1. Et pour l’instant, celui du championnat est encore très loin du niveau des saisons précédentes. »

    Paris alterne trop entre le très bon et le mauvais.

    Clairement, le PSG d’hier soir était terriblement loin de celui aperçu mardi dernier contre le Barça. On pouvait s’attendre à ce que ce soit un peu moins bien, puisqu’il y a de la fatigue pour les joueurs qui étaient titulaires lors des deux matchs. Mais on attendait tout de même un certain niveau. Il a manqué de l’application dans les passes et les tirs, ainsi que de l’envie dans les accélérations et certains duels. Le fait que les doublures ont beaucoup déçu, comme les latéraux Serge Auriet et Scherrer Maxwell.

    Il y a tout de même eu des occasions et des penaltys qui auraient pu être sifflés, mais Paris doit faire mieux. Il aurait fallu cadrer les frappes et réussir les centres, par exemple. Il reste assez étrange de voir comme ce PSG peut être magnifique sur certains matchs et insuffisant sur d’autres. Une irrégularité qu’Unai Emery doit vite régler pour que Paris puisse être champion.




  • Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Adrotitanique

      Oui on est d accord

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Meunier "Cette saison je pense que le niveau de motivation est encore monté d’un cran"

    Meunier « Cette saison je pense que le niveau de motivation est encore monté d’un cran »

    Club

    Sur le site officiel du Paris Saint-Germain, le latéral Thomas Meunier (26 ans) est revenu sur ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Meunier "Cette saison je pense que le niveau de motivation est encore monté d’un cran""
    1 day ago
    Flavien Casinia mis à jour un post"Roustan "Neymar? Même après la remontada il y en avait que pour Messi""
    2 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Le PSG remporte largement le Classico après avoir été mené de 2 buts

    Féminines – Le PSG remporte largement le Classico après avoir été mené de 2 buts

    Actu Féminin

    Ce samedi, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain était en déplacement à Marseille pour le compte de ...

    Vidéos PSG

    PSG/TFC – Ménès « Ce 0-0 est le cinquième nul concédé au Parc cette année. C’est trop »

    Ligue 1 - Pierre Ménès "Vu ce qu'ils ont vécu, c'est l'essentiel" <Ligue 1

    Pierre Ménès, journaliste sur Canal+, revient sur son blog sur la rencontre d’hier soir opposant le Paris Saint-Germain au Toulouse FC (0-0, 26e journée de Ligue 1). Un match nul qui montre une certaine incapacité des Parisiens à enchaîner les très bonnes prestations en championnat.

    « Le retour à l’ordinaire a fait beaucoup de mal à un PSG évidemment méconnaissable par rapport à sa prestation contre Barcelone.

    En même temps, les locaux ont joué contre une équipe regroupée à dix derrière quasiment tout le match. Mais ce n’est ni une excuse ni une surprise que Toulouse vienne au Parc pour prendre un point. D’ailleurs, les coéquipiers de Marquinhos n’ont pas eu tant d’occasions que ça.

    Par contre, ils auraient pu bénéficier d’au moins un penalty sur une main de Trejo en première période ou sur la charge de Moubandje contre Aurier en fin de match.

    Mais clairement, Paris ne peut pas s’abriter derrière ça. Ce 0-0 est le cinquième nul concédé au Parc cette année. C’est trop. Emery a essayé de changer les choses en faisant entrer Verratti après le repos. Le petit Italien a failli transformer le match mais n’a finalement pas suffi.

    Ce résultat accrédite la thèse qu’il existe deux visages du PSG : un en Ligue des Champions et l’autre en Ligue 1. Et pour l’instant, celui du championnat est encore très loin du niveau des saisons précédentes. »

    Paris alterne trop entre le très bon et le mauvais.

    Clairement, le PSG d’hier soir était terriblement loin de celui aperçu mardi dernier contre le Barça. On pouvait s’attendre à ce que ce soit un peu moins bien, puisqu’il y a de la fatigue pour les joueurs qui étaient titulaires lors des deux matchs. Mais on attendait tout de même un certain niveau. Il a manqué de l’application dans les passes et les tirs, ainsi que de l’envie dans les accélérations et certains duels. Le fait que les doublures ont beaucoup déçu, comme les latéraux Serge Auriet et Scherrer Maxwell.

    Il y a tout de même eu des occasions et des penaltys qui auraient pu être sifflés, mais Paris doit faire mieux. Il aurait fallu cadrer les frappes et réussir les centres, par exemple. Il reste assez étrange de voir comme ce PSG peut être magnifique sur certains matchs et insuffisant sur d’autres. Une irrégularité qu’Unai Emery doit vite régler pour que Paris puisse être champion.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>