Restez connectés avec nous
PSGToulouse - Les notes Neymar brille pour sa première au Parc des Princes

Ligue 1

PSG/Toulouse – Les notes : Neymar brille pour sa première au Parc des Princes

Voici les notes des joueurs lors de la sublime victoire du Paris Saint-Germain 6 buts à 2 contre le Toulouse FC hier soir en fermeture de la 3e journée de Ligue 1.

Alphonse Aréola (6) – Un placement suspect sur quelques occasions, allumé par Gradel et sur le corner victorieux toulousain, le résultat du soir lui donne raison, mais attention et à revoir.

La défense –

Dani Alves (6) – Techniquement impeccable, défensivement propre, il gère mal le décalage de la défense sur le but toulousain et se fait aspirer dans l’axe. Globalement impressionnant pour son activité.

Thiago Silva (6) – Le patron a joué un match quasi parfait et aurait même peu être récompensé en première mi-temps pour une frappe de 25 mètres très lourde. Pris à défaut par Christopher Jullien sur le corner du second but toulousain (il sera surement crédité d’un but contre son camp) mais le défenseur central du club de la ville rose est en colosse dans cet exercice.

Presnel Kimpembe(7) – Un match sublime, des interventions cruciale, du dépassement de fonction en allant vers l’avant. Il mérite de jouer autant que les deux défenseurs centraux auriverdes. Un « gars sûr » !!

Layvin Kurzawa (6,5) – Il s’est jeté comme un pupille débutant le football sur le jeune Amian pour l’ouverture du score toulousaine. Cependant de grosses qualités techniques malgré un peu de déchet, un bon contre attaquant également, ainsi qu’un ciseau de volée sur une offrande de vous savez qui sur corner pour clôturer le festival offensif du soir. Doit obligatoirement faire mieux défensivement.

Le milieu –

Adrien Rabiot (8,5) – Un gros match, le meilleur d’Adrien Rabiot ce soir, impliqué dans le premier but pour une frappe croisé repoussé par Lafont après une combinaison magique avec Neymar, une frappe magnifique plein axe pour la seconde réalisation du soir, voilà pour les données comptables. Pour le reste des prises de balles tranchantes, des jeux en triangle initiés ou en relais, incisif vers l’avant, exceptionnel et indispensable quand il est dans cet état d’esprit.

Thiaggo Motta (6) – Un match correct de l’Italien décrié en ce moment, sans être fabuleux, il a régulé parfaitement le jeu et fait vivre les fameux triangles du milieu de terrain qui font si mal à l’adversaire. Remplacé par Javier Pastore à la 69e qui s’est illustré en nettoyant la lucarne de Lafont d’une frappe enroulé à vingt mètres, profitant de la passivité de la défense toulousaine.

Marco Verratti (5,5) – Pourtant auteur d’un très bon match, on peut lui reprocher deux choses : des positions de frappes lointaines jamais exploités et deux cartons jaunes débiles de récoltés, pour une expulsion qui aurait pu tout gâcher. Pourtant le numéro 6 parisien était bien meilleur que lors de ses dernières sorties. Même si le second carton est sévère, il aurait dû savoir qu’il ne fallait pas se jeter. Doit et peut mieux faire !!!

L’attaque –

Di Maria (5,5) – Très en vu en début de match, il s’est un peu éteint au fil du match, il doit être plus constant et précis pour éviter que l’équipe ne traverse des temps faibles et faire souffler Neymar. Surtout, ses prestations devront être bien meilleur si il ne veut pas se faire souffler sa place par Draxler, Lucas ou Pastore……du bon monde. Remplacé par Julian Draxler à la 86e

Edinson Cavani (6) –  Un match correct, 3 opportunités, une gâchée en voulant faire une passe à Kurzawa, une autre où il n’arrive pas à tirer, rattrapé par la défense toulousaine et une frappe sur Lafont pour conclure. Il se charge magnifiquement su Penalty récolté par Neymar. L’équipe ne dépend plus que de lui, et c’est bon signe, doit malgré tout trouver sa place à côté du joyaux Neymar. Remplacé par Giovanni Lo Celso à la 85e.

Neymar Jr (10) – Deux buts, deux passes décisives, un pénalty obtenu, une barre, un poteau, une barre, voilà pour les stats. Pour le reste, des dribbles incroyable, un sixième but qui fera le tour de la planète où il écœure la défense toulousaine, il aura tout fait aux joueurs du TéFéCé qui auront récolté bon nombre de carton jaune. Un nombre de ballon touché important, une grosse disponibilité, du coeur, un état d’esprit exemplaire, un clin d’oeil à Blaise Matuidi sur son premier but, on est complétement envouté et sous le charme du joueur offensif Auriverde. A chaque fois qu’il touche le ballon, il se passe quelque chose. Une bombe atomique !

Derniers articles

Autres articles présents dans Ligue 1