Ligue 1

Daniel Riolo casse la coquille de « Caliméro Aulas »

Riolo "2-2, c’est sévère pour Paris. Mais on a encore noté les carences défensives et le banc trop court"
Publie le 23/08/2016 a 08:00



  • On le sait entre Jean-Michel Aulas et le Paris Saint-Germain c’est un peu je t’aime moi non plus. Un jour le président rhodanien est derrière le club francilien (en général lorsqu’il joue en Ligue des champions ou lorsqu’il s’agit de battre un adversaire direct de Lyon), le jour d’après il appelle la Ligue à freiner la puissance du PSG. Ainsi alors que la France était occupée à regarder l’Euro 2016, Aulas était déjà à la recherche de cette exposition médiatique qu’il aime tant, et la solution est toute trouvée pour l’entrepreneur en panne d’inspiration, critiquer le PSG.

    Par le biais de son blog Daniel Riolo a souhaité revenir sur les déclarations du président des Gones, il s’est exprimé en ces termes :

    « J’aimerais brièvement revenir sur le Trophée des champions dans lequel l’OL a été balayé. Ce soir là, le PSG n’a pas gagné avec des stars, des moyens, mais avec une idée de foot, une tactique, souligne Riolo, avant de s’en prendre plus directement à Aulas. Aujourd’hui l’OL dispose de plus de 200 millions de budget. Aulas a initié une com’ de « Caliméro », mais on n’est pas complètement idiot, cher Président. Et j’attends avec beaucoup d’exigence un grand OL cette saison. »

    Certains ont, comme d’habitude, voulu nous expliquer qu’Aulas faisait monter la pression à l’approche du TDC afin de tenter de déstabiliser l’équipe d’Unai Emery. La recette est éculée et au vu de la piètre prestation des Lyonnais (victoire du PSG 4-1), il aurait mieux fait de tourner 7 fois la langue dans sa bouche avant de parler.

    La vérité c’est que la plupart des critiques proférées par Aulas sur le PSG sont les fruits d’une frustration extrême. Lui qui a amené son club à un très haut niveau et qui voyait la France du football l’envier, ne supporte pas de ne plus être la tête de gondole du football français. Comme le souligne Riolo, le jour où Paris a gagné contre l’OL, il n’y avait pas que des stars dans les rangs du PSG (rappel : Trapp, Aurier, David Luiz, Kimpembe, Kurzawa – Stambouli, Thiago Motta, Di Maria, Pastore, Lucas, Ben Arfa).

    Certes Emery avait aligné une belle équipe, avec tout de même 5 joueurs estampillés Ligue 1, mais Lyon avait largement les moyens d’offrir une meilleure copié que celle rendue le 6 août alors que Génésio avait mis son équipe type.

    Alors oui Aulas et le PSG c’est souvent « je t’aime, moi non plus » mais le président rhodanien devra méditer sur la phrase suivante, il faut être deux pour s’aimer, et on a l’intime conviction que cet « amour » n’est pas réciproque.

    Publie le 23/08/2016 a 08:00

    Daniel Riolo casse la coquille de « Caliméro Aulas »

    On le sait entre Jean-Michel Aulas et le Paris Saint-Germain c’est un peu je t’aime moi non plus. Un jour le président rhodanien est derrière le club francilien (en général lorsqu’il joue en Ligue des champions ou lorsqu’il s’agit de battre un adversaire direct de Lyon), le jour d’après il appelle la Ligue à freiner la puissance du PSG. Ainsi alors que la France était occupée à regarder l’Euro 2016, Aulas était déjà à la recherche de cette exposition médiatique qu’il aime tant, et la solution est toute trouvée pour l’entrepreneur en panne d’inspiration, critiquer le PSG.

    Par le biais de son blog Daniel Riolo a souhaité revenir sur les déclarations du président des Gones, il s’est exprimé en ces termes :

    « J’aimerais brièvement revenir sur le Trophée des champions dans lequel l’OL a été balayé. Ce soir là, le PSG n’a pas gagné avec des stars, des moyens, mais avec une idée de foot, une tactique, souligne Riolo, avant de s’en prendre plus directement à Aulas. Aujourd’hui l’OL dispose de plus de 200 millions de budget. Aulas a initié une com’ de « Caliméro », mais on n’est pas complètement idiot, cher Président. Et j’attends avec beaucoup d’exigence un grand OL cette saison. »

    Certains ont, comme d’habitude, voulu nous expliquer qu’Aulas faisait monter la pression à l’approche du TDC afin de tenter de déstabiliser l’équipe d’Unai Emery. La recette est éculée et au vu de la piètre prestation des Lyonnais (victoire du PSG 4-1), il aurait mieux fait de tourner 7 fois la langue dans sa bouche avant de parler.

    La vérité c’est que la plupart des critiques proférées par Aulas sur le PSG sont les fruits d’une frustration extrême. Lui qui a amené son club à un très haut niveau et qui voyait la France du football l’envier, ne supporte pas de ne plus être la tête de gondole du football français. Comme le souligne Riolo, le jour où Paris a gagné contre l’OL, il n’y avait pas que des stars dans les rangs du PSG (rappel : Trapp, Aurier, David Luiz, Kimpembe, Kurzawa – Stambouli, Thiago Motta, Di Maria, Pastore, Lucas, Ben Arfa).

    Certes Emery avait aligné une belle équipe, avec tout de même 5 joueurs estampillés Ligue 1, mais Lyon avait largement les moyens d’offrir une meilleure copié que celle rendue le 6 août alors que Génésio avait mis son équipe type.

    Alors oui Aulas et le PSG c’est souvent « je t’aime, moi non plus » mais le président rhodanien devra méditer sur la phrase suivante, il faut être deux pour s’aimer, et on a l’intime conviction que cet « amour » n’est pas réciproque.




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Feker Houimli

      Aul Ass est un trou du cue jaloux ni plus ni moins

    • Reminho

      Au lieu de rentrer dans le jeu d’Aulas, pourquoi ne pas parler des finances de Monaco ? Il me semble qu’ils ont des résultats très moyen compte tenu de leurs budgets (250 millions). Et puis n’est-ce pas un peu petit de vouloir que ses adversaires soient moins forts pour gagner plus facilement. J’ai quand même l’impression que de tirer le niveau de jeu vers le haut ne peut faire que du bien à la ligue 1 vu sa faiblesse. Et à ce niveau là Monaco est bien plus criticable…

    • PSG13100

      casimir contre calimero…bienvenue au club « des rates »! he he he he…

      • marame

        Slt mon pote. ..
        Je comprends mieux maintenant..Le pourquoi du comment….
        C est 1 histoire sans fin..Dommage

    • Weeddy miller

      Aulas sent bien le vent de l uefa tournee bientot une seul place direct en ldc pour la france ce qui veut dire barage contre un poids lourds pour le second sont grand stades risque de sonner creux

    • john-psg-for-life

      Aulas à tellement foutu la merde avec ses clash ,qu’il a mit une sacrée pression sur ses joueurs au mantal de merde !!!il a pas intérêt de se loupé en ldc

    • john-psg-for-life

      Ne vous inquiéter pas mdr L’uefa à accepter sans bronché notre partenariat !!!!!puis j’aimerais bien que bordeaux ou Lille fassent de même envers Lyon et son accord avec les chinois !!!!

    • Blint

      D’un autre côté, Aulas réussi très bien à placer l’OL en adversaire du PSG. Et comme on ne peut pas compter sur l’OM cette année encore, c’est pas plus mal qu’il y ait quelqu’un à la place.

      • Slash1276

        Le problème c’est que ça n’est pas que sur le plan sportif qu’il veut nous couper les ailes. Lui, il veut carrément nous limiter économiquement pour se tirer la couverture et continuer son petit business. Et ça, moi ça me choque, car les instances risque de se pencher sur les plaintes de cette pleureuse à force.

        • Blint

          Si on commence à avoir peur que les instances se penchent dessus et limite le PSG, c’est qu’on sent quelque part qu’il y a quelque chose de pas bon pour le sport, non? Ou alors c’est qu’on considère que les instances sont du côté d’Aulas et vont être injustes envers le PSG… Mais Nasser a de bonnes relations avec tout le monde, sauf Aulas.
          Mais de toute facon je ne vois pas comment QSI pourrait être le diable absolu alors que « ses » chinois sont bons pour le foot francais.

          • Slash1276

            Lui il met l’accent sur la concurrence déloyale d’un état qui investi en masse dans une équipe plutôt qu’une entreprise.

            Bon il se gourre un peu car c’est un fond d’investissements, c’est pas l’état du Qatar à proprement parlé mais soit, c’est ce qu’il veut mettre en avant. Donc lui il veut tout simplement limiter le budget du PSG.

            En gros, il veut rétablir une sorte de Fair Play financier. Donc si les instances pensent que c’est une concurrence déloyale ils peuvent se pencher sur le problème. Mais bon si ils le font pour nous il faudra qu’ils le fassent pour Manchester City et d’autres aussi car ça ne se limitera pas qu’à la France.

            • Emjeïs Bertouille

              Si il y avait quelque chose d’illégal dans notre investissement je pense qu’on le saurait déjà vu comment Platini était sur notre dos

            • Slash1276

              Moi je suis d’accord puisque je ne vois pas ou Hole Ass veut en venir en faisant ce bad buzz puisqu’il sait que ça ne marchera jamais

            • atshua

              Les instances n’ont pas attendu HoleAss pour comprendre que le PSG est dans son droit, sinon il y a longtemps qu’ils auraient puni le PSG. Si l’UEFA a accepté le plan de Paris, ce ne sont pas HoleAss et les instances qui vont arrêter la progression du PSG.

      • iznodoogy

        Lyon sera jamais un adversaire du PSG y aura aucune rivalité a mes yeux sa sera toujours Lowmerde a mes yeux même si sportivement ils sont au fond du trou.
        Maintenant il faudrait des sections envers Hole Ass ses propos alimente enormement ce racisme oui je pèse mes mots de comptoirs comme on a pu voir chez les Corses meme si je sais que chez les Corses c’est assez special le « Quatar + PSG = Daech » c’est passé creme….et je trouve cela inacceptable pour ma part.

        • Slash1276

          Si les banderoles étaient acceptées au Parc: moi j’aurai inscrit: « Chinois= bouffeurs de chiens ». Lol

        • Emjeïs Bertouille

          Ouais ça passe mieux d’insulter le Qatar que mes chtis

      • dinho93

        En quoi il réussit à placer Lyon comme un adversaire du PSG ? Est ce que le PSG répond à ses provocation ? NON

        Le PSG n’à pas d’adversaire en France qu’Aulas soit d’accord ou pas.

        • Blint

          Adversaire ne veut pas dire concurrent sérieux… Que tu le veuilles ou non, tous les média placent Lyon en concurrent (plus ou moins sérieux) et parle de conflits entre le PSG et l’OL… Y a qu’à voir les itw avant le tdc, y avait toujours une question sur les tensions et conflits entre les clubs.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Le PSG condamné par l'UEFA à payer 40 000 euros à cause de ses retards

    LDC – Le PSG condamné par l’UEFA à payer 40 000 euros à cause de ses retards

    Club

    Ce jeudi se réunissait la Commission de discipline de l’UEFA à Nyon (en Suisse). Il était ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"Anderlecht/PSG - Mbappé "c'est vrai que des fois on gère un peu trop""
    4 days ago
    NicolasBa mis à jour un post"Anderlecht/PSG - Mbappé "c'est vrai que des fois on gère un peu trop""
    4 days ago

    Actualité Féminine

    Robert Malm Si le PSG me fait une proposition, je réfléchirais

    Robert Malm « Si le PSG me fait une proposition, je réfléchirais »

    Actu Féminin

    Hier, RMC Sport a indiqué que le Paris Saint-Germain pense à proposer le poste de directeur sportif ...

    Vidéos PSG

    Daniel Riolo casse la coquille de « Caliméro Aulas »

    Riolo "2-2, c’est sévère pour Paris. Mais on a encore noté les carences défensives et le banc trop court" <Ligue 1

    On le sait entre Jean-Michel Aulas et le Paris Saint-Germain c’est un peu je t’aime moi non plus. Un jour le président rhodanien est derrière le club francilien (en général lorsqu’il joue en Ligue des champions ou lorsqu’il s’agit de battre un adversaire direct de Lyon), le jour d’après il appelle la Ligue à freiner la puissance du PSG. Ainsi alors que la France était occupée à regarder l’Euro 2016, Aulas était déjà à la recherche de cette exposition médiatique qu’il aime tant, et la solution est toute trouvée pour l’entrepreneur en panne d’inspiration, critiquer le PSG.

    Par le biais de son blog Daniel Riolo a souhaité revenir sur les déclarations du président des Gones, il s’est exprimé en ces termes :

    « J’aimerais brièvement revenir sur le Trophée des champions dans lequel l’OL a été balayé. Ce soir là, le PSG n’a pas gagné avec des stars, des moyens, mais avec une idée de foot, une tactique, souligne Riolo, avant de s’en prendre plus directement à Aulas. Aujourd’hui l’OL dispose de plus de 200 millions de budget. Aulas a initié une com’ de « Caliméro », mais on n’est pas complètement idiot, cher Président. Et j’attends avec beaucoup d’exigence un grand OL cette saison. »

    Certains ont, comme d’habitude, voulu nous expliquer qu’Aulas faisait monter la pression à l’approche du TDC afin de tenter de déstabiliser l’équipe d’Unai Emery. La recette est éculée et au vu de la piètre prestation des Lyonnais (victoire du PSG 4-1), il aurait mieux fait de tourner 7 fois la langue dans sa bouche avant de parler.

    La vérité c’est que la plupart des critiques proférées par Aulas sur le PSG sont les fruits d’une frustration extrême. Lui qui a amené son club à un très haut niveau et qui voyait la France du football l’envier, ne supporte pas de ne plus être la tête de gondole du football français. Comme le souligne Riolo, le jour où Paris a gagné contre l’OL, il n’y avait pas que des stars dans les rangs du PSG (rappel : Trapp, Aurier, David Luiz, Kimpembe, Kurzawa – Stambouli, Thiago Motta, Di Maria, Pastore, Lucas, Ben Arfa).

    Certes Emery avait aligné une belle équipe, avec tout de même 5 joueurs estampillés Ligue 1, mais Lyon avait largement les moyens d’offrir une meilleure copié que celle rendue le 6 août alors que Génésio avait mis son équipe type.

    Alors oui Aulas et le PSG c’est souvent « je t’aime, moi non plus » mais le président rhodanien devra méditer sur la phrase suivante, il faut être deux pour s’aimer, et on a l’intime conviction que cet « amour » n’est pas réciproque.

    By
    @
    OTER ?>