Ligue 1

Riolo : Un PSG « agréable » dans une Ligue 1 terriblement « faible »

Unai Emery et Laurent Blanc «ils ne font pas le même métier» selon Daniel Riolo
Publie le 22/02/2016 a 13:08



  • Au lendemain de la 27e journée de Ligue 1, le journaliste de RMC Daniel Riolo est revenu ce weekend de football français. S’il a visiblement apprécié le match du Paris Saint-Germain (victoire 4-1 contre Reims), il semble que le championnat de France ne lui inspire aucun enthousiasme.

    (Edito complet ici)

    « Chez un mal classé, l’OL pouvait faire une belle opération comptable. OL, OM, ASM, en fait on ne parle que de compta, de rattraper le temps perdu, les points éparpillés. (…) Où sont Grenier, Valbuena, Lacazette ? L’ensemble est d’une grande pauvreté. L’OL termine même le match à 9 ! La 2e place est désormais à 10 points ! Faut-il encore y croire ?

    Marquer à la dernière minute, arracher un résultat ne doit pas masquer l’essentiel. L’OM est toujours aussi faible. Rien de neuf. Aucune progression dans le jeu, Diarra et le néant. Encore que, sur ce match, même lui n’a pas été fameux.

    Peut-on encore croire que l’OM sorte un jour de ce milieu de tableau dans lequel il est englué depuis le début de saison ? Ça devient difficile à envisager, même dans cette médiocre L1. Face à cet OM, Sainté a livré un petit match avec des arguments de base. Une bonne organisation et l’attente du bon coup à jouer. A 11 contre 10, le bon coup est venu. Les Verts devaient donc l’emporter et ne pas concéder ce coup franc inutile. Dans cette dernière minute, un marquage plus serré, plus sérieux eut été également important.

    Nice et Sainté n’ayant pas gagné, Monaco a fait le trou. Battre Troyes, attendre que le reste s’enlise, l’ASM à l’ombre de la L1, dans l’indifférence quasi générale s’accroche à cette, à « sa » 2e place… Le pire deuxième de l’histoire sera donc certainement cet ASM.

    Il sera derrière un PSG planant loin au-dessus. Ibra s’éclate et casse tout… en L1. Rien de neuf. On balance des stats comme des preuves. Mais il a toujours été énorme dans notre championnat qui, lui, n’a jamais été aussi faible. Ça, c’est juste un fait ! Une réalité incontestable. Reste que voir ce PSG est toujours aussi agréable. C’est beau, c’est fort et il n’est pas question ici de faire la fine bouche…

    Les amoureux du budget qui fait tout et même le jeu auront, j’espère, jeter un œil à Lorient-Guingamp. Le blé est étranger à l’attaque. Le blé sert à être encore meilleur, à avoir de meilleurs joueurs, mais pas à changer les intentions de jeu. Beaucoup d’équipes riches pratiquent un jeu triste… Oui je sais, on a déjà dit tout ça mille fois, mais tant qu’on ne le comprendra pas dans notre foot… »

    Samedi, sans être forcément brillant, le PSG s’est imposé assez largement et n’a pas vraiment eu le temps d’avoir peur, même après l’égalisation réimoise. Les plus grandes craintes sont venues des sorties d’Angel Di Maria et Marco Verratti, le premier peu avant la mi-temps et le second pendant la pause. Même quand Paris n’est pas parfait, il y a généralement des joueurs pour faire la différence, dont Zlatan Ibrahimovic.

    S’il peut être critiqué sur ses matchs, avec parfois un manque de précision et des choix très discutables, le Suédois a inscrit 2 buts et a su servir de fort belle manière Van der Wiel et Cavani, prouvant encore son talent et son importance.

    Mais c’est en effet en regardant les autres matchs de championnat que les supporters parisiens et autres fans de football ont pu s’inquiéter.

    Comment espérer de la concurrence et du spectacle dans cette Ligue 1? Le PSG ne va pas ralentir, que ce soit cette saison ou la prochaine, pour aider les autres équipes à croire au titre. Il faudra que l’effort vienne des clubs intéressés, s’il y en a.

    A la limite, que les équipes oublient le titre, on peut le comprendre. Mais où est l’envie de jouer, de prendre du plaisir et marquer des buts? Nice a longtemps été loupé pour son côté offensif, mais sans Hatem Ben Arfa (blessé), c’est bien moins réjouissant. Et ce n’est pas sur Saint-Etienne, l’OM ou l’OM qu’ils pourront prendre exemple. Angers en est loin aussi, mais on pardonne plus facilement à un promu qu’aux « grands clubs » français déjà installés.

    Bien sûr, le PSG a un grand budget et cela aide à avoir de grands joueurs et en profitent pour faire du jeu (bien que cela ne soit pas automatique, comme on a pu le voir avec le Real Madrid de Bénitez, le récent Chelsea de Mourinho, etc.). Mais, comme le souligne Riolo, l’argent ne fait pas tout.

    On voit des clubs comme Lorient (13e) ou Troyes (20e) avoir l’envie de faire du jeu. Il y a du déchet, des loupés, mais les joueurs essayent de produire du jeu. Pourtant, personne n’osera affirmer qu’ils sont aidés par leur budget ou individualités impressionnantes. Espérons que la Ligue 1 saura se tourner vers un jeu un peu plus offensif et oubliera son obsession sur la défense.

    Publie le 22/02/2016 a 13:08

    Riolo : Un PSG « agréable » dans une Ligue 1 terriblement « faible »

    Au lendemain de la 27e journée de Ligue 1, le journaliste de RMC Daniel Riolo est revenu ce weekend de football français. S’il a visiblement apprécié le match du Paris Saint-Germain (victoire 4-1 contre Reims), il semble que le championnat de France ne lui inspire aucun enthousiasme.

    (Edito complet ici)

    « Chez un mal classé, l’OL pouvait faire une belle opération comptable. OL, OM, ASM, en fait on ne parle que de compta, de rattraper le temps perdu, les points éparpillés. (…) Où sont Grenier, Valbuena, Lacazette ? L’ensemble est d’une grande pauvreté. L’OL termine même le match à 9 ! La 2e place est désormais à 10 points ! Faut-il encore y croire ?

    Marquer à la dernière minute, arracher un résultat ne doit pas masquer l’essentiel. L’OM est toujours aussi faible. Rien de neuf. Aucune progression dans le jeu, Diarra et le néant. Encore que, sur ce match, même lui n’a pas été fameux.

    Peut-on encore croire que l’OM sorte un jour de ce milieu de tableau dans lequel il est englué depuis le début de saison ? Ça devient difficile à envisager, même dans cette médiocre L1. Face à cet OM, Sainté a livré un petit match avec des arguments de base. Une bonne organisation et l’attente du bon coup à jouer. A 11 contre 10, le bon coup est venu. Les Verts devaient donc l’emporter et ne pas concéder ce coup franc inutile. Dans cette dernière minute, un marquage plus serré, plus sérieux eut été également important.

    Nice et Sainté n’ayant pas gagné, Monaco a fait le trou. Battre Troyes, attendre que le reste s’enlise, l’ASM à l’ombre de la L1, dans l’indifférence quasi générale s’accroche à cette, à « sa » 2e place… Le pire deuxième de l’histoire sera donc certainement cet ASM.

    Il sera derrière un PSG planant loin au-dessus. Ibra s’éclate et casse tout… en L1. Rien de neuf. On balance des stats comme des preuves. Mais il a toujours été énorme dans notre championnat qui, lui, n’a jamais été aussi faible. Ça, c’est juste un fait ! Une réalité incontestable. Reste que voir ce PSG est toujours aussi agréable. C’est beau, c’est fort et il n’est pas question ici de faire la fine bouche…

    Les amoureux du budget qui fait tout et même le jeu auront, j’espère, jeter un œil à Lorient-Guingamp. Le blé est étranger à l’attaque. Le blé sert à être encore meilleur, à avoir de meilleurs joueurs, mais pas à changer les intentions de jeu. Beaucoup d’équipes riches pratiquent un jeu triste… Oui je sais, on a déjà dit tout ça mille fois, mais tant qu’on ne le comprendra pas dans notre foot… »

    Samedi, sans être forcément brillant, le PSG s’est imposé assez largement et n’a pas vraiment eu le temps d’avoir peur, même après l’égalisation réimoise. Les plus grandes craintes sont venues des sorties d’Angel Di Maria et Marco Verratti, le premier peu avant la mi-temps et le second pendant la pause. Même quand Paris n’est pas parfait, il y a généralement des joueurs pour faire la différence, dont Zlatan Ibrahimovic.

    S’il peut être critiqué sur ses matchs, avec parfois un manque de précision et des choix très discutables, le Suédois a inscrit 2 buts et a su servir de fort belle manière Van der Wiel et Cavani, prouvant encore son talent et son importance.

    Mais c’est en effet en regardant les autres matchs de championnat que les supporters parisiens et autres fans de football ont pu s’inquiéter.

    Comment espérer de la concurrence et du spectacle dans cette Ligue 1? Le PSG ne va pas ralentir, que ce soit cette saison ou la prochaine, pour aider les autres équipes à croire au titre. Il faudra que l’effort vienne des clubs intéressés, s’il y en a.

    A la limite, que les équipes oublient le titre, on peut le comprendre. Mais où est l’envie de jouer, de prendre du plaisir et marquer des buts? Nice a longtemps été loupé pour son côté offensif, mais sans Hatem Ben Arfa (blessé), c’est bien moins réjouissant. Et ce n’est pas sur Saint-Etienne, l’OM ou l’OM qu’ils pourront prendre exemple. Angers en est loin aussi, mais on pardonne plus facilement à un promu qu’aux « grands clubs » français déjà installés.

    Bien sûr, le PSG a un grand budget et cela aide à avoir de grands joueurs et en profitent pour faire du jeu (bien que cela ne soit pas automatique, comme on a pu le voir avec le Real Madrid de Bénitez, le récent Chelsea de Mourinho, etc.). Mais, comme le souligne Riolo, l’argent ne fait pas tout.

    On voit des clubs comme Lorient (13e) ou Troyes (20e) avoir l’envie de faire du jeu. Il y a du déchet, des loupés, mais les joueurs essayent de produire du jeu. Pourtant, personne n’osera affirmer qu’ils sont aidés par leur budget ou individualités impressionnantes. Espérons que la Ligue 1 saura se tourner vers un jeu un peu plus offensif et oubliera son obsession sur la défense.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • PSG13100

      Pour le principe…va sucer des uv dans une glaciere daniel! A plus les rigolos…los…los…los…ah ouais quand meme…he he…

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Le PSG disputera le Trophée Ooredoo des Champions contre le Club Africain de Tunis le 4 janvier"
    4 hours ago
    NicolasBa publié un new post."Handball - Thierry Omeyer prolonge son contrat au PSG jusqu'en 2018"
    12 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Riolo : Un PSG « agréable » dans une Ligue 1 terriblement « faible »

    Unai Emery et Laurent Blanc «ils ne font pas le même métier» selon Daniel Riolo <Ligue 1

    Au lendemain de la 27e journée de Ligue 1, le journaliste de RMC Daniel Riolo est revenu ce weekend de football français. S’il a visiblement apprécié le match du Paris Saint-Germain (victoire 4-1 contre Reims), il semble que le championnat de France ne lui inspire aucun enthousiasme.

    (Edito complet ici)

    « Chez un mal classé, l’OL pouvait faire une belle opération comptable. OL, OM, ASM, en fait on ne parle que de compta, de rattraper le temps perdu, les points éparpillés. (…) Où sont Grenier, Valbuena, Lacazette ? L’ensemble est d’une grande pauvreté. L’OL termine même le match à 9 ! La 2e place est désormais à 10 points ! Faut-il encore y croire ?

    Marquer à la dernière minute, arracher un résultat ne doit pas masquer l’essentiel. L’OM est toujours aussi faible. Rien de neuf. Aucune progression dans le jeu, Diarra et le néant. Encore que, sur ce match, même lui n’a pas été fameux.

    Peut-on encore croire que l’OM sorte un jour de ce milieu de tableau dans lequel il est englué depuis le début de saison ? Ça devient difficile à envisager, même dans cette médiocre L1. Face à cet OM, Sainté a livré un petit match avec des arguments de base. Une bonne organisation et l’attente du bon coup à jouer. A 11 contre 10, le bon coup est venu. Les Verts devaient donc l’emporter et ne pas concéder ce coup franc inutile. Dans cette dernière minute, un marquage plus serré, plus sérieux eut été également important.

    Nice et Sainté n’ayant pas gagné, Monaco a fait le trou. Battre Troyes, attendre que le reste s’enlise, l’ASM à l’ombre de la L1, dans l’indifférence quasi générale s’accroche à cette, à « sa » 2e place… Le pire deuxième de l’histoire sera donc certainement cet ASM.

    Il sera derrière un PSG planant loin au-dessus. Ibra s’éclate et casse tout… en L1. Rien de neuf. On balance des stats comme des preuves. Mais il a toujours été énorme dans notre championnat qui, lui, n’a jamais été aussi faible. Ça, c’est juste un fait ! Une réalité incontestable. Reste que voir ce PSG est toujours aussi agréable. C’est beau, c’est fort et il n’est pas question ici de faire la fine bouche…

    Les amoureux du budget qui fait tout et même le jeu auront, j’espère, jeter un œil à Lorient-Guingamp. Le blé est étranger à l’attaque. Le blé sert à être encore meilleur, à avoir de meilleurs joueurs, mais pas à changer les intentions de jeu. Beaucoup d’équipes riches pratiquent un jeu triste… Oui je sais, on a déjà dit tout ça mille fois, mais tant qu’on ne le comprendra pas dans notre foot… »

    Samedi, sans être forcément brillant, le PSG s’est imposé assez largement et n’a pas vraiment eu le temps d’avoir peur, même après l’égalisation réimoise. Les plus grandes craintes sont venues des sorties d’Angel Di Maria et Marco Verratti, le premier peu avant la mi-temps et le second pendant la pause. Même quand Paris n’est pas parfait, il y a généralement des joueurs pour faire la différence, dont Zlatan Ibrahimovic.

    S’il peut être critiqué sur ses matchs, avec parfois un manque de précision et des choix très discutables, le Suédois a inscrit 2 buts et a su servir de fort belle manière Van der Wiel et Cavani, prouvant encore son talent et son importance.

    Mais c’est en effet en regardant les autres matchs de championnat que les supporters parisiens et autres fans de football ont pu s’inquiéter.

    Comment espérer de la concurrence et du spectacle dans cette Ligue 1? Le PSG ne va pas ralentir, que ce soit cette saison ou la prochaine, pour aider les autres équipes à croire au titre. Il faudra que l’effort vienne des clubs intéressés, s’il y en a.

    A la limite, que les équipes oublient le titre, on peut le comprendre. Mais où est l’envie de jouer, de prendre du plaisir et marquer des buts? Nice a longtemps été loupé pour son côté offensif, mais sans Hatem Ben Arfa (blessé), c’est bien moins réjouissant. Et ce n’est pas sur Saint-Etienne, l’OM ou l’OM qu’ils pourront prendre exemple. Angers en est loin aussi, mais on pardonne plus facilement à un promu qu’aux « grands clubs » français déjà installés.

    Bien sûr, le PSG a un grand budget et cela aide à avoir de grands joueurs et en profitent pour faire du jeu (bien que cela ne soit pas automatique, comme on a pu le voir avec le Real Madrid de Bénitez, le récent Chelsea de Mourinho, etc.). Mais, comme le souligne Riolo, l’argent ne fait pas tout.

    On voit des clubs comme Lorient (13e) ou Troyes (20e) avoir l’envie de faire du jeu. Il y a du déchet, des loupés, mais les joueurs essayent de produire du jeu. Pourtant, personne n’osera affirmer qu’ils sont aidés par leur budget ou individualités impressionnantes. Espérons que la Ligue 1 saura se tourner vers un jeu un peu plus offensif et oubliera son obsession sur la défense.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>