Restez connectés avec nous

Ligue 1

TFC-PSG : Les prestations

Sirigu : Serein dans ses sorties aériennes, il s’est également bien couché sur ce centre tendu de Tabanou (42e) et a repoussé sans problème la tentative de Machado (2e). Impuissant sur la tête de Capoue (39e).

Cearà (C) : Discret offensivement, il a eu du mal en défense à empêcher Tabanou de centrer ou de provoquer.

Bisevac : Sa lecture du jeu et son anticipation ont encore aidé l’équipe, notamment Camara.

Camara : En attendant l’arrivée de Lugano, il continue d’alterner le chaud et le froid. Le chaud, c’est ce tacle parfait (37e) ou cette tête au-dessus (46e). Le froid, c’est cette perte de balle dans la surface (1e), ce raté qui amène le but toulousain (39e) ou cette hésitation qui aurait pu en coûter un autre (43e).

Tiéné : Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est lui qui a touché le plus de ballons (64). Mais à l’image de ce centre manqué (45e) ou de ce coup franc au-dessus (83e), il ne les a pas très bien exploités.

Matuidi : Incertain mais finalement titulaire, il a réussi 81 % de ses passes et quelques bonnes récupérations. Sa propension à se porter vers l’avant est également intéressante.

Chantôme : Après un mauvais contrôle à froid (6e), il a effectué de bons retours et ses passes ont souvent trouvé preneur. Remplacé (blessé ?) par Bahebeck (89e).

Pastore : Des talonnades (3e, 7e), des passes lumineuses voire décisives (56e, 90e) et deux occasions franches (52e, 62e), l’Argentin dégage vraiment une impression de facilité balle au pied. Il parvient en plus à trouver des espaces là où il n’y en a (presque) pas, comme entre deux défenseurs avant le but de Gameiro ou entre les jambes de Fofana avant le but d’Erding.

Ménez : Pas verni sur ce double poteau après une frappe du gauche à la 24e, il a été récompensé de ses 4 tirs par un but en toute fin de match (93e).

Nenê : Un match moyen pour le Brésilien, auteur de louches et coups de pied arrêtés approximatifs. Pas vraiment content donc d’avoir été remplacé par Bodmer (69e).

Gameiro : Encore un but pour l’ancien Merlu (56e) ! C’est déjà son troisième en championnat. Remplacé par Erding à quelques minutes du terme (87e), il a vu le Turc faire mieux que lui : un but (90e)… et une passe décisive (93e). Il faut dire que c’était peut-être sa dernière chance de se faire remarquer par Leonardo, qui n’a d’yeux que pour Borriello. Et quand on voit la joie que ça a procuré à AK, on peut dire qu’il a réussi son coup.

Derniers articles

Autres articles présents dans Ligue 1