Archives

« Je me voyais jouer avec Sakho »

Publie le 21/04/2011 a 09:57



  • Dans une interview consacrée à Football.fr, l’ancien défenseur central du PSG (formé au club) aujourd’hui à Liverpool, Chris Mavinga exprime ses regrets de ne pas avoir signer pro avec son club de coeur et surtout de ne pas avoir jouer sur la pelouse du Parc des Princes où il se voyait au côté de Mamadou Sakho…

    J’ai quitté le Paris Saint-Germain à l’été 2009, avant de signer mon premier contrat professionnel puisque j’étais encore aspirant. A l’époque, je souhaitais m’engager avec le PSG car c’est mon club de coeur, c’était mon centre de formation. Je venais tout juste de fêter mes 18 ans et je ne me voyais pas partir à l’étranger, quitter ma famille et mes amis… Ce n’était pas envisageable. Et puis il y a eu plusieurs circonstances qui ont fait que je ne me suis pas engagé avec le PSG…

    Je n’avais pas les mêmes idées que les dirigeants. Le discours sportif que l’on m’a tenu ne m’a pas convaincu… Il faut savoir que les propositions contractuelles de Liverpool sont venues bien avant celles du Paris Saint-Germain aussi. C’est un peu gênant quand même, surtout quand c’est votre club formateur. Mais je n’ai pas signé immédiatement à Liverpool, j’ai attendu que le PSG me propose quelque chose de concret mais ils n’ont pas fourni beaucoup d’efforts.

    Je savais que ce serait difficile de rejoindre ce club mais je m’étais préparé malgré tout car je sentais bien, au regard de l’évolution des discussions avec le Paris Saint-Germain, que j’allais devoir sauter le pas. Je m’étais préparé à changer de monde, à m’engager pour un club beaucoup plus grand que le PSG, j’ai discuté avec David Ngog pour ne pas débarquer en terrain inconnu, … J’ai eu la chance d’avoir le choix et, si ça n’avait pas été le cas, j’aurais sans doute signé malgré tout au PSG par défaut, même si y rester était ma priorité.

    Encore aujourd’hui, ça me fait ch… d’être parti. Je suis supporter de ce club, je suis leurs matches et leurs résultats. Mon rêve, je l’avais déjà dit par le passé, c’était de jouer au Parc des Princes, devant ma famille, mes amis. Je me voyais jouer là-bas, peut-être former une charnière centrale avec Mamadou Sakho un jour, mais je me suis éloigné… Après, on ne sait jamais, peut-être y reviendrai-je un jour. Quoi qu’il en soit, même si cette expérience reste un petit regret, je me donne à fond pour mon nouveau club sans compter.

    Publie le 21/04/2011 a 09:57

    « Je me voyais jouer avec Sakho »

    Dans une interview consacrée à Football.fr, l’ancien défenseur central du PSG (formé au club) aujourd’hui à Liverpool, Chris Mavinga exprime ses regrets de ne pas avoir signer pro avec son club de coeur et surtout de ne pas avoir jouer sur la pelouse du Parc des Princes où il se voyait au côté de Mamadou Sakho…

    J’ai quitté le Paris Saint-Germain à l’été 2009, avant de signer mon premier contrat professionnel puisque j’étais encore aspirant. A l’époque, je souhaitais m’engager avec le PSG car c’est mon club de coeur, c’était mon centre de formation. Je venais tout juste de fêter mes 18 ans et je ne me voyais pas partir à l’étranger, quitter ma famille et mes amis… Ce n’était pas envisageable. Et puis il y a eu plusieurs circonstances qui ont fait que je ne me suis pas engagé avec le PSG…

    Je n’avais pas les mêmes idées que les dirigeants. Le discours sportif que l’on m’a tenu ne m’a pas convaincu… Il faut savoir que les propositions contractuelles de Liverpool sont venues bien avant celles du Paris Saint-Germain aussi. C’est un peu gênant quand même, surtout quand c’est votre club formateur. Mais je n’ai pas signé immédiatement à Liverpool, j’ai attendu que le PSG me propose quelque chose de concret mais ils n’ont pas fourni beaucoup d’efforts.

    Je savais que ce serait difficile de rejoindre ce club mais je m’étais préparé malgré tout car je sentais bien, au regard de l’évolution des discussions avec le Paris Saint-Germain, que j’allais devoir sauter le pas. Je m’étais préparé à changer de monde, à m’engager pour un club beaucoup plus grand que le PSG, j’ai discuté avec David Ngog pour ne pas débarquer en terrain inconnu, … J’ai eu la chance d’avoir le choix et, si ça n’avait pas été le cas, j’aurais sans doute signé malgré tout au PSG par défaut, même si y rester était ma priorité.

    Encore aujourd’hui, ça me fait ch… d’être parti. Je suis supporter de ce club, je suis leurs matches et leurs résultats. Mon rêve, je l’avais déjà dit par le passé, c’était de jouer au Parc des Princes, devant ma famille, mes amis. Je me voyais jouer là-bas, peut-être former une charnière centrale avec Mamadou Sakho un jour, mais je me suis éloigné… Après, on ne sait jamais, peut-être y reviendrai-je un jour. Quoi qu’il en soit, même si cette expérience reste un petit regret, je me donne à fond pour mon nouveau club sans compter.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l'Olympique Lyonnais"

    Féminines – Lair « On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l’Olympique Lyonnais »

    Actu Féminin

    Ce samedi 10 décembre, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain reçoit Juvisy à Saint-Germain-en-Laye dans le cadre ...

    Vidéos PSG

    « Je me voyais jouer avec Sakho »

    <Archives

    Dans une interview consacrée à Football.fr, l’ancien défenseur central du PSG (formé au club) aujourd’hui à Liverpool, Chris Mavinga exprime ses regrets de ne pas avoir signer pro avec son club de coeur et surtout de ne pas avoir jouer sur la pelouse du Parc des Princes où il se voyait au côté de Mamadou Sakho…

    J’ai quitté le Paris Saint-Germain à l’été 2009, avant de signer mon premier contrat professionnel puisque j’étais encore aspirant. A l’époque, je souhaitais m’engager avec le PSG car c’est mon club de coeur, c’était mon centre de formation. Je venais tout juste de fêter mes 18 ans et je ne me voyais pas partir à l’étranger, quitter ma famille et mes amis… Ce n’était pas envisageable. Et puis il y a eu plusieurs circonstances qui ont fait que je ne me suis pas engagé avec le PSG…

    Je n’avais pas les mêmes idées que les dirigeants. Le discours sportif que l’on m’a tenu ne m’a pas convaincu… Il faut savoir que les propositions contractuelles de Liverpool sont venues bien avant celles du Paris Saint-Germain aussi. C’est un peu gênant quand même, surtout quand c’est votre club formateur. Mais je n’ai pas signé immédiatement à Liverpool, j’ai attendu que le PSG me propose quelque chose de concret mais ils n’ont pas fourni beaucoup d’efforts.

    Je savais que ce serait difficile de rejoindre ce club mais je m’étais préparé malgré tout car je sentais bien, au regard de l’évolution des discussions avec le Paris Saint-Germain, que j’allais devoir sauter le pas. Je m’étais préparé à changer de monde, à m’engager pour un club beaucoup plus grand que le PSG, j’ai discuté avec David Ngog pour ne pas débarquer en terrain inconnu, … J’ai eu la chance d’avoir le choix et, si ça n’avait pas été le cas, j’aurais sans doute signé malgré tout au PSG par défaut, même si y rester était ma priorité.

    Encore aujourd’hui, ça me fait ch… d’être parti. Je suis supporter de ce club, je suis leurs matches et leurs résultats. Mon rêve, je l’avais déjà dit par le passé, c’était de jouer au Parc des Princes, devant ma famille, mes amis. Je me voyais jouer là-bas, peut-être former une charnière centrale avec Mamadou Sakho un jour, mais je me suis éloigné… Après, on ne sait jamais, peut-être y reviendrai-je un jour. Quoi qu’il en soit, même si cette expérience reste un petit regret, je me donne à fond pour mon nouveau club sans compter.

    By
    @
    OTER ?>