Archives

4 ans, Julien nous on ne t’oublie pas !

Publie le 23/11/2010 a 18:31



  • Il y a Quatre ans, jours pour jours, Julien Quemener nous quittait après avoir été tué par un policier à l’issue du chaos qui régnait aux abords du Parc des Princes après le match PSG-Tel Aviv. Il est inconcevable de mourir dans de telles conditions, il est inconcevable de mourir pour sa passion, il est aussi inconcevable que nous l’oublions…

    Une présence est parfois plus importante que de longues phrases, c’est pour cela qu’une marche silencieuse aura lieu ce mardi 23 novembre à 19h00 au départ du Parc des Princes. Julien était comme vous, comme moi, Julien aimait la vie, supportait Paris. Il était souriant, toujours prêt à rendre service. Un de ces proches nous confiait cette anecdote dernièrement où le jeune homme croquait la vie à pleine dent, osant demander un magazine du Paris Saint Germain dans le kiosque d’une cité marseillaise. Il portait partout les couleurs du club de son cœur, mais toujours dans le respect des personnes, tout type d’agression le révoltait. Honte à tous ceux qui l’ont traîné dans la boue, qui l’ont jugé sans le connaître après le drame !

    Publie le 23/11/2010 a 18:31

    4 ans, Julien nous on ne t’oublie pas !

    Il y a Quatre ans, jours pour jours, Julien Quemener nous quittait après avoir été tué par un policier à l’issue du chaos qui régnait aux abords du Parc des Princes après le match PSG-Tel Aviv. Il est inconcevable de mourir dans de telles conditions, il est inconcevable de mourir pour sa passion, il est aussi inconcevable que nous l’oublions…

    Une présence est parfois plus importante que de longues phrases, c’est pour cela qu’une marche silencieuse aura lieu ce mardi 23 novembre à 19h00 au départ du Parc des Princes. Julien était comme vous, comme moi, Julien aimait la vie, supportait Paris. Il était souriant, toujours prêt à rendre service. Un de ces proches nous confiait cette anecdote dernièrement où le jeune homme croquait la vie à pleine dent, osant demander un magazine du Paris Saint Germain dans le kiosque d’une cité marseillaise. Il portait partout les couleurs du club de son cœur, mais toujours dans le respect des personnes, tout type d’agression le révoltait. Honte à tous ceux qui l’ont traîné dans la boue, qui l’ont jugé sans le connaître après le drame !




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Neymar nommé pour le titre de meilleur joueur de la 3e journée

    LDC – Neymar nommé pour le titre de meilleur joueur de la 3e journée

    LDC

    À l’issue de la 3e journée de la phase de poules de Ligue des Champions qui ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"Anderlecht/PSG - Mbappé "c'est vrai que des fois on gère un peu trop""
    2 days ago
    NicolasBa mis à jour un post"Anderlecht/PSG - Mbappé "c'est vrai que des fois on gère un peu trop""
    2 days ago

    Actualité Féminine

    Robert Malm Si le PSG me fait une proposition, je réfléchirais

    Robert Malm « Si le PSG me fait une proposition, je réfléchirais »

    Actu Féminin

    Hier, RMC Sport a indiqué que le Paris Saint-Germain pense à proposer le poste de directeur sportif ...

    Vidéos PSG

    4 ans, Julien nous on ne t’oublie pas !

    <Archives

    Il y a Quatre ans, jours pour jours, Julien Quemener nous quittait après avoir été tué par un policier à l’issue du chaos qui régnait aux abords du Parc des Princes après le match PSG-Tel Aviv. Il est inconcevable de mourir dans de telles conditions, il est inconcevable de mourir pour sa passion, il est aussi inconcevable que nous l’oublions…

    Une présence est parfois plus importante que de longues phrases, c’est pour cela qu’une marche silencieuse aura lieu ce mardi 23 novembre à 19h00 au départ du Parc des Princes. Julien était comme vous, comme moi, Julien aimait la vie, supportait Paris. Il était souriant, toujours prêt à rendre service. Un de ces proches nous confiait cette anecdote dernièrement où le jeune homme croquait la vie à pleine dent, osant demander un magazine du Paris Saint Germain dans le kiosque d’une cité marseillaise. Il portait partout les couleurs du club de son cœur, mais toujours dans le respect des personnes, tout type d’agression le révoltait. Honte à tous ceux qui l’ont traîné dans la boue, qui l’ont jugé sans le connaître après le drame !

    By
    @
    OTER ?>