Restez connectés avec nous

Archives

4 jours à haut risque

Dans une sale période que certains qualifieront de début de crise et alors que des polémiques enflent autour du PSG, le match contre le Benfica ce soir pourrait être le symbole de la révolte parisienne.

Le Paris Saint-Germain va vivre quatre jours à haute tension. En bataillant au Parc des Princes ce jeudi pour une place en quart de finale d'Europa League et dimanche, au Vélodrome, dans la lutte pour un ticket en Champion's League, ce ne sont pas les enjeux qui manquent au club de la capitale.

Si le PSG venait à s'incliner lors de ces deux matchs, la crise serait bien présente du coté du Camp des Loges. La fin de saison s'annoncerait extrêmement compliquée avec un moral surement au plus bas, même s'il reste des rendez-vous importants tels que Lyon ou encore Lille.

Car même si l'on a longtemps vanté le mérite et surtout le moral à toute épreuve de ce groupe cette saison, il semble qu'avec la pression des enjeux de fin de saison, ce moral s'essouffle.

Mais si les joueurs du Paris Saint-Germain retrouvent la hargne et le niveau de jeu affiché contre Dortmund ou Séville, en début de compétition européenne, et ainsi parviennent à se défaire du club portugais, le moral pourrait être au plus haut avant d'affronter l'OM.

Les joueurs pourraient ressortir affaiblis physiquement de cette joute européenne mais renforcés mentalement.

C'est dans cette optique qu'il faut aborder ce match d'Europa League car le groupe parisien a toutes ses chances.

Derniers articles

Autres articles présents dans Archives