Archives

Agen 2-3 PSG : Paris qualifié sans (trop) trembler

Publie le 23/01/2011 a 19:24



  • La hiérarchie a été respectée au stade Armandie d’Agen où le PSG s’est qualifié sans (trop) trembler face au SUA. Bodmer (13e), Luyindula (47e) et Hoarau (50e) ont offert à Paris un nouveau huitième de finale de Coupe de France.

     Le Paris Saint-Germain se déplaçait ce dimanche après-midi à Agen, en Aquitaine, avec pour objectif de terminer en beauté cette semaine agitée, marquée par l’élimination en demi-finales de la Coupe de la Ligue (1-0) et les mises au point entre Kombouaré, Sessègnon et Luyindula. Des circonstances suffisantes pour entretenir l’espoir d’Agenais revanchards, qui avaient été éliminés au même stade de la compétition par Beauvais l’an passé (3-0).

    Et pour forcer la décision, le coach agenais avait décidé d’aligner son équipe dans un 3-3-2-2 assez rare pour être souligné. Mais sur un terrain dégradé par les matchs de rugby qui s’y déroulent habituellement et en partie gelé, ce sont tout de même les Parisiens qui ont frappé les premiers. Contré une première fois par Casadamont sur une frappe en pivot (11e), Hoarau a, deux minutes plus tard, remis astucieusement pour Bodmer de la poitrine. L’ancien Lyonnais a fêté son retour de blessure d’une reprise magistrale dans le petit filet (0-1, 13e).

    Sérieux et bien regroupés, les Parisiens n’ont été mis en danger qu’en fin de première période par l’intermédiaire de Gaillac, qui, gêné par Jallet, a repris une frappe de Smolarczyk repoussée par Edel…sur la barre (34e) ! Une occasion que n’a visiblement pas prise au sérieux Zoumana Camara, battu de la tête juste avant la mi-temps par Daffé sur corner (1-1, 41e).

    Paris fait le break en trois minutes

    Si les Agenais ont égalisé au meilleur des moments possibles, les Parisiens n’ont pas mis longtemps à reprendre l’avantage. Dès l’entame de la seconde période, Luyindula, du plat du pied, a en effet redonné à Paris une longueur d’avance (1-2, 47e). Et dans la foulée, Hoarau, en devançant Casadamont sur un coup franc de Nenê, a permis à Makélélé & Co. de gérer cet avantage (1-3, 50e). L’entrée de Melka (53e) et la réduction du score de Vandersnick (2-3, 69e) ont certes redonné de la voix aux spectateurs du stade Armandie mais le résultat était acquis.

    Le PSG a en effet fait preuve d’une maîtrise logique au vu des cinq divisions d’écart et aurait même pu asseoir sa domination par l’intermédiaire d’Hoarau (70e) ou de Luyindula, dont la tête a été sauvée sur sa ligne par Charenton (82e). Ce véritable match de Coupe, qui a tenu toutes ses promesses, voit donc le club de la capitale se qualifier pour le tour suivant. Et les Parisiens affronteront…

    Publie le 23/01/2011 a 19:24

    Agen 2-3 PSG : Paris qualifié sans (trop) trembler

    La hiérarchie a été respectée au stade Armandie d’Agen où le PSG s’est qualifié sans (trop) trembler face au SUA. Bodmer (13e), Luyindula (47e) et Hoarau (50e) ont offert à Paris un nouveau huitième de finale de Coupe de France.

     Le Paris Saint-Germain se déplaçait ce dimanche après-midi à Agen, en Aquitaine, avec pour objectif de terminer en beauté cette semaine agitée, marquée par l’élimination en demi-finales de la Coupe de la Ligue (1-0) et les mises au point entre Kombouaré, Sessègnon et Luyindula. Des circonstances suffisantes pour entretenir l’espoir d’Agenais revanchards, qui avaient été éliminés au même stade de la compétition par Beauvais l’an passé (3-0).

    Et pour forcer la décision, le coach agenais avait décidé d’aligner son équipe dans un 3-3-2-2 assez rare pour être souligné. Mais sur un terrain dégradé par les matchs de rugby qui s’y déroulent habituellement et en partie gelé, ce sont tout de même les Parisiens qui ont frappé les premiers. Contré une première fois par Casadamont sur une frappe en pivot (11e), Hoarau a, deux minutes plus tard, remis astucieusement pour Bodmer de la poitrine. L’ancien Lyonnais a fêté son retour de blessure d’une reprise magistrale dans le petit filet (0-1, 13e).

    Sérieux et bien regroupés, les Parisiens n’ont été mis en danger qu’en fin de première période par l’intermédiaire de Gaillac, qui, gêné par Jallet, a repris une frappe de Smolarczyk repoussée par Edel…sur la barre (34e) ! Une occasion que n’a visiblement pas prise au sérieux Zoumana Camara, battu de la tête juste avant la mi-temps par Daffé sur corner (1-1, 41e).

    Paris fait le break en trois minutes

    Si les Agenais ont égalisé au meilleur des moments possibles, les Parisiens n’ont pas mis longtemps à reprendre l’avantage. Dès l’entame de la seconde période, Luyindula, du plat du pied, a en effet redonné à Paris une longueur d’avance (1-2, 47e). Et dans la foulée, Hoarau, en devançant Casadamont sur un coup franc de Nenê, a permis à Makélélé & Co. de gérer cet avantage (1-3, 50e). L’entrée de Melka (53e) et la réduction du score de Vandersnick (2-3, 69e) ont certes redonné de la voix aux spectateurs du stade Armandie mais le résultat était acquis.

    Le PSG a en effet fait preuve d’une maîtrise logique au vu des cinq divisions d’écart et aurait même pu asseoir sa domination par l’intermédiaire d’Hoarau (70e) ou de Luyindula, dont la tête a été sauvée sur sa ligne par Charenton (82e). Ce véritable match de Coupe, qui a tenu toutes ses promesses, voit donc le club de la capitale se qualifier pour le tour suivant. Et les Parisiens affronteront…




  • Tags de l'article : , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Ancelotti La Ligue des Champions sera plus difficile, notamment avec Neymar au PSG

    Ancelotti : « La LDC sera plus difficile », notamment avec Neymar au PSG

    Adversaires

    Carlo Ancelotti, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain aujourd’hui au Bayern Munich, a été interrogé en conférence ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Pierre-Antoine Gauberta publié un new post."PSG-Toulouse : Neymar "Je suis content que l'équipe a fait un bon match...""
    17 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Amian "On va essayer de tenir et mettre un but, tout est possible""
    4 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons"

    Féminines – Lair « Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons »

    Actu Féminin

    Patrice Lair, entraîneur de 56 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de Ouest ...

    Vidéos PSG

    Agen 2-3 PSG : Paris qualifié sans (trop) trembler

    <Archives

    La hiérarchie a été respectée au stade Armandie d’Agen où le PSG s’est qualifié sans (trop) trembler face au SUA. Bodmer (13e), Luyindula (47e) et Hoarau (50e) ont offert à Paris un nouveau huitième de finale de Coupe de France.

     Le Paris Saint-Germain se déplaçait ce dimanche après-midi à Agen, en Aquitaine, avec pour objectif de terminer en beauté cette semaine agitée, marquée par l’élimination en demi-finales de la Coupe de la Ligue (1-0) et les mises au point entre Kombouaré, Sessègnon et Luyindula. Des circonstances suffisantes pour entretenir l’espoir d’Agenais revanchards, qui avaient été éliminés au même stade de la compétition par Beauvais l’an passé (3-0).

    Et pour forcer la décision, le coach agenais avait décidé d’aligner son équipe dans un 3-3-2-2 assez rare pour être souligné. Mais sur un terrain dégradé par les matchs de rugby qui s’y déroulent habituellement et en partie gelé, ce sont tout de même les Parisiens qui ont frappé les premiers. Contré une première fois par Casadamont sur une frappe en pivot (11e), Hoarau a, deux minutes plus tard, remis astucieusement pour Bodmer de la poitrine. L’ancien Lyonnais a fêté son retour de blessure d’une reprise magistrale dans le petit filet (0-1, 13e).

    Sérieux et bien regroupés, les Parisiens n’ont été mis en danger qu’en fin de première période par l’intermédiaire de Gaillac, qui, gêné par Jallet, a repris une frappe de Smolarczyk repoussée par Edel…sur la barre (34e) ! Une occasion que n’a visiblement pas prise au sérieux Zoumana Camara, battu de la tête juste avant la mi-temps par Daffé sur corner (1-1, 41e).

    Paris fait le break en trois minutes

    Si les Agenais ont égalisé au meilleur des moments possibles, les Parisiens n’ont pas mis longtemps à reprendre l’avantage. Dès l’entame de la seconde période, Luyindula, du plat du pied, a en effet redonné à Paris une longueur d’avance (1-2, 47e). Et dans la foulée, Hoarau, en devançant Casadamont sur un coup franc de Nenê, a permis à Makélélé & Co. de gérer cet avantage (1-3, 50e). L’entrée de Melka (53e) et la réduction du score de Vandersnick (2-3, 69e) ont certes redonné de la voix aux spectateurs du stade Armandie mais le résultat était acquis.

    Le PSG a en effet fait preuve d’une maîtrise logique au vu des cinq divisions d’écart et aurait même pu asseoir sa domination par l’intermédiaire d’Hoarau (70e) ou de Luyindula, dont la tête a été sauvée sur sa ligne par Charenton (82e). Ce véritable match de Coupe, qui a tenu toutes ses promesses, voit donc le club de la capitale se qualifier pour le tour suivant. Et les Parisiens affronteront…

    By
    @
    OTER ?>