Archives

AJA 1-0 PSG : Coup d’arrêt pour Paris

Publie le 05/03/2011 a 23:23



  • Comme au match aller, Paris s’est fait piéger par l’AJ Auxerre, cette fois grâce à un but venu d’ailleurs de Chafni (86e). Les Parisiens manquent l’occasion de mettre la pression sur Lille, Marseille et Lyon. 

     Pour débuter de la meilleure des manières un mois de mars capital, le Paris Saint-Germain, quatrième, se devait de ramener des points de l’Abbé-Deschamps, où il affrontait l’AJ Auxerre, premier non relégable. L’équipe de Jean Fernandez espérait quant à elle rebondir après 12 matchs sans victoire en Ligue 1, comme elle l’avait fait au match aller en venant s’imposer au Parc (2-3).

    Paris, qui voulait également rééquilibrer des statistiques légèrement en faveur des Auxerrois (11 victoires, 9 nuls et 10 défaites en 30 confrontations en Ligue 1), a donc pris très tôt ce match par le bon bout. Et même si les Auxerrois affichaient 73 % de possession de balle au terme du premier quart d’heure, ils n’ont réussi qu’à inquiéter Edel sur une reprise de Le Tallec après une frappe contrée de Dudka. De retour dans les cages après l’intérim de Coupet, le portier numéro 1 parisien a sauvé son équipe (7e).

    Après une sieste de quelques minutes, Antoine Kombouaré a réveillé ses troupes et les a incitées à presser le porteur de balle auxerrois et à soigner la relance. Une consigne qui s’est avérée efficace puisque les Parisiens ont progressivement repris la main mise sur ce match grâce à Luyindula notamment. D’une subtile déviation en une touche sur un centre de Jallet, l’ancien Lyonnais a dévié pour Nenê qui n’a pas trouvé le cadre (18e). Après un une-deux avec Giuly, il a ensuite vu sa frappe déviée par Sorin en corner (21e) et a ainsi montré qu’il pouvait suppléer Hoarau et Erding, convalescents.

    Pourtant, lorsque M. Schneider, l’arbitre de National désigné par la FFF pour diriger ce match, a sifflé le début de la seconde période, le score était toujours nul et vierge et ne satisfaisait aucun des 22 acteurs. Idem après l’heure de jeu et ce, même si le premier quart d’heure de la seconde période est celui qui réussit le mieux aux Parisiens depuis le début de la saison. Seul Luyindula, d’une tête sur le poteau après un corner de Nenê (52e), a fait trembler le stade l’Abbé-Deschamps. Giuly (47e) et Nenê (70e) ont bien essayé mais ils se sont heurtés aux 5 défenseurs de l’arrière-garde bourguignonne.

    Le cadeau de Tiéné

    Après avoir dominé toute la deuxième mi-temps sans succès, Paris semblait donc se diriger vers un match nul pas complètement négatif. C’était sans compter sur Tiéné qui, en ratant son dégagement, a offert sur un plateau à Chafni l’occasion de donner la victoire aux siens. Ce qu’il a fait d’une demi-volée du gauche qui est allée se loger dans la lucarne opposée d’Edel (1-0, 86e).

    Armand, d’une reprise acrobatique (90e) et Jelen, qui butera deux fois sur Edel (92e), auront l’opportunité de faire évoluer le score mais celui-ci restera inchangé. Auxerre s’impose contre Paris à domicile pour la première fois depuis 2005 et stoppe le club de la capitale dans sa dynamique. Antoine Kombouaré devra trouver les mots justes pour relancer la machine dès jeudi à Benfica.

    Publie le 05/03/2011 a 23:23

    AJA 1-0 PSG : Coup d’arrêt pour Paris

    Comme au match aller, Paris s’est fait piéger par l’AJ Auxerre, cette fois grâce à un but venu d’ailleurs de Chafni (86e). Les Parisiens manquent l’occasion de mettre la pression sur Lille, Marseille et Lyon. 

     Pour débuter de la meilleure des manières un mois de mars capital, le Paris Saint-Germain, quatrième, se devait de ramener des points de l’Abbé-Deschamps, où il affrontait l’AJ Auxerre, premier non relégable. L’équipe de Jean Fernandez espérait quant à elle rebondir après 12 matchs sans victoire en Ligue 1, comme elle l’avait fait au match aller en venant s’imposer au Parc (2-3).

    Paris, qui voulait également rééquilibrer des statistiques légèrement en faveur des Auxerrois (11 victoires, 9 nuls et 10 défaites en 30 confrontations en Ligue 1), a donc pris très tôt ce match par le bon bout. Et même si les Auxerrois affichaient 73 % de possession de balle au terme du premier quart d’heure, ils n’ont réussi qu’à inquiéter Edel sur une reprise de Le Tallec après une frappe contrée de Dudka. De retour dans les cages après l’intérim de Coupet, le portier numéro 1 parisien a sauvé son équipe (7e).

    Après une sieste de quelques minutes, Antoine Kombouaré a réveillé ses troupes et les a incitées à presser le porteur de balle auxerrois et à soigner la relance. Une consigne qui s’est avérée efficace puisque les Parisiens ont progressivement repris la main mise sur ce match grâce à Luyindula notamment. D’une subtile déviation en une touche sur un centre de Jallet, l’ancien Lyonnais a dévié pour Nenê qui n’a pas trouvé le cadre (18e). Après un une-deux avec Giuly, il a ensuite vu sa frappe déviée par Sorin en corner (21e) et a ainsi montré qu’il pouvait suppléer Hoarau et Erding, convalescents.

    Pourtant, lorsque M. Schneider, l’arbitre de National désigné par la FFF pour diriger ce match, a sifflé le début de la seconde période, le score était toujours nul et vierge et ne satisfaisait aucun des 22 acteurs. Idem après l’heure de jeu et ce, même si le premier quart d’heure de la seconde période est celui qui réussit le mieux aux Parisiens depuis le début de la saison. Seul Luyindula, d’une tête sur le poteau après un corner de Nenê (52e), a fait trembler le stade l’Abbé-Deschamps. Giuly (47e) et Nenê (70e) ont bien essayé mais ils se sont heurtés aux 5 défenseurs de l’arrière-garde bourguignonne.

    Le cadeau de Tiéné

    Après avoir dominé toute la deuxième mi-temps sans succès, Paris semblait donc se diriger vers un match nul pas complètement négatif. C’était sans compter sur Tiéné qui, en ratant son dégagement, a offert sur un plateau à Chafni l’occasion de donner la victoire aux siens. Ce qu’il a fait d’une demi-volée du gauche qui est allée se loger dans la lucarne opposée d’Edel (1-0, 86e).

    Armand, d’une reprise acrobatique (90e) et Jelen, qui butera deux fois sur Edel (92e), auront l’opportunité de faire évoluer le score mais celui-ci restera inchangé. Auxerre s’impose contre Paris à domicile pour la première fois depuis 2005 et stoppe le club de la capitale dans sa dynamique. Antoine Kombouaré devra trouver les mots justes pour relancer la machine dès jeudi à Benfica.




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Barcelone/PSG: La Remontada utilisée pour le trailer de PES 2018

    Barcelone/PSG: La Remontada utilisée pour le trailer de PES 2018

    Jeux

    La remontada subie par le Paris Saint-Germain au Camp Nou en mars dernier est utilisée aujourd’hui ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Zlatan Ibrahimovic pourrait finalement quitter Manchester United"
    16 days ago
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Hatem Ben Arfa priorité de Galatasaray"
    17 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Vero Boquete non sélectionnée par Espagne pour l'Euro 2017, Paredes si.jpg

    Féminines – Vero Boquete non sélectionnée par Espagne pour l’Euro 2017, Paredes si

    Actu Féminin

    Ce mardi a été présentée la liste de l’équipe féminine d’Espagne pour l’Euro 2017. Veronica Boquete, ...

    Vidéos PSG

    AJA 1-0 PSG : Coup d’arrêt pour Paris

    <Archives

    Comme au match aller, Paris s’est fait piéger par l’AJ Auxerre, cette fois grâce à un but venu d’ailleurs de Chafni (86e). Les Parisiens manquent l’occasion de mettre la pression sur Lille, Marseille et Lyon. 

     Pour débuter de la meilleure des manières un mois de mars capital, le Paris Saint-Germain, quatrième, se devait de ramener des points de l’Abbé-Deschamps, où il affrontait l’AJ Auxerre, premier non relégable. L’équipe de Jean Fernandez espérait quant à elle rebondir après 12 matchs sans victoire en Ligue 1, comme elle l’avait fait au match aller en venant s’imposer au Parc (2-3).

    Paris, qui voulait également rééquilibrer des statistiques légèrement en faveur des Auxerrois (11 victoires, 9 nuls et 10 défaites en 30 confrontations en Ligue 1), a donc pris très tôt ce match par le bon bout. Et même si les Auxerrois affichaient 73 % de possession de balle au terme du premier quart d’heure, ils n’ont réussi qu’à inquiéter Edel sur une reprise de Le Tallec après une frappe contrée de Dudka. De retour dans les cages après l’intérim de Coupet, le portier numéro 1 parisien a sauvé son équipe (7e).

    Après une sieste de quelques minutes, Antoine Kombouaré a réveillé ses troupes et les a incitées à presser le porteur de balle auxerrois et à soigner la relance. Une consigne qui s’est avérée efficace puisque les Parisiens ont progressivement repris la main mise sur ce match grâce à Luyindula notamment. D’une subtile déviation en une touche sur un centre de Jallet, l’ancien Lyonnais a dévié pour Nenê qui n’a pas trouvé le cadre (18e). Après un une-deux avec Giuly, il a ensuite vu sa frappe déviée par Sorin en corner (21e) et a ainsi montré qu’il pouvait suppléer Hoarau et Erding, convalescents.

    Pourtant, lorsque M. Schneider, l’arbitre de National désigné par la FFF pour diriger ce match, a sifflé le début de la seconde période, le score était toujours nul et vierge et ne satisfaisait aucun des 22 acteurs. Idem après l’heure de jeu et ce, même si le premier quart d’heure de la seconde période est celui qui réussit le mieux aux Parisiens depuis le début de la saison. Seul Luyindula, d’une tête sur le poteau après un corner de Nenê (52e), a fait trembler le stade l’Abbé-Deschamps. Giuly (47e) et Nenê (70e) ont bien essayé mais ils se sont heurtés aux 5 défenseurs de l’arrière-garde bourguignonne.

    Le cadeau de Tiéné

    Après avoir dominé toute la deuxième mi-temps sans succès, Paris semblait donc se diriger vers un match nul pas complètement négatif. C’était sans compter sur Tiéné qui, en ratant son dégagement, a offert sur un plateau à Chafni l’occasion de donner la victoire aux siens. Ce qu’il a fait d’une demi-volée du gauche qui est allée se loger dans la lucarne opposée d’Edel (1-0, 86e).

    Armand, d’une reprise acrobatique (90e) et Jelen, qui butera deux fois sur Edel (92e), auront l’opportunité de faire évoluer le score mais celui-ci restera inchangé. Auxerre s’impose contre Paris à domicile pour la première fois depuis 2005 et stoppe le club de la capitale dans sa dynamique. Antoine Kombouaré devra trouver les mots justes pour relancer la machine dès jeudi à Benfica.

    By
    @
    OTER ?>