Archives

Alonzo « Monaco jouait sa vie »

Publie le 20/12/2010 a 19:23



  • Ancien gardien du PSG, aujourd’hui consultant pour Orange Sport où il a commenté ce samedi soir la rencontre PSG-Monaco, Jérôme Alonzo est revenu sur l’égalisation de Monaco dans les dernières minutes de la partie qui a énervé les joueurs parisiens et privé le PSG de prendre la première place du classement…

    « Il existe une règle depuis deux ans disant que ce n’est plus le joueur de sortir le ballon quand un joueur adversaire est au sol mais à l’arbitre. On parle de « Fair Play » que seulement si un joueur reçoit un gros tampon hors là ce n’est pas le cas car Stéphane Sessègnon n’en a pas reçu un. Il y a donc eu un flottement pendant 10-15 secondes où les monégasques ne savait pas trop quoi faire puis ils ont enclenché un action vers l’avant et la sanction est tombéz alors que Paris était dans un faux rythme de jeu. De plus, Monaco jouait sa vie et ne pouvait pas s’arrêter. C’est à l’arbitre d’arrêter le match s’il estime que la santé du joueur était en danger. Il a donc jugé que Stéphane Sessègnon n’était pas touché gravement. Il n’a donc pas arrêté le jeu. Paris s’est déconcentré et Monaco a égalisé… Pour moi il n’y a pas de débat sur ce but ! » a t-il déclaré dans 100% Foot ce dimanche sur M6.

    Publie le 20/12/2010 a 19:23

    Alonzo « Monaco jouait sa vie »

    Ancien gardien du PSG, aujourd’hui consultant pour Orange Sport où il a commenté ce samedi soir la rencontre PSG-Monaco, Jérôme Alonzo est revenu sur l’égalisation de Monaco dans les dernières minutes de la partie qui a énervé les joueurs parisiens et privé le PSG de prendre la première place du classement…

    « Il existe une règle depuis deux ans disant que ce n’est plus le joueur de sortir le ballon quand un joueur adversaire est au sol mais à l’arbitre. On parle de « Fair Play » que seulement si un joueur reçoit un gros tampon hors là ce n’est pas le cas car Stéphane Sessègnon n’en a pas reçu un. Il y a donc eu un flottement pendant 10-15 secondes où les monégasques ne savait pas trop quoi faire puis ils ont enclenché un action vers l’avant et la sanction est tombéz alors que Paris était dans un faux rythme de jeu. De plus, Monaco jouait sa vie et ne pouvait pas s’arrêter. C’est à l’arbitre d’arrêter le match s’il estime que la santé du joueur était en danger. Il a donc jugé que Stéphane Sessègnon n’était pas touché gravement. Il n’a donc pas arrêté le jeu. Paris s’est déconcentré et Monaco a égalisé… Pour moi il n’y a pas de débat sur ce but ! » a t-il déclaré dans 100% Foot ce dimanche sur M6.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Pauleta PSG

    PSG/Real – Pauleta « Je crois que Paris a tout pour passer »

    LDC

    Pedro Miguel Pauleta, ancien attaquant du Paris Saint-Germain (2003-2008), et 3e meilleur buteur de l’histoire du ...

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    Alonzo « Monaco jouait sa vie »

    <Archives

    Ancien gardien du PSG, aujourd’hui consultant pour Orange Sport où il a commenté ce samedi soir la rencontre PSG-Monaco, Jérôme Alonzo est revenu sur l’égalisation de Monaco dans les dernières minutes de la partie qui a énervé les joueurs parisiens et privé le PSG de prendre la première place du classement…

    « Il existe une règle depuis deux ans disant que ce n’est plus le joueur de sortir le ballon quand un joueur adversaire est au sol mais à l’arbitre. On parle de « Fair Play » que seulement si un joueur reçoit un gros tampon hors là ce n’est pas le cas car Stéphane Sessègnon n’en a pas reçu un. Il y a donc eu un flottement pendant 10-15 secondes où les monégasques ne savait pas trop quoi faire puis ils ont enclenché un action vers l’avant et la sanction est tombéz alors que Paris était dans un faux rythme de jeu. De plus, Monaco jouait sa vie et ne pouvait pas s’arrêter. C’est à l’arbitre d’arrêter le match s’il estime que la santé du joueur était en danger. Il a donc jugé que Stéphane Sessègnon n’était pas touché gravement. Il n’a donc pas arrêté le jeu. Paris s’est déconcentré et Monaco a égalisé… Pour moi il n’y a pas de débat sur ce but ! » a t-il déclaré dans 100% Foot ce dimanche sur M6.

    By
    @
    OTER ?>