Archives

Arnaud « Aucun esprit de revanche »

Publie le 20/04/2011 a 12:07



  • Prêté par le PSG à Angers cette saison, l’attaquant Loris Arnaud s’apprête à affronter pour la première fois son club amateur pour le compte de la demi-finale de la Coupe de France. Approché ces derniers jours par notre partenaire But! Paris le joueur est revenu sur sa saison avec Angers, cette demi finale face au PSG et surtout son avenir…

    BUT ! : Le SCO d’Angers n’a joué qu’une finale de coupe de France dans son histoire en 1957, quelle est l’ambiance au club avant un tel match ?
     
    LORIS ARNAUD :  C’est vrai qu’ici, c’est une véritable ambiance de fête, le club réalise une bonne saison avec ce bon parcours en coupe de France. Il y a cette demi-finale contre le PSG qu’on va jouer le coup à fond. À Angers, tout le monde parle de ce match, c’est un véritable événement.
     
    À titre plus personnel, comment se passe ta saison en prêt avec Angers ?

     
    J’avoue que c’est une saison assez mitigée. D’abord j’ai connu un manque de réussite qui m’a fait perdre un peu confiance. Du coup lors de la reprise au mois de Janvier, c’était un plus compliqué pour moi, j’ai moins joué. Dernièrement je reviens dans l’effectif, et j’ai repris confiance, d’autant que je suis bien à 100 % physiquement. Maintenant, je reconnais que ce n’est pas la saison que j’attendais. Mais, c’est vrai aussi que j’ai eu du temps de jeu. Malgré tout, j’ai appris à Angers, j’ai joué et çà, c’est important.
     
    À l’heure d’affronter le PSG, club qui vous prête au SCO d’Angers cette saison, quel est votre état d’esprit, avez-vous un sentiment de revanche vis-à-vis de Paris, l’envie de montrer votre valeur ?
     
    C’est vrai que çà fait bizarre de rencontrer le PSG, qui est aussi mon équipe, il y a mes anciens coéquipiers, mais j’essaie de ne pas trop me mettre la pression, de ne pas trop penser à ce match. Ensuite, je ne pense pas qu’il  n’y ait un esprit de revanche à avoir. Quand un club vous prête ailleurs, c’est pour que vous puissiez vous exposer, prendre du temps de jeu pour s’améliorer. Je sais que le club du PSG est derrière moi donc non, je ne suis pas revanchard. Par contre, je sais qu’une bonne performance contre Paris me ferait du bien.
     
    Comment se fait-il qu’en 2008, vous faisiez partie de ces jeunes prometteurs du PSG, avec des performances plutôt positives et que vous n’ayez pas encore percé à Paris ?
     
    Il y a surtout eu cette blessure au genou en coupe d’Europe (ndlr : en 2009, match d’Europa Ligue contre Shalke 04) qui a m’a énormément ralenti. J’ai été absent six mois, et en revenant de blessure, il y avait eu un changement d’entraîneur avec l’arrivée d’Antoine Kombouaré. Ca s’est compliqué pour moi, et j’ai d’abord été prêté à Clermont pour retrouver du temps de jeu. Là-bas, ce fut une expérience positive, j’ai enchaîné les matchs. Et puis ce nouveau prêt à Angers, ou j’ai été un peu déçu. Mais je vais continuer à enchaîner les matchs, à tout donner pour montrer mon niveau. 
     
    Avez-vous envie de revenir au PSG et de vous y imposer ?
     
    Bien sur que je veux percer à Paris. Quand je vois Chantôme ou Sakho qui réalise une excellente saison avec le groupe pro, çà donne des idées et çà motive. Ça me donne vraiment envie de réaliser mon rêve qui est de réussir au PSG. Quand je vois la différence qu’il peu y avoir entre le PSG et par exemple Angers, et quand je sais qu’il me reste un an de contrat avec Paris, je peux vous dire que je n’ai pas envie de laisser passer ma chance. J’ai fait une saison moyenne avec Angers, mais j’ai joué et j’ai retrouvé ma forme physique. Je serai Parisien la saison prochaine, il y aura de la concurrence, mais çà on ne peut rien y faire. À moi de prouver que je suis capable d’avoir ma place.
     
    Vous restez en contact avec le PSG, comment se porte les joueurs, quelle ambiance règne réellement au camp des loges ?
     
    Oui Alain Roche est venu me voir quelquefois à Angers, un peu moins maintenant car il prépare la fin de saison. Au niveau des joueurs, je suis toujours en contact avec Erding ou même quasiment tous les jeunes (Maurice, Makonda, Sakho, Chantôme). L’ambiance est bonne au camp des loges, comme dans tous les groupes pros, il y a eu des petits accrochages mais le groupe reste soudé et je crois en une bonne fin de championnat pour Paris, avec à la clef une qualification en ligue des Champions. Comme çà je pourrais jouer la C1 avec eux, j’ai déjà joué l’Europa ligue, alors pourquoi pas.
     
    Revenons à Angers maintenant, les soucis judiciaires de votre président Willy Bernard n’ont pas eux un effet sur le groupe professionnel ?
     
    Non, il a été interpellé, il y a deux mois. Depuis on est resté concentré sur notre travail à nous. C’est-à-dire jouer au football. On est sur une bonne série dans une saison positive pour le club. Ces affaires judiciaires n’ont en rien perturbé l’état d’esprit du groupe. Et avant cette demi-finale contre Paris, ces histoires ne jouent pas contre nous.
     
    Pour conclure, un pronostique pour cette demi-finale Angers – PSG ?
     
    Un match nul, et que le meilleur gagne aux prolongations…Mais je vais tout donner pour mon équipe du moment et si je peux offrir la victoire à Angers, je n’hésiterai pas.
     
    Propos recueillis par Guillaume Lucas

    Publie le 20/04/2011 a 12:07

    Arnaud « Aucun esprit de revanche »

    Prêté par le PSG à Angers cette saison, l’attaquant Loris Arnaud s’apprête à affronter pour la première fois son club amateur pour le compte de la demi-finale de la Coupe de France. Approché ces derniers jours par notre partenaire But! Paris le joueur est revenu sur sa saison avec Angers, cette demi finale face au PSG et surtout son avenir…

    BUT ! : Le SCO d’Angers n’a joué qu’une finale de coupe de France dans son histoire en 1957, quelle est l’ambiance au club avant un tel match ?
     
    LORIS ARNAUD :  C’est vrai qu’ici, c’est une véritable ambiance de fête, le club réalise une bonne saison avec ce bon parcours en coupe de France. Il y a cette demi-finale contre le PSG qu’on va jouer le coup à fond. À Angers, tout le monde parle de ce match, c’est un véritable événement.
     
    À titre plus personnel, comment se passe ta saison en prêt avec Angers ?

     
    J’avoue que c’est une saison assez mitigée. D’abord j’ai connu un manque de réussite qui m’a fait perdre un peu confiance. Du coup lors de la reprise au mois de Janvier, c’était un plus compliqué pour moi, j’ai moins joué. Dernièrement je reviens dans l’effectif, et j’ai repris confiance, d’autant que je suis bien à 100 % physiquement. Maintenant, je reconnais que ce n’est pas la saison que j’attendais. Mais, c’est vrai aussi que j’ai eu du temps de jeu. Malgré tout, j’ai appris à Angers, j’ai joué et çà, c’est important.
     
    À l’heure d’affronter le PSG, club qui vous prête au SCO d’Angers cette saison, quel est votre état d’esprit, avez-vous un sentiment de revanche vis-à-vis de Paris, l’envie de montrer votre valeur ?
     
    C’est vrai que çà fait bizarre de rencontrer le PSG, qui est aussi mon équipe, il y a mes anciens coéquipiers, mais j’essaie de ne pas trop me mettre la pression, de ne pas trop penser à ce match. Ensuite, je ne pense pas qu’il  n’y ait un esprit de revanche à avoir. Quand un club vous prête ailleurs, c’est pour que vous puissiez vous exposer, prendre du temps de jeu pour s’améliorer. Je sais que le club du PSG est derrière moi donc non, je ne suis pas revanchard. Par contre, je sais qu’une bonne performance contre Paris me ferait du bien.
     
    Comment se fait-il qu’en 2008, vous faisiez partie de ces jeunes prometteurs du PSG, avec des performances plutôt positives et que vous n’ayez pas encore percé à Paris ?
     
    Il y a surtout eu cette blessure au genou en coupe d’Europe (ndlr : en 2009, match d’Europa Ligue contre Shalke 04) qui a m’a énormément ralenti. J’ai été absent six mois, et en revenant de blessure, il y avait eu un changement d’entraîneur avec l’arrivée d’Antoine Kombouaré. Ca s’est compliqué pour moi, et j’ai d’abord été prêté à Clermont pour retrouver du temps de jeu. Là-bas, ce fut une expérience positive, j’ai enchaîné les matchs. Et puis ce nouveau prêt à Angers, ou j’ai été un peu déçu. Mais je vais continuer à enchaîner les matchs, à tout donner pour montrer mon niveau. 
     
    Avez-vous envie de revenir au PSG et de vous y imposer ?
     
    Bien sur que je veux percer à Paris. Quand je vois Chantôme ou Sakho qui réalise une excellente saison avec le groupe pro, çà donne des idées et çà motive. Ça me donne vraiment envie de réaliser mon rêve qui est de réussir au PSG. Quand je vois la différence qu’il peu y avoir entre le PSG et par exemple Angers, et quand je sais qu’il me reste un an de contrat avec Paris, je peux vous dire que je n’ai pas envie de laisser passer ma chance. J’ai fait une saison moyenne avec Angers, mais j’ai joué et j’ai retrouvé ma forme physique. Je serai Parisien la saison prochaine, il y aura de la concurrence, mais çà on ne peut rien y faire. À moi de prouver que je suis capable d’avoir ma place.
     
    Vous restez en contact avec le PSG, comment se porte les joueurs, quelle ambiance règne réellement au camp des loges ?
     
    Oui Alain Roche est venu me voir quelquefois à Angers, un peu moins maintenant car il prépare la fin de saison. Au niveau des joueurs, je suis toujours en contact avec Erding ou même quasiment tous les jeunes (Maurice, Makonda, Sakho, Chantôme). L’ambiance est bonne au camp des loges, comme dans tous les groupes pros, il y a eu des petits accrochages mais le groupe reste soudé et je crois en une bonne fin de championnat pour Paris, avec à la clef une qualification en ligue des Champions. Comme çà je pourrais jouer la C1 avec eux, j’ai déjà joué l’Europa ligue, alors pourquoi pas.
     
    Revenons à Angers maintenant, les soucis judiciaires de votre président Willy Bernard n’ont pas eux un effet sur le groupe professionnel ?
     
    Non, il a été interpellé, il y a deux mois. Depuis on est resté concentré sur notre travail à nous. C’est-à-dire jouer au football. On est sur une bonne série dans une saison positive pour le club. Ces affaires judiciaires n’ont en rien perturbé l’état d’esprit du groupe. Et avant cette demi-finale contre Paris, ces histoires ne jouent pas contre nous.
     
    Pour conclure, un pronostique pour cette demi-finale Angers – PSG ?
     
    Un match nul, et que le meilleur gagne aux prolongations…Mais je vais tout donner pour mon équipe du moment et si je peux offrir la victoire à Angers, je n’hésiterai pas.
     
    Propos recueillis par Guillaume Lucas




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Mikael Ba publié un new post."MHSC/PSG – Disponibilités et composition possible de l'équipe parisienne"
    8 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Balbir: Cavani "Le buteur trace sa route et quelle route...les obstacles sont éliminés""
    15 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Arnaud « Aucun esprit de revanche »

    <Archives

    Prêté par le PSG à Angers cette saison, l’attaquant Loris Arnaud s’apprête à affronter pour la première fois son club amateur pour le compte de la demi-finale de la Coupe de France. Approché ces derniers jours par notre partenaire But! Paris le joueur est revenu sur sa saison avec Angers, cette demi finale face au PSG et surtout son avenir…

    BUT ! : Le SCO d’Angers n’a joué qu’une finale de coupe de France dans son histoire en 1957, quelle est l’ambiance au club avant un tel match ?
     
    LORIS ARNAUD :  C’est vrai qu’ici, c’est une véritable ambiance de fête, le club réalise une bonne saison avec ce bon parcours en coupe de France. Il y a cette demi-finale contre le PSG qu’on va jouer le coup à fond. À Angers, tout le monde parle de ce match, c’est un véritable événement.
     
    À titre plus personnel, comment se passe ta saison en prêt avec Angers ?

     
    J’avoue que c’est une saison assez mitigée. D’abord j’ai connu un manque de réussite qui m’a fait perdre un peu confiance. Du coup lors de la reprise au mois de Janvier, c’était un plus compliqué pour moi, j’ai moins joué. Dernièrement je reviens dans l’effectif, et j’ai repris confiance, d’autant que je suis bien à 100 % physiquement. Maintenant, je reconnais que ce n’est pas la saison que j’attendais. Mais, c’est vrai aussi que j’ai eu du temps de jeu. Malgré tout, j’ai appris à Angers, j’ai joué et çà, c’est important.
     
    À l’heure d’affronter le PSG, club qui vous prête au SCO d’Angers cette saison, quel est votre état d’esprit, avez-vous un sentiment de revanche vis-à-vis de Paris, l’envie de montrer votre valeur ?
     
    C’est vrai que çà fait bizarre de rencontrer le PSG, qui est aussi mon équipe, il y a mes anciens coéquipiers, mais j’essaie de ne pas trop me mettre la pression, de ne pas trop penser à ce match. Ensuite, je ne pense pas qu’il  n’y ait un esprit de revanche à avoir. Quand un club vous prête ailleurs, c’est pour que vous puissiez vous exposer, prendre du temps de jeu pour s’améliorer. Je sais que le club du PSG est derrière moi donc non, je ne suis pas revanchard. Par contre, je sais qu’une bonne performance contre Paris me ferait du bien.
     
    Comment se fait-il qu’en 2008, vous faisiez partie de ces jeunes prometteurs du PSG, avec des performances plutôt positives et que vous n’ayez pas encore percé à Paris ?
     
    Il y a surtout eu cette blessure au genou en coupe d’Europe (ndlr : en 2009, match d’Europa Ligue contre Shalke 04) qui a m’a énormément ralenti. J’ai été absent six mois, et en revenant de blessure, il y avait eu un changement d’entraîneur avec l’arrivée d’Antoine Kombouaré. Ca s’est compliqué pour moi, et j’ai d’abord été prêté à Clermont pour retrouver du temps de jeu. Là-bas, ce fut une expérience positive, j’ai enchaîné les matchs. Et puis ce nouveau prêt à Angers, ou j’ai été un peu déçu. Mais je vais continuer à enchaîner les matchs, à tout donner pour montrer mon niveau. 
     
    Avez-vous envie de revenir au PSG et de vous y imposer ?
     
    Bien sur que je veux percer à Paris. Quand je vois Chantôme ou Sakho qui réalise une excellente saison avec le groupe pro, çà donne des idées et çà motive. Ça me donne vraiment envie de réaliser mon rêve qui est de réussir au PSG. Quand je vois la différence qu’il peu y avoir entre le PSG et par exemple Angers, et quand je sais qu’il me reste un an de contrat avec Paris, je peux vous dire que je n’ai pas envie de laisser passer ma chance. J’ai fait une saison moyenne avec Angers, mais j’ai joué et j’ai retrouvé ma forme physique. Je serai Parisien la saison prochaine, il y aura de la concurrence, mais çà on ne peut rien y faire. À moi de prouver que je suis capable d’avoir ma place.
     
    Vous restez en contact avec le PSG, comment se porte les joueurs, quelle ambiance règne réellement au camp des loges ?
     
    Oui Alain Roche est venu me voir quelquefois à Angers, un peu moins maintenant car il prépare la fin de saison. Au niveau des joueurs, je suis toujours en contact avec Erding ou même quasiment tous les jeunes (Maurice, Makonda, Sakho, Chantôme). L’ambiance est bonne au camp des loges, comme dans tous les groupes pros, il y a eu des petits accrochages mais le groupe reste soudé et je crois en une bonne fin de championnat pour Paris, avec à la clef une qualification en ligue des Champions. Comme çà je pourrais jouer la C1 avec eux, j’ai déjà joué l’Europa ligue, alors pourquoi pas.
     
    Revenons à Angers maintenant, les soucis judiciaires de votre président Willy Bernard n’ont pas eux un effet sur le groupe professionnel ?
     
    Non, il a été interpellé, il y a deux mois. Depuis on est resté concentré sur notre travail à nous. C’est-à-dire jouer au football. On est sur une bonne série dans une saison positive pour le club. Ces affaires judiciaires n’ont en rien perturbé l’état d’esprit du groupe. Et avant cette demi-finale contre Paris, ces histoires ne jouent pas contre nous.
     
    Pour conclure, un pronostique pour cette demi-finale Angers – PSG ?
     
    Un match nul, et que le meilleur gagne aux prolongations…Mais je vais tout donner pour mon équipe du moment et si je peux offrir la victoire à Angers, je n’hésiterai pas.
     
    Propos recueillis par Guillaume Lucas

    By
    @
    OTER ?>