Archives

Article afp

Publie le 27/08/2010 a 17:38



  • PARIS, 27 août 2010 (AFP) – Après avoir encaissé six buts en 4 jours, le Paris SG doit impérativement renforcer sa défense, tout en évitant à quelques jours de la fin du mercato de reproduire le « syndrome Briand », du nom du Rennais qui était désiré par l’entraîneur en 2008 mais pas par les dirigeants de l’époque.

    A Paris, le constat a été fait il y a longtemps et encore vérifié la saison dernière: la défense actuelle manque d’un patron et ne peut pas lui permettre de traverser sereinement les épreuves.

    Problème, depuis l’été 2008, le club a systématiquement échoué à attirer le grand défenseur qui permettrait de soulager le vieillissant Camara et au jeune Sakho de finir sa progression.

    Sans une anomalie cardiaque de dernière minute, cela aurait pu être l’ex-Bleu Thuram.

    Depuis, Kombouaré s’est rabattu sur son ex-poulain de Valenciennes, le Serbe Bisevac.

    L’affaire ne se fera pourtant pas. D’abord parce que le PSG n’a pas l’envergure financière pour satisfaire les exigences du président Decourrière, qui réclame un peu plus de 5 M EUR. Lassé d’attendre, VA vient même de fermer la porte.

    Mais également parce que les dirigeants parisiens ont longtemps espéré attirer un nom un peu plus ronflant.

    Une situation qui n’est pas sans rappeler celle vécue par le Rennais Jimmy Briand en 2008.

    A l’époque, l’entraîneur Paul Le Guen ne jurait que par lui et l’avait convaincu de venir. Malheureusement pour lui, les finances de l’époque n’étaient pas plus reluisantes que maintenant et surtout son président Charles Villeneuve était en quête de stars.

    Le feuilleton avait duré tout l’été, l’affaire avait révélé les dissensions entre Le Guen et Villeneuve… et finalement l’attaquant était resté en Bretagne.

    les yeux braqués à l’Est

    Le nom de Gallas sonnait bien mais ses prétentions salariales et son image désastreuse au Mondial-2010 ont convaincu Kombouaré de refuser ce cadeau empoisonné. Le PSG a donc tenté de lui mettre ensuite dans les pattes l’ex de la Juventus Jonathan Zebina.

    Le défenseur de 31 ans a même suivi au Parc en présence des dirigeants parisiens le début de saison du PSG mais l’entraîneur se méfie et s’interroge sur les blessures récurrentes du joueur ces dernières années.

    Tout reste donc à faire.

    « On y travaille », a encore assuré jeudi le président Robin Leproux, manifestement peu désireux de s’étendre et qui doit d’abord quêter des fonds chez l’actionnaire Colony Capital avant de s’engager.

    « Je dis depuis le début qu’il faut au moins un défenseur de plus », avait auparavant rappelé Kombouaré après avoir passé à ses joueurs leur premier savon en conclusion de la raclée infligée par le Maccabi Tel-Aviv (3-4).

    Paris a donc désormais les yeux braqués à l’Est.

    L’une des pistes mène à Kiev, où évolue Pape Diakhaté. Formé à Nancy et prêté avec bonheur à Saint-Etienne en 2010, le Sénégalais de 25 ans plairait à Kombouaré qui apprécierait son profil de combattant.

    A moins d’inclure dans la transaction le banni Sankharé, qui ne laisse pas insensible le Dynamo, Paris, qui n’a pas en l’état les moyens de verser à son club ce qu’il souhaite, pourrait solliciter un nouveau prêt.

    Mais la silhouette du Sénégalais pourrait également masquer celle de Marko Basa, révélé au Mans avant de filer au Lokomotiv Moscou en 2009, après que Paris a justement refusé de s’aligner sur ses conditions salariales.

    Le Serbe de 26 ans est cher, mais son jeu en finesse se marie à merveille avec celui de Sakho. Au club, on indique que des contacts existent.

    Il ne reste plus qu’à presser le pas car il ne reste que quatre jours avant la fin du mercato.

    Publie le 27/08/2010 a 17:38

    Article afp

    PARIS, 27 août 2010 (AFP) – Après avoir encaissé six buts en 4 jours, le Paris SG doit impérativement renforcer sa défense, tout en évitant à quelques jours de la fin du mercato de reproduire le « syndrome Briand », du nom du Rennais qui était désiré par l’entraîneur en 2008 mais pas par les dirigeants de l’époque.

    A Paris, le constat a été fait il y a longtemps et encore vérifié la saison dernière: la défense actuelle manque d’un patron et ne peut pas lui permettre de traverser sereinement les épreuves.

    Problème, depuis l’été 2008, le club a systématiquement échoué à attirer le grand défenseur qui permettrait de soulager le vieillissant Camara et au jeune Sakho de finir sa progression.

    Sans une anomalie cardiaque de dernière minute, cela aurait pu être l’ex-Bleu Thuram.

    Depuis, Kombouaré s’est rabattu sur son ex-poulain de Valenciennes, le Serbe Bisevac.

    L’affaire ne se fera pourtant pas. D’abord parce que le PSG n’a pas l’envergure financière pour satisfaire les exigences du président Decourrière, qui réclame un peu plus de 5 M EUR. Lassé d’attendre, VA vient même de fermer la porte.

    Mais également parce que les dirigeants parisiens ont longtemps espéré attirer un nom un peu plus ronflant.

    Une situation qui n’est pas sans rappeler celle vécue par le Rennais Jimmy Briand en 2008.

    A l’époque, l’entraîneur Paul Le Guen ne jurait que par lui et l’avait convaincu de venir. Malheureusement pour lui, les finances de l’époque n’étaient pas plus reluisantes que maintenant et surtout son président Charles Villeneuve était en quête de stars.

    Le feuilleton avait duré tout l’été, l’affaire avait révélé les dissensions entre Le Guen et Villeneuve… et finalement l’attaquant était resté en Bretagne.

    les yeux braqués à l’Est

    Le nom de Gallas sonnait bien mais ses prétentions salariales et son image désastreuse au Mondial-2010 ont convaincu Kombouaré de refuser ce cadeau empoisonné. Le PSG a donc tenté de lui mettre ensuite dans les pattes l’ex de la Juventus Jonathan Zebina.

    Le défenseur de 31 ans a même suivi au Parc en présence des dirigeants parisiens le début de saison du PSG mais l’entraîneur se méfie et s’interroge sur les blessures récurrentes du joueur ces dernières années.

    Tout reste donc à faire.

    « On y travaille », a encore assuré jeudi le président Robin Leproux, manifestement peu désireux de s’étendre et qui doit d’abord quêter des fonds chez l’actionnaire Colony Capital avant de s’engager.

    « Je dis depuis le début qu’il faut au moins un défenseur de plus », avait auparavant rappelé Kombouaré après avoir passé à ses joueurs leur premier savon en conclusion de la raclée infligée par le Maccabi Tel-Aviv (3-4).

    Paris a donc désormais les yeux braqués à l’Est.

    L’une des pistes mène à Kiev, où évolue Pape Diakhaté. Formé à Nancy et prêté avec bonheur à Saint-Etienne en 2010, le Sénégalais de 25 ans plairait à Kombouaré qui apprécierait son profil de combattant.

    A moins d’inclure dans la transaction le banni Sankharé, qui ne laisse pas insensible le Dynamo, Paris, qui n’a pas en l’état les moyens de verser à son club ce qu’il souhaite, pourrait solliciter un nouveau prêt.

    Mais la silhouette du Sénégalais pourrait également masquer celle de Marko Basa, révélé au Mans avant de filer au Lokomotiv Moscou en 2009, après que Paris a justement refusé de s’aligner sur ses conditions salariales.

    Le Serbe de 26 ans est cher, mais son jeu en finesse se marie à merveille avec celui de Sakho. Au club, on indique que des contacts existent.

    Il ne reste plus qu’à presser le pas car il ne reste que quatre jours avant la fin du mercato.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC - La liste des premiers et deuxièmes de groupes avec les adversaires possibles du PSG

    LDC – La liste des premiers et deuxièmes de groupes avec les adversaires possibles du PSG

    LDC

    Ce soir ce sont joués les derniers matchs de la phase de groupes de la Ligue ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."PSG/Nice - Clément Turpin sera l'arbitre de la rencontre, 6 buts ou 0 pour les Parisiens?"
    8 hours ago
    Sylvain La publié un new post."LDC - Chambreur, Özil remercie Lugogorets pour la première place d'Arsenal"
    8 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    Article afp

    <Archives

    PARIS, 27 août 2010 (AFP) – Après avoir encaissé six buts en 4 jours, le Paris SG doit impérativement renforcer sa défense, tout en évitant à quelques jours de la fin du mercato de reproduire le « syndrome Briand », du nom du Rennais qui était désiré par l’entraîneur en 2008 mais pas par les dirigeants de l’époque.

    A Paris, le constat a été fait il y a longtemps et encore vérifié la saison dernière: la défense actuelle manque d’un patron et ne peut pas lui permettre de traverser sereinement les épreuves.

    Problème, depuis l’été 2008, le club a systématiquement échoué à attirer le grand défenseur qui permettrait de soulager le vieillissant Camara et au jeune Sakho de finir sa progression.

    Sans une anomalie cardiaque de dernière minute, cela aurait pu être l’ex-Bleu Thuram.

    Depuis, Kombouaré s’est rabattu sur son ex-poulain de Valenciennes, le Serbe Bisevac.

    L’affaire ne se fera pourtant pas. D’abord parce que le PSG n’a pas l’envergure financière pour satisfaire les exigences du président Decourrière, qui réclame un peu plus de 5 M EUR. Lassé d’attendre, VA vient même de fermer la porte.

    Mais également parce que les dirigeants parisiens ont longtemps espéré attirer un nom un peu plus ronflant.

    Une situation qui n’est pas sans rappeler celle vécue par le Rennais Jimmy Briand en 2008.

    A l’époque, l’entraîneur Paul Le Guen ne jurait que par lui et l’avait convaincu de venir. Malheureusement pour lui, les finances de l’époque n’étaient pas plus reluisantes que maintenant et surtout son président Charles Villeneuve était en quête de stars.

    Le feuilleton avait duré tout l’été, l’affaire avait révélé les dissensions entre Le Guen et Villeneuve… et finalement l’attaquant était resté en Bretagne.

    les yeux braqués à l’Est

    Le nom de Gallas sonnait bien mais ses prétentions salariales et son image désastreuse au Mondial-2010 ont convaincu Kombouaré de refuser ce cadeau empoisonné. Le PSG a donc tenté de lui mettre ensuite dans les pattes l’ex de la Juventus Jonathan Zebina.

    Le défenseur de 31 ans a même suivi au Parc en présence des dirigeants parisiens le début de saison du PSG mais l’entraîneur se méfie et s’interroge sur les blessures récurrentes du joueur ces dernières années.

    Tout reste donc à faire.

    « On y travaille », a encore assuré jeudi le président Robin Leproux, manifestement peu désireux de s’étendre et qui doit d’abord quêter des fonds chez l’actionnaire Colony Capital avant de s’engager.

    « Je dis depuis le début qu’il faut au moins un défenseur de plus », avait auparavant rappelé Kombouaré après avoir passé à ses joueurs leur premier savon en conclusion de la raclée infligée par le Maccabi Tel-Aviv (3-4).

    Paris a donc désormais les yeux braqués à l’Est.

    L’une des pistes mène à Kiev, où évolue Pape Diakhaté. Formé à Nancy et prêté avec bonheur à Saint-Etienne en 2010, le Sénégalais de 25 ans plairait à Kombouaré qui apprécierait son profil de combattant.

    A moins d’inclure dans la transaction le banni Sankharé, qui ne laisse pas insensible le Dynamo, Paris, qui n’a pas en l’état les moyens de verser à son club ce qu’il souhaite, pourrait solliciter un nouveau prêt.

    Mais la silhouette du Sénégalais pourrait également masquer celle de Marko Basa, révélé au Mans avant de filer au Lokomotiv Moscou en 2009, après que Paris a justement refusé de s’aligner sur ses conditions salariales.

    Le Serbe de 26 ans est cher, mais son jeu en finesse se marie à merveille avec celui de Sakho. Au club, on indique que des contacts existent.

    Il ne reste plus qu’à presser le pas car il ne reste que quatre jours avant la fin du mercato.

    By
    @
    OTER ?>