Archives

Benfica, Attention danger !

Publie le 09/03/2011 a 11:33



  • Leurs dernières illusions se sont envolées dimanche soir au coup de sifflet final du match face à Braga. Au terme d’un match très engagé, au cours duquel Javi Garcia s’est fait expulser dès la 41ème minute, Benfica s’est incliné 2-1 chez l’un de ses rivaux. La série impressionnante de 18 victoires consécutives a donc pris de façon brutale. Car en concédant leur cinquième défaite de la saison en championnat, les « Encarnados » sont relégués à 11 points du FC Porto, solide leader. Autrement dit, le rêve d’un deuxième titre de champion consécutif s’est clairement envolé. La place du second leur est d’ailleurs promise, le Sporting Portugal accusant 15 points de retard.

    Les Lisboètes ont payé cher leur début de saison hasardeux, notamment en commençant le championnat par deux défaites lors des deux premières journées. Champion en titre, Benfica n’a pu retenir deux de ses titulaires indiscutables. Angel Di Maria a rejoint José Mourinho au Real Madrid, et Ramires s’est envolé pour Chelsea. Pour compenser ce remue-ménage, les dirigeants portugais ont beaucoup recruté malgré un effectif très fourni.

    Cinq nouvelles recrues sont arrivées (Roberto, Jara, Gaitan, Rodrigo, Salvio). Si on ajoute à cela un Oscar Cardozo qui a mis plusieurs mois à digérer sa coupe du monde, cela fait beaucoup. Trop. Ce temps d’adaptation leur a été fatal dans la lutte pour le titre. L’équipe ne tourne à plein régime que depuis leur piteuse prestation en Ligue des Champions le 7 décembre dernier face à Schalke 04 (1-2). Les victoires ont ensuite commencé à s’enchainer, pour ne plus s’arrêter. L’équipe a retrouvé un jeu offensif semblable à celui de la saison passée et aucun adversaire ne parvenait à enrayer la machine. Même le FC Porto dû s’incliner à domicile en demi-finale de la coupe du Portugal (0-2). Ce même FC Porto qui les avait pourtant humiliés 5-0 quatre mois auparavant en championnat.

    Redescendus sur terre depuis ce week-end donc, les joueurs de Benfica n’ont plus 36 objectifs d’ici la fin de saison. Il leur reste la coupe du Portugal, la coupe de la ligue portugaise, et l’Europa League à disputer. Quasiment certains de disputer la prochaine Ligue des Champions, il est très probable que Benfica mise tout sur l’Europa League. Cet ancien grand d’Europe se verrait bien accrocher la seule coupe européenne qu’il manque à son palmarès (sans compter l’ex-Coupe des Coupes) après avoir échoué en finale face à Anderlecht en 1983.

    Les saisons passées, l’Europa League ne faisait pas partie des priorités du club, surtout obnubilé par un titre de champion qui lui échappait depuis 2005. Cette saison la donne est tout autre, et la composition alignée par Jorge Jesus ne devrait pas laisser de doute quant aux intentions portugaises. Sans compter que les équipes françaises ne réussissent pas à l’Estadio da Luz. En 2007, les Parisiens s’y étaient inclinés 3-1 en huitième de finale de la coupe de l’UEFA. Cette saison, c’est l’Olympique Lyonnais qui a été défait 4-3, après avoir été mené 4-0, lors de la phase de poule en Ligue des Champions. Le PSG est prévenu.

    Cédric Ferreira pour PSGteam

    Publie le 09/03/2011 a 11:33

    Benfica, Attention danger !

    Leurs dernières illusions se sont envolées dimanche soir au coup de sifflet final du match face à Braga. Au terme d’un match très engagé, au cours duquel Javi Garcia s’est fait expulser dès la 41ème minute, Benfica s’est incliné 2-1 chez l’un de ses rivaux. La série impressionnante de 18 victoires consécutives a donc pris de façon brutale. Car en concédant leur cinquième défaite de la saison en championnat, les « Encarnados » sont relégués à 11 points du FC Porto, solide leader. Autrement dit, le rêve d’un deuxième titre de champion consécutif s’est clairement envolé. La place du second leur est d’ailleurs promise, le Sporting Portugal accusant 15 points de retard.

    Les Lisboètes ont payé cher leur début de saison hasardeux, notamment en commençant le championnat par deux défaites lors des deux premières journées. Champion en titre, Benfica n’a pu retenir deux de ses titulaires indiscutables. Angel Di Maria a rejoint José Mourinho au Real Madrid, et Ramires s’est envolé pour Chelsea. Pour compenser ce remue-ménage, les dirigeants portugais ont beaucoup recruté malgré un effectif très fourni.

    Cinq nouvelles recrues sont arrivées (Roberto, Jara, Gaitan, Rodrigo, Salvio). Si on ajoute à cela un Oscar Cardozo qui a mis plusieurs mois à digérer sa coupe du monde, cela fait beaucoup. Trop. Ce temps d’adaptation leur a été fatal dans la lutte pour le titre. L’équipe ne tourne à plein régime que depuis leur piteuse prestation en Ligue des Champions le 7 décembre dernier face à Schalke 04 (1-2). Les victoires ont ensuite commencé à s’enchainer, pour ne plus s’arrêter. L’équipe a retrouvé un jeu offensif semblable à celui de la saison passée et aucun adversaire ne parvenait à enrayer la machine. Même le FC Porto dû s’incliner à domicile en demi-finale de la coupe du Portugal (0-2). Ce même FC Porto qui les avait pourtant humiliés 5-0 quatre mois auparavant en championnat.

    Redescendus sur terre depuis ce week-end donc, les joueurs de Benfica n’ont plus 36 objectifs d’ici la fin de saison. Il leur reste la coupe du Portugal, la coupe de la ligue portugaise, et l’Europa League à disputer. Quasiment certains de disputer la prochaine Ligue des Champions, il est très probable que Benfica mise tout sur l’Europa League. Cet ancien grand d’Europe se verrait bien accrocher la seule coupe européenne qu’il manque à son palmarès (sans compter l’ex-Coupe des Coupes) après avoir échoué en finale face à Anderlecht en 1983.

    Les saisons passées, l’Europa League ne faisait pas partie des priorités du club, surtout obnubilé par un titre de champion qui lui échappait depuis 2005. Cette saison la donne est tout autre, et la composition alignée par Jorge Jesus ne devrait pas laisser de doute quant aux intentions portugaises. Sans compter que les équipes françaises ne réussissent pas à l’Estadio da Luz. En 2007, les Parisiens s’y étaient inclinés 3-1 en huitième de finale de la coupe de l’UEFA. Cette saison, c’est l’Olympique Lyonnais qui a été défait 4-3, après avoir été mené 4-0, lors de la phase de poule en Ligue des Champions. Le PSG est prévenu.

    Cédric Ferreira pour PSGteam




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Benfica, Attention danger !

    <Archives

    Leurs dernières illusions se sont envolées dimanche soir au coup de sifflet final du match face à Braga. Au terme d’un match très engagé, au cours duquel Javi Garcia s’est fait expulser dès la 41ème minute, Benfica s’est incliné 2-1 chez l’un de ses rivaux. La série impressionnante de 18 victoires consécutives a donc pris de façon brutale. Car en concédant leur cinquième défaite de la saison en championnat, les « Encarnados » sont relégués à 11 points du FC Porto, solide leader. Autrement dit, le rêve d’un deuxième titre de champion consécutif s’est clairement envolé. La place du second leur est d’ailleurs promise, le Sporting Portugal accusant 15 points de retard.

    Les Lisboètes ont payé cher leur début de saison hasardeux, notamment en commençant le championnat par deux défaites lors des deux premières journées. Champion en titre, Benfica n’a pu retenir deux de ses titulaires indiscutables. Angel Di Maria a rejoint José Mourinho au Real Madrid, et Ramires s’est envolé pour Chelsea. Pour compenser ce remue-ménage, les dirigeants portugais ont beaucoup recruté malgré un effectif très fourni.

    Cinq nouvelles recrues sont arrivées (Roberto, Jara, Gaitan, Rodrigo, Salvio). Si on ajoute à cela un Oscar Cardozo qui a mis plusieurs mois à digérer sa coupe du monde, cela fait beaucoup. Trop. Ce temps d’adaptation leur a été fatal dans la lutte pour le titre. L’équipe ne tourne à plein régime que depuis leur piteuse prestation en Ligue des Champions le 7 décembre dernier face à Schalke 04 (1-2). Les victoires ont ensuite commencé à s’enchainer, pour ne plus s’arrêter. L’équipe a retrouvé un jeu offensif semblable à celui de la saison passée et aucun adversaire ne parvenait à enrayer la machine. Même le FC Porto dû s’incliner à domicile en demi-finale de la coupe du Portugal (0-2). Ce même FC Porto qui les avait pourtant humiliés 5-0 quatre mois auparavant en championnat.

    Redescendus sur terre depuis ce week-end donc, les joueurs de Benfica n’ont plus 36 objectifs d’ici la fin de saison. Il leur reste la coupe du Portugal, la coupe de la ligue portugaise, et l’Europa League à disputer. Quasiment certains de disputer la prochaine Ligue des Champions, il est très probable que Benfica mise tout sur l’Europa League. Cet ancien grand d’Europe se verrait bien accrocher la seule coupe européenne qu’il manque à son palmarès (sans compter l’ex-Coupe des Coupes) après avoir échoué en finale face à Anderlecht en 1983.

    Les saisons passées, l’Europa League ne faisait pas partie des priorités du club, surtout obnubilé par un titre de champion qui lui échappait depuis 2005. Cette saison la donne est tout autre, et la composition alignée par Jorge Jesus ne devrait pas laisser de doute quant aux intentions portugaises. Sans compter que les équipes françaises ne réussissent pas à l’Estadio da Luz. En 2007, les Parisiens s’y étaient inclinés 3-1 en huitième de finale de la coupe de l’UEFA. Cette saison, c’est l’Olympique Lyonnais qui a été défait 4-3, après avoir été mené 4-0, lors de la phase de poule en Ligue des Champions. Le PSG est prévenu.

    Cédric Ferreira pour PSGteam

    By
    @
    OTER ?>