Archives

Boulogne Boys : une dissolution « justifiée »

Publie le 08/03/2011 a 10:30



  • "Justifée", voilà comment la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) caractérise la dissolution des Boulogne Boys. Presque trois ans après, la banderole anti-ch'tis reste le symbole de la fin du groupe. Jugé " particulièrement injurieux à l'égard d'une certaine catégorie de la population , pour la Cour de Strasbourg,  La mesure de dissolution était donc proportionnée au but recherché. "

    Publie le 08/03/2011 a 10:30

    Boulogne Boys : une dissolution « justifiée »

    "Justifée", voilà comment la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) caractérise la dissolution des Boulogne Boys. Presque trois ans après, la banderole anti-ch'tis reste le symbole de la fin du groupe. Jugé " particulièrement injurieux à l'égard d'une certaine catégorie de la population , pour la Cour de Strasbourg,  La mesure de dissolution était donc proportionnée au but recherché. "




  • Tags de l'article :
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    L'UEFA a rejeté l'appel du PSG et le carton de Rabiot n'est pas annulé !

    L’UEFA a rejeté l’appel du PSG et le carton de Rabiot n’est pas annulé !

    Autour du PSG

    Le Paris Saint-Germain avait fait appel à la commission d’éthique de discipline de l’UEFA après sa ...

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    Boulogne Boys : une dissolution « justifiée »

    <Archives

    "Justifée", voilà comment la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) caractérise la dissolution des Boulogne Boys. Presque trois ans après, la banderole anti-ch'tis reste le symbole de la fin du groupe. Jugé " particulièrement injurieux à l'égard d'une certaine catégorie de la population , pour la Cour de Strasbourg,  La mesure de dissolution était donc proportionnée au but recherché. "

    By
    @
    OTER ?>