Archives

Des regrets pour Raï

Publie le 28/03/2011 a 14:36



  • L’ancien capitaine du PSG regrette avoir pris part à la rencontre amicale opposant l’équipe du « Brésil all star », composé de légende du foot brésilien (Ronaldo, Bebeto, Ronaldinho, Cafu…) à la formation tchétchène du Terek Grozny avec pour capitaine Ramzan Kadyrov, le président tchétchène.

    Ce match, qui devait être un match de gala, était en fait un prétexte pour mettre en avant le président tchétchène, match que Sambafoot qualifiera de « grosse blague ».

    Raï a fais part de son malaise sur son site officiel, déclarant « Je me sentais mal à l’aise pendant toute la rencontre, et j’avais envie de me cacher de tous, et même de moi-même ». Le brésilien nous explique également avoir su juste avant la rencontre qu’il serait en fait opposé à l’entourage du président tchétchène.

    « C’était simplement un évènement à caractère politique et populiste. Avant le match, ils nous ont prié de ne pas jouer au maximum, puisque de toutes façons, le match devait avoir l’aspect d’une blague »

    A titre indicatif, le Brésil s’est tout de même imposé sur le score de 6-4.

    Publie le 28/03/2011 a 14:36

    Des regrets pour Raï

    L’ancien capitaine du PSG regrette avoir pris part à la rencontre amicale opposant l’équipe du « Brésil all star », composé de légende du foot brésilien (Ronaldo, Bebeto, Ronaldinho, Cafu…) à la formation tchétchène du Terek Grozny avec pour capitaine Ramzan Kadyrov, le président tchétchène.

    Ce match, qui devait être un match de gala, était en fait un prétexte pour mettre en avant le président tchétchène, match que Sambafoot qualifiera de « grosse blague ».

    Raï a fais part de son malaise sur son site officiel, déclarant « Je me sentais mal à l’aise pendant toute la rencontre, et j’avais envie de me cacher de tous, et même de moi-même ». Le brésilien nous explique également avoir su juste avant la rencontre qu’il serait en fait opposé à l’entourage du président tchétchène.

    « C’était simplement un évènement à caractère politique et populiste. Avant le match, ils nous ont prié de ne pas jouer au maximum, puisque de toutes façons, le match devait avoir l’aspect d’une blague »

    A titre indicatif, le Brésil s’est tout de même imposé sur le score de 6-4.




  • Tags de l'article :
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Féminines - Bruno Salomon s'attend à une finale de LDC "électrique"

    Féminines – Bruno Salomon s’attend à une finale de LDC « électrique »

    Actu Féminin

    Bruno Salomon, chroniqueur sur France Bleu, s’est exprimé à propos de la finale de la Ligue des Champions ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Johana mis à jour un page"Politique de confidentialité"
    10 days ago
    Johana publié un new page."Politique de confidentialité"
    10 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy repartir sur une saison alors que je sais que je n'ai plus la même ferveur...Ce n'est pas moi

    Féminines – Delannoy « repartir sur une saison alors que je sais que je n’ai plus la même ferveur…Ce n’est pas moi »

    Actu Féminin

    Sabrina Delannoy, défenseure de 31 ans du Paris Saint-Germain, jouera le dernier match de sa carrière ...

    Vidéos PSG

    Des regrets pour Raï

    <Archives

    L’ancien capitaine du PSG regrette avoir pris part à la rencontre amicale opposant l’équipe du « Brésil all star », composé de légende du foot brésilien (Ronaldo, Bebeto, Ronaldinho, Cafu…) à la formation tchétchène du Terek Grozny avec pour capitaine Ramzan Kadyrov, le président tchétchène.

    Ce match, qui devait être un match de gala, était en fait un prétexte pour mettre en avant le président tchétchène, match que Sambafoot qualifiera de « grosse blague ».

    Raï a fais part de son malaise sur son site officiel, déclarant « Je me sentais mal à l’aise pendant toute la rencontre, et j’avais envie de me cacher de tous, et même de moi-même ». Le brésilien nous explique également avoir su juste avant la rencontre qu’il serait en fait opposé à l’entourage du président tchétchène.

    « C’était simplement un évènement à caractère politique et populiste. Avant le match, ils nous ont prié de ne pas jouer au maximum, puisque de toutes façons, le match devait avoir l’aspect d’une blague »

    A titre indicatif, le Brésil s’est tout de même imposé sur le score de 6-4.

    By
    @
    OTER ?>