Archives

Garcia « Coupet, le tournant »

Publie le 21/04/2011 a 10:19



  • Déçu mais pas abattu après avoir perdu la demi-finale de la Coupe de France l’entraineur du SCO Angers, Jean Louis Garcia, a reconnu que son équipe était un cran en dessous du PSG mais avoue aussi que sans l’arrêt décisif de Grégory Coupet, on aurait vu un tout autre match…

    « Paris était fort mais si nous avions été un peu plus meilleur on aurait pu les inquiéter. Dans la deuxième mi-temps on leur a posé plus de problème et je pense que l’arrêt de Coupet à 1-0 est déterminant. C’est un arrêt de très grande classe et ça nous empêche d’égaliser. C’est le tournant du match puisque derrière sur un contre on prend le deuxième but. On revient ensuite à 2-1, on se sent alors fort à ce moment là mais malheureusement on prend le 3e but. Il faut aussi constater que nous prenons trois buts en contre contre une équipe puissante et redoutable avec très peu de dêchets. On n’a pas été ridicule mais on a subit le réalisme parisien. Je suis fier de mes garçons car cette demi-finale reste un bon parcours pour nous. » a t-il déclaré au micro d’Eurosport.

    Publie le 21/04/2011 a 10:19

    Garcia « Coupet, le tournant »

    Déçu mais pas abattu après avoir perdu la demi-finale de la Coupe de France l’entraineur du SCO Angers, Jean Louis Garcia, a reconnu que son équipe était un cran en dessous du PSG mais avoue aussi que sans l’arrêt décisif de Grégory Coupet, on aurait vu un tout autre match…

    « Paris était fort mais si nous avions été un peu plus meilleur on aurait pu les inquiéter. Dans la deuxième mi-temps on leur a posé plus de problème et je pense que l’arrêt de Coupet à 1-0 est déterminant. C’est un arrêt de très grande classe et ça nous empêche d’égaliser. C’est le tournant du match puisque derrière sur un contre on prend le deuxième but. On revient ensuite à 2-1, on se sent alors fort à ce moment là mais malheureusement on prend le 3e but. Il faut aussi constater que nous prenons trois buts en contre contre une équipe puissante et redoutable avec très peu de dêchets. On n’a pas été ridicule mais on a subit le réalisme parisien. Je suis fier de mes garçons car cette demi-finale reste un bon parcours pour nous. » a t-il déclaré au micro d’Eurosport.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    LDC

     Lors d’un entretien accordé à Rai Sport, le milieu du Paris Saint-Germain, Marco Verratti, est revenu ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Fernandez «En plus de leur proposer le salaire qu'ils veulent, derrière le PSG ne nous les vend pas»"
    8 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Ménès : Matuidi quand il pioche sur le plan physique " il ne reste plus grand-chose ""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    PSG Féminines

    Féminines – La victoire face à Soyaux permet au PSG de se tourner sereinement vers le Bayern

    Actu Féminin

    A quelques jours de défier le Bayern Munich dans le cadre de l’UEFA Women’s Champions League, ...

    Vidéos PSG

    Garcia « Coupet, le tournant »

    <Archives

    Déçu mais pas abattu après avoir perdu la demi-finale de la Coupe de France l’entraineur du SCO Angers, Jean Louis Garcia, a reconnu que son équipe était un cran en dessous du PSG mais avoue aussi que sans l’arrêt décisif de Grégory Coupet, on aurait vu un tout autre match…

    « Paris était fort mais si nous avions été un peu plus meilleur on aurait pu les inquiéter. Dans la deuxième mi-temps on leur a posé plus de problème et je pense que l’arrêt de Coupet à 1-0 est déterminant. C’est un arrêt de très grande classe et ça nous empêche d’égaliser. C’est le tournant du match puisque derrière sur un contre on prend le deuxième but. On revient ensuite à 2-1, on se sent alors fort à ce moment là mais malheureusement on prend le 3e but. Il faut aussi constater que nous prenons trois buts en contre contre une équipe puissante et redoutable avec très peu de dêchets. On n’a pas été ridicule mais on a subit le réalisme parisien. Je suis fier de mes garçons car cette demi-finale reste un bon parcours pour nous. » a t-il déclaré au micro d’Eurosport.

    By
    @
    OTER ?>