Archives

Hoarau « J’ai besoin d’Erding »

Publie le 05/02/2011 a 05:29



  • Très critiqué depuis le début de la saison, l’attaquant du PSG, Guillaume Hoarau est revenu ce samedi dans les colonnes du quotidien L’Equipe sur son duo de choc avec Mevlut Erding. Pour lui la présence du turc à ses côtés est très importante…

    « Nous sommes deux attaquants qui sentons les coups et au début on sentait souvent les mêmes, on faisait les mêmes appels. Comme je décroche plus, c’est à moi d’anticiper davantage les déplacements de Mev. Lui, comme moi, a vécu un manque de confiance. On a souvent pointé du doigt notre association. Mais contre Marseille (2-1, le 6 novembre) et contre Caen (2-1, le 20 novembre), on a marqué tous les deux et c’est reparti.

    Moi, j’ai besoin de lui devant car je sais que les courses qu’il fait, dans la profondeur, il les fait mieux que moi. Je me positionne alors autrement, plus comme un point d’appui. Mais il ne faut pas oublier qu’on doit aussi être complémentaires avec les autres. Tous les deux, on aura beau s’entendre comme des frères sur le terrain, on ne pourra rien faire sans les autres. »

    Publie le 05/02/2011 a 05:29

    Hoarau « J’ai besoin d’Erding »

    Très critiqué depuis le début de la saison, l’attaquant du PSG, Guillaume Hoarau est revenu ce samedi dans les colonnes du quotidien L’Equipe sur son duo de choc avec Mevlut Erding. Pour lui la présence du turc à ses côtés est très importante…

    « Nous sommes deux attaquants qui sentons les coups et au début on sentait souvent les mêmes, on faisait les mêmes appels. Comme je décroche plus, c’est à moi d’anticiper davantage les déplacements de Mev. Lui, comme moi, a vécu un manque de confiance. On a souvent pointé du doigt notre association. Mais contre Marseille (2-1, le 6 novembre) et contre Caen (2-1, le 20 novembre), on a marqué tous les deux et c’est reparti.

    Moi, j’ai besoin de lui devant car je sais que les courses qu’il fait, dans la profondeur, il les fait mieux que moi. Je me positionne alors autrement, plus comme un point d’appui. Mais il ne faut pas oublier qu’on doit aussi être complémentaires avec les autres. Tous les deux, on aura beau s’entendre comme des frères sur le terrain, on ne pourra rien faire sans les autres. »




  • Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    PSG/Barça - La billeterie est ouverte pour les déteneurs de la carte MyParis

    PSG/Barça – La billeterie est ouverte pour les déteneurs de la carte MyParis

    LDC

    Tous les supporters du Paris Saint-Germain le savent, le club de la capitale reçoit le FC ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Guillaumea mis à jour un page"Classement - Ligue 1 - PSG"
    3 days ago
    Guillaumea mis à jour un page"Classement - Ligue 1 - PSG"
    3 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair Il va falloir continuer à y croire et réagir

    Féminines – Lair « Il va falloir continuer à y croire et réagir »

    Actu Féminin

    Ce weekend, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain a concédé sa première défaite en championnat en s’inclinant ...

    Vidéos PSG

    Hoarau « J’ai besoin d’Erding »

    <Archives

    Très critiqué depuis le début de la saison, l’attaquant du PSG, Guillaume Hoarau est revenu ce samedi dans les colonnes du quotidien L’Equipe sur son duo de choc avec Mevlut Erding. Pour lui la présence du turc à ses côtés est très importante…

    « Nous sommes deux attaquants qui sentons les coups et au début on sentait souvent les mêmes, on faisait les mêmes appels. Comme je décroche plus, c’est à moi d’anticiper davantage les déplacements de Mev. Lui, comme moi, a vécu un manque de confiance. On a souvent pointé du doigt notre association. Mais contre Marseille (2-1, le 6 novembre) et contre Caen (2-1, le 20 novembre), on a marqué tous les deux et c’est reparti.

    Moi, j’ai besoin de lui devant car je sais que les courses qu’il fait, dans la profondeur, il les fait mieux que moi. Je me positionne alors autrement, plus comme un point d’appui. Mais il ne faut pas oublier qu’on doit aussi être complémentaires avec les autres. Tous les deux, on aura beau s’entendre comme des frères sur le terrain, on ne pourra rien faire sans les autres. »

    By
    @
    OTER ?>