Archives

Les limites du grand Paris ?

Publie le 07/03/2011 a 10:37



  • En s’inclinant pour la sixième fois cette saison, le PSG pourrait avoir perdu bien plus que 3 points samedi à Auxerre par son manque d’efficacité. De quoi remettre en questions ses capacités à conquérir le titre de Champion de France de Ligue1.

    Malgré une grosse domination et de multiples occasions, dont quelques unes qui auraient clairement dus terminer au fond des filets, le Paris Saint-Germain a, encore, manqué cruellement de réalisme devant les buts adverses.

    Nous pouvons nous demander si l’accumulation des matchs du coté du club de la capitale n’est pas la cause de ses ratés, mais ce serait cacher le réel problème de ce PSG version 2010-2011 : le réalisme.

     

    La saison passée, le club connaissait un grand manque de solidité défensive, ce problème réglé, par le repositionnement d’Armand dans l’axe, l’arrivée de Tiéné, la montée en puissance de Sakho et la régularité de Jallet, nous pouvions rêver d’une place européenne, voir même d’une qualification en Champion’s League dès cette saison.

    A cela est venu s’ajouter l’énorme surprise « Nenê », acheté 5 millions d’euros et faisant des merveilles sur son flanc gauche, Paris s’est alors mis à songer au titre !

     

    Seulement, c’était sans compter sur les difficultés du duo d’attaquants, Erding et Hoarau(dans un degré moindre). En effet, on ne compte plus les ratés des deux compères de l’attaque parisienne qui deviennent préoccupants… A eux deux réunis, les deux hommes ont inscrits 13 buts en Ligue 1, soit autant que Nenê à lui tout seul sur la première moitié de saison( 7 pour Hoarau et 6 pour Erding).

    Les deux hommes n’étant pas alignés ce week-end, nous avons également pu voir une nouvelle fois les limites de Peguy Luyindula qui ne brille pas par sa rapidité à enchainer. Une nouvelle fois il faut tout de même rappeler que Sorin, le gardien de l’AJA s’est montré particulièrement en réussite. Mais bien que les gardiens adverses aient tendance à se transcender au moment d’affronter le PSG, ce qui fait qu’un champion est un champion est sa capacité à être au dessus des autres, transcendés ou non.

     

    Toutefois, rien n’est dramatique. A 5 points du leader et du deuxième (Lille et Rennes) et à 12 journées de la fin, l’attaque parisienne a encore le temps de se rattraper. En espérant qu’ils s’y prennent le plus tôt possible, avec encore deux matchs cette semaine : l’un jeudi à Benfica pour le huitième de finale aller d’Europa League et l’autre, dimanche, au Parc des Princes pour la 27ème journée de Ligue 1 contre Montpellier.

    Publie le 07/03/2011 a 10:37

    Les limites du grand Paris ?

    En s’inclinant pour la sixième fois cette saison, le PSG pourrait avoir perdu bien plus que 3 points samedi à Auxerre par son manque d’efficacité. De quoi remettre en questions ses capacités à conquérir le titre de Champion de France de Ligue1.

    Malgré une grosse domination et de multiples occasions, dont quelques unes qui auraient clairement dus terminer au fond des filets, le Paris Saint-Germain a, encore, manqué cruellement de réalisme devant les buts adverses.

    Nous pouvons nous demander si l’accumulation des matchs du coté du club de la capitale n’est pas la cause de ses ratés, mais ce serait cacher le réel problème de ce PSG version 2010-2011 : le réalisme.

     

    La saison passée, le club connaissait un grand manque de solidité défensive, ce problème réglé, par le repositionnement d’Armand dans l’axe, l’arrivée de Tiéné, la montée en puissance de Sakho et la régularité de Jallet, nous pouvions rêver d’une place européenne, voir même d’une qualification en Champion’s League dès cette saison.

    A cela est venu s’ajouter l’énorme surprise « Nenê », acheté 5 millions d’euros et faisant des merveilles sur son flanc gauche, Paris s’est alors mis à songer au titre !

     

    Seulement, c’était sans compter sur les difficultés du duo d’attaquants, Erding et Hoarau(dans un degré moindre). En effet, on ne compte plus les ratés des deux compères de l’attaque parisienne qui deviennent préoccupants… A eux deux réunis, les deux hommes ont inscrits 13 buts en Ligue 1, soit autant que Nenê à lui tout seul sur la première moitié de saison( 7 pour Hoarau et 6 pour Erding).

    Les deux hommes n’étant pas alignés ce week-end, nous avons également pu voir une nouvelle fois les limites de Peguy Luyindula qui ne brille pas par sa rapidité à enchainer. Une nouvelle fois il faut tout de même rappeler que Sorin, le gardien de l’AJA s’est montré particulièrement en réussite. Mais bien que les gardiens adverses aient tendance à se transcender au moment d’affronter le PSG, ce qui fait qu’un champion est un champion est sa capacité à être au dessus des autres, transcendés ou non.

     

    Toutefois, rien n’est dramatique. A 5 points du leader et du deuxième (Lille et Rennes) et à 12 journées de la fin, l’attaque parisienne a encore le temps de se rattraper. En espérant qu’ils s’y prennent le plus tôt possible, avec encore deux matchs cette semaine : l’un jeudi à Benfica pour le huitième de finale aller d’Europa League et l’autre, dimanche, au Parc des Princes pour la 27ème journée de Ligue 1 contre Montpellier.




  • Tags de l'article : , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Konami lance le trailer de PES 2018, qui est clairement inspiré de la remontada du BarçaPSG

    Konami lance le trailer de PES 2018, qui est clairement inspiré de la remontada du Barça/PSG

    Autour du PSG

    Konami, qui développe la série de jeux de simulation de football PES (concurrent de FIFA), a dévoilé ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Johana mis à jour un page"Politique de confidentialité"
    6 days ago
    Johana publié un new page."Politique de confidentialité"
    6 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - 5 joueuses du PSG récompensées à la cérémonie des Trophées de la D1

    Féminines – 5 joueuses du PSG récompensées à la cérémonie des Trophées de la D1

    Actu Féminin

    Les joueuses de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, Katarzyna Kiedrzynek, Irene Paredes, Eve Perisset, Grace Geyoro ...

    Vidéos PSG

    Les limites du grand Paris ?

    <Archives

    En s’inclinant pour la sixième fois cette saison, le PSG pourrait avoir perdu bien plus que 3 points samedi à Auxerre par son manque d’efficacité. De quoi remettre en questions ses capacités à conquérir le titre de Champion de France de Ligue1.

    Malgré une grosse domination et de multiples occasions, dont quelques unes qui auraient clairement dus terminer au fond des filets, le Paris Saint-Germain a, encore, manqué cruellement de réalisme devant les buts adverses.

    Nous pouvons nous demander si l’accumulation des matchs du coté du club de la capitale n’est pas la cause de ses ratés, mais ce serait cacher le réel problème de ce PSG version 2010-2011 : le réalisme.

     

    La saison passée, le club connaissait un grand manque de solidité défensive, ce problème réglé, par le repositionnement d’Armand dans l’axe, l’arrivée de Tiéné, la montée en puissance de Sakho et la régularité de Jallet, nous pouvions rêver d’une place européenne, voir même d’une qualification en Champion’s League dès cette saison.

    A cela est venu s’ajouter l’énorme surprise « Nenê », acheté 5 millions d’euros et faisant des merveilles sur son flanc gauche, Paris s’est alors mis à songer au titre !

     

    Seulement, c’était sans compter sur les difficultés du duo d’attaquants, Erding et Hoarau(dans un degré moindre). En effet, on ne compte plus les ratés des deux compères de l’attaque parisienne qui deviennent préoccupants… A eux deux réunis, les deux hommes ont inscrits 13 buts en Ligue 1, soit autant que Nenê à lui tout seul sur la première moitié de saison( 7 pour Hoarau et 6 pour Erding).

    Les deux hommes n’étant pas alignés ce week-end, nous avons également pu voir une nouvelle fois les limites de Peguy Luyindula qui ne brille pas par sa rapidité à enchainer. Une nouvelle fois il faut tout de même rappeler que Sorin, le gardien de l’AJA s’est montré particulièrement en réussite. Mais bien que les gardiens adverses aient tendance à se transcender au moment d’affronter le PSG, ce qui fait qu’un champion est un champion est sa capacité à être au dessus des autres, transcendés ou non.

     

    Toutefois, rien n’est dramatique. A 5 points du leader et du deuxième (Lille et Rennes) et à 12 journées de la fin, l’attaque parisienne a encore le temps de se rattraper. En espérant qu’ils s’y prennent le plus tôt possible, avec encore deux matchs cette semaine : l’un jeudi à Benfica pour le huitième de finale aller d’Europa League et l’autre, dimanche, au Parc des Princes pour la 27ème journée de Ligue 1 contre Montpellier.

    By
    @
    OTER ?>