Archives

Lyon-Bdx : 0-0 à la mi-temps. Tout bon pour le PSG !

Publie le 06/02/2011 a 22:09



  • Alors que les 22 acteurs de la dernière rencontre de la 22e journée de Ligue 1 viennent d’être renvoyés aux vestiaires, le score est toujours de 0 à 0 au stade Gerland, à la pause. Un score qui, pour l’instant, ferait les affaires des Parisiens et, associé au nul réalisé par les Lillois, minimiserait la déception issue de la défaite à Rennes.

    Une première période très physique entre Lyonnais et Bordelais, qui, on le sent, misent sur l’engagement plus que sur la technique pour s’imposer ce soir. Jusqu’ici, la confrontation entre champions de France 2008 et 2009 n’est toutefois pas à la hauteur des espérances. 45 minutes seulement ont été disputées, mais le premier constat est que ces deux clubs ne sont, sur le plan du jeu, pas encore aussi bien rodés que Lillois ou Parisiens notamment. Si, côté bordelais, on mise avant tout sur la solidité défensive (Trémoulinas, Diarra, Fernando et Carasso sont dans leur match), on se demande bien qui est chargé de l’animation offensive. Si bien que pour tout avouer, il faut aller regarder la composition des équipes pour se faire une idée. Ben Khalfallah, Jussiê, Modeste sont transparents, Plasil pas loin derrière. 

    Les Lyonnais, qui ont plutôt dominé les débats, ne paraissent toutefois pas en très grande forme non plus. Gourcuff, au milieu de terrain, est de plus en plus inquiétant. Puisqu’il n’a visiblement pas perdu sa technique en Gironde, c’est bien en Afrique que celle-ci a dû s’égarer, tellement le joueur est méconnaissable. S’il ne tirait pas les corners, on ne l’aurait tout simplement pas vu. Bastos est lui un peu plus remuant, Gomis, bien qu’il soit en confiance, ne s’impose toujours pas comme un grand attaquant de la Ligue 1. Pire encore, Lisandro, esseulé sur son aile gauche, n’affiche plus la même hargne qu’autrefois. Seul Lloris, fidèle à ses habitudes, tient Lyon à bout de bras, et réalise de belles parades. Il confirme, une fois de plus, qu’il n’a pas volé sa place de titulaire en Equipe de France.

    On attend donc bien plus de cette deuxième mi-temps, car, sans vouloir cracher sur ses deux équipes, elles sont actuellement bien en deçà des attentes. C’est toutefosi rassurant pour le PSG, qui, bien que malheureux ce week-end et rattrappé au classement, n’a pas trop de soucis à se faire sur la concurrence. Un nouveau point sera fait à la fin du match pour faire le bilan de la journée.

    Publie le 06/02/2011 a 22:09

    Lyon-Bdx : 0-0 à la mi-temps. Tout bon pour le PSG !
    Alors que les 22 acteurs de la dernière rencontre de la 22e journée de Ligue 1 viennent d’être renvoyés aux vestiaires, le score est toujours de 0 à 0 au stade Gerland, à la pause. Un score qui, pour l’instant, ferait les affaires des Parisiens et, associé au nul réalisé par les Lillois, minimiserait la déception issue de la défaite à Rennes.

    Une première période très physique entre Lyonnais et Bordelais, qui, on le sent, misent sur l’engagement plus que sur la technique pour s’imposer ce soir. Jusqu’ici, la confrontation entre champions de France 2008 et 2009 n’est toutefois pas à la hauteur des espérances. 45 minutes seulement ont été disputées, mais le premier constat est que ces deux clubs ne sont, sur le plan du jeu, pas encore aussi bien rodés que Lillois ou Parisiens notamment. Si, côté bordelais, on mise avant tout sur la solidité défensive (Trémoulinas, Diarra, Fernando et Carasso sont dans leur match), on se demande bien qui est chargé de l’animation offensive. Si bien que pour tout avouer, il faut aller regarder la composition des équipes pour se faire une idée. Ben Khalfallah, Jussiê, Modeste sont transparents, Plasil pas loin derrière. 

    Les Lyonnais, qui ont plutôt dominé les débats, ne paraissent toutefois pas en très grande forme non plus. Gourcuff, au milieu de terrain, est de plus en plus inquiétant. Puisqu’il n’a visiblement pas perdu sa technique en Gironde, c’est bien en Afrique que celle-ci a dû s’égarer, tellement le joueur est méconnaissable. S’il ne tirait pas les corners, on ne l’aurait tout simplement pas vu. Bastos est lui un peu plus remuant, Gomis, bien qu’il soit en confiance, ne s’impose toujours pas comme un grand attaquant de la Ligue 1. Pire encore, Lisandro, esseulé sur son aile gauche, n’affiche plus la même hargne qu’autrefois. Seul Lloris, fidèle à ses habitudes, tient Lyon à bout de bras, et réalise de belles parades. Il confirme, une fois de plus, qu’il n’a pas volé sa place de titulaire en Equipe de France.

    On attend donc bien plus de cette deuxième mi-temps, car, sans vouloir cracher sur ses deux équipes, elles sont actuellement bien en deçà des attentes. C’est toutefosi rassurant pour le PSG, qui, bien que malheureux ce week-end et rattrappé au classement, n’a pas trop de soucis à se faire sur la concurrence. Un nouveau point sera fait à la fin du match pour faire le bilan de la journée.




  • Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Féminines - Bruno Salomon s'attend à une finale de LDC "électrique"

    Féminines – Bruno Salomon s’attend à une finale de LDC « électrique »

    Actu Féminin

    Bruno Salomon, chroniqueur sur France Bleu, s’est exprimé à propos de la finale de la Ligue des Champions ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Angers/PSG - Emery " le président m'a dit qu'il allait me maintenir ""
    1 hour ago
    Guillaumea mis à jour un page"Palmarès PSG"
    2 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy repartir sur une saison alors que je sais que je n'ai plus la même ferveur...Ce n'est pas moi

    Féminines – Delannoy « repartir sur une saison alors que je sais que je n’ai plus la même ferveur…Ce n’est pas moi »

    Actu Féminin

    Sabrina Delannoy, défenseure de 31 ans du Paris Saint-Germain, jouera le dernier match de sa carrière ...

    Vidéos PSG

    Lyon-Bdx : 0-0 à la mi-temps. Tout bon pour le PSG !

    <Archives
    Alors que les 22 acteurs de la dernière rencontre de la 22e journée de Ligue 1 viennent d’être renvoyés aux vestiaires, le score est toujours de 0 à 0 au stade Gerland, à la pause. Un score qui, pour l’instant, ferait les affaires des Parisiens et, associé au nul réalisé par les Lillois, minimiserait la déception issue de la défaite à Rennes.

    Une première période très physique entre Lyonnais et Bordelais, qui, on le sent, misent sur l’engagement plus que sur la technique pour s’imposer ce soir. Jusqu’ici, la confrontation entre champions de France 2008 et 2009 n’est toutefois pas à la hauteur des espérances. 45 minutes seulement ont été disputées, mais le premier constat est que ces deux clubs ne sont, sur le plan du jeu, pas encore aussi bien rodés que Lillois ou Parisiens notamment. Si, côté bordelais, on mise avant tout sur la solidité défensive (Trémoulinas, Diarra, Fernando et Carasso sont dans leur match), on se demande bien qui est chargé de l’animation offensive. Si bien que pour tout avouer, il faut aller regarder la composition des équipes pour se faire une idée. Ben Khalfallah, Jussiê, Modeste sont transparents, Plasil pas loin derrière. 

    Les Lyonnais, qui ont plutôt dominé les débats, ne paraissent toutefois pas en très grande forme non plus. Gourcuff, au milieu de terrain, est de plus en plus inquiétant. Puisqu’il n’a visiblement pas perdu sa technique en Gironde, c’est bien en Afrique que celle-ci a dû s’égarer, tellement le joueur est méconnaissable. S’il ne tirait pas les corners, on ne l’aurait tout simplement pas vu. Bastos est lui un peu plus remuant, Gomis, bien qu’il soit en confiance, ne s’impose toujours pas comme un grand attaquant de la Ligue 1. Pire encore, Lisandro, esseulé sur son aile gauche, n’affiche plus la même hargne qu’autrefois. Seul Lloris, fidèle à ses habitudes, tient Lyon à bout de bras, et réalise de belles parades. Il confirme, une fois de plus, qu’il n’a pas volé sa place de titulaire en Equipe de France.

    On attend donc bien plus de cette deuxième mi-temps, car, sans vouloir cracher sur ses deux équipes, elles sont actuellement bien en deçà des attentes. C’est toutefosi rassurant pour le PSG, qui, bien que malheureux ce week-end et rattrappé au classement, n’a pas trop de soucis à se faire sur la concurrence. Un nouveau point sera fait à la fin du match pour faire le bilan de la journée.

    By
    @
    OTER ?>