Archives

Lyon-Bdx 0-0, Rennes et l’OM grands gagnants du week-end…

Publie le 06/02/2011 a 23:12



  • Ça y est, la 22e journée de Ligue 1 vient de se terminer sur un intriguant Lyon-Bordeaux qui a vu ces deux clubs se séparer sur un score NUL et vierge de 0-0… Loin d’être le match de l’année, ce match était toutefois intéressant à regarder, ne serait-ce que pour en tirer quelques informations sur l’état de forme de ces deux habituels prétendants au titre et concurrents du PSG cette saison dans la lutte pour le podium.

    Lyon-Bordeaux, ce n’est plus ce que c’était

    Certes, les inquiétudes ne sont pas les mêmes dans les deux camps. Lyon, qui a peiné ce soir, possède l’effectif pour continuer à croire en quelque chose cette saison, surtout qu’il n’est pas vraiment distancé au classement, si ce n’est par Lille. Les Bordelais, eux, bien que plus conquérants en seconde période – peut-être ont-ils constaté que ce Lyon là était très prenable -, ne se sont pas rassurés tant l’attaque a été une fois de plus absente ce soir. Bordeaux, on l’a encore constaté, c’est avant tout une solide défense. Ils sont finalement à leur place dans ce championnat, pas largués car assez soldies dans l’ensemble, mais pas dans les 5 premiers car il ne se passe rien devant. D’ailleurs, quid de André, cet attaquant brésilien prometteur, que Jean Tigana, de plus en plus critiqué, n’a pas jugé bon de faire entrer à place d’un Anthony Modeste qui s’est battu mais était bien trop esseulé. Côté lyonnais, les doutes ne sont toujours pas levés. Les deux « stars » lyonnaises, Lisandro et Gourcuff, ont certainement été les plus grosses déceptions de ce match, sans que l’on arrive à comprendre ce qui leur arrive. Le numéro 9 lyonnais, si tranchant par le passé, était dépassé sur tous les ballons qu’il a disputés, a raté un face-à-face avec Carasso qu’il n’a pas pour habitude de laisser passer. Vraiment étrange. Quant à Gourcuff, sur la lancée de sa saison, il n’est pas dedans. Lyon ne lui réussit pas, on ne va pas s’en plaindre. Seul Cris revient en forme, et c’est peut-être la bonne nouvelle pour Aulas, Puel, et compagnie. En résumé, pas vraiment d’inquiétudes à avoir sur ces deux clubs pour nous supporters parisiens, même s’ils sont toujours capables de sortir de bons matchs, de temps à autre. En conférence de presse, Claude Puel, l’air dépressif, n’était pas satisfait du résultat, et a regretté le manque de réalisme de ses joueurs, concluant que « Lyon aurait mérité de gagner aux points ». Tigana, lui, était plutôt content de repartir de Gerland avec le point du nul.

    L’OM et Rennes, grands gagnants du week-end malgré des performances mitigées

    Les bonnes opérations de cette 22e journée sont donc à mettre à l’actif de l’OM et de Rennes. Au sujet de Rennes, on en a assez parlé, leur collectif soudé a posé des problèmes au PSG, même si dans l’ensemble, les Bretons ne sont pas malheureux du score final. Paris, en manque de réussite, a perdu un match disputé contre un club affichant de belles envies, mais on a du mal à imaginer les Rennais tenir sur la durée dans la lutte au podium, car leur gardien ne pourra pas tout arrêter jusqu’à la fin de saison. Toutefois, ils ont pris trois points et peuvent être félicités de leur prestation, on ne les attendait pas à ce niveau-là.
    Concernant l’OM, on savait qu’il ne fallait pas non plus les enterrer si vite, car les écarts sont trops faibles pour tirer des conclusions dès aujourd’hui, et qu’en cas de baisse de régime des leaders, comme ce fut le cas ce week-end, ils peuvent largement en profiter. Sur le plan du jeu, ils sont eux aussi inquiétants, même si finalement, à force de dire que personne n’impressionne, les interrogations sur le niveau de la Ligue 1 vont, à coup sûr, ressurgir. Marseille a donc énormément peiné pour s’imposer 1-0 au Vélodrome contre la lanterne rouge du championnat, Arles-Avignon, qui le restera sans doute jusqu’à la fin de saison. Malgré des envies de bien faire, cette équipe est beaucoup trop faible pour tenir 90 minutes contre qui que ce soit. Et c’est la seule et unique raison pour laquelle les Marseillais ont réussi à prendre 3 points samedi. Ils ont d’ailleurs été, tout comme les Lyonnais, sifflés par leur public à l’issue de la rencontre. Maintenant, ils sont revenus à un point du PSG, et à 6 du LOSC, ce qui leur permet de croire que tout est encore possible. Mais s’ils ne montrent pas plus de valeurs lors des prochains matchs, le mois de février extrêmement chargé pourrait leur être fatal. La Ligue des Champions arrive, un Marseille-Lille alléchant au programme, seront de vrais tests pour le champion sortant afin de savoir si oui ou non ils seront là jusqu’au bout.

    Lille accentue son avance, mais le PSG ne s’en sort pas si mal

    Au vu des prestations de la concurrence, les Lillois pourront être déçus de ne pas avoir tenu contre Auxerre, alors que le plus dur était fait. Moussa Sow toujours aussi intenable, a été l’homme du match, sans tous les sens du terme. D’abord auteur d’un somptueux retourné, il a ensuite permis bien malgré lui à l’adversaire du soir, l’AJA, d’égaliser suite à une grosse erreur de replacement de sa part, alors que toute son équipe était remontée pour jouer le hors-jeu. Au final, ils prennent un point et continuent a engranger les points. Ils ont même accentuer leur avance sur le premier poursuivant, le PSG, à hauteur de 5 points. En revanche, Rennes et l’OM leur ont repris 2 points, et on eput considérer que six clubs sont encore véritablement dans  la lutte pour le titre, de Lille, premier avec 42 points, à Lyon, 6e avec 35 points, qui s’est d’ailleurs fait dépasser par son ennemi juré Saint-Etienne, auteur d’un très bon résultat à Montpellier, sans Payet.
    Le PSG, défait à Rennes, avait de quoi s’inquiéter de l’issue de ce dimanche qui aurait pu être décisif pour la suite du championnat. Fort heureusement, Lillois et Lyonnais n’ont pris qu’un point, et la déception de samedi est donc quelque peu atténuée. Avoir 4 ou 5 points de retard sur le premier, ça ne change pas grand chose, finalement. Seul le retour de l’OM est embêtant. Mais en imaginant que le PSG s’impose une deuxième fois en un mois contre Lens samedi prochain, on pourrait vite oublier cette triste journée.

    En conclusion, cette journée, pourtant prometteuse sur le papier, n’a pas été à la hauteur des espérances, et les seuls grands gagnants du week-end sont le Stade Rennais et l’OM, qui, au passage, avaient l’avantage d’évoluer à domicile, ce qui n’est pas négligeable. Le PSG reste quoi qu’il en soit deuxième du Championnat de France, et conserve toutes ses chances pour la suite de la saison, il a en tout cas les cartes en mains avec la réception de Lens, à qui il avait infligé une petite fessée début janvier (5-1). Que les joueurs renouvellent cette prestation, et le PSG pourra continuer à rêver. À 16 journées de la fin du championnat, bien malin celui qui pourrait prédire les trois équipes qui seront sur le podium à l’issue de la 38e journée, mais le PSG peut encore nourrir de beaux espoirs…

    Publie le 06/02/2011 a 23:12

    Lyon-Bdx 0-0, Rennes et l’OM grands gagnants du week-end…
    Ça y est, la 22e journée de Ligue 1 vient de se terminer sur un intriguant Lyon-Bordeaux qui a vu ces deux clubs se séparer sur un score NUL et vierge de 0-0… Loin d’être le match de l’année, ce match était toutefois intéressant à regarder, ne serait-ce que pour en tirer quelques informations sur l’état de forme de ces deux habituels prétendants au titre et concurrents du PSG cette saison dans la lutte pour le podium.

    Lyon-Bordeaux, ce n’est plus ce que c’était

    Certes, les inquiétudes ne sont pas les mêmes dans les deux camps. Lyon, qui a peiné ce soir, possède l’effectif pour continuer à croire en quelque chose cette saison, surtout qu’il n’est pas vraiment distancé au classement, si ce n’est par Lille. Les Bordelais, eux, bien que plus conquérants en seconde période – peut-être ont-ils constaté que ce Lyon là était très prenable -, ne se sont pas rassurés tant l’attaque a été une fois de plus absente ce soir. Bordeaux, on l’a encore constaté, c’est avant tout une solide défense. Ils sont finalement à leur place dans ce championnat, pas largués car assez soldies dans l’ensemble, mais pas dans les 5 premiers car il ne se passe rien devant. D’ailleurs, quid de André, cet attaquant brésilien prometteur, que Jean Tigana, de plus en plus critiqué, n’a pas jugé bon de faire entrer à place d’un Anthony Modeste qui s’est battu mais était bien trop esseulé. Côté lyonnais, les doutes ne sont toujours pas levés. Les deux « stars » lyonnaises, Lisandro et Gourcuff, ont certainement été les plus grosses déceptions de ce match, sans que l’on arrive à comprendre ce qui leur arrive. Le numéro 9 lyonnais, si tranchant par le passé, était dépassé sur tous les ballons qu’il a disputés, a raté un face-à-face avec Carasso qu’il n’a pas pour habitude de laisser passer. Vraiment étrange. Quant à Gourcuff, sur la lancée de sa saison, il n’est pas dedans. Lyon ne lui réussit pas, on ne va pas s’en plaindre. Seul Cris revient en forme, et c’est peut-être la bonne nouvelle pour Aulas, Puel, et compagnie. En résumé, pas vraiment d’inquiétudes à avoir sur ces deux clubs pour nous supporters parisiens, même s’ils sont toujours capables de sortir de bons matchs, de temps à autre. En conférence de presse, Claude Puel, l’air dépressif, n’était pas satisfait du résultat, et a regretté le manque de réalisme de ses joueurs, concluant que « Lyon aurait mérité de gagner aux points ». Tigana, lui, était plutôt content de repartir de Gerland avec le point du nul.

    L’OM et Rennes, grands gagnants du week-end malgré des performances mitigées

    Les bonnes opérations de cette 22e journée sont donc à mettre à l’actif de l’OM et de Rennes. Au sujet de Rennes, on en a assez parlé, leur collectif soudé a posé des problèmes au PSG, même si dans l’ensemble, les Bretons ne sont pas malheureux du score final. Paris, en manque de réussite, a perdu un match disputé contre un club affichant de belles envies, mais on a du mal à imaginer les Rennais tenir sur la durée dans la lutte au podium, car leur gardien ne pourra pas tout arrêter jusqu’à la fin de saison. Toutefois, ils ont pris trois points et peuvent être félicités de leur prestation, on ne les attendait pas à ce niveau-là.
    Concernant l’OM, on savait qu’il ne fallait pas non plus les enterrer si vite, car les écarts sont trops faibles pour tirer des conclusions dès aujourd’hui, et qu’en cas de baisse de régime des leaders, comme ce fut le cas ce week-end, ils peuvent largement en profiter. Sur le plan du jeu, ils sont eux aussi inquiétants, même si finalement, à force de dire que personne n’impressionne, les interrogations sur le niveau de la Ligue 1 vont, à coup sûr, ressurgir. Marseille a donc énormément peiné pour s’imposer 1-0 au Vélodrome contre la lanterne rouge du championnat, Arles-Avignon, qui le restera sans doute jusqu’à la fin de saison. Malgré des envies de bien faire, cette équipe est beaucoup trop faible pour tenir 90 minutes contre qui que ce soit. Et c’est la seule et unique raison pour laquelle les Marseillais ont réussi à prendre 3 points samedi. Ils ont d’ailleurs été, tout comme les Lyonnais, sifflés par leur public à l’issue de la rencontre. Maintenant, ils sont revenus à un point du PSG, et à 6 du LOSC, ce qui leur permet de croire que tout est encore possible. Mais s’ils ne montrent pas plus de valeurs lors des prochains matchs, le mois de février extrêmement chargé pourrait leur être fatal. La Ligue des Champions arrive, un Marseille-Lille alléchant au programme, seront de vrais tests pour le champion sortant afin de savoir si oui ou non ils seront là jusqu’au bout.

    Lille accentue son avance, mais le PSG ne s’en sort pas si mal

    Au vu des prestations de la concurrence, les Lillois pourront être déçus de ne pas avoir tenu contre Auxerre, alors que le plus dur était fait. Moussa Sow toujours aussi intenable, a été l’homme du match, sans tous les sens du terme. D’abord auteur d’un somptueux retourné, il a ensuite permis bien malgré lui à l’adversaire du soir, l’AJA, d’égaliser suite à une grosse erreur de replacement de sa part, alors que toute son équipe était remontée pour jouer le hors-jeu. Au final, ils prennent un point et continuent a engranger les points. Ils ont même accentuer leur avance sur le premier poursuivant, le PSG, à hauteur de 5 points. En revanche, Rennes et l’OM leur ont repris 2 points, et on eput considérer que six clubs sont encore véritablement dans  la lutte pour le titre, de Lille, premier avec 42 points, à Lyon, 6e avec 35 points, qui s’est d’ailleurs fait dépasser par son ennemi juré Saint-Etienne, auteur d’un très bon résultat à Montpellier, sans Payet.
    Le PSG, défait à Rennes, avait de quoi s’inquiéter de l’issue de ce dimanche qui aurait pu être décisif pour la suite du championnat. Fort heureusement, Lillois et Lyonnais n’ont pris qu’un point, et la déception de samedi est donc quelque peu atténuée. Avoir 4 ou 5 points de retard sur le premier, ça ne change pas grand chose, finalement. Seul le retour de l’OM est embêtant. Mais en imaginant que le PSG s’impose une deuxième fois en un mois contre Lens samedi prochain, on pourrait vite oublier cette triste journée.

    En conclusion, cette journée, pourtant prometteuse sur le papier, n’a pas été à la hauteur des espérances, et les seuls grands gagnants du week-end sont le Stade Rennais et l’OM, qui, au passage, avaient l’avantage d’évoluer à domicile, ce qui n’est pas négligeable. Le PSG reste quoi qu’il en soit deuxième du Championnat de France, et conserve toutes ses chances pour la suite de la saison, il a en tout cas les cartes en mains avec la réception de Lens, à qui il avait infligé une petite fessée début janvier (5-1). Que les joueurs renouvellent cette prestation, et le PSG pourra continuer à rêver. À 16 journées de la fin du championnat, bien malin celui qui pourrait prédire les trois équipes qui seront sur le podium à l’issue de la 38e journée, mais le PSG peut encore nourrir de beaux espoirs…




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    19 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    20 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l'Olympique Lyonnais"

    Féminines – Lair « On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l’Olympique Lyonnais »

    Actu Féminin

    Ce samedi 10 décembre, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain reçoit Juvisy à Saint-Germain-en-Laye dans le cadre ...

    Vidéos PSG

    Lyon-Bdx 0-0, Rennes et l’OM grands gagnants du week-end…

    <Archives
    Ça y est, la 22e journée de Ligue 1 vient de se terminer sur un intriguant Lyon-Bordeaux qui a vu ces deux clubs se séparer sur un score NUL et vierge de 0-0… Loin d’être le match de l’année, ce match était toutefois intéressant à regarder, ne serait-ce que pour en tirer quelques informations sur l’état de forme de ces deux habituels prétendants au titre et concurrents du PSG cette saison dans la lutte pour le podium.

    Lyon-Bordeaux, ce n’est plus ce que c’était

    Certes, les inquiétudes ne sont pas les mêmes dans les deux camps. Lyon, qui a peiné ce soir, possède l’effectif pour continuer à croire en quelque chose cette saison, surtout qu’il n’est pas vraiment distancé au classement, si ce n’est par Lille. Les Bordelais, eux, bien que plus conquérants en seconde période – peut-être ont-ils constaté que ce Lyon là était très prenable -, ne se sont pas rassurés tant l’attaque a été une fois de plus absente ce soir. Bordeaux, on l’a encore constaté, c’est avant tout une solide défense. Ils sont finalement à leur place dans ce championnat, pas largués car assez soldies dans l’ensemble, mais pas dans les 5 premiers car il ne se passe rien devant. D’ailleurs, quid de André, cet attaquant brésilien prometteur, que Jean Tigana, de plus en plus critiqué, n’a pas jugé bon de faire entrer à place d’un Anthony Modeste qui s’est battu mais était bien trop esseulé. Côté lyonnais, les doutes ne sont toujours pas levés. Les deux « stars » lyonnaises, Lisandro et Gourcuff, ont certainement été les plus grosses déceptions de ce match, sans que l’on arrive à comprendre ce qui leur arrive. Le numéro 9 lyonnais, si tranchant par le passé, était dépassé sur tous les ballons qu’il a disputés, a raté un face-à-face avec Carasso qu’il n’a pas pour habitude de laisser passer. Vraiment étrange. Quant à Gourcuff, sur la lancée de sa saison, il n’est pas dedans. Lyon ne lui réussit pas, on ne va pas s’en plaindre. Seul Cris revient en forme, et c’est peut-être la bonne nouvelle pour Aulas, Puel, et compagnie. En résumé, pas vraiment d’inquiétudes à avoir sur ces deux clubs pour nous supporters parisiens, même s’ils sont toujours capables de sortir de bons matchs, de temps à autre. En conférence de presse, Claude Puel, l’air dépressif, n’était pas satisfait du résultat, et a regretté le manque de réalisme de ses joueurs, concluant que « Lyon aurait mérité de gagner aux points ». Tigana, lui, était plutôt content de repartir de Gerland avec le point du nul.

    L’OM et Rennes, grands gagnants du week-end malgré des performances mitigées

    Les bonnes opérations de cette 22e journée sont donc à mettre à l’actif de l’OM et de Rennes. Au sujet de Rennes, on en a assez parlé, leur collectif soudé a posé des problèmes au PSG, même si dans l’ensemble, les Bretons ne sont pas malheureux du score final. Paris, en manque de réussite, a perdu un match disputé contre un club affichant de belles envies, mais on a du mal à imaginer les Rennais tenir sur la durée dans la lutte au podium, car leur gardien ne pourra pas tout arrêter jusqu’à la fin de saison. Toutefois, ils ont pris trois points et peuvent être félicités de leur prestation, on ne les attendait pas à ce niveau-là.
    Concernant l’OM, on savait qu’il ne fallait pas non plus les enterrer si vite, car les écarts sont trops faibles pour tirer des conclusions dès aujourd’hui, et qu’en cas de baisse de régime des leaders, comme ce fut le cas ce week-end, ils peuvent largement en profiter. Sur le plan du jeu, ils sont eux aussi inquiétants, même si finalement, à force de dire que personne n’impressionne, les interrogations sur le niveau de la Ligue 1 vont, à coup sûr, ressurgir. Marseille a donc énormément peiné pour s’imposer 1-0 au Vélodrome contre la lanterne rouge du championnat, Arles-Avignon, qui le restera sans doute jusqu’à la fin de saison. Malgré des envies de bien faire, cette équipe est beaucoup trop faible pour tenir 90 minutes contre qui que ce soit. Et c’est la seule et unique raison pour laquelle les Marseillais ont réussi à prendre 3 points samedi. Ils ont d’ailleurs été, tout comme les Lyonnais, sifflés par leur public à l’issue de la rencontre. Maintenant, ils sont revenus à un point du PSG, et à 6 du LOSC, ce qui leur permet de croire que tout est encore possible. Mais s’ils ne montrent pas plus de valeurs lors des prochains matchs, le mois de février extrêmement chargé pourrait leur être fatal. La Ligue des Champions arrive, un Marseille-Lille alléchant au programme, seront de vrais tests pour le champion sortant afin de savoir si oui ou non ils seront là jusqu’au bout.

    Lille accentue son avance, mais le PSG ne s’en sort pas si mal

    Au vu des prestations de la concurrence, les Lillois pourront être déçus de ne pas avoir tenu contre Auxerre, alors que le plus dur était fait. Moussa Sow toujours aussi intenable, a été l’homme du match, sans tous les sens du terme. D’abord auteur d’un somptueux retourné, il a ensuite permis bien malgré lui à l’adversaire du soir, l’AJA, d’égaliser suite à une grosse erreur de replacement de sa part, alors que toute son équipe était remontée pour jouer le hors-jeu. Au final, ils prennent un point et continuent a engranger les points. Ils ont même accentuer leur avance sur le premier poursuivant, le PSG, à hauteur de 5 points. En revanche, Rennes et l’OM leur ont repris 2 points, et on eput considérer que six clubs sont encore véritablement dans  la lutte pour le titre, de Lille, premier avec 42 points, à Lyon, 6e avec 35 points, qui s’est d’ailleurs fait dépasser par son ennemi juré Saint-Etienne, auteur d’un très bon résultat à Montpellier, sans Payet.
    Le PSG, défait à Rennes, avait de quoi s’inquiéter de l’issue de ce dimanche qui aurait pu être décisif pour la suite du championnat. Fort heureusement, Lillois et Lyonnais n’ont pris qu’un point, et la déception de samedi est donc quelque peu atténuée. Avoir 4 ou 5 points de retard sur le premier, ça ne change pas grand chose, finalement. Seul le retour de l’OM est embêtant. Mais en imaginant que le PSG s’impose une deuxième fois en un mois contre Lens samedi prochain, on pourrait vite oublier cette triste journée.

    En conclusion, cette journée, pourtant prometteuse sur le papier, n’a pas été à la hauteur des espérances, et les seuls grands gagnants du week-end sont le Stade Rennais et l’OM, qui, au passage, avaient l’avantage d’évoluer à domicile, ce qui n’est pas négligeable. Le PSG reste quoi qu’il en soit deuxième du Championnat de France, et conserve toutes ses chances pour la suite de la saison, il a en tout cas les cartes en mains avec la réception de Lens, à qui il avait infligé une petite fessée début janvier (5-1). Que les joueurs renouvellent cette prestation, et le PSG pourra continuer à rêver. À 16 journées de la fin du championnat, bien malin celui qui pourrait prédire les trois équipes qui seront sur le podium à l’issue de la 38e journée, mais le PSG peut encore nourrir de beaux espoirs…

    By
    @
    OTER ?>