Archives

M.Cearà: « le piège serait de se croire déjà qualifiés. »

Publie le 24/02/2011 a 15:03



  • Sur le banc depuis l’explosion de Jallet dans le couloir droit, Marcos Cearà est revenu pour Le Parisien sur le match qui attend le PSG ce soir contre le Bate Borisov.

    « Une victoire 1 à 0 suffit à nos adversaires pour passer. »

    Le brésilien se félicite, lui et ses coéquipiers d’être revenus de Biélorussie avec le match nul et surtout, les deux buts inscrits à l’extérieur et ce malgré des conditions extrèmes (-17°C et un terrain gelé). Deux buts qui permettent aux parisiens d’avoir le statut de qualifiés dés le coup d’envoi. Marcos Cearà tient quand même à mettre en garde ses partenaires du Paris Saint-Germain en déclarant « le piège serait de se croire déjà qualifiés. ».

    Car si le Bate Borisov venait à marque un but avant les parisiens ce serait le club de la capitale qui endosserait le statut d’éliminé. Méfiance donc pour un Paris Saint-Germain qui a choisit de se passer de cadres importants (Giuly, Makelele, Nenê).

    Il ne faudrait pas jouer le match avant l’heure.

    Publie le 24/02/2011 a 15:03

    M.Cearà: « le piège serait de se croire déjà qualifiés. »

    Sur le banc depuis l’explosion de Jallet dans le couloir droit, Marcos Cearà est revenu pour Le Parisien sur le match qui attend le PSG ce soir contre le Bate Borisov.

    « Une victoire 1 à 0 suffit à nos adversaires pour passer. »

    Le brésilien se félicite, lui et ses coéquipiers d’être revenus de Biélorussie avec le match nul et surtout, les deux buts inscrits à l’extérieur et ce malgré des conditions extrèmes (-17°C et un terrain gelé). Deux buts qui permettent aux parisiens d’avoir le statut de qualifiés dés le coup d’envoi. Marcos Cearà tient quand même à mettre en garde ses partenaires du Paris Saint-Germain en déclarant « le piège serait de se croire déjà qualifiés. ».

    Car si le Bate Borisov venait à marque un but avant les parisiens ce serait le club de la capitale qui endosserait le statut d’éliminé. Méfiance donc pour un Paris Saint-Germain qui a choisit de se passer de cadres importants (Giuly, Makelele, Nenê).

    Il ne faudrait pas jouer le match avant l’heure.




  • Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC – 2 joueurs du PSG sont dans l’équipe-type de la 5e journée !

    LDC

    Après la 5e journée de la phase de groupes de Ligue des Champions qui s’est jouée ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"PSG/Celtic - Cavani "Quand toute l'équipe joue comme ça, c'est dur pour les autres""
    22 hours ago
    NicolasBa mis à jour un post"PSG/Celtic - Cavani "Quand toute l'équipe joue comme ça, c'est dur pour les autres""
    23 hours ago

    Actualité Féminine

    Benstiti Le PSG a fait une erreur en me laissant partir parce que le plus dur avait été fait

    Benstiti « Le PSG a fait une erreur en me laissant partir parce que le plus dur avait été fait »

    Actu Féminin

    Après son expérience en Chine et un triomphe avec le club de Dalian Quanjian, Farid Benstiti s’est ...

    Vidéos PSG

    M.Cearà: « le piège serait de se croire déjà qualifiés. »

    <Archives

    Sur le banc depuis l’explosion de Jallet dans le couloir droit, Marcos Cearà est revenu pour Le Parisien sur le match qui attend le PSG ce soir contre le Bate Borisov.

    « Une victoire 1 à 0 suffit à nos adversaires pour passer. »

    Le brésilien se félicite, lui et ses coéquipiers d’être revenus de Biélorussie avec le match nul et surtout, les deux buts inscrits à l’extérieur et ce malgré des conditions extrèmes (-17°C et un terrain gelé). Deux buts qui permettent aux parisiens d’avoir le statut de qualifiés dés le coup d’envoi. Marcos Cearà tient quand même à mettre en garde ses partenaires du Paris Saint-Germain en déclarant « le piège serait de se croire déjà qualifiés. ».

    Car si le Bate Borisov venait à marque un but avant les parisiens ce serait le club de la capitale qui endosserait le statut d’éliminé. Méfiance donc pour un Paris Saint-Germain qui a choisit de se passer de cadres importants (Giuly, Makelele, Nenê).

    Il ne faudrait pas jouer le match avant l’heure.

    By
    @
    OTER ?>