Archives

Nice-PSG : Prestations, le retour du Grand Paris

Publie le 20/02/2011 a 20:37



  • Pour ce déplacement au stade du Ray, à Nice, comptant pour la 23e journée de L1, le PSG et l’ensemble de ses joueurs ont réalisé un match plein, qui permet aux parisiens de remonter à la 4e place du classement avant le match de Rennes contre Toulouse ce soir à 21h. Mieux que ça, les Parisiens sont surtout revenus à 4 poins du leader, tous les espoirs sont donc à nouveau permis. Retour en détail sur les prestations de joueurs…

    Paris-Saint-Germain

    Edel :  De plus en plus critiqué pour ses prestations moyennes, Edel a fait son boulot ce soir. S’il n’a pas non plus eu grand chose à faire, il a toutefois rassuré. Une jolie parade sur une tête de Mounier à la 28e, puis une belle intervention à son actif à la 38e minute sur un centre en retrait de Mouloungui délicat à maîtriser. Match plutôt tranquille sinon.

    Jallet : Toujours aussi impressionnant de maîtrise, Christophe Jallet a encore fourni un travail de qualité. Bien sur ses appuis een défense, ses relances sont précises, il na balance jamais et ne perd que très peu de  ballons. En plus, ses centres sont bons, et il aurait notamment pu offrir un doublé à Hoarau en fin de match, en lui délivrant un caviar aux 6 mètres que le numéro 9 du PSG envoya à gauche des montants. Bref, rien à dire sur Jallet.

    Armand : Son retour au sein de la défense centrale parisienne a fait du bien, énormément de bien. Il est certainement le défenseur qui contre le plus de joueurs et de frappes adverses, il est toujours bien placé, et, même s’il n’est pas le plus rapide, son expérience compense largement. Quand il est titulaire derrière aux côtés de Sakho, le PSG est serein. A noter qu’il a inscrit son premier but de la saison, et comme souvent lorsqu’il marque, la finition est belle. Une belle volée tendue du gauche qui mis définitivement Paris à l’abri. Sa mauvaise relance en fin de match est presque passée inaperçue.

    Sakho : Un match solide de la part du leader de la défense parisienne, même si, face à une équipe très faible, il n’a pas eu grand chose à faire. On ne l’a pas beaucoup vu, et ce n’est pas plus mal.

    Tiéné : Fidèle à lui-même, l’Ivoirien a encore une fois montré toute sa puissance, et parfois même un peu trop. Il a reçu un carton jaune pour un geste déplacé envers Diakité, ce qui, après trois cartons en moins de dix matchs, le privera de la réception du Mans en quart de finale de la Coupe de France. Pas sûr d’ailleurs qu’il ait déjà réussi à faire dix matchs sans prendre trois jaunes depuis le début de saison. Solide toutefois.

    Makélélé : Le capitaine parisien était en forme ce soir. Bien présent au milieu, il a organisé les offensives parisiennes de belle façon, avec quelques passes en profondeur de toute beauté, notamment pour Giuly sur l’aile. Certainement l’un des meilleurs matchs de Maké depuis longtemps.

    Chantôme : De plus en plus régulier, il devrait prochainement marquer des buts, puisqu’il a de plus en plus d’occasions. Auteur de beaux dribbles et de bonnes passes en profondeur, il confirme match après match tout le bien qu’on pense de lui.

    Giuly : Décidément, quand Giuly est présent, ce PSG est bien plus efficace. Auteur d’un but certes facile à mettre au second poteau, il n’a pas arrêté. Il apporte un vrai plus sur son aile et aurait même pu réaliser un doublé si Ospina n’avait pas réalisé une belle sortie devant lui. Remplacé par Luyindula à la 72e, qu’on n’a presque pas vu en 20 minutes.

    Nênê : Très vif et bien plus en réussite que lors de ses dernières sorties, Nenê a encore rassuré et assuré. A l’origine des trois buts parisiens, sa prestation était digne du début de saison. Il a réussi ses dribbles, ses centres, ses frappes, et c’est un régal de le voir comme ça. Un corner à la 24e qui amène le but de Giuly, une offrance venue de 30 mètres pour Hoarau sur le 2e but, et enfin une frappe surpuissante repoussée sur Armand qui conlut. QUe dire de plus ? Sa spéciale, toujours aussi belle, a été repoussée par Ospina, et ses coups francs auraient pu faire mouche. Qu’il continue ainsi, et les buts viendront. Je prend le pari, à ce rythme-là, il marquera au Parc contre Bate ou Toulouse. Etait même déçu de sortir à la 88e minute après s’être fait fauché à plusieurs reprises. Ceara l’a remplacé pour les 4 minutes restantes, rien à signaler le concernant.

    Erding : Il faut reconnaître qu’Erding n’a pas été très en réussite, une fois de plus, à Nice. Buteur cette semaine, on attendait plus du Turc qui a du mal à enchainer les bonnes prestations. Si ce n’est pas encore trop inquiétant, il a encore perdu un face-à-face avec Ospina à la 23e, puis il n’a pas eu trop d’occasions de se mettre en évidence, mais quand même. On attend toujours plus de Mevlut. Peut-être que la semaine prochaine sera la bonne, avec les deux matchs au Parc. Une occasion pour lui de marquer à nouveau devant son public. Remplacé par Jérémy Clément à la 65e, qui a fait ce qu’on attendait de lui, à savoir renforcer le secteur défensif pour la fin de match.

    Hoarau : Tout simplement énorme ce soir. Auteur d’une déviation de la tête pour le but de Giuly à la 24e, il a ensuite réalisé un enchainement parfait dans la surface, pour le deuxième but du PSG à la 44e. Suite au caviar de Nenê, amorti et frappe en lucarne, un but comme on aimerait en voir plus souvent. Il a ensuite pesé dans les airs et a offert plusieurs balles de but à ses coéquipiers, ce qui aurait dû augmenter son compteur passes. En tout cas, il s’est remis à marquer en championnat, ce qui n’était plus arrivé depuis plus d’un mois et la réception de Sochaux.

    OCG Nice

    Sans toutefois revenir en détail sur les prestations des Niçois, bien décevants cet après-midi, voilà ce qu’on pouvait retenir. En fait, il n’y a qu’un nom à retenir, celui de David OSPINA. Si le gardien azuréen a encaissé trois buts, c’est parce qu’il possède devant lui une défense indigne de ce nom. Sans lui, le PSG serait peut-être reparti de son voyage dans le sud avec un 5-0 pas immérité. Mais dans certaines équipes, les goals font leur travail. Auteur d’une parade face à Erding à la 28e, il ne peut rien se reprocher sur les trois buts parisiens. Il fit de nombreuses sorties décisives, notamment une dans les pieds de Giuly à la 71e, puis repoussa la spéciale de Nenê, mais aussi la frappe de Nenê qui amena le but d’Armand. Une prestation très honnête de la part de peut-être futur remplaçant d’Edel dans les cages parisiennes. 
    Hormis le gardien de but, personne ne s’est vraiment mis en évidence côté niçois, si ce n’est Anthony Mounier, toujours remuant sur son côté gauche, mais dans l’ensemble bien pris par Jallet et Armand. Sinon, le défenseur Drissa Diakité s’est montré en prenant en carton rouge amplement mérité, pour une série d’attentats sur Nenê. 

    Il n’y avait donc qu’une équipe sur le terrain ce soir, pas besoin de préciser laquelle. Alors que les interrogations commençaient à naître, cette victoire sans contestation possible fait du bien au moral et au classement pour le PSG. Comme toujours, cela sera à confirmer contre Toulouse dimanche prochain, mais ce soir, nous, supporters du PSG, pouvons être fiers de la prestation de nos joueurs !


     

    Publie le 20/02/2011 a 20:37

    Nice-PSG : Prestations, le retour du Grand Paris
    Pour ce déplacement au stade du Ray, à Nice, comptant pour la 23e journée de L1, le PSG et l’ensemble de ses joueurs ont réalisé un match plein, qui permet aux parisiens de remonter à la 4e place du classement avant le match de Rennes contre Toulouse ce soir à 21h. Mieux que ça, les Parisiens sont surtout revenus à 4 poins du leader, tous les espoirs sont donc à nouveau permis. Retour en détail sur les prestations de joueurs…

    Paris-Saint-Germain

    Edel :  De plus en plus critiqué pour ses prestations moyennes, Edel a fait son boulot ce soir. S’il n’a pas non plus eu grand chose à faire, il a toutefois rassuré. Une jolie parade sur une tête de Mounier à la 28e, puis une belle intervention à son actif à la 38e minute sur un centre en retrait de Mouloungui délicat à maîtriser. Match plutôt tranquille sinon.

    Jallet : Toujours aussi impressionnant de maîtrise, Christophe Jallet a encore fourni un travail de qualité. Bien sur ses appuis een défense, ses relances sont précises, il na balance jamais et ne perd que très peu de  ballons. En plus, ses centres sont bons, et il aurait notamment pu offrir un doublé à Hoarau en fin de match, en lui délivrant un caviar aux 6 mètres que le numéro 9 du PSG envoya à gauche des montants. Bref, rien à dire sur Jallet.

    Armand : Son retour au sein de la défense centrale parisienne a fait du bien, énormément de bien. Il est certainement le défenseur qui contre le plus de joueurs et de frappes adverses, il est toujours bien placé, et, même s’il n’est pas le plus rapide, son expérience compense largement. Quand il est titulaire derrière aux côtés de Sakho, le PSG est serein. A noter qu’il a inscrit son premier but de la saison, et comme souvent lorsqu’il marque, la finition est belle. Une belle volée tendue du gauche qui mis définitivement Paris à l’abri. Sa mauvaise relance en fin de match est presque passée inaperçue.

    Sakho : Un match solide de la part du leader de la défense parisienne, même si, face à une équipe très faible, il n’a pas eu grand chose à faire. On ne l’a pas beaucoup vu, et ce n’est pas plus mal.

    Tiéné : Fidèle à lui-même, l’Ivoirien a encore une fois montré toute sa puissance, et parfois même un peu trop. Il a reçu un carton jaune pour un geste déplacé envers Diakité, ce qui, après trois cartons en moins de dix matchs, le privera de la réception du Mans en quart de finale de la Coupe de France. Pas sûr d’ailleurs qu’il ait déjà réussi à faire dix matchs sans prendre trois jaunes depuis le début de saison. Solide toutefois.

    Makélélé : Le capitaine parisien était en forme ce soir. Bien présent au milieu, il a organisé les offensives parisiennes de belle façon, avec quelques passes en profondeur de toute beauté, notamment pour Giuly sur l’aile. Certainement l’un des meilleurs matchs de Maké depuis longtemps.

    Chantôme : De plus en plus régulier, il devrait prochainement marquer des buts, puisqu’il a de plus en plus d’occasions. Auteur de beaux dribbles et de bonnes passes en profondeur, il confirme match après match tout le bien qu’on pense de lui.

    Giuly : Décidément, quand Giuly est présent, ce PSG est bien plus efficace. Auteur d’un but certes facile à mettre au second poteau, il n’a pas arrêté. Il apporte un vrai plus sur son aile et aurait même pu réaliser un doublé si Ospina n’avait pas réalisé une belle sortie devant lui. Remplacé par Luyindula à la 72e, qu’on n’a presque pas vu en 20 minutes.

    Nênê : Très vif et bien plus en réussite que lors de ses dernières sorties, Nenê a encore rassuré et assuré. A l’origine des trois buts parisiens, sa prestation était digne du début de saison. Il a réussi ses dribbles, ses centres, ses frappes, et c’est un régal de le voir comme ça. Un corner à la 24e qui amène le but de Giuly, une offrance venue de 30 mètres pour Hoarau sur le 2e but, et enfin une frappe surpuissante repoussée sur Armand qui conlut. QUe dire de plus ? Sa spéciale, toujours aussi belle, a été repoussée par Ospina, et ses coups francs auraient pu faire mouche. Qu’il continue ainsi, et les buts viendront. Je prend le pari, à ce rythme-là, il marquera au Parc contre Bate ou Toulouse. Etait même déçu de sortir à la 88e minute après s’être fait fauché à plusieurs reprises. Ceara l’a remplacé pour les 4 minutes restantes, rien à signaler le concernant.

    Erding : Il faut reconnaître qu’Erding n’a pas été très en réussite, une fois de plus, à Nice. Buteur cette semaine, on attendait plus du Turc qui a du mal à enchainer les bonnes prestations. Si ce n’est pas encore trop inquiétant, il a encore perdu un face-à-face avec Ospina à la 23e, puis il n’a pas eu trop d’occasions de se mettre en évidence, mais quand même. On attend toujours plus de Mevlut. Peut-être que la semaine prochaine sera la bonne, avec les deux matchs au Parc. Une occasion pour lui de marquer à nouveau devant son public. Remplacé par Jérémy Clément à la 65e, qui a fait ce qu’on attendait de lui, à savoir renforcer le secteur défensif pour la fin de match.

    Hoarau : Tout simplement énorme ce soir. Auteur d’une déviation de la tête pour le but de Giuly à la 24e, il a ensuite réalisé un enchainement parfait dans la surface, pour le deuxième but du PSG à la 44e. Suite au caviar de Nenê, amorti et frappe en lucarne, un but comme on aimerait en voir plus souvent. Il a ensuite pesé dans les airs et a offert plusieurs balles de but à ses coéquipiers, ce qui aurait dû augmenter son compteur passes. En tout cas, il s’est remis à marquer en championnat, ce qui n’était plus arrivé depuis plus d’un mois et la réception de Sochaux.

    OCG Nice

    Sans toutefois revenir en détail sur les prestations des Niçois, bien décevants cet après-midi, voilà ce qu’on pouvait retenir. En fait, il n’y a qu’un nom à retenir, celui de David OSPINA. Si le gardien azuréen a encaissé trois buts, c’est parce qu’il possède devant lui une défense indigne de ce nom. Sans lui, le PSG serait peut-être reparti de son voyage dans le sud avec un 5-0 pas immérité. Mais dans certaines équipes, les goals font leur travail. Auteur d’une parade face à Erding à la 28e, il ne peut rien se reprocher sur les trois buts parisiens. Il fit de nombreuses sorties décisives, notamment une dans les pieds de Giuly à la 71e, puis repoussa la spéciale de Nenê, mais aussi la frappe de Nenê qui amena le but d’Armand. Une prestation très honnête de la part de peut-être futur remplaçant d’Edel dans les cages parisiennes. 
    Hormis le gardien de but, personne ne s’est vraiment mis en évidence côté niçois, si ce n’est Anthony Mounier, toujours remuant sur son côté gauche, mais dans l’ensemble bien pris par Jallet et Armand. Sinon, le défenseur Drissa Diakité s’est montré en prenant en carton rouge amplement mérité, pour une série d’attentats sur Nenê. 

    Il n’y avait donc qu’une équipe sur le terrain ce soir, pas besoin de préciser laquelle. Alors que les interrogations commençaient à naître, cette victoire sans contestation possible fait du bien au moral et au classement pour le PSG. Comme toujours, cela sera à confirmer contre Toulouse dimanche prochain, mais ce soir, nous, supporters du PSG, pouvons être fiers de la prestation de nos joueurs !


     




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Mikael Ba publié un new post."MHSC/PSG – Disponibilités et composition possible de l'équipe parisienne"
    1 hour ago
    Flavien Casinia publié un new post."Balbir: Cavani "Le buteur trace sa route et quelle route...les obstacles sont éliminés""
    9 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Nice-PSG : Prestations, le retour du Grand Paris

    <Archives
    Pour ce déplacement au stade du Ray, à Nice, comptant pour la 23e journée de L1, le PSG et l’ensemble de ses joueurs ont réalisé un match plein, qui permet aux parisiens de remonter à la 4e place du classement avant le match de Rennes contre Toulouse ce soir à 21h. Mieux que ça, les Parisiens sont surtout revenus à 4 poins du leader, tous les espoirs sont donc à nouveau permis. Retour en détail sur les prestations de joueurs…

    Paris-Saint-Germain

    Edel :  De plus en plus critiqué pour ses prestations moyennes, Edel a fait son boulot ce soir. S’il n’a pas non plus eu grand chose à faire, il a toutefois rassuré. Une jolie parade sur une tête de Mounier à la 28e, puis une belle intervention à son actif à la 38e minute sur un centre en retrait de Mouloungui délicat à maîtriser. Match plutôt tranquille sinon.

    Jallet : Toujours aussi impressionnant de maîtrise, Christophe Jallet a encore fourni un travail de qualité. Bien sur ses appuis een défense, ses relances sont précises, il na balance jamais et ne perd que très peu de  ballons. En plus, ses centres sont bons, et il aurait notamment pu offrir un doublé à Hoarau en fin de match, en lui délivrant un caviar aux 6 mètres que le numéro 9 du PSG envoya à gauche des montants. Bref, rien à dire sur Jallet.

    Armand : Son retour au sein de la défense centrale parisienne a fait du bien, énormément de bien. Il est certainement le défenseur qui contre le plus de joueurs et de frappes adverses, il est toujours bien placé, et, même s’il n’est pas le plus rapide, son expérience compense largement. Quand il est titulaire derrière aux côtés de Sakho, le PSG est serein. A noter qu’il a inscrit son premier but de la saison, et comme souvent lorsqu’il marque, la finition est belle. Une belle volée tendue du gauche qui mis définitivement Paris à l’abri. Sa mauvaise relance en fin de match est presque passée inaperçue.

    Sakho : Un match solide de la part du leader de la défense parisienne, même si, face à une équipe très faible, il n’a pas eu grand chose à faire. On ne l’a pas beaucoup vu, et ce n’est pas plus mal.

    Tiéné : Fidèle à lui-même, l’Ivoirien a encore une fois montré toute sa puissance, et parfois même un peu trop. Il a reçu un carton jaune pour un geste déplacé envers Diakité, ce qui, après trois cartons en moins de dix matchs, le privera de la réception du Mans en quart de finale de la Coupe de France. Pas sûr d’ailleurs qu’il ait déjà réussi à faire dix matchs sans prendre trois jaunes depuis le début de saison. Solide toutefois.

    Makélélé : Le capitaine parisien était en forme ce soir. Bien présent au milieu, il a organisé les offensives parisiennes de belle façon, avec quelques passes en profondeur de toute beauté, notamment pour Giuly sur l’aile. Certainement l’un des meilleurs matchs de Maké depuis longtemps.

    Chantôme : De plus en plus régulier, il devrait prochainement marquer des buts, puisqu’il a de plus en plus d’occasions. Auteur de beaux dribbles et de bonnes passes en profondeur, il confirme match après match tout le bien qu’on pense de lui.

    Giuly : Décidément, quand Giuly est présent, ce PSG est bien plus efficace. Auteur d’un but certes facile à mettre au second poteau, il n’a pas arrêté. Il apporte un vrai plus sur son aile et aurait même pu réaliser un doublé si Ospina n’avait pas réalisé une belle sortie devant lui. Remplacé par Luyindula à la 72e, qu’on n’a presque pas vu en 20 minutes.

    Nênê : Très vif et bien plus en réussite que lors de ses dernières sorties, Nenê a encore rassuré et assuré. A l’origine des trois buts parisiens, sa prestation était digne du début de saison. Il a réussi ses dribbles, ses centres, ses frappes, et c’est un régal de le voir comme ça. Un corner à la 24e qui amène le but de Giuly, une offrance venue de 30 mètres pour Hoarau sur le 2e but, et enfin une frappe surpuissante repoussée sur Armand qui conlut. QUe dire de plus ? Sa spéciale, toujours aussi belle, a été repoussée par Ospina, et ses coups francs auraient pu faire mouche. Qu’il continue ainsi, et les buts viendront. Je prend le pari, à ce rythme-là, il marquera au Parc contre Bate ou Toulouse. Etait même déçu de sortir à la 88e minute après s’être fait fauché à plusieurs reprises. Ceara l’a remplacé pour les 4 minutes restantes, rien à signaler le concernant.

    Erding : Il faut reconnaître qu’Erding n’a pas été très en réussite, une fois de plus, à Nice. Buteur cette semaine, on attendait plus du Turc qui a du mal à enchainer les bonnes prestations. Si ce n’est pas encore trop inquiétant, il a encore perdu un face-à-face avec Ospina à la 23e, puis il n’a pas eu trop d’occasions de se mettre en évidence, mais quand même. On attend toujours plus de Mevlut. Peut-être que la semaine prochaine sera la bonne, avec les deux matchs au Parc. Une occasion pour lui de marquer à nouveau devant son public. Remplacé par Jérémy Clément à la 65e, qui a fait ce qu’on attendait de lui, à savoir renforcer le secteur défensif pour la fin de match.

    Hoarau : Tout simplement énorme ce soir. Auteur d’une déviation de la tête pour le but de Giuly à la 24e, il a ensuite réalisé un enchainement parfait dans la surface, pour le deuxième but du PSG à la 44e. Suite au caviar de Nenê, amorti et frappe en lucarne, un but comme on aimerait en voir plus souvent. Il a ensuite pesé dans les airs et a offert plusieurs balles de but à ses coéquipiers, ce qui aurait dû augmenter son compteur passes. En tout cas, il s’est remis à marquer en championnat, ce qui n’était plus arrivé depuis plus d’un mois et la réception de Sochaux.

    OCG Nice

    Sans toutefois revenir en détail sur les prestations des Niçois, bien décevants cet après-midi, voilà ce qu’on pouvait retenir. En fait, il n’y a qu’un nom à retenir, celui de David OSPINA. Si le gardien azuréen a encaissé trois buts, c’est parce qu’il possède devant lui une défense indigne de ce nom. Sans lui, le PSG serait peut-être reparti de son voyage dans le sud avec un 5-0 pas immérité. Mais dans certaines équipes, les goals font leur travail. Auteur d’une parade face à Erding à la 28e, il ne peut rien se reprocher sur les trois buts parisiens. Il fit de nombreuses sorties décisives, notamment une dans les pieds de Giuly à la 71e, puis repoussa la spéciale de Nenê, mais aussi la frappe de Nenê qui amena le but d’Armand. Une prestation très honnête de la part de peut-être futur remplaçant d’Edel dans les cages parisiennes. 
    Hormis le gardien de but, personne ne s’est vraiment mis en évidence côté niçois, si ce n’est Anthony Mounier, toujours remuant sur son côté gauche, mais dans l’ensemble bien pris par Jallet et Armand. Sinon, le défenseur Drissa Diakité s’est montré en prenant en carton rouge amplement mérité, pour une série d’attentats sur Nenê. 

    Il n’y avait donc qu’une équipe sur le terrain ce soir, pas besoin de préciser laquelle. Alors que les interrogations commençaient à naître, cette victoire sans contestation possible fait du bien au moral et au classement pour le PSG. Comme toujours, cela sera à confirmer contre Toulouse dimanche prochain, mais ce soir, nous, supporters du PSG, pouvons être fiers de la prestation de nos joueurs !


     

    By
    @
    OTER ?>