Archives

Objectif du mois au PSG : 7 points

Publie le 06/09/2010 a 20:52



  • En championnat, Paris peut et doit gagner gros. Après la désillusion bordelaise au Parc (défaite 1-2), l’équipe doit faire carton plein à la maison face à Arles-Avignon et Rennes. A Lens, il y a aussi un coup à faire face à une équipe qui se cherche encore.

    Arles Avignon

    Le promu a effectué un mercato comme on en voit rarement. Les 18 recrues ( !) de l’été sont encore loin de s’entendre sur le terrain. Débarqués de tous les championnats ou presque Bouazza, Charisteas, Meija, Jonathan and co vont devoir vite trouver des automatismes pour arrêter l’hémorragie et ne pas se transformer en Grenoble bis (déjà 4 défaites). Le coach, Michel Estevan, qui a connu un vrai-faux limogeage au début de l’été, attendait d’ailleurs avec impatience la fin du mercato pour voir son équipe concentrée. Mais Paris ne devrait pas avoir du mal face à un promu qui, cependant, pratique un football assez offensif et plaisant malgré sa place de lanterne rouge.

    Séville

    Le club andalou va rappeler aux supporters parisiens les belles heures du club dans les années 90. Car le FC Séville présente une équipe qui pourrait largement remporter la Liga si les ogres FC Barcelone et Real Madrid n’étaient pas aussi forts. Avec un Luis Fabiano, qui vient de prolonger, pour mener son équipe, Séville est un vrai adversaire de choc. Un nul là-bas serait une très bonne chose pour démarrer cette campagne européenne.

    Rennes

    Actuellement 2es, les Rennais sont en pleine forme. Et pas forcément là où on les attendait. On attendait leur attaque de feu (Montano, Bangoura, Brahimi, Marveaux) et on prédisait le pire à une défense qui a perdu Bocanegra et surtout Peter Hansson, leader et parfois capitaine l’an dernier. Mais les hommes d’Antonetti restent sur trois rencontres sans avoir encaissé de but et vont se présenter au Parc avec le costume de favori. Cependant, les fines gâchettes parisiennes pourraient bien faire plier Douchez et sa défense, qui ne se sont inclinés qu’à une seule reprise jusqu’à présent.

    Lens

    Les « Sang et Or » ont eu du mal l’an passé après la remontée (11e place) et devraient connaître à peu près le même sort cette saison. L’équipe ne s’est quasiment pas renforcée et continue d’alterner le bon et le moins bon. Même si les déplacements à Bollaert ne sont jamais évidents, Kombouaré doit espérer les trois points face aux Nordistes.

    Karpaty Lviv

    On va être honnête, on ne connaît pas beaucoup cette équipe ukrainienne. Actuellement 5e de son championnat à 8 points du leader, le Shakthtar Donetsk, Karpaty est plus qu’à la portée du PSG. Attention néanmoins aux mauvaises surprises : Landreau se souvient notamment d’un match cauchemardesque face au Dynamo Kiev à l’extérieur.

    Antoine APRA

    Publie le 06/09/2010 a 20:52

    Objectif du mois au PSG : 7 points

    En championnat, Paris peut et doit gagner gros. Après la désillusion bordelaise au Parc (défaite 1-2), l’équipe doit faire carton plein à la maison face à Arles-Avignon et Rennes. A Lens, il y a aussi un coup à faire face à une équipe qui se cherche encore.

    Arles Avignon

    Le promu a effectué un mercato comme on en voit rarement. Les 18 recrues ( !) de l’été sont encore loin de s’entendre sur le terrain. Débarqués de tous les championnats ou presque Bouazza, Charisteas, Meija, Jonathan and co vont devoir vite trouver des automatismes pour arrêter l’hémorragie et ne pas se transformer en Grenoble bis (déjà 4 défaites). Le coach, Michel Estevan, qui a connu un vrai-faux limogeage au début de l’été, attendait d’ailleurs avec impatience la fin du mercato pour voir son équipe concentrée. Mais Paris ne devrait pas avoir du mal face à un promu qui, cependant, pratique un football assez offensif et plaisant malgré sa place de lanterne rouge.

    Séville

    Le club andalou va rappeler aux supporters parisiens les belles heures du club dans les années 90. Car le FC Séville présente une équipe qui pourrait largement remporter la Liga si les ogres FC Barcelone et Real Madrid n’étaient pas aussi forts. Avec un Luis Fabiano, qui vient de prolonger, pour mener son équipe, Séville est un vrai adversaire de choc. Un nul là-bas serait une très bonne chose pour démarrer cette campagne européenne.

    Rennes

    Actuellement 2es, les Rennais sont en pleine forme. Et pas forcément là où on les attendait. On attendait leur attaque de feu (Montano, Bangoura, Brahimi, Marveaux) et on prédisait le pire à une défense qui a perdu Bocanegra et surtout Peter Hansson, leader et parfois capitaine l’an dernier. Mais les hommes d’Antonetti restent sur trois rencontres sans avoir encaissé de but et vont se présenter au Parc avec le costume de favori. Cependant, les fines gâchettes parisiennes pourraient bien faire plier Douchez et sa défense, qui ne se sont inclinés qu’à une seule reprise jusqu’à présent.

    Lens

    Les « Sang et Or » ont eu du mal l’an passé après la remontée (11e place) et devraient connaître à peu près le même sort cette saison. L’équipe ne s’est quasiment pas renforcée et continue d’alterner le bon et le moins bon. Même si les déplacements à Bollaert ne sont jamais évidents, Kombouaré doit espérer les trois points face aux Nordistes.

    Karpaty Lviv

    On va être honnête, on ne connaît pas beaucoup cette équipe ukrainienne. Actuellement 5e de son championnat à 8 points du leader, le Shakthtar Donetsk, Karpaty est plus qu’à la portée du PSG. Attention néanmoins aux mauvaises surprises : Landreau se souvient notamment d’un match cauchemardesque face au Dynamo Kiev à l’extérieur.

    Antoine APRA




  • Tags de l'article : , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Rai "C’est un caprice des dieux... qui restera dans l’histoire du football"

    LDC – Rai « C’est un caprice des dieux… qui restera dans l’histoire du football »

    LDC

    Rai, ancien milieu offensif de 51 ans du Paris Saint-Germain (1993-1998), est revenu auprès de Marca sur ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia mis à jour un post"Marquinhos « Un jour, je pense que oui, je reviendrai »"
    7 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Marquinhos « Un jour, je pense que oui, je reviendrai »"
    7 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Jean-Michel Aulas "jurisprudence PSG à tous les étages !"

    Féminines – Jean-Michel Aulas « jurisprudence PSG à tous les étages ! »

    Actu Féminin

    Jeudi soir, si le Paris Saint-Germain s’est incliné contre le Bayern Munich (1-0), l’Olympique Lyonnais a ...

    Vidéos PSG

    Objectif du mois au PSG : 7 points

    <Archives

    En championnat, Paris peut et doit gagner gros. Après la désillusion bordelaise au Parc (défaite 1-2), l’équipe doit faire carton plein à la maison face à Arles-Avignon et Rennes. A Lens, il y a aussi un coup à faire face à une équipe qui se cherche encore.

    Arles Avignon

    Le promu a effectué un mercato comme on en voit rarement. Les 18 recrues ( !) de l’été sont encore loin de s’entendre sur le terrain. Débarqués de tous les championnats ou presque Bouazza, Charisteas, Meija, Jonathan and co vont devoir vite trouver des automatismes pour arrêter l’hémorragie et ne pas se transformer en Grenoble bis (déjà 4 défaites). Le coach, Michel Estevan, qui a connu un vrai-faux limogeage au début de l’été, attendait d’ailleurs avec impatience la fin du mercato pour voir son équipe concentrée. Mais Paris ne devrait pas avoir du mal face à un promu qui, cependant, pratique un football assez offensif et plaisant malgré sa place de lanterne rouge.

    Séville

    Le club andalou va rappeler aux supporters parisiens les belles heures du club dans les années 90. Car le FC Séville présente une équipe qui pourrait largement remporter la Liga si les ogres FC Barcelone et Real Madrid n’étaient pas aussi forts. Avec un Luis Fabiano, qui vient de prolonger, pour mener son équipe, Séville est un vrai adversaire de choc. Un nul là-bas serait une très bonne chose pour démarrer cette campagne européenne.

    Rennes

    Actuellement 2es, les Rennais sont en pleine forme. Et pas forcément là où on les attendait. On attendait leur attaque de feu (Montano, Bangoura, Brahimi, Marveaux) et on prédisait le pire à une défense qui a perdu Bocanegra et surtout Peter Hansson, leader et parfois capitaine l’an dernier. Mais les hommes d’Antonetti restent sur trois rencontres sans avoir encaissé de but et vont se présenter au Parc avec le costume de favori. Cependant, les fines gâchettes parisiennes pourraient bien faire plier Douchez et sa défense, qui ne se sont inclinés qu’à une seule reprise jusqu’à présent.

    Lens

    Les « Sang et Or » ont eu du mal l’an passé après la remontée (11e place) et devraient connaître à peu près le même sort cette saison. L’équipe ne s’est quasiment pas renforcée et continue d’alterner le bon et le moins bon. Même si les déplacements à Bollaert ne sont jamais évidents, Kombouaré doit espérer les trois points face aux Nordistes.

    Karpaty Lviv

    On va être honnête, on ne connaît pas beaucoup cette équipe ukrainienne. Actuellement 5e de son championnat à 8 points du leader, le Shakthtar Donetsk, Karpaty est plus qu’à la portée du PSG. Attention néanmoins aux mauvaises surprises : Landreau se souvient notamment d’un match cauchemardesque face au Dynamo Kiev à l’extérieur.

    Antoine APRA

    By
    @
    OTER ?>