Archives

Paris joue déjà au Stade de France…

Publie le 25/02/2011 a 15:39



  • A en croire l’ambiance affichée hier au Parc des Princes, on a du mal à croire que ce stade a déjà vibré les années précédentes lors de rencontres de coupes d’Europe ou même de championnat.

    L’affluence

    Encore visible ce jeudi soir, le Parc des Princes était loin d’être plein. 15 000, 20 000 supporters maximum selon les commentateurs de la chaine de la TNT W9. Une affluence qui peine à décoller, hormis pour les grosses affiches, depuis le début de la saison, la moyenne est comprise entre 20 et 25 000 spectateurs par match.

    Si bien que l’entraineur parisien, Antoine Kombouaré, déclare qu’il jouera ses deux matchs de huitième de finale à l’extérieur. L’un logiquement au Portugal, l’autre dans un Parc des Princes qui sera sans aucun doute envahi par le public portugais résidant en Ile de France.

    L’ambiance

    Oubliez les chants mythiques propres au public de la capitale « Ô ville lumière », « Cette chanson capitale », j’en passe et des meilleurs… Place aux chants courts et répétitifs, ceux qui ne nécessitent pas plus de quatre syllabes à retenir.

    Aspergé le tout de « Marseille ! Marseille ! On t’encule » ou encore « qui ne saute pas les marseillais », et ce peu importe le match disputé, que ce soit Caen, Bretz ou encore le Bate Borisov hier soir et vous obtenez la nouvelle ambiance qu’il règne au Parc des Princes.

    Hier soir nous avons même eu la chance d’entendre quelques « BO-RI-SOV » bien gras lancés depuis la tribune visiteur avant qu’un silence de cathédrale s’empare du stade parisien.

    Actuel 4ème du Championnat de Ligue 1, qualifié en quart de finale de la Coupe de France et fraichement qualifié pour les huitièmes de finale d’Europa League, cette équipe ne mérite t-elle pas autre chose ? Une équipe qui revient en pleine forme avec un mental exceptionnel se doit d’avoir un public à la hauteur, capable de pousser ses joueurs même à 0-0. Les limites du « plan Leproux » qui fait tant parler cette saison ? Le Parc c’est chez nous, Saint Denis on s’en fout.

     

    Jorge Jesus : « C'est un adversaire différent de Stuttgart (Paris SG) mais qui a aussi un bon niveau. Mais je pense que de notre coté nous aurons un avantage au match retour qui se jouera a Paris car il y a une énorme communauté portugaise qui sera derrière nous pour nous aider »

     

    Antoine Kombouaré : « Enfin, on peut dire que là-bas ou chez nous, on sera à l'extérieur ! »

    Publie le 25/02/2011 a 15:39

    Paris joue déjà au Stade de France…

    A en croire l’ambiance affichée hier au Parc des Princes, on a du mal à croire que ce stade a déjà vibré les années précédentes lors de rencontres de coupes d’Europe ou même de championnat.

    L’affluence

    Encore visible ce jeudi soir, le Parc des Princes était loin d’être plein. 15 000, 20 000 supporters maximum selon les commentateurs de la chaine de la TNT W9. Une affluence qui peine à décoller, hormis pour les grosses affiches, depuis le début de la saison, la moyenne est comprise entre 20 et 25 000 spectateurs par match.

    Si bien que l’entraineur parisien, Antoine Kombouaré, déclare qu’il jouera ses deux matchs de huitième de finale à l’extérieur. L’un logiquement au Portugal, l’autre dans un Parc des Princes qui sera sans aucun doute envahi par le public portugais résidant en Ile de France.

    L’ambiance

    Oubliez les chants mythiques propres au public de la capitale « Ô ville lumière », « Cette chanson capitale », j’en passe et des meilleurs… Place aux chants courts et répétitifs, ceux qui ne nécessitent pas plus de quatre syllabes à retenir.

    Aspergé le tout de « Marseille ! Marseille ! On t’encule » ou encore « qui ne saute pas les marseillais », et ce peu importe le match disputé, que ce soit Caen, Bretz ou encore le Bate Borisov hier soir et vous obtenez la nouvelle ambiance qu’il règne au Parc des Princes.

    Hier soir nous avons même eu la chance d’entendre quelques « BO-RI-SOV » bien gras lancés depuis la tribune visiteur avant qu’un silence de cathédrale s’empare du stade parisien.

    Actuel 4ème du Championnat de Ligue 1, qualifié en quart de finale de la Coupe de France et fraichement qualifié pour les huitièmes de finale d’Europa League, cette équipe ne mérite t-elle pas autre chose ? Une équipe qui revient en pleine forme avec un mental exceptionnel se doit d’avoir un public à la hauteur, capable de pousser ses joueurs même à 0-0. Les limites du « plan Leproux » qui fait tant parler cette saison ? Le Parc c’est chez nous, Saint Denis on s’en fout.

     

    Jorge Jesus : « C'est un adversaire différent de Stuttgart (Paris SG) mais qui a aussi un bon niveau. Mais je pense que de notre coté nous aurons un avantage au match retour qui se jouera a Paris car il y a une énorme communauté portugaise qui sera derrière nous pour nous aider »

     

    Antoine Kombouaré : « Enfin, on peut dire que là-bas ou chez nous, on sera à l'extérieur ! »




  • Tags de l'article : , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Barcelone/PSG: La Remontada utilisée pour le trailer de PES 2018

    Barcelone/PSG: La Remontada utilisée pour le trailer de PES 2018

    Jeux

    La remontada subie par le Paris Saint-Germain au Camp Nou en mars dernier est utilisée aujourd’hui ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Zlatan Ibrahimovic pourrait finalement quitter Manchester United"
    14 days ago
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Hatem Ben Arfa priorité de Galatasaray"
    15 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Vero Boquete non sélectionnée par Espagne pour l'Euro 2017, Paredes si.jpg

    Féminines – Vero Boquete non sélectionnée par Espagne pour l’Euro 2017, Paredes si

    Actu Féminin

    Ce mardi a été présentée la liste de l’équipe féminine d’Espagne pour l’Euro 2017. Veronica Boquete, ...

    Vidéos PSG

    Paris joue déjà au Stade de France…

    <Archives

    A en croire l’ambiance affichée hier au Parc des Princes, on a du mal à croire que ce stade a déjà vibré les années précédentes lors de rencontres de coupes d’Europe ou même de championnat.

    L’affluence

    Encore visible ce jeudi soir, le Parc des Princes était loin d’être plein. 15 000, 20 000 supporters maximum selon les commentateurs de la chaine de la TNT W9. Une affluence qui peine à décoller, hormis pour les grosses affiches, depuis le début de la saison, la moyenne est comprise entre 20 et 25 000 spectateurs par match.

    Si bien que l’entraineur parisien, Antoine Kombouaré, déclare qu’il jouera ses deux matchs de huitième de finale à l’extérieur. L’un logiquement au Portugal, l’autre dans un Parc des Princes qui sera sans aucun doute envahi par le public portugais résidant en Ile de France.

    L’ambiance

    Oubliez les chants mythiques propres au public de la capitale « Ô ville lumière », « Cette chanson capitale », j’en passe et des meilleurs… Place aux chants courts et répétitifs, ceux qui ne nécessitent pas plus de quatre syllabes à retenir.

    Aspergé le tout de « Marseille ! Marseille ! On t’encule » ou encore « qui ne saute pas les marseillais », et ce peu importe le match disputé, que ce soit Caen, Bretz ou encore le Bate Borisov hier soir et vous obtenez la nouvelle ambiance qu’il règne au Parc des Princes.

    Hier soir nous avons même eu la chance d’entendre quelques « BO-RI-SOV » bien gras lancés depuis la tribune visiteur avant qu’un silence de cathédrale s’empare du stade parisien.

    Actuel 4ème du Championnat de Ligue 1, qualifié en quart de finale de la Coupe de France et fraichement qualifié pour les huitièmes de finale d’Europa League, cette équipe ne mérite t-elle pas autre chose ? Une équipe qui revient en pleine forme avec un mental exceptionnel se doit d’avoir un public à la hauteur, capable de pousser ses joueurs même à 0-0. Les limites du « plan Leproux » qui fait tant parler cette saison ? Le Parc c’est chez nous, Saint Denis on s’en fout.

     

    Jorge Jesus : « C'est un adversaire différent de Stuttgart (Paris SG) mais qui a aussi un bon niveau. Mais je pense que de notre coté nous aurons un avantage au match retour qui se jouera a Paris car il y a une énorme communauté portugaise qui sera derrière nous pour nous aider »

     

    Antoine Kombouaré : « Enfin, on peut dire que là-bas ou chez nous, on sera à l'extérieur ! »

    By
    @
    OTER ?>