Archives

Partouche « Je remercie tous les supporters »

Publie le 10/10/2010 a 23:15



  • En exclusivité pour But! Paris, Maxime Partouche, ancien joueur du PSG de 2002 à 2010 est revenu sur son départ en Grèce. Désormais au club de Panionios, il se confie sur ses années parisiennes, ses relations avec les supporters, et son avenir. Extraits.

    Maxime Partouche

    Son départ en Grèce

    En fin de contrat avec le PSG, Maxime Partouche n’a pas trouvé de club avant la fin du mercato, le 31 août dernier. L’ancien espoir du PSG aurait pu se retrouver au chômage. « Il y a beaucoup de joueurs sans club actuellement et qui se retrouvent sur le carreau. J’ai commencé à douter un peu vers la fin ». Par chance, le 1er septembre, il s’engage avec le club grec de Panionios.« J’ai eu un contact avec Panionios le mercredi 1er septembre avec un contrat à signer dans la foulée. J’en ai discuté avec mon agent et je suis allé sur place avec lui le vendredi, le jour de la fermeture du marché grec. » En plus d’avoir trouvé un club, Maxime Partouche a trouvé « la sécurité de l’emploi ». « Je suis super content car j’ai signé un contrat de 3 ans ce qui est bien en cette période. Des potes à moi du centre de formation n’ont rien trouvé. »

    Si la destination peut sembler surprenante, Partouche espérait un nouveau challenge, à l’étranger. »J’ai eu quelques touches en France, mais je voulais en effet tenter ma chance à l’étranger pour me forger un mental plus fort et prendre de l’expérience. Surtout que Panionios a fini 7ème l’an passé et a frôlé l’Europa League ». L’ancien parisien jouit d’un cadre parfait pour s’épanouir. Sans appréhension de se retrouver seul. « Avec tous les joueurs français qui évoluent ici non. Surtout que Djibril Cissé a donné une très bonne image des Français. Désormais les clubs grecs font confiance aux Français. »

    Son passage au PSG

    « PSG-Bastia ? C’est le meilleur souvenir de mon début de carrière. Ca restera à jamais graver dans ma mémoire ». Entré en jeu à 20 minutes de la fin du match, Maxime Partouche recevait l’ovation du public à chaque ballon touché. Ce soir là, le PSG avait battu Bastia (2-1) en huitième de finale de la Coupe de France 2008. Le nouveau joueur de Panionios n’oubliera jamais ce moment. « Je ne sais même pas comment l’expliquer. C’était énorme. Je remercie tous les supporters de m’avoir soutenu. »

    Malheureusement pour lui, ces 20 minutes furent son seul coup d’éclat avec le groupe pro du PSG. Car si Partouche n’a jamais percé avec l’effectif pro, il fut le capitaine et le meilleur joueur de la CFA. « Avec Paul Le Guen on s’était dit que j’allais revenir pour les matches de Coupe de France, mais ça ne s’est pas fait, c’est le choix du coach. Le rêve signer pro et en plus de s’imposer ». Rien ne s’est arrangé avec l’arrivée d’Antoine Kombouaré. « Le changement de coach a fait que je n’ai plus eu ma chance. J’ai eu une discussion avec Kombouaré quand il est arrivé qui pensait que je n’avais même pas de quoi me montrer et que je devais repartir avec la CFA. J’ai essayé de travailler pour avoir ma chance, mais même en étant capitaine et meilleur buteur de la CFA ça n’a pas suffit ».

    Son avenir

    Maxime Partouche reconnaît que ce départ en Grèce est un tremplin dans sa jeune carrière. Son but ? Aller jouer en Espagne. « Non, c’est juste une étape. Je pense que je n’ai pas encore fini ma formation. J’ai trois ans pour voir venir. Mon rêve serait d’aller en Espagne le plus rapidement possible. »

    Nous avons plus qu’à lui souhaiter bonne chance…

    Une interview à lire en intégralité dans But! Paris, octobre 2010 actuellement dans tous vos kiosques, en partenariat avec PSGteam.net pour 2,95€.

    Publie le 10/10/2010 a 23:15

    Partouche « Je remercie tous les supporters »

    En exclusivité pour But! Paris, Maxime Partouche, ancien joueur du PSG de 2002 à 2010 est revenu sur son départ en Grèce. Désormais au club de Panionios, il se confie sur ses années parisiennes, ses relations avec les supporters, et son avenir. Extraits.

    Maxime Partouche

    Son départ en Grèce

    En fin de contrat avec le PSG, Maxime Partouche n’a pas trouvé de club avant la fin du mercato, le 31 août dernier. L’ancien espoir du PSG aurait pu se retrouver au chômage. « Il y a beaucoup de joueurs sans club actuellement et qui se retrouvent sur le carreau. J’ai commencé à douter un peu vers la fin ». Par chance, le 1er septembre, il s’engage avec le club grec de Panionios.« J’ai eu un contact avec Panionios le mercredi 1er septembre avec un contrat à signer dans la foulée. J’en ai discuté avec mon agent et je suis allé sur place avec lui le vendredi, le jour de la fermeture du marché grec. » En plus d’avoir trouvé un club, Maxime Partouche a trouvé « la sécurité de l’emploi ». « Je suis super content car j’ai signé un contrat de 3 ans ce qui est bien en cette période. Des potes à moi du centre de formation n’ont rien trouvé. »

    Si la destination peut sembler surprenante, Partouche espérait un nouveau challenge, à l’étranger. »J’ai eu quelques touches en France, mais je voulais en effet tenter ma chance à l’étranger pour me forger un mental plus fort et prendre de l’expérience. Surtout que Panionios a fini 7ème l’an passé et a frôlé l’Europa League ». L’ancien parisien jouit d’un cadre parfait pour s’épanouir. Sans appréhension de se retrouver seul. « Avec tous les joueurs français qui évoluent ici non. Surtout que Djibril Cissé a donné une très bonne image des Français. Désormais les clubs grecs font confiance aux Français. »

    Son passage au PSG

    « PSG-Bastia ? C’est le meilleur souvenir de mon début de carrière. Ca restera à jamais graver dans ma mémoire ». Entré en jeu à 20 minutes de la fin du match, Maxime Partouche recevait l’ovation du public à chaque ballon touché. Ce soir là, le PSG avait battu Bastia (2-1) en huitième de finale de la Coupe de France 2008. Le nouveau joueur de Panionios n’oubliera jamais ce moment. « Je ne sais même pas comment l’expliquer. C’était énorme. Je remercie tous les supporters de m’avoir soutenu. »

    Malheureusement pour lui, ces 20 minutes furent son seul coup d’éclat avec le groupe pro du PSG. Car si Partouche n’a jamais percé avec l’effectif pro, il fut le capitaine et le meilleur joueur de la CFA. « Avec Paul Le Guen on s’était dit que j’allais revenir pour les matches de Coupe de France, mais ça ne s’est pas fait, c’est le choix du coach. Le rêve signer pro et en plus de s’imposer ». Rien ne s’est arrangé avec l’arrivée d’Antoine Kombouaré. « Le changement de coach a fait que je n’ai plus eu ma chance. J’ai eu une discussion avec Kombouaré quand il est arrivé qui pensait que je n’avais même pas de quoi me montrer et que je devais repartir avec la CFA. J’ai essayé de travailler pour avoir ma chance, mais même en étant capitaine et meilleur buteur de la CFA ça n’a pas suffit ».

    Son avenir

    Maxime Partouche reconnaît que ce départ en Grèce est un tremplin dans sa jeune carrière. Son but ? Aller jouer en Espagne. « Non, c’est juste une étape. Je pense que je n’ai pas encore fini ma formation. J’ai trois ans pour voir venir. Mon rêve serait d’aller en Espagne le plus rapidement possible. »

    Nous avons plus qu’à lui souhaiter bonne chance…

    Une interview à lire en intégralité dans But! Paris, octobre 2010 actuellement dans tous vos kiosques, en partenariat avec PSGteam.net pour 2,95€.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Partouche « Je remercie tous les supporters »

    <Archives

    En exclusivité pour But! Paris, Maxime Partouche, ancien joueur du PSG de 2002 à 2010 est revenu sur son départ en Grèce. Désormais au club de Panionios, il se confie sur ses années parisiennes, ses relations avec les supporters, et son avenir. Extraits.

    Maxime Partouche

    Son départ en Grèce

    En fin de contrat avec le PSG, Maxime Partouche n’a pas trouvé de club avant la fin du mercato, le 31 août dernier. L’ancien espoir du PSG aurait pu se retrouver au chômage. « Il y a beaucoup de joueurs sans club actuellement et qui se retrouvent sur le carreau. J’ai commencé à douter un peu vers la fin ». Par chance, le 1er septembre, il s’engage avec le club grec de Panionios.« J’ai eu un contact avec Panionios le mercredi 1er septembre avec un contrat à signer dans la foulée. J’en ai discuté avec mon agent et je suis allé sur place avec lui le vendredi, le jour de la fermeture du marché grec. » En plus d’avoir trouvé un club, Maxime Partouche a trouvé « la sécurité de l’emploi ». « Je suis super content car j’ai signé un contrat de 3 ans ce qui est bien en cette période. Des potes à moi du centre de formation n’ont rien trouvé. »

    Si la destination peut sembler surprenante, Partouche espérait un nouveau challenge, à l’étranger. »J’ai eu quelques touches en France, mais je voulais en effet tenter ma chance à l’étranger pour me forger un mental plus fort et prendre de l’expérience. Surtout que Panionios a fini 7ème l’an passé et a frôlé l’Europa League ». L’ancien parisien jouit d’un cadre parfait pour s’épanouir. Sans appréhension de se retrouver seul. « Avec tous les joueurs français qui évoluent ici non. Surtout que Djibril Cissé a donné une très bonne image des Français. Désormais les clubs grecs font confiance aux Français. »

    Son passage au PSG

    « PSG-Bastia ? C’est le meilleur souvenir de mon début de carrière. Ca restera à jamais graver dans ma mémoire ». Entré en jeu à 20 minutes de la fin du match, Maxime Partouche recevait l’ovation du public à chaque ballon touché. Ce soir là, le PSG avait battu Bastia (2-1) en huitième de finale de la Coupe de France 2008. Le nouveau joueur de Panionios n’oubliera jamais ce moment. « Je ne sais même pas comment l’expliquer. C’était énorme. Je remercie tous les supporters de m’avoir soutenu. »

    Malheureusement pour lui, ces 20 minutes furent son seul coup d’éclat avec le groupe pro du PSG. Car si Partouche n’a jamais percé avec l’effectif pro, il fut le capitaine et le meilleur joueur de la CFA. « Avec Paul Le Guen on s’était dit que j’allais revenir pour les matches de Coupe de France, mais ça ne s’est pas fait, c’est le choix du coach. Le rêve signer pro et en plus de s’imposer ». Rien ne s’est arrangé avec l’arrivée d’Antoine Kombouaré. « Le changement de coach a fait que je n’ai plus eu ma chance. J’ai eu une discussion avec Kombouaré quand il est arrivé qui pensait que je n’avais même pas de quoi me montrer et que je devais repartir avec la CFA. J’ai essayé de travailler pour avoir ma chance, mais même en étant capitaine et meilleur buteur de la CFA ça n’a pas suffit ».

    Son avenir

    Maxime Partouche reconnaît que ce départ en Grèce est un tremplin dans sa jeune carrière. Son but ? Aller jouer en Espagne. « Non, c’est juste une étape. Je pense que je n’ai pas encore fini ma formation. J’ai trois ans pour voir venir. Mon rêve serait d’aller en Espagne le plus rapidement possible. »

    Nous avons plus qu’à lui souhaiter bonne chance…

    Une interview à lire en intégralité dans But! Paris, octobre 2010 actuellement dans tous vos kiosques, en partenariat avec PSGteam.net pour 2,95€.

    By
    @
    OTER ?>