Archives

Plus la « tête » à la défense ?

Publie le 24/01/2011 a 15:15



  • La qualification a été assurée et c’est bien là l’essentiel. Si Paris venait à aller au bout, remportant ainsi sa neuvième coupe de France, plus personne ne se souviendra de ces deux buts encaissés face à cette valeureuse équipe d’Agen. Or ces deux nouveaux buts ne sont pas anodins, dans leur finition du moins, en effet ce dimanche après midi, Paris a pris deux nouveaux buts… de la tête !

    Une fâcheuse manie depuis maintenant trois matches, où ils ont encaissés quatre buts, tous…de la tête. Après s’être mis en dangers face à Sochaux en concédant l’ouverture du score de la sorte, en se faisant éliminer dans les toutes dernières minutes à Montpellier et en encaissant deux autres buts toujours dans le domaine aérien lors de son 32ème de finale de coupe de France (sans oublier bien entendu l’ouverture du score il y a peu, de Monaco au parc, qui a privé ce jour là l’équipe de la capitale des trois points indiscutables au vu du niveau entre les deux équipes), le PSG vient de montrer à ses futurs adversaires son point faible du moment.

    Alors que les parisiens dominent relativement les débats lors de chaque match, et ne concèdent que peu de grosses occasions dans le jeu, cela devient étrangement fébrile lorsque le ballon voyage dans les airs à l’approche de la cage d’Apoula Edel.

    A qui la faute ? Des latéraux qui ne pressent pas suffisamment le centreur ? Les centraux qui ne se placent pas correctement ? Un manque d’anticipation du gardien ? Manque de concentration, où de volonté d’écarter le danger lors des coups de pied arrêtés ? Un mélange d’un peu tout cela… Toujours est-il que la chose n’a pas dû échapper à l’entraîneur, qui espérons le saura faire le nécessaire pour stopper cette mauvaise série ! Il le faudra bien pour rester en tête.

    Publie le 24/01/2011 a 15:15

    Plus la « tête » à la défense ?

    La qualification a été assurée et c’est bien là l’essentiel. Si Paris venait à aller au bout, remportant ainsi sa neuvième coupe de France, plus personne ne se souviendra de ces deux buts encaissés face à cette valeureuse équipe d’Agen. Or ces deux nouveaux buts ne sont pas anodins, dans leur finition du moins, en effet ce dimanche après midi, Paris a pris deux nouveaux buts… de la tête !

    Une fâcheuse manie depuis maintenant trois matches, où ils ont encaissés quatre buts, tous…de la tête. Après s’être mis en dangers face à Sochaux en concédant l’ouverture du score de la sorte, en se faisant éliminer dans les toutes dernières minutes à Montpellier et en encaissant deux autres buts toujours dans le domaine aérien lors de son 32ème de finale de coupe de France (sans oublier bien entendu l’ouverture du score il y a peu, de Monaco au parc, qui a privé ce jour là l’équipe de la capitale des trois points indiscutables au vu du niveau entre les deux équipes), le PSG vient de montrer à ses futurs adversaires son point faible du moment.

    Alors que les parisiens dominent relativement les débats lors de chaque match, et ne concèdent que peu de grosses occasions dans le jeu, cela devient étrangement fébrile lorsque le ballon voyage dans les airs à l’approche de la cage d’Apoula Edel.

    A qui la faute ? Des latéraux qui ne pressent pas suffisamment le centreur ? Les centraux qui ne se placent pas correctement ? Un manque d’anticipation du gardien ? Manque de concentration, où de volonté d’écarter le danger lors des coups de pied arrêtés ? Un mélange d’un peu tout cela… Toujours est-il que la chose n’a pas dû échapper à l’entraîneur, qui espérons le saura faire le nécessaire pour stopper cette mauvaise série ! Il le faudra bien pour rester en tête.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    LDC

     Lors d’un entretien accordé à Rai Sport, le milieu du Paris Saint-Germain, Marco Verratti, est revenu ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Ménès «A part le Classico au retour, on n’a pas vu un grand match du PSG»"
    16 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Fernandez «En plus de leur proposer le salaire qu'ils veulent, derrière le PSG ne nous les vend pas»"
    2 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Salomon « ça avance pour des féminines qui méritent de jouer au Parc »

    Actu Féminin

    Ce soir, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain recevra exceptionnellement au Parc des Princes (d’habitude les Parisiennes ...

    Vidéos PSG

    Plus la « tête » à la défense ?

    <Archives

    La qualification a été assurée et c’est bien là l’essentiel. Si Paris venait à aller au bout, remportant ainsi sa neuvième coupe de France, plus personne ne se souviendra de ces deux buts encaissés face à cette valeureuse équipe d’Agen. Or ces deux nouveaux buts ne sont pas anodins, dans leur finition du moins, en effet ce dimanche après midi, Paris a pris deux nouveaux buts… de la tête !

    Une fâcheuse manie depuis maintenant trois matches, où ils ont encaissés quatre buts, tous…de la tête. Après s’être mis en dangers face à Sochaux en concédant l’ouverture du score de la sorte, en se faisant éliminer dans les toutes dernières minutes à Montpellier et en encaissant deux autres buts toujours dans le domaine aérien lors de son 32ème de finale de coupe de France (sans oublier bien entendu l’ouverture du score il y a peu, de Monaco au parc, qui a privé ce jour là l’équipe de la capitale des trois points indiscutables au vu du niveau entre les deux équipes), le PSG vient de montrer à ses futurs adversaires son point faible du moment.

    Alors que les parisiens dominent relativement les débats lors de chaque match, et ne concèdent que peu de grosses occasions dans le jeu, cela devient étrangement fébrile lorsque le ballon voyage dans les airs à l’approche de la cage d’Apoula Edel.

    A qui la faute ? Des latéraux qui ne pressent pas suffisamment le centreur ? Les centraux qui ne se placent pas correctement ? Un manque d’anticipation du gardien ? Manque de concentration, où de volonté d’écarter le danger lors des coups de pied arrêtés ? Un mélange d’un peu tout cela… Toujours est-il que la chose n’a pas dû échapper à l’entraîneur, qui espérons le saura faire le nécessaire pour stopper cette mauvaise série ! Il le faudra bien pour rester en tête.

    By
    @
    OTER ?>