Archives

Prestations Agen-PSG : La revanche d’Hoarau

Publie le 23/01/2011 a 21:51



  • Malmenés pendant les deux derniers quarts d’heure des deux mi-temps, les Parisiens ont fait le boulot le reste du match en gérant leur avance et en procédant par à-coups. Et si le quatuor offensif Bodmer-Nenê-Luyindula-Hoarau a déroulé, Mamadou Sakho a été sans pitié. Récapitulatif des performances individuelles de ce SUA-PSG.

     Edel : Comme prévu en Coupe de France, il a repris la place que Grégory Coupet occupait en Coupe de la Ligue. Habile dans les sorties aériennes, il a pourtant été battu sur deux coups de tête (41e, 69e).

    Jallet : Plus offensif en seconde période, il n’a toutefois pas su se montrer décisif. Défensivement, heureusement qu’il gène Gaillac (qui trouvera finalement la transversale) après qu’Edel a repoussé la frappe de Smolarczyk (34e).

    Camara : Battu sur le premier but agenais (41e), il a été coupable d’une mésentente avec Edel (53e) et d’une mauvaise protection de balle (55e) avant de se faire avertir pour un tacle en retard (79e). Pas joli joli…

    Sakho : Avec sang froid et détermination, le jeune défenseur parisien a annihilé la plupart des occasions agenaises, notamment en fin de match (41e, 60e, 84e, 86e).

    Tiéné : Face à Lawani, il a connu un match difficile (33e, 41e, 55e). Mais il n’a pas été averti. Ce qui est assez rare.

    Makélélé : Pour son centième match avec le PSG, le capitaine a été souvent dépassé dans la vivacité et la conservation. Mais il a tout de même obtenu quelques fautes importantes en fin de partie.

    Clément : Dans l’ombre de Bodmer, Jérémy Clément s’avère être également un fin technicien lorsqu’il s’agit de récupérer et de relancer proprement. C’était le cas ce dimanche soir, même quand les ballons qu’il recevait n’étaient pas faciles à négocier.

    Bodmer : De retour de blessure, il a récupéré son rôle de numéro 10 derrière Hoarau avec succès puisque cette position lui a permis d’ouvrir le score (13e). Bon relayeur, il a cédé sa place à Erding à la 86e.

    Luyindula : De nouveau titulaire après avoir refusé d’entrer en jeu à Montpellier, Péguy Luyindula a été percutant (11e, 46e, 82e) ce dimanche soir. Et malgré des difficultés à courir sur son couloir droit gelé, il y a également été de son petit but (47e).

    Nenê : Remis de sa gastro-entérite, le Brésilien n’a pas été épargné par les Agenais mais il a livré une prestation remarquable (2 passes décisives) malgré un manque de réussite devant (74e, 85e).

    Hoarau : Déçu par son manque de réalisme à Montpellier, le Réunionnais a été récompensé ce soir d’un but (50e) et d’une passe décisive (13e). Remplacé par Maurice (78e), il a fait peur à tout le monde en demandant à sortir dès la 27e. Plus de peur que de mal…

    Malgré quelques frayeurs amplifiées par le fameux charme de la Coupe qui veut à tout prix faire tomber les gros, Paris n’est pas tombé dans le piège agenais et affrontera Martigues, club de CFA, en huitièmes de finale. Et on peut déjà parier que le charme de la Coupe de France n’a pas dit son dernier mot…

    Publie le 23/01/2011 a 21:51

    Prestations Agen-PSG : La revanche d’Hoarau

    Malmenés pendant les deux derniers quarts d’heure des deux mi-temps, les Parisiens ont fait le boulot le reste du match en gérant leur avance et en procédant par à-coups. Et si le quatuor offensif Bodmer-Nenê-Luyindula-Hoarau a déroulé, Mamadou Sakho a été sans pitié. Récapitulatif des performances individuelles de ce SUA-PSG.

     Edel : Comme prévu en Coupe de France, il a repris la place que Grégory Coupet occupait en Coupe de la Ligue. Habile dans les sorties aériennes, il a pourtant été battu sur deux coups de tête (41e, 69e).

    Jallet : Plus offensif en seconde période, il n’a toutefois pas su se montrer décisif. Défensivement, heureusement qu’il gène Gaillac (qui trouvera finalement la transversale) après qu’Edel a repoussé la frappe de Smolarczyk (34e).

    Camara : Battu sur le premier but agenais (41e), il a été coupable d’une mésentente avec Edel (53e) et d’une mauvaise protection de balle (55e) avant de se faire avertir pour un tacle en retard (79e). Pas joli joli…

    Sakho : Avec sang froid et détermination, le jeune défenseur parisien a annihilé la plupart des occasions agenaises, notamment en fin de match (41e, 60e, 84e, 86e).

    Tiéné : Face à Lawani, il a connu un match difficile (33e, 41e, 55e). Mais il n’a pas été averti. Ce qui est assez rare.

    Makélélé : Pour son centième match avec le PSG, le capitaine a été souvent dépassé dans la vivacité et la conservation. Mais il a tout de même obtenu quelques fautes importantes en fin de partie.

    Clément : Dans l’ombre de Bodmer, Jérémy Clément s’avère être également un fin technicien lorsqu’il s’agit de récupérer et de relancer proprement. C’était le cas ce dimanche soir, même quand les ballons qu’il recevait n’étaient pas faciles à négocier.

    Bodmer : De retour de blessure, il a récupéré son rôle de numéro 10 derrière Hoarau avec succès puisque cette position lui a permis d’ouvrir le score (13e). Bon relayeur, il a cédé sa place à Erding à la 86e.

    Luyindula : De nouveau titulaire après avoir refusé d’entrer en jeu à Montpellier, Péguy Luyindula a été percutant (11e, 46e, 82e) ce dimanche soir. Et malgré des difficultés à courir sur son couloir droit gelé, il y a également été de son petit but (47e).

    Nenê : Remis de sa gastro-entérite, le Brésilien n’a pas été épargné par les Agenais mais il a livré une prestation remarquable (2 passes décisives) malgré un manque de réussite devant (74e, 85e).

    Hoarau : Déçu par son manque de réalisme à Montpellier, le Réunionnais a été récompensé ce soir d’un but (50e) et d’une passe décisive (13e). Remplacé par Maurice (78e), il a fait peur à tout le monde en demandant à sortir dès la 27e. Plus de peur que de mal…

    Malgré quelques frayeurs amplifiées par le fameux charme de la Coupe qui veut à tout prix faire tomber les gros, Paris n’est pas tombé dans le piège agenais et affrontera Martigues, club de CFA, en huitièmes de finale. Et on peut déjà parier que le charme de la Coupe de France n’a pas dit son dernier mot…




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Dugarry explique pourquoi le PSG a de quoi s'inquiéter face au Real Madrid

    LDC – Dugarry explique pourquoi le PSG a de quoi s’inquiéter face au Real Madrid

    Autour du PSG

    En 8e de finale de Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain a hérité lors du tirage ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Amadou "On a des regrets, on les a trop respectés en première mi-temps""
    3 days ago
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Marquinhos "On restait sur deux défaites de suite et on ne voulait pas que ça continue""
    3 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Le PSG s'incline à Lyon, qui file vers le titre

    Féminines – Le PSG s’incline à Lyon, qui file vers le titre

    Actu Féminin

    Ce lundi soir, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain avait un déplacement particulièrement difficile : l’affrontement avec ...

    Vidéos PSG

    Prestations Agen-PSG : La revanche d’Hoarau

    <Archives

    Malmenés pendant les deux derniers quarts d’heure des deux mi-temps, les Parisiens ont fait le boulot le reste du match en gérant leur avance et en procédant par à-coups. Et si le quatuor offensif Bodmer-Nenê-Luyindula-Hoarau a déroulé, Mamadou Sakho a été sans pitié. Récapitulatif des performances individuelles de ce SUA-PSG.

     Edel : Comme prévu en Coupe de France, il a repris la place que Grégory Coupet occupait en Coupe de la Ligue. Habile dans les sorties aériennes, il a pourtant été battu sur deux coups de tête (41e, 69e).

    Jallet : Plus offensif en seconde période, il n’a toutefois pas su se montrer décisif. Défensivement, heureusement qu’il gène Gaillac (qui trouvera finalement la transversale) après qu’Edel a repoussé la frappe de Smolarczyk (34e).

    Camara : Battu sur le premier but agenais (41e), il a été coupable d’une mésentente avec Edel (53e) et d’une mauvaise protection de balle (55e) avant de se faire avertir pour un tacle en retard (79e). Pas joli joli…

    Sakho : Avec sang froid et détermination, le jeune défenseur parisien a annihilé la plupart des occasions agenaises, notamment en fin de match (41e, 60e, 84e, 86e).

    Tiéné : Face à Lawani, il a connu un match difficile (33e, 41e, 55e). Mais il n’a pas été averti. Ce qui est assez rare.

    Makélélé : Pour son centième match avec le PSG, le capitaine a été souvent dépassé dans la vivacité et la conservation. Mais il a tout de même obtenu quelques fautes importantes en fin de partie.

    Clément : Dans l’ombre de Bodmer, Jérémy Clément s’avère être également un fin technicien lorsqu’il s’agit de récupérer et de relancer proprement. C’était le cas ce dimanche soir, même quand les ballons qu’il recevait n’étaient pas faciles à négocier.

    Bodmer : De retour de blessure, il a récupéré son rôle de numéro 10 derrière Hoarau avec succès puisque cette position lui a permis d’ouvrir le score (13e). Bon relayeur, il a cédé sa place à Erding à la 86e.

    Luyindula : De nouveau titulaire après avoir refusé d’entrer en jeu à Montpellier, Péguy Luyindula a été percutant (11e, 46e, 82e) ce dimanche soir. Et malgré des difficultés à courir sur son couloir droit gelé, il y a également été de son petit but (47e).

    Nenê : Remis de sa gastro-entérite, le Brésilien n’a pas été épargné par les Agenais mais il a livré une prestation remarquable (2 passes décisives) malgré un manque de réussite devant (74e, 85e).

    Hoarau : Déçu par son manque de réalisme à Montpellier, le Réunionnais a été récompensé ce soir d’un but (50e) et d’une passe décisive (13e). Remplacé par Maurice (78e), il a fait peur à tout le monde en demandant à sortir dès la 27e. Plus de peur que de mal…

    Malgré quelques frayeurs amplifiées par le fameux charme de la Coupe qui veut à tout prix faire tomber les gros, Paris n’est pas tombé dans le piège agenais et affrontera Martigues, club de CFA, en huitièmes de finale. Et on peut déjà parier que le charme de la Coupe de France n’a pas dit son dernier mot…

    By
    @
    OTER ?>