Archives

Prestations Brest-PSG : Paris doit imiter l’OM

Publie le 24/04/2011 a 22:09



  • Mené au score après la sortie sur blessure de Coupet, le PSG a trouvé les ressources pour égaliser en fin de match et faire passer au second plan la piètre entrée d’Edel. Récapitulatif des performances individuelles de ce SB29-PSG.

     Coupet : Impeccable sur deux sorties délicates (10e, 28e), il s’est fait mal sur une frappe sans réel danger de Lesoimier (31e). Accompagné des soigneurs du club, il a laissé place à Edel (34e), qui a provoqué un pénalty avant même d’avoir touché le ballon (37e). Le pire, c’est qu’il a arrêté le tir de Grougi avant que Touré ne reprenne ! Pas verni, le deuxième but de Brest lui est passé entre les jambes (46e). Il a finit son match comme il l’avait commencé : par une mésentente avec sa défense (94e).

    Jallet : De retour au poste d’arrière droit, il a joué 60 ballons mais n’a pas vraiment été impérial face à Lesoimier et n’a pas toujours soigné ses centres.

    Armand : Un match discret et irrégulier. Certainement fragilisé par son nouveau changement de poste et le retour d’Edel.

    Sakho : Comme l’ensemble de la défense parisienne, il a été en danger face à Roux, notamment au départ de l’action qui amène le deuxième but breton (46e). Moins propre que d’habitude dans ses relances, il a subi trois fautes.

    Tiéné : Plutôt fébrile dans son couloir pour son retour en tant que titulaire en L1, il a tenté sa chance à la 25e et a été averti à la 27e.

    Clément : Irrégulier lui aussi dans l’entrejeu, entre ses fautes, ses récupérations, cette frappe puissante (25e) et ses relances imprécises. Remplacé par Bahebeck (63e), auteur d’une passe décisive pour… Kantari (87e).

    Makélélé : Sous la menace d’une suspension, le capitaine du PSG n’a pas été très rassurant au milieu. Il a accumulé les mauvaises relances (26e, 30e, 89e) et n’a pas vraiment empêché Grougi de pousser le ballon au fond (46e).

    Bodmer : Sur 6 tirs, l’ancien Lyonnais n’en a cadré qu’un. Celui du 0-1 (20e). Dommage car il a eu les occasions (43e, 47e, 65e) mais il ne s’est pas appliqué. Remplacé par Erding (78e) alors qu’il sortait progressivement du match.

    Giuly : Pas content de la passe trop appuyée de Makélélé à la 29e, l’ancien Romain n’avait, il est vrai, pas beaucoup touché le ballon lors de la première demi-heure. Par la suite, il a été brouillon à l’image de ce contrôle de la main (52e) ou de cette perte de balle (94e).

    Nenê : En jambes techniquement (talonnades, roulettes et conservation de balle), le Brésilien a laissé Bodmer ouvrir le score sur coup franc (20e) avant de tirer (presque) tous les autres et de les vendanger. Avec 80 ballons joués, il est tout de même (de loin) celui qui a été le plus créatif pendant 90 minutes.

    Hoarau : Un match moyen couronné par quelques bonnes déviations et un but de Kantari contre son camp (87e). Ce même Kantari qui l’avait gentiment empêché de disputer un ballon aérien à la 70e en lui mettant son coude dans la glotte…

    Si ce match n’a pas été une partie de plaisir devant 15 000 Brestois chauffés à blanc et un M. Chapron pas vraiment irréprochable (ce qui a agacé Kombouaré, rappelé à l’ordre à la 56e), Paris se devait de l’emporter à Brest pour mettre la pression sur ses concurrents directs. Makélélé allait même plus loin : le PSG devrait savoir prendre des points même en jouant mal. Quitte à imiter l’OM ?

    Publie le 24/04/2011 a 22:09

    Prestations Brest-PSG : Paris doit imiter l’OM

    Mené au score après la sortie sur blessure de Coupet, le PSG a trouvé les ressources pour égaliser en fin de match et faire passer au second plan la piètre entrée d’Edel. Récapitulatif des performances individuelles de ce SB29-PSG.

     Coupet : Impeccable sur deux sorties délicates (10e, 28e), il s’est fait mal sur une frappe sans réel danger de Lesoimier (31e). Accompagné des soigneurs du club, il a laissé place à Edel (34e), qui a provoqué un pénalty avant même d’avoir touché le ballon (37e). Le pire, c’est qu’il a arrêté le tir de Grougi avant que Touré ne reprenne ! Pas verni, le deuxième but de Brest lui est passé entre les jambes (46e). Il a finit son match comme il l’avait commencé : par une mésentente avec sa défense (94e).

    Jallet : De retour au poste d’arrière droit, il a joué 60 ballons mais n’a pas vraiment été impérial face à Lesoimier et n’a pas toujours soigné ses centres.

    Armand : Un match discret et irrégulier. Certainement fragilisé par son nouveau changement de poste et le retour d’Edel.

    Sakho : Comme l’ensemble de la défense parisienne, il a été en danger face à Roux, notamment au départ de l’action qui amène le deuxième but breton (46e). Moins propre que d’habitude dans ses relances, il a subi trois fautes.

    Tiéné : Plutôt fébrile dans son couloir pour son retour en tant que titulaire en L1, il a tenté sa chance à la 25e et a été averti à la 27e.

    Clément : Irrégulier lui aussi dans l’entrejeu, entre ses fautes, ses récupérations, cette frappe puissante (25e) et ses relances imprécises. Remplacé par Bahebeck (63e), auteur d’une passe décisive pour… Kantari (87e).

    Makélélé : Sous la menace d’une suspension, le capitaine du PSG n’a pas été très rassurant au milieu. Il a accumulé les mauvaises relances (26e, 30e, 89e) et n’a pas vraiment empêché Grougi de pousser le ballon au fond (46e).

    Bodmer : Sur 6 tirs, l’ancien Lyonnais n’en a cadré qu’un. Celui du 0-1 (20e). Dommage car il a eu les occasions (43e, 47e, 65e) mais il ne s’est pas appliqué. Remplacé par Erding (78e) alors qu’il sortait progressivement du match.

    Giuly : Pas content de la passe trop appuyée de Makélélé à la 29e, l’ancien Romain n’avait, il est vrai, pas beaucoup touché le ballon lors de la première demi-heure. Par la suite, il a été brouillon à l’image de ce contrôle de la main (52e) ou de cette perte de balle (94e).

    Nenê : En jambes techniquement (talonnades, roulettes et conservation de balle), le Brésilien a laissé Bodmer ouvrir le score sur coup franc (20e) avant de tirer (presque) tous les autres et de les vendanger. Avec 80 ballons joués, il est tout de même (de loin) celui qui a été le plus créatif pendant 90 minutes.

    Hoarau : Un match moyen couronné par quelques bonnes déviations et un but de Kantari contre son camp (87e). Ce même Kantari qui l’avait gentiment empêché de disputer un ballon aérien à la 70e en lui mettant son coude dans la glotte…

    Si ce match n’a pas été une partie de plaisir devant 15 000 Brestois chauffés à blanc et un M. Chapron pas vraiment irréprochable (ce qui a agacé Kombouaré, rappelé à l’ordre à la 56e), Paris se devait de l’emporter à Brest pour mettre la pression sur ses concurrents directs. Makélélé allait même plus loin : le PSG devrait savoir prendre des points même en jouant mal. Quitte à imiter l’OM ?




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC – Lionel Messi « Aujourd’hui, le PSG et City sont les meilleures équipes »

    Adversaires

    Lionel Messi, ailier de 30 ans du FC Barcelone, s’est confié auprès de Marca. L’Argentin a notamment ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"PSG/Celtic - Cavani "Quand toute l'équipe joue comme ça, c'est dur pour les autres""
    2 days ago
    NicolasBa mis à jour un post"PSG/Celtic - Cavani "Quand toute l'équipe joue comme ça, c'est dur pour les autres""
    2 days ago

    Actualité Féminine

    Benstiti Le PSG a fait une erreur en me laissant partir parce que le plus dur avait été fait

    Benstiti « Le PSG a fait une erreur en me laissant partir parce que le plus dur avait été fait »

    Actu Féminin

    Après son expérience en Chine et un triomphe avec le club de Dalian Quanjian, Farid Benstiti s’est ...

    Vidéos PSG

    Prestations Brest-PSG : Paris doit imiter l’OM

    <Archives

    Mené au score après la sortie sur blessure de Coupet, le PSG a trouvé les ressources pour égaliser en fin de match et faire passer au second plan la piètre entrée d’Edel. Récapitulatif des performances individuelles de ce SB29-PSG.

     Coupet : Impeccable sur deux sorties délicates (10e, 28e), il s’est fait mal sur une frappe sans réel danger de Lesoimier (31e). Accompagné des soigneurs du club, il a laissé place à Edel (34e), qui a provoqué un pénalty avant même d’avoir touché le ballon (37e). Le pire, c’est qu’il a arrêté le tir de Grougi avant que Touré ne reprenne ! Pas verni, le deuxième but de Brest lui est passé entre les jambes (46e). Il a finit son match comme il l’avait commencé : par une mésentente avec sa défense (94e).

    Jallet : De retour au poste d’arrière droit, il a joué 60 ballons mais n’a pas vraiment été impérial face à Lesoimier et n’a pas toujours soigné ses centres.

    Armand : Un match discret et irrégulier. Certainement fragilisé par son nouveau changement de poste et le retour d’Edel.

    Sakho : Comme l’ensemble de la défense parisienne, il a été en danger face à Roux, notamment au départ de l’action qui amène le deuxième but breton (46e). Moins propre que d’habitude dans ses relances, il a subi trois fautes.

    Tiéné : Plutôt fébrile dans son couloir pour son retour en tant que titulaire en L1, il a tenté sa chance à la 25e et a été averti à la 27e.

    Clément : Irrégulier lui aussi dans l’entrejeu, entre ses fautes, ses récupérations, cette frappe puissante (25e) et ses relances imprécises. Remplacé par Bahebeck (63e), auteur d’une passe décisive pour… Kantari (87e).

    Makélélé : Sous la menace d’une suspension, le capitaine du PSG n’a pas été très rassurant au milieu. Il a accumulé les mauvaises relances (26e, 30e, 89e) et n’a pas vraiment empêché Grougi de pousser le ballon au fond (46e).

    Bodmer : Sur 6 tirs, l’ancien Lyonnais n’en a cadré qu’un. Celui du 0-1 (20e). Dommage car il a eu les occasions (43e, 47e, 65e) mais il ne s’est pas appliqué. Remplacé par Erding (78e) alors qu’il sortait progressivement du match.

    Giuly : Pas content de la passe trop appuyée de Makélélé à la 29e, l’ancien Romain n’avait, il est vrai, pas beaucoup touché le ballon lors de la première demi-heure. Par la suite, il a été brouillon à l’image de ce contrôle de la main (52e) ou de cette perte de balle (94e).

    Nenê : En jambes techniquement (talonnades, roulettes et conservation de balle), le Brésilien a laissé Bodmer ouvrir le score sur coup franc (20e) avant de tirer (presque) tous les autres et de les vendanger. Avec 80 ballons joués, il est tout de même (de loin) celui qui a été le plus créatif pendant 90 minutes.

    Hoarau : Un match moyen couronné par quelques bonnes déviations et un but de Kantari contre son camp (87e). Ce même Kantari qui l’avait gentiment empêché de disputer un ballon aérien à la 70e en lui mettant son coude dans la glotte…

    Si ce match n’a pas été une partie de plaisir devant 15 000 Brestois chauffés à blanc et un M. Chapron pas vraiment irréprochable (ce qui a agacé Kombouaré, rappelé à l’ordre à la 56e), Paris se devait de l’emporter à Brest pour mettre la pression sur ses concurrents directs. Makélélé allait même plus loin : le PSG devrait savoir prendre des points même en jouant mal. Quitte à imiter l’OM ?

    By
    @
    OTER ?>