Archives

Prestations Karpaty Lviv-PSG : Bodmer éclipse Erding

Publie le 16/12/2010 a 00:31



  • Des Parisiens déjà qualifiés, des Ukrainiens déjà éliminés et une température frigorifique : ce Karpaty Lviv-PSG n’était pas vraiment le meilleur moyen pour Erding, Sessègnon et Coupet, entre autres, de se faire remarquer par un Antoine Kombouaré relégué en tribunes. D’autant plus que des pseudo-supporters ukrainiens ont eu la bonne idée d’allumer des fumigènes à cinq minutes de la fin. Récapitulatif des performances individuelles de ce Karpaty Lviv-PSG.

     Coupet : Certainement gêné par les conditions climatiques et la (mauvaise) qualité du terrain dans ses 6 mètres, l’ancien Lyonnais a laissé passer le coup franc de Fedetskiy entre ses jambes à la 45e. À part ça, un match correct ponctué par des sorties aériennes convaincantes et des arrêts en deux temps sans souci.

    Cearà : Habitué aux manches courtes, le Brésilien a par la force des choses dû choisir un maillot manches longues ce mercredi soir. Et cela lui a plutôt bien réussi puisqu’il est à l’origine du but de Luyindula (39e).

    Camara : Le brassard de capitaine au bras (en l’absence de Makélélé, Sakho et Armand), l’ancien Stéphanois a été présent défensivement (9e, 17, 36e, 41e, 56e).

    Traoré : Même s’il a joué simple en dégageant, en mettant le ballon en touche ou…les deux et qu’il a été souvent dominateur de la tête, on comprend Antoine Kombouaré quand il dit que le Malien n’a plus le niveau.

    Tiéné : Averti à la 82e, l’Ivoirien a fait son match dans un couloir où il n’a pas été vraiment été par Makonda puis Maurice.

    Clément : Coupable de quelques pertes de balle préjudiciables (37e, 60e, 79e), il a tout de même plutôt bien tiré les corners en l’absence de Nenê.

    Bodmer : Appliqué dans le pressing, la récupération et les transmissions, l’ancien Lyonnais a tout simplement confirmé qu’il était devenu presque indispensable en position de meneur de jeu. Et au vu de la prestation de Mevlüt Erding, Antoine Kombouaré serait bien inspiré de finir l’année en 4-5-1. Remplacé par Qasmi à la 78e.

    Makonda : À l’image de Younousse Sankharé (prêté à Dijon), Tripy Makonda semble encore trop inexpérimenté pour prétendre à une place dans le onze type. A cédé sa place au revenant Jean-Eudes Maurice à la 69e.

    Sessègnon : Efficace dans le repli défensif (14e, 40e) malgré un mauvais contrôle dans sa surface à la 35e, le Béninois a peu pesé offensivement. Sanctionné d’un carton jaune à la 58e.

    Luyindula : En renard des surfaces, il avait permis à Paris de prendre l’avantage (39e) après avoir vu sa frappe tendue fuir le cadre (23e). Discret pendant le reste du match.

    Erding : Après plusieurs semaines de convalescence, le Turc a (encore) livré une prestation bien terne ce mercredi soir. Bien trop seul devant et peu inspiré, il s’est contenté d’une tête au premier poteau (5e), d’une frappe molle (46e) et d’un duel perdu face à Tlumak (72e). Remplacé par Makhedjouf (91e).

    Publie le 16/12/2010 a 00:31

    Prestations Karpaty Lviv-PSG : Bodmer éclipse Erding

    Des Parisiens déjà qualifiés, des Ukrainiens déjà éliminés et une température frigorifique : ce Karpaty Lviv-PSG n’était pas vraiment le meilleur moyen pour Erding, Sessègnon et Coupet, entre autres, de se faire remarquer par un Antoine Kombouaré relégué en tribunes. D’autant plus que des pseudo-supporters ukrainiens ont eu la bonne idée d’allumer des fumigènes à cinq minutes de la fin. Récapitulatif des performances individuelles de ce Karpaty Lviv-PSG.

     Coupet : Certainement gêné par les conditions climatiques et la (mauvaise) qualité du terrain dans ses 6 mètres, l’ancien Lyonnais a laissé passer le coup franc de Fedetskiy entre ses jambes à la 45e. À part ça, un match correct ponctué par des sorties aériennes convaincantes et des arrêts en deux temps sans souci.

    Cearà : Habitué aux manches courtes, le Brésilien a par la force des choses dû choisir un maillot manches longues ce mercredi soir. Et cela lui a plutôt bien réussi puisqu’il est à l’origine du but de Luyindula (39e).

    Camara : Le brassard de capitaine au bras (en l’absence de Makélélé, Sakho et Armand), l’ancien Stéphanois a été présent défensivement (9e, 17, 36e, 41e, 56e).

    Traoré : Même s’il a joué simple en dégageant, en mettant le ballon en touche ou…les deux et qu’il a été souvent dominateur de la tête, on comprend Antoine Kombouaré quand il dit que le Malien n’a plus le niveau.

    Tiéné : Averti à la 82e, l’Ivoirien a fait son match dans un couloir où il n’a pas été vraiment été par Makonda puis Maurice.

    Clément : Coupable de quelques pertes de balle préjudiciables (37e, 60e, 79e), il a tout de même plutôt bien tiré les corners en l’absence de Nenê.

    Bodmer : Appliqué dans le pressing, la récupération et les transmissions, l’ancien Lyonnais a tout simplement confirmé qu’il était devenu presque indispensable en position de meneur de jeu. Et au vu de la prestation de Mevlüt Erding, Antoine Kombouaré serait bien inspiré de finir l’année en 4-5-1. Remplacé par Qasmi à la 78e.

    Makonda : À l’image de Younousse Sankharé (prêté à Dijon), Tripy Makonda semble encore trop inexpérimenté pour prétendre à une place dans le onze type. A cédé sa place au revenant Jean-Eudes Maurice à la 69e.

    Sessègnon : Efficace dans le repli défensif (14e, 40e) malgré un mauvais contrôle dans sa surface à la 35e, le Béninois a peu pesé offensivement. Sanctionné d’un carton jaune à la 58e.

    Luyindula : En renard des surfaces, il avait permis à Paris de prendre l’avantage (39e) après avoir vu sa frappe tendue fuir le cadre (23e). Discret pendant le reste du match.

    Erding : Après plusieurs semaines de convalescence, le Turc a (encore) livré une prestation bien terne ce mercredi soir. Bien trop seul devant et peu inspiré, il s’est contenté d’une tête au premier poteau (5e), d’une frappe molle (46e) et d’un duel perdu face à Tlumak (72e). Remplacé par Makhedjouf (91e).




  • Tags de l'article : , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    LDC

     Lors d’un entretien accordé à Rai Sport, le milieu du Paris Saint-Germain, Marco Verratti, est revenu ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Ménès «A part le Classico au retour, on n’a pas vu un grand match du PSG»"
    4 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Fernandez «En plus de leur proposer le salaire qu'ils veulent, derrière le PSG ne nous les vend pas»"
    1 day ago

    Actualité Féminine

    PSG Féminines

    Féminines – La victoire face à Soyaux permet au PSG de se tourner sereinement vers le Bayern

    Actu Féminin

    A quelques jours de défier le Bayern Munich dans le cadre de l’UEFA Women’s Champions League, ...

    Vidéos PSG

    Prestations Karpaty Lviv-PSG : Bodmer éclipse Erding

    <Archives

    Des Parisiens déjà qualifiés, des Ukrainiens déjà éliminés et une température frigorifique : ce Karpaty Lviv-PSG n’était pas vraiment le meilleur moyen pour Erding, Sessègnon et Coupet, entre autres, de se faire remarquer par un Antoine Kombouaré relégué en tribunes. D’autant plus que des pseudo-supporters ukrainiens ont eu la bonne idée d’allumer des fumigènes à cinq minutes de la fin. Récapitulatif des performances individuelles de ce Karpaty Lviv-PSG.

     Coupet : Certainement gêné par les conditions climatiques et la (mauvaise) qualité du terrain dans ses 6 mètres, l’ancien Lyonnais a laissé passer le coup franc de Fedetskiy entre ses jambes à la 45e. À part ça, un match correct ponctué par des sorties aériennes convaincantes et des arrêts en deux temps sans souci.

    Cearà : Habitué aux manches courtes, le Brésilien a par la force des choses dû choisir un maillot manches longues ce mercredi soir. Et cela lui a plutôt bien réussi puisqu’il est à l’origine du but de Luyindula (39e).

    Camara : Le brassard de capitaine au bras (en l’absence de Makélélé, Sakho et Armand), l’ancien Stéphanois a été présent défensivement (9e, 17, 36e, 41e, 56e).

    Traoré : Même s’il a joué simple en dégageant, en mettant le ballon en touche ou…les deux et qu’il a été souvent dominateur de la tête, on comprend Antoine Kombouaré quand il dit que le Malien n’a plus le niveau.

    Tiéné : Averti à la 82e, l’Ivoirien a fait son match dans un couloir où il n’a pas été vraiment été par Makonda puis Maurice.

    Clément : Coupable de quelques pertes de balle préjudiciables (37e, 60e, 79e), il a tout de même plutôt bien tiré les corners en l’absence de Nenê.

    Bodmer : Appliqué dans le pressing, la récupération et les transmissions, l’ancien Lyonnais a tout simplement confirmé qu’il était devenu presque indispensable en position de meneur de jeu. Et au vu de la prestation de Mevlüt Erding, Antoine Kombouaré serait bien inspiré de finir l’année en 4-5-1. Remplacé par Qasmi à la 78e.

    Makonda : À l’image de Younousse Sankharé (prêté à Dijon), Tripy Makonda semble encore trop inexpérimenté pour prétendre à une place dans le onze type. A cédé sa place au revenant Jean-Eudes Maurice à la 69e.

    Sessègnon : Efficace dans le repli défensif (14e, 40e) malgré un mauvais contrôle dans sa surface à la 35e, le Béninois a peu pesé offensivement. Sanctionné d’un carton jaune à la 58e.

    Luyindula : En renard des surfaces, il avait permis à Paris de prendre l’avantage (39e) après avoir vu sa frappe tendue fuir le cadre (23e). Discret pendant le reste du match.

    Erding : Après plusieurs semaines de convalescence, le Turc a (encore) livré une prestation bien terne ce mercredi soir. Bien trop seul devant et peu inspiré, il s’est contenté d’une tête au premier poteau (5e), d’une frappe molle (46e) et d’un duel perdu face à Tlumak (72e). Remplacé par Makhedjouf (91e).

    By
    @
    OTER ?>