Archives

Prestations Martigues-PSG : Un triplé contre une sélection ?

Publie le 02/02/2011 a 20:39



  • La veille de l’annonce des joueurs retenus par Laurent Blanc pour le match amical France-Brésil, Guillaume Hoarau a surnagé au sein de cette équipe B parisienne où Traoré et Makonda ont été plutôt médiocres. Récapitulatif des performances individuelles de ce Martigues-PSG.

     Coupet : Non, la demi-finale de Coupe de la Ligue perdue à Montpellier n’était pas son dernier match ! S’il n’a pas eu grand-chose à faire ce soir à part quelques sorties (35e, 66e) et une main ferme (83e), difficile de dire si Antoine Kombouaré lui offrira une nouvelle chance de jouer.

    Cearà : Un bon retour (46e), un bon centre (52e) et quelques fautes et longues touches en début de match…

    Camara : Offensivement, une bonne remise pour Hoarau (29e). Défensivement, de bonnes interventions (42e, 48e). Pas de quoi bouleverser la hiérarchie en défense.

    Traoré : En disant qu’il n’avait plus le niveau il y a quelques semaines, Antoine Kombouaré n’avait pas tout à fait tort. Incapable de remporter ses duels contre le petit Descamps, même de la tête, le Malien ne doit son brassard qu’à sa bonne humeur. Averti à la 74e.

    Makonda : Cruellement naïf en fin de première période (49e) alors que Descamps n’avait fait que plonger depuis le début du match, il n’a globalement pas été très inspiré (9e, 52e).

    Clément : Bon dans la récupération, la relance et la circulation du ballon, il a été là où Chantôme puis Armand n’étaient pas.

    Chantôme : Averti dès la 12e minute et remplacé dès la 26e par Armand après la semelle de Dembélé (21e), il devait certainement rêver mieux comme retour de suspension. Son remplaçant a toutefois été très intelligent au milieu.

    Maurice : Percutant par à-coups, le jeune attaquant parisien a quand même réussi un bon match ponctué par quelques corners rentrants intéressants, deux frappes détournées (10e, 20e) et une autre enroulée (65e).

    Luyindula : Maladroit devant le but à la 6e, 9e, 52e et 57e, Péguy Luyindula a enfin trouvé le chemin des filets à la 64e en profitant du cafouillage entre Hoarau et Robinet. Affuté, il a cédé sa place à Kebano (72e), lui aussi percutant, auteur d’une belle ouverture pour Erding (79e).

    Hoarau : Triple buteur (15e, 79e, 91e) et passeur décisif (64e), il a en plus été très disponible sur le front de l’attaque en décrochant intelligemment pour s’intercaler entre les lignes provençales. Nul doute que Laurent Blanc fera de nouveau confiance à ce point d’ancrage hors pair.

    Erding : S’il n’a pas marqué, Mevlüt Erding a été bon ce mercredi soir. Malgré quelques hors-jeux, un lob raté (21e) et une frappe dévissée (38e), il a fait de bons appels qui lui ont permis de servir idéalement ses partenaires (64e, 79e). Remplacé par Bodmer (80e).

    Malgré les sorties sur blessure de Chantôme (26e) et Luyindula (72e), Paris continue son petit bonhomme de chemin en Coupe de France et n’est visiblement pas décidé à la lâcher. Et après les éliminations de Rennes, Sochaux et Nancy, on voit mal qui (à part peut-être Lille) pourra empêcher Paris de le faire. Surtout avec un Guillaume Hoarau à ce niveau…

    Publie le 02/02/2011 a 20:39

    Prestations Martigues-PSG : Un triplé contre une sélection ?

    La veille de l’annonce des joueurs retenus par Laurent Blanc pour le match amical France-Brésil, Guillaume Hoarau a surnagé au sein de cette équipe B parisienne où Traoré et Makonda ont été plutôt médiocres. Récapitulatif des performances individuelles de ce Martigues-PSG.

     Coupet : Non, la demi-finale de Coupe de la Ligue perdue à Montpellier n’était pas son dernier match ! S’il n’a pas eu grand-chose à faire ce soir à part quelques sorties (35e, 66e) et une main ferme (83e), difficile de dire si Antoine Kombouaré lui offrira une nouvelle chance de jouer.

    Cearà : Un bon retour (46e), un bon centre (52e) et quelques fautes et longues touches en début de match…

    Camara : Offensivement, une bonne remise pour Hoarau (29e). Défensivement, de bonnes interventions (42e, 48e). Pas de quoi bouleverser la hiérarchie en défense.

    Traoré : En disant qu’il n’avait plus le niveau il y a quelques semaines, Antoine Kombouaré n’avait pas tout à fait tort. Incapable de remporter ses duels contre le petit Descamps, même de la tête, le Malien ne doit son brassard qu’à sa bonne humeur. Averti à la 74e.

    Makonda : Cruellement naïf en fin de première période (49e) alors que Descamps n’avait fait que plonger depuis le début du match, il n’a globalement pas été très inspiré (9e, 52e).

    Clément : Bon dans la récupération, la relance et la circulation du ballon, il a été là où Chantôme puis Armand n’étaient pas.

    Chantôme : Averti dès la 12e minute et remplacé dès la 26e par Armand après la semelle de Dembélé (21e), il devait certainement rêver mieux comme retour de suspension. Son remplaçant a toutefois été très intelligent au milieu.

    Maurice : Percutant par à-coups, le jeune attaquant parisien a quand même réussi un bon match ponctué par quelques corners rentrants intéressants, deux frappes détournées (10e, 20e) et une autre enroulée (65e).

    Luyindula : Maladroit devant le but à la 6e, 9e, 52e et 57e, Péguy Luyindula a enfin trouvé le chemin des filets à la 64e en profitant du cafouillage entre Hoarau et Robinet. Affuté, il a cédé sa place à Kebano (72e), lui aussi percutant, auteur d’une belle ouverture pour Erding (79e).

    Hoarau : Triple buteur (15e, 79e, 91e) et passeur décisif (64e), il a en plus été très disponible sur le front de l’attaque en décrochant intelligemment pour s’intercaler entre les lignes provençales. Nul doute que Laurent Blanc fera de nouveau confiance à ce point d’ancrage hors pair.

    Erding : S’il n’a pas marqué, Mevlüt Erding a été bon ce mercredi soir. Malgré quelques hors-jeux, un lob raté (21e) et une frappe dévissée (38e), il a fait de bons appels qui lui ont permis de servir idéalement ses partenaires (64e, 79e). Remplacé par Bodmer (80e).

    Malgré les sorties sur blessure de Chantôme (26e) et Luyindula (72e), Paris continue son petit bonhomme de chemin en Coupe de France et n’est visiblement pas décidé à la lâcher. Et après les éliminations de Rennes, Sochaux et Nancy, on voit mal qui (à part peut-être Lille) pourra empêcher Paris de le faire. Surtout avec un Guillaume Hoarau à ce niveau…




  • Tags de l'article : , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Rai "C’est un caprice des dieux... qui restera dans l’histoire du football"

    LDC – Rai « C’est un caprice des dieux… qui restera dans l’histoire du football »

    LDC

    Rai, ancien milieu offensif de 51 ans du Paris Saint-Germain (1993-1998), est revenu auprès de Marca sur ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia mis à jour un post"Marquinhos « Un jour, je pense que oui, je reviendrai »"
    3 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Marquinhos « Un jour, je pense que oui, je reviendrai »"
    3 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Jean-Michel Aulas "jurisprudence PSG à tous les étages !"

    Féminines – Jean-Michel Aulas « jurisprudence PSG à tous les étages ! »

    Actu Féminin

    Jeudi soir, si le Paris Saint-Germain s’est incliné contre le Bayern Munich (1-0), l’Olympique Lyonnais a ...

    Vidéos PSG

    Prestations Martigues-PSG : Un triplé contre une sélection ?

    <Archives

    La veille de l’annonce des joueurs retenus par Laurent Blanc pour le match amical France-Brésil, Guillaume Hoarau a surnagé au sein de cette équipe B parisienne où Traoré et Makonda ont été plutôt médiocres. Récapitulatif des performances individuelles de ce Martigues-PSG.

     Coupet : Non, la demi-finale de Coupe de la Ligue perdue à Montpellier n’était pas son dernier match ! S’il n’a pas eu grand-chose à faire ce soir à part quelques sorties (35e, 66e) et une main ferme (83e), difficile de dire si Antoine Kombouaré lui offrira une nouvelle chance de jouer.

    Cearà : Un bon retour (46e), un bon centre (52e) et quelques fautes et longues touches en début de match…

    Camara : Offensivement, une bonne remise pour Hoarau (29e). Défensivement, de bonnes interventions (42e, 48e). Pas de quoi bouleverser la hiérarchie en défense.

    Traoré : En disant qu’il n’avait plus le niveau il y a quelques semaines, Antoine Kombouaré n’avait pas tout à fait tort. Incapable de remporter ses duels contre le petit Descamps, même de la tête, le Malien ne doit son brassard qu’à sa bonne humeur. Averti à la 74e.

    Makonda : Cruellement naïf en fin de première période (49e) alors que Descamps n’avait fait que plonger depuis le début du match, il n’a globalement pas été très inspiré (9e, 52e).

    Clément : Bon dans la récupération, la relance et la circulation du ballon, il a été là où Chantôme puis Armand n’étaient pas.

    Chantôme : Averti dès la 12e minute et remplacé dès la 26e par Armand après la semelle de Dembélé (21e), il devait certainement rêver mieux comme retour de suspension. Son remplaçant a toutefois été très intelligent au milieu.

    Maurice : Percutant par à-coups, le jeune attaquant parisien a quand même réussi un bon match ponctué par quelques corners rentrants intéressants, deux frappes détournées (10e, 20e) et une autre enroulée (65e).

    Luyindula : Maladroit devant le but à la 6e, 9e, 52e et 57e, Péguy Luyindula a enfin trouvé le chemin des filets à la 64e en profitant du cafouillage entre Hoarau et Robinet. Affuté, il a cédé sa place à Kebano (72e), lui aussi percutant, auteur d’une belle ouverture pour Erding (79e).

    Hoarau : Triple buteur (15e, 79e, 91e) et passeur décisif (64e), il a en plus été très disponible sur le front de l’attaque en décrochant intelligemment pour s’intercaler entre les lignes provençales. Nul doute que Laurent Blanc fera de nouveau confiance à ce point d’ancrage hors pair.

    Erding : S’il n’a pas marqué, Mevlüt Erding a été bon ce mercredi soir. Malgré quelques hors-jeux, un lob raté (21e) et une frappe dévissée (38e), il a fait de bons appels qui lui ont permis de servir idéalement ses partenaires (64e, 79e). Remplacé par Bodmer (80e).

    Malgré les sorties sur blessure de Chantôme (26e) et Luyindula (72e), Paris continue son petit bonhomme de chemin en Coupe de France et n’est visiblement pas décidé à la lâcher. Et après les éliminations de Rennes, Sochaux et Nancy, on voit mal qui (à part peut-être Lille) pourra empêcher Paris de le faire. Surtout avec un Guillaume Hoarau à ce niveau…

    By
    @
    OTER ?>