Archives

Prestations MHSC-PSG : Erding indispensable ?

Publie le 19/01/2011 a 01:16



  • Il aura donc fallu attendre la 118e minute de cette demi-finale indécise pour voir Giroud et Montpellier priver Paris d’une finale au Stade de France (face à l’OM ?). Déjà en difficulté au match aller en championnat (1-1), Paris n’a, comme depuis 11 ans, pas trouvé la solution pour s’imposer en terre héraultaise, et ce, même avec son équipe type. Récapitulatif des performances individuelles de ce Montpellier-PSG.

     Coupet : Impuissant sur la tête de Giroud (118e), il avait jusque là était serein et sorti le grand jeu sur les tentatives d’Estrada (33e) et d’Aït-Fana (95e).

    Jallet : Inhabituellement battu dans les airs, notamment par Giroud à la 34e, il a tout de même crée le danger à plusieurs reprises (41e, 91e) et empêché 3 Montpelliérains d’ouvrir le score à la 20e.

    Armand : Replacé défenseur central droit après son intérim sur l’aile gauche, il a eu du mal face aux remises de Giroud et a laissé l’avant-centre héraultais décroiser sa tête sans avoir besoin de sauter (118e).

    Sakho : Solide et intransigeant derrière (19e, 40e, 81e), il a été propre dans la relance et avait sauvé son équipe de la tête devant Giroud à la 66e.

    Tiéné : Averti à la 32e (et donc suspendu), il a livré un match très sérieux, ponctué par quelques jolis gestes défensifs (11e, 16e, 70e) et un grand pont (23e). Dommage qu’il ait tiré au-dessus l’ultime coup franc du match.

    Makélélé : De retour après avoir été ménagé contre Sochaux, le capitaine parisien a vécu un calvaire face aux vifs milieux montpelliérains. Il avait pourtant bien commencé mais était carbo en prolongations.

    Chantôme : Discret avant la pause, il a ensuite été plus en vue en seconde période (50e, 55e). Averti pour antijeu à la 51e, il a logiquement reçu un deuxième carton jaune pour une semelle sur Bocaly (88e). Expulsion méritée.

    Giuly : Mis à part quelques percées (65e, 68e), Ludo Giuly a surtout beaucoup voyagé dans ce match. D’abord sur l’aile droite, sur l’aile gauche à partir de la 60e et dans l’axe après la 73e, il a été remplacé par Makonda à quelques secondes de la fin (120e). Averti à la 94e.

    Nenê : « C'était dur pour lui ce soir », a reconnu Kombouaré. Et c’est vrai qu’au niveau des contrôles, de la conservation de balle et même des coups de pied arrêtés, il n’était pas dans son assiette. Pas assez en tout cas pour qu’Antoine Kombouaré le remplace par Clément dès la 60e.

    Hoarau : Comme en championnat, Guillaume Hoarau a eu la balle de match de ce MHSC-PSG…et il l’a ratée (99e). À part ça, il a tout pris de la tête, vendangé quelques autres opportunités (41e, 65e, 79e) et aussi aidé ses partenaires en défense (64e, 107e). Et il aurait dû bénéficier d’un pénalty dès la 9e minute de jeu.

    Erding : À la recherche d’un but depuis PSG-OM le 20 novembre dernier, Mevlüt Erding a encore traîné son inefficacité offensive derrière lui ce mardi soir. Et s’il n’a pas eu les occasions pour faire la différence, c’est en grande partie parce qu’il n’a pas vraiment senti les déviations d’Hoarau ou parce qu’il a été pris 4-5 fois au piège du hors-jeu. Remplacé par Maurice (73e), qui a tiré de bons corners et manqué l’opportunité d’envoyer les deux équipes aux tirs au but (120e).

    Aucun tir cadré lors des 90 premières minutes : difficile de se qualifier pour Paris ! Certes, Nenê n’était pas dans un grand jour, mais il faudrait aussi peut-être qu’AK songe à provoquer un déclic chez un Mevlüt Erding qui ne semble pas pouvoir se remettre en question (et au niveau) tout seul. On en vient même à regretter que Luyindula soit sur le banc…

    Publie le 19/01/2011 a 01:16

    Prestations MHSC-PSG : Erding indispensable ?

    Il aura donc fallu attendre la 118e minute de cette demi-finale indécise pour voir Giroud et Montpellier priver Paris d’une finale au Stade de France (face à l’OM ?). Déjà en difficulté au match aller en championnat (1-1), Paris n’a, comme depuis 11 ans, pas trouvé la solution pour s’imposer en terre héraultaise, et ce, même avec son équipe type. Récapitulatif des performances individuelles de ce Montpellier-PSG.

     Coupet : Impuissant sur la tête de Giroud (118e), il avait jusque là était serein et sorti le grand jeu sur les tentatives d’Estrada (33e) et d’Aït-Fana (95e).

    Jallet : Inhabituellement battu dans les airs, notamment par Giroud à la 34e, il a tout de même crée le danger à plusieurs reprises (41e, 91e) et empêché 3 Montpelliérains d’ouvrir le score à la 20e.

    Armand : Replacé défenseur central droit après son intérim sur l’aile gauche, il a eu du mal face aux remises de Giroud et a laissé l’avant-centre héraultais décroiser sa tête sans avoir besoin de sauter (118e).

    Sakho : Solide et intransigeant derrière (19e, 40e, 81e), il a été propre dans la relance et avait sauvé son équipe de la tête devant Giroud à la 66e.

    Tiéné : Averti à la 32e (et donc suspendu), il a livré un match très sérieux, ponctué par quelques jolis gestes défensifs (11e, 16e, 70e) et un grand pont (23e). Dommage qu’il ait tiré au-dessus l’ultime coup franc du match.

    Makélélé : De retour après avoir été ménagé contre Sochaux, le capitaine parisien a vécu un calvaire face aux vifs milieux montpelliérains. Il avait pourtant bien commencé mais était carbo en prolongations.

    Chantôme : Discret avant la pause, il a ensuite été plus en vue en seconde période (50e, 55e). Averti pour antijeu à la 51e, il a logiquement reçu un deuxième carton jaune pour une semelle sur Bocaly (88e). Expulsion méritée.

    Giuly : Mis à part quelques percées (65e, 68e), Ludo Giuly a surtout beaucoup voyagé dans ce match. D’abord sur l’aile droite, sur l’aile gauche à partir de la 60e et dans l’axe après la 73e, il a été remplacé par Makonda à quelques secondes de la fin (120e). Averti à la 94e.

    Nenê : « C'était dur pour lui ce soir », a reconnu Kombouaré. Et c’est vrai qu’au niveau des contrôles, de la conservation de balle et même des coups de pied arrêtés, il n’était pas dans son assiette. Pas assez en tout cas pour qu’Antoine Kombouaré le remplace par Clément dès la 60e.

    Hoarau : Comme en championnat, Guillaume Hoarau a eu la balle de match de ce MHSC-PSG…et il l’a ratée (99e). À part ça, il a tout pris de la tête, vendangé quelques autres opportunités (41e, 65e, 79e) et aussi aidé ses partenaires en défense (64e, 107e). Et il aurait dû bénéficier d’un pénalty dès la 9e minute de jeu.

    Erding : À la recherche d’un but depuis PSG-OM le 20 novembre dernier, Mevlüt Erding a encore traîné son inefficacité offensive derrière lui ce mardi soir. Et s’il n’a pas eu les occasions pour faire la différence, c’est en grande partie parce qu’il n’a pas vraiment senti les déviations d’Hoarau ou parce qu’il a été pris 4-5 fois au piège du hors-jeu. Remplacé par Maurice (73e), qui a tiré de bons corners et manqué l’opportunité d’envoyer les deux équipes aux tirs au but (120e).

    Aucun tir cadré lors des 90 premières minutes : difficile de se qualifier pour Paris ! Certes, Nenê n’était pas dans un grand jour, mais il faudrait aussi peut-être qu’AK songe à provoquer un déclic chez un Mevlüt Erding qui ne semble pas pouvoir se remettre en question (et au niveau) tout seul. On en vient même à regretter que Luyindula soit sur le banc…




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    PSG/Ludogorets - Verratti et Thiago Motta devraient être dans le groupe, d'après Le Parisien

    PSG/Ludogorets – Verratti et Thiago Motta devraient être dans le groupe, d’après Le Parisien

    LDC

    Après la déroute ce weekend face à Montpellier (3-0, 16e journée de Ligue 1), le Paris ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Mao HASHIMOTOa publié un new post."Bernardo Silva "Je suis sûr que le PSG va revenir à son véritable niveau...on parle entre nous du titre""
    3 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dorado « Cette fois, j’aimerais tomber sur le PSG et jouer au Parc »"
    4 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Prestations MHSC-PSG : Erding indispensable ?

    <Archives

    Il aura donc fallu attendre la 118e minute de cette demi-finale indécise pour voir Giroud et Montpellier priver Paris d’une finale au Stade de France (face à l’OM ?). Déjà en difficulté au match aller en championnat (1-1), Paris n’a, comme depuis 11 ans, pas trouvé la solution pour s’imposer en terre héraultaise, et ce, même avec son équipe type. Récapitulatif des performances individuelles de ce Montpellier-PSG.

     Coupet : Impuissant sur la tête de Giroud (118e), il avait jusque là était serein et sorti le grand jeu sur les tentatives d’Estrada (33e) et d’Aït-Fana (95e).

    Jallet : Inhabituellement battu dans les airs, notamment par Giroud à la 34e, il a tout de même crée le danger à plusieurs reprises (41e, 91e) et empêché 3 Montpelliérains d’ouvrir le score à la 20e.

    Armand : Replacé défenseur central droit après son intérim sur l’aile gauche, il a eu du mal face aux remises de Giroud et a laissé l’avant-centre héraultais décroiser sa tête sans avoir besoin de sauter (118e).

    Sakho : Solide et intransigeant derrière (19e, 40e, 81e), il a été propre dans la relance et avait sauvé son équipe de la tête devant Giroud à la 66e.

    Tiéné : Averti à la 32e (et donc suspendu), il a livré un match très sérieux, ponctué par quelques jolis gestes défensifs (11e, 16e, 70e) et un grand pont (23e). Dommage qu’il ait tiré au-dessus l’ultime coup franc du match.

    Makélélé : De retour après avoir été ménagé contre Sochaux, le capitaine parisien a vécu un calvaire face aux vifs milieux montpelliérains. Il avait pourtant bien commencé mais était carbo en prolongations.

    Chantôme : Discret avant la pause, il a ensuite été plus en vue en seconde période (50e, 55e). Averti pour antijeu à la 51e, il a logiquement reçu un deuxième carton jaune pour une semelle sur Bocaly (88e). Expulsion méritée.

    Giuly : Mis à part quelques percées (65e, 68e), Ludo Giuly a surtout beaucoup voyagé dans ce match. D’abord sur l’aile droite, sur l’aile gauche à partir de la 60e et dans l’axe après la 73e, il a été remplacé par Makonda à quelques secondes de la fin (120e). Averti à la 94e.

    Nenê : « C'était dur pour lui ce soir », a reconnu Kombouaré. Et c’est vrai qu’au niveau des contrôles, de la conservation de balle et même des coups de pied arrêtés, il n’était pas dans son assiette. Pas assez en tout cas pour qu’Antoine Kombouaré le remplace par Clément dès la 60e.

    Hoarau : Comme en championnat, Guillaume Hoarau a eu la balle de match de ce MHSC-PSG…et il l’a ratée (99e). À part ça, il a tout pris de la tête, vendangé quelques autres opportunités (41e, 65e, 79e) et aussi aidé ses partenaires en défense (64e, 107e). Et il aurait dû bénéficier d’un pénalty dès la 9e minute de jeu.

    Erding : À la recherche d’un but depuis PSG-OM le 20 novembre dernier, Mevlüt Erding a encore traîné son inefficacité offensive derrière lui ce mardi soir. Et s’il n’a pas eu les occasions pour faire la différence, c’est en grande partie parce qu’il n’a pas vraiment senti les déviations d’Hoarau ou parce qu’il a été pris 4-5 fois au piège du hors-jeu. Remplacé par Maurice (73e), qui a tiré de bons corners et manqué l’opportunité d’envoyer les deux équipes aux tirs au but (120e).

    Aucun tir cadré lors des 90 premières minutes : difficile de se qualifier pour Paris ! Certes, Nenê n’était pas dans un grand jour, mais il faudrait aussi peut-être qu’AK songe à provoquer un déclic chez un Mevlüt Erding qui ne semble pas pouvoir se remettre en question (et au niveau) tout seul. On en vient même à regretter que Luyindula soit sur le banc…

    By
    @
    OTER ?>