Archives

Prestations PSG-ACA : Vers une Nenê-dépendance ?

Publie le 11/09/2010 a 23:20



  • «Prendre 3 points absolument». Le nouvel arrivant Siaka Tiéné résumait parfaitement avant le coup d’envoi l’objectif du Paris-SG de retour au Parc après trois défaites consécutives avant le match de ce samedi face à Arles-Avignon. Grâce à un Nenê de retour de suspension et des néo-internationaux français en réussite, Antoine Kombouaré peut souffler. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-ACA.

     Edel : Grégory Coupet sur le banc (conséquence ou non de sa piètre prestation à Sochaux), Edel a parfaitement répondu à la pression de ce match piège en réalisant quelques parades importantes (27e, 38e, 70e, 85e) et en communiquant efficacement avec ses défenseurs. Turnover ou changement définitif ? À suivre…

    Jallet : Avec 91 ballons joués, il a été l’homme le plus actif de ce match. Sa participation aux phases offensives a en effet été remarquée, que ce soit avec Giuly ou Maurice devant lui, et il a été appliqué et combatif défensivement jusqu’au bout.

    Armand : Positionné défenseur central droit, il a logiquement eu du mal avec son mauvais pied mais s’est plutôt bien débrouillé dans la relance et l’anticipation. Son expérience a entre autres également rassuré Sakho et Edel.

    Sakho : Passée cette mauvaise relance dès la première minute de jeu, il a été plus appliqué dans ses interventions (52e, 67e, 88e). A parfois manqué d’automatismes avec Tiéné.

    Tiéné : Pour sa première fois au Parc des Princes, l’ancien Valenciennois a été à la hauteur de l’évènement. Joueur avec Nenê devant, il a également fait ce qu’il avait à faire défensivement en empêchant les centres adverses et en se replaçant rapidement. À confirmer.

    Makélélé : 88 % de passes réussies…et c’est tout. L’ancien Madrilène s’est contenté de faire le relais entre la défense et l’attaque sans prendre de risques et en laissant ses partenaires prendre l’initiative. Il devrait avoir plus de travail à Séville jeudi…

    Chantôme : Le jour de ses 23 ans, on peut dire qu’il a offert un beau cadeau à son entraîneur. Disponible, propre dans ses transmissions, efficace dans la conservation du ballon, le jeune milieu parisien a montré à Kombouaré qu’il pouvait, lui aussi, être plus qu’un remplaçant.

    Giuly : Vif et spontané sur son côté droit, le petit lutin parisien a été décisif sur le premier but en adressant une magnifique balle piquée pour Hoarau (18e). Par la suite, il a continué son activité sur le côté droit et aurait même pu marquer son petit but (56e, 59e) avant d’être remplacé par Maurice (73e).

    Nenê : L’homme du match ! Après avoir cruellement manqué à ses partenaires à Sochaux, l’ancien Monégasque s’est rattrapé ce samedi soir et distillant une passe décisive (29e) et en convertissant deux buts somptueux (49e, 55e). Joueur avec Tiéné, il a également sauvé une tête de Dja Djédjé sur sa ligne (84e) avant de sortir sous des ovations méritées (87e) et de laisser sa place à Luyindula.

    Hoarau : Auteur de son troisième but de la saison, cette trêve internationale lui a également fait du bien. Malgré quelques occasions manquées (12e, 68e), il a dominé les deux anciens Madrilènes Mejia et Pavon avant d’être remplacé à la 73e par un Mateja Kezman dont c’était peut-être la dernière chance de convaincre. Raté.

    Erding : Une passe décisive pour Nenê (55e), des déplacements astucieux côté droit, des occasions à la pelle mais…pas de but pour l’ancien Sochalien ! Il s’est certes montré plus altruiste que d’habitude mais a donné l’impression de jouer contre nature, à l’image de ces hors-jeux trop fréquents pour être anecdotiques.

    Appliqués et offensifs, les Parisiens ont donc parfaitement profité de ces deux semaines de trêve pour peaufiner leurs automatismes et reprendre confiance avec à la clé cette belle victoire. Mais la semaine ne fait que commencer et les deux matchs qui attendent les joueurs du club de la capitale risquent d’être d’un tout autre niveau que celui disputé face à ces modestes promus arlésiens qui ont déjà un pied en Ligue 2. Les Sévillans, eux, avaient un pied en Ligue des Champions…

    Publie le 11/09/2010 a 23:20

    Prestations PSG-ACA : Vers une Nenê-dépendance ?

    «Prendre 3 points absolument». Le nouvel arrivant Siaka Tiéné résumait parfaitement avant le coup d’envoi l’objectif du Paris-SG de retour au Parc après trois défaites consécutives avant le match de ce samedi face à Arles-Avignon. Grâce à un Nenê de retour de suspension et des néo-internationaux français en réussite, Antoine Kombouaré peut souffler. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-ACA.

     Edel : Grégory Coupet sur le banc (conséquence ou non de sa piètre prestation à Sochaux), Edel a parfaitement répondu à la pression de ce match piège en réalisant quelques parades importantes (27e, 38e, 70e, 85e) et en communiquant efficacement avec ses défenseurs. Turnover ou changement définitif ? À suivre…

    Jallet : Avec 91 ballons joués, il a été l’homme le plus actif de ce match. Sa participation aux phases offensives a en effet été remarquée, que ce soit avec Giuly ou Maurice devant lui, et il a été appliqué et combatif défensivement jusqu’au bout.

    Armand : Positionné défenseur central droit, il a logiquement eu du mal avec son mauvais pied mais s’est plutôt bien débrouillé dans la relance et l’anticipation. Son expérience a entre autres également rassuré Sakho et Edel.

    Sakho : Passée cette mauvaise relance dès la première minute de jeu, il a été plus appliqué dans ses interventions (52e, 67e, 88e). A parfois manqué d’automatismes avec Tiéné.

    Tiéné : Pour sa première fois au Parc des Princes, l’ancien Valenciennois a été à la hauteur de l’évènement. Joueur avec Nenê devant, il a également fait ce qu’il avait à faire défensivement en empêchant les centres adverses et en se replaçant rapidement. À confirmer.

    Makélélé : 88 % de passes réussies…et c’est tout. L’ancien Madrilène s’est contenté de faire le relais entre la défense et l’attaque sans prendre de risques et en laissant ses partenaires prendre l’initiative. Il devrait avoir plus de travail à Séville jeudi…

    Chantôme : Le jour de ses 23 ans, on peut dire qu’il a offert un beau cadeau à son entraîneur. Disponible, propre dans ses transmissions, efficace dans la conservation du ballon, le jeune milieu parisien a montré à Kombouaré qu’il pouvait, lui aussi, être plus qu’un remplaçant.

    Giuly : Vif et spontané sur son côté droit, le petit lutin parisien a été décisif sur le premier but en adressant une magnifique balle piquée pour Hoarau (18e). Par la suite, il a continué son activité sur le côté droit et aurait même pu marquer son petit but (56e, 59e) avant d’être remplacé par Maurice (73e).

    Nenê : L’homme du match ! Après avoir cruellement manqué à ses partenaires à Sochaux, l’ancien Monégasque s’est rattrapé ce samedi soir et distillant une passe décisive (29e) et en convertissant deux buts somptueux (49e, 55e). Joueur avec Tiéné, il a également sauvé une tête de Dja Djédjé sur sa ligne (84e) avant de sortir sous des ovations méritées (87e) et de laisser sa place à Luyindula.

    Hoarau : Auteur de son troisième but de la saison, cette trêve internationale lui a également fait du bien. Malgré quelques occasions manquées (12e, 68e), il a dominé les deux anciens Madrilènes Mejia et Pavon avant d’être remplacé à la 73e par un Mateja Kezman dont c’était peut-être la dernière chance de convaincre. Raté.

    Erding : Une passe décisive pour Nenê (55e), des déplacements astucieux côté droit, des occasions à la pelle mais…pas de but pour l’ancien Sochalien ! Il s’est certes montré plus altruiste que d’habitude mais a donné l’impression de jouer contre nature, à l’image de ces hors-jeux trop fréquents pour être anecdotiques.

    Appliqués et offensifs, les Parisiens ont donc parfaitement profité de ces deux semaines de trêve pour peaufiner leurs automatismes et reprendre confiance avec à la clé cette belle victoire. Mais la semaine ne fait que commencer et les deux matchs qui attendent les joueurs du club de la capitale risquent d’être d’un tout autre niveau que celui disputé face à ces modestes promus arlésiens qui ont déjà un pied en Ligue 2. Les Sévillans, eux, avaient un pied en Ligue des Champions…




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Marquinhos réaction PSG/Ludogorets

    Marquinhos « La deuxième place n’était pas notre objectif »

    LDC

    Le défenseur du Paris Saint-Germain, Marquinhos, était forcément déçu à la suite du match nul obtenu ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Areola «on va préparer les matches à venir pour être au top»"
    2 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Emery «Je suis inquiet, aussi bien moi que l'équipe»"
    3 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    Prestations PSG-ACA : Vers une Nenê-dépendance ?

    <Archives

    «Prendre 3 points absolument». Le nouvel arrivant Siaka Tiéné résumait parfaitement avant le coup d’envoi l’objectif du Paris-SG de retour au Parc après trois défaites consécutives avant le match de ce samedi face à Arles-Avignon. Grâce à un Nenê de retour de suspension et des néo-internationaux français en réussite, Antoine Kombouaré peut souffler. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-ACA.

     Edel : Grégory Coupet sur le banc (conséquence ou non de sa piètre prestation à Sochaux), Edel a parfaitement répondu à la pression de ce match piège en réalisant quelques parades importantes (27e, 38e, 70e, 85e) et en communiquant efficacement avec ses défenseurs. Turnover ou changement définitif ? À suivre…

    Jallet : Avec 91 ballons joués, il a été l’homme le plus actif de ce match. Sa participation aux phases offensives a en effet été remarquée, que ce soit avec Giuly ou Maurice devant lui, et il a été appliqué et combatif défensivement jusqu’au bout.

    Armand : Positionné défenseur central droit, il a logiquement eu du mal avec son mauvais pied mais s’est plutôt bien débrouillé dans la relance et l’anticipation. Son expérience a entre autres également rassuré Sakho et Edel.

    Sakho : Passée cette mauvaise relance dès la première minute de jeu, il a été plus appliqué dans ses interventions (52e, 67e, 88e). A parfois manqué d’automatismes avec Tiéné.

    Tiéné : Pour sa première fois au Parc des Princes, l’ancien Valenciennois a été à la hauteur de l’évènement. Joueur avec Nenê devant, il a également fait ce qu’il avait à faire défensivement en empêchant les centres adverses et en se replaçant rapidement. À confirmer.

    Makélélé : 88 % de passes réussies…et c’est tout. L’ancien Madrilène s’est contenté de faire le relais entre la défense et l’attaque sans prendre de risques et en laissant ses partenaires prendre l’initiative. Il devrait avoir plus de travail à Séville jeudi…

    Chantôme : Le jour de ses 23 ans, on peut dire qu’il a offert un beau cadeau à son entraîneur. Disponible, propre dans ses transmissions, efficace dans la conservation du ballon, le jeune milieu parisien a montré à Kombouaré qu’il pouvait, lui aussi, être plus qu’un remplaçant.

    Giuly : Vif et spontané sur son côté droit, le petit lutin parisien a été décisif sur le premier but en adressant une magnifique balle piquée pour Hoarau (18e). Par la suite, il a continué son activité sur le côté droit et aurait même pu marquer son petit but (56e, 59e) avant d’être remplacé par Maurice (73e).

    Nenê : L’homme du match ! Après avoir cruellement manqué à ses partenaires à Sochaux, l’ancien Monégasque s’est rattrapé ce samedi soir et distillant une passe décisive (29e) et en convertissant deux buts somptueux (49e, 55e). Joueur avec Tiéné, il a également sauvé une tête de Dja Djédjé sur sa ligne (84e) avant de sortir sous des ovations méritées (87e) et de laisser sa place à Luyindula.

    Hoarau : Auteur de son troisième but de la saison, cette trêve internationale lui a également fait du bien. Malgré quelques occasions manquées (12e, 68e), il a dominé les deux anciens Madrilènes Mejia et Pavon avant d’être remplacé à la 73e par un Mateja Kezman dont c’était peut-être la dernière chance de convaincre. Raté.

    Erding : Une passe décisive pour Nenê (55e), des déplacements astucieux côté droit, des occasions à la pelle mais…pas de but pour l’ancien Sochalien ! Il s’est certes montré plus altruiste que d’habitude mais a donné l’impression de jouer contre nature, à l’image de ces hors-jeux trop fréquents pour être anecdotiques.

    Appliqués et offensifs, les Parisiens ont donc parfaitement profité de ces deux semaines de trêve pour peaufiner leurs automatismes et reprendre confiance avec à la clé cette belle victoire. Mais la semaine ne fait que commencer et les deux matchs qui attendent les joueurs du club de la capitale risquent d’être d’un tout autre niveau que celui disputé face à ces modestes promus arlésiens qui ont déjà un pied en Ligue 2. Les Sévillans, eux, avaient un pied en Ligue des Champions…

    By
    @
    OTER ?>