Archives

Prestations PSG-Lorient : Le calvaire d’Erding

Publie le 02/04/2011 a 22:03



  • Si Nenê avait égalisé dans les dernières minutes lors du match aller (1-1), Paris a enregistré, lors de ce match retour face aux Merlus, son quatrième match d’affilée sans victoire en Ligue 1 (2 nuls, 2 défaites). Sakho l’a dit, il va falloir «se remobiliser très vite» si les Parisiens veulent «finir en boulet de canon» (Kombouaré). Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-FCL.

     Coupet : Propre dans ses relances au pied et à la main, il a capté deux ballons chauds (64e, 66e) et fait la parade qui s’imposait dans les dernières minutes du match (92e).

    Jallet : Face à ces anciens coéquipiers, il est peu monté pour contrer Diarra (puis Monnet-Paquet). Plus haut après la 84e, il n’a pas été plus dangereux. Menacé, il ne s’est pas fait avertir.

    Armand : Présent en défense, il a tout de même laissé Monnet-Paquet dans son dos… rater complètement sa tête (74e) et a mal négocié quelques relances en fin de match.

    Sakho : Après avoir joué 2 minutes en Bleu, il a été robuste et impérial face à un autre néo-international, Gameiro, comme à la 56e après une perte de balle de Tiéné. S’il a fait d’autres bonnes interventions (40e, 49e, 71e), attention à cette remise pour Coupet à la 21e.

    Tiéné : Un match irrégulier : de bonnes interventions (12e, 24e) mais également une faute d’inattention et quelques mauvais centres. Il a pris sa biscotte habituelle à la 61e.

    Makélélé : Assez souvent bien placé, il a perdu quelques ballons de relance (10e, 49e, 81e, 90e) mais en a aussi récupéré pas mal (22e, 55e, 94e).

    Clément : Chantôme suspendu, AK l’a aligné aux côtés de Makélélé mais il n’a pas vraiment réussi à élever son niveau de jeu malgré 17 ballons gagnés et 84 % de passes réussies. Sans solutions, il a parfois trop porté le ballon. Remplacé par Cearà à la 84e.

    Bodmer : Sorti sous les sifflets d’un Parc des Princes qui, bien que familial, est devenu plus exigeant, il avait, c’est vrai, manqué quelques passes à l’approche de la surface. Bahebeck, son remplaçant (70e), a bien cru débloquer le tableau d’affichage (89e).

    Giuly : D’abord maître de son couloir droit face à Morel, il a progressivement décliné avant d’être remplacé par Kebano (69e). Une belle frappe bien déviée par Audard à l’actif de l’ancien Barcelonais (9e).

    Nenê : S’il est celui qui a touché le plus de ballons (78), il a souvent essayé de faire la différence tout seul. Kombouaré le lui a dit, il doit simplifier son jeu pour redevenir décisif, même si ses talonnades (28e, 89e) mériteraient de faire mouche. Quelques sifflets pour lui aussi.

    Erding : Seul en pointe en l’absence d’Hoarau, il a vécu un match (très) difficile face à Ecuele-Manga. Sûr que le Turc le recommanderait à Alain Roche pour la saison prochaine, tant il n’a jamais réussi à faire la différence, à défaut de conserver laborieusement le ballon.

    Désormais à 12 points de Lille, ce n’est pas cette saison que Paris sera champion. Pour la C1, et même si Rennes a aussi fait match nul (0-0), c’est aussi mal parti puisque Marseille et Lyon peuvent respectivement prendre 8 et 6 points d’avance. Allez, on y croit, il reste 27 points à prendre…

    Publie le 02/04/2011 a 22:03

    Prestations PSG-Lorient : Le calvaire d’Erding

    Si Nenê avait égalisé dans les dernières minutes lors du match aller (1-1), Paris a enregistré, lors de ce match retour face aux Merlus, son quatrième match d’affilée sans victoire en Ligue 1 (2 nuls, 2 défaites). Sakho l’a dit, il va falloir «se remobiliser très vite» si les Parisiens veulent «finir en boulet de canon» (Kombouaré). Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-FCL.

     Coupet : Propre dans ses relances au pied et à la main, il a capté deux ballons chauds (64e, 66e) et fait la parade qui s’imposait dans les dernières minutes du match (92e).

    Jallet : Face à ces anciens coéquipiers, il est peu monté pour contrer Diarra (puis Monnet-Paquet). Plus haut après la 84e, il n’a pas été plus dangereux. Menacé, il ne s’est pas fait avertir.

    Armand : Présent en défense, il a tout de même laissé Monnet-Paquet dans son dos… rater complètement sa tête (74e) et a mal négocié quelques relances en fin de match.

    Sakho : Après avoir joué 2 minutes en Bleu, il a été robuste et impérial face à un autre néo-international, Gameiro, comme à la 56e après une perte de balle de Tiéné. S’il a fait d’autres bonnes interventions (40e, 49e, 71e), attention à cette remise pour Coupet à la 21e.

    Tiéné : Un match irrégulier : de bonnes interventions (12e, 24e) mais également une faute d’inattention et quelques mauvais centres. Il a pris sa biscotte habituelle à la 61e.

    Makélélé : Assez souvent bien placé, il a perdu quelques ballons de relance (10e, 49e, 81e, 90e) mais en a aussi récupéré pas mal (22e, 55e, 94e).

    Clément : Chantôme suspendu, AK l’a aligné aux côtés de Makélélé mais il n’a pas vraiment réussi à élever son niveau de jeu malgré 17 ballons gagnés et 84 % de passes réussies. Sans solutions, il a parfois trop porté le ballon. Remplacé par Cearà à la 84e.

    Bodmer : Sorti sous les sifflets d’un Parc des Princes qui, bien que familial, est devenu plus exigeant, il avait, c’est vrai, manqué quelques passes à l’approche de la surface. Bahebeck, son remplaçant (70e), a bien cru débloquer le tableau d’affichage (89e).

    Giuly : D’abord maître de son couloir droit face à Morel, il a progressivement décliné avant d’être remplacé par Kebano (69e). Une belle frappe bien déviée par Audard à l’actif de l’ancien Barcelonais (9e).

    Nenê : S’il est celui qui a touché le plus de ballons (78), il a souvent essayé de faire la différence tout seul. Kombouaré le lui a dit, il doit simplifier son jeu pour redevenir décisif, même si ses talonnades (28e, 89e) mériteraient de faire mouche. Quelques sifflets pour lui aussi.

    Erding : Seul en pointe en l’absence d’Hoarau, il a vécu un match (très) difficile face à Ecuele-Manga. Sûr que le Turc le recommanderait à Alain Roche pour la saison prochaine, tant il n’a jamais réussi à faire la différence, à défaut de conserver laborieusement le ballon.

    Désormais à 12 points de Lille, ce n’est pas cette saison que Paris sera champion. Pour la C1, et même si Rennes a aussi fait match nul (0-0), c’est aussi mal parti puisque Marseille et Lyon peuvent respectivement prendre 8 et 6 points d’avance. Allez, on y croit, il reste 27 points à prendre…




  • Tags de l'article : , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Ancelotti La Ligue des Champions sera plus difficile, notamment avec Neymar au PSG

    Ancelotti : « La LDC sera plus difficile », notamment avec Neymar au PSG

    Adversaires

    Carlo Ancelotti, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain aujourd’hui au Bayern Munich, a été interrogé en conférence ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Amian "On va essayer de tenir et mettre un but, tout est possible""
    13 hours ago
    NicolasBa mis à jour un post"Guingamp/PSG - Sorbon "Paris est très fort. Mais cela sert à apprendre""
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons"

    Féminines – Lair « Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons »

    Actu Féminin

    Patrice Lair, entraîneur de 56 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de Ouest ...

    Vidéos PSG

    Prestations PSG-Lorient : Le calvaire d’Erding

    <Archives

    Si Nenê avait égalisé dans les dernières minutes lors du match aller (1-1), Paris a enregistré, lors de ce match retour face aux Merlus, son quatrième match d’affilée sans victoire en Ligue 1 (2 nuls, 2 défaites). Sakho l’a dit, il va falloir «se remobiliser très vite» si les Parisiens veulent «finir en boulet de canon» (Kombouaré). Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-FCL.

     Coupet : Propre dans ses relances au pied et à la main, il a capté deux ballons chauds (64e, 66e) et fait la parade qui s’imposait dans les dernières minutes du match (92e).

    Jallet : Face à ces anciens coéquipiers, il est peu monté pour contrer Diarra (puis Monnet-Paquet). Plus haut après la 84e, il n’a pas été plus dangereux. Menacé, il ne s’est pas fait avertir.

    Armand : Présent en défense, il a tout de même laissé Monnet-Paquet dans son dos… rater complètement sa tête (74e) et a mal négocié quelques relances en fin de match.

    Sakho : Après avoir joué 2 minutes en Bleu, il a été robuste et impérial face à un autre néo-international, Gameiro, comme à la 56e après une perte de balle de Tiéné. S’il a fait d’autres bonnes interventions (40e, 49e, 71e), attention à cette remise pour Coupet à la 21e.

    Tiéné : Un match irrégulier : de bonnes interventions (12e, 24e) mais également une faute d’inattention et quelques mauvais centres. Il a pris sa biscotte habituelle à la 61e.

    Makélélé : Assez souvent bien placé, il a perdu quelques ballons de relance (10e, 49e, 81e, 90e) mais en a aussi récupéré pas mal (22e, 55e, 94e).

    Clément : Chantôme suspendu, AK l’a aligné aux côtés de Makélélé mais il n’a pas vraiment réussi à élever son niveau de jeu malgré 17 ballons gagnés et 84 % de passes réussies. Sans solutions, il a parfois trop porté le ballon. Remplacé par Cearà à la 84e.

    Bodmer : Sorti sous les sifflets d’un Parc des Princes qui, bien que familial, est devenu plus exigeant, il avait, c’est vrai, manqué quelques passes à l’approche de la surface. Bahebeck, son remplaçant (70e), a bien cru débloquer le tableau d’affichage (89e).

    Giuly : D’abord maître de son couloir droit face à Morel, il a progressivement décliné avant d’être remplacé par Kebano (69e). Une belle frappe bien déviée par Audard à l’actif de l’ancien Barcelonais (9e).

    Nenê : S’il est celui qui a touché le plus de ballons (78), il a souvent essayé de faire la différence tout seul. Kombouaré le lui a dit, il doit simplifier son jeu pour redevenir décisif, même si ses talonnades (28e, 89e) mériteraient de faire mouche. Quelques sifflets pour lui aussi.

    Erding : Seul en pointe en l’absence d’Hoarau, il a vécu un match (très) difficile face à Ecuele-Manga. Sûr que le Turc le recommanderait à Alain Roche pour la saison prochaine, tant il n’a jamais réussi à faire la différence, à défaut de conserver laborieusement le ballon.

    Désormais à 12 points de Lille, ce n’est pas cette saison que Paris sera champion. Pour la C1, et même si Rennes a aussi fait match nul (0-0), c’est aussi mal parti puisque Marseille et Lyon peuvent respectivement prendre 8 et 6 points d’avance. Allez, on y croit, il reste 27 points à prendre…

    By
    @
    OTER ?>