Archives

Prestations PSG-Lyon : Camara, pas mou du genou

Publie le 18/04/2011 a 00:59



  • Après un match nul rageant en championnat (2-2) et une victoire en Coupe de la Ligue (1-2), les Parisiens ont une nouvelle fois fait déjouer les Lyonnais pour mieux les assommer dans le dernier quart d’heure (76e). On a longtemps cru que le manque de réalisme parisien allait (encore) être pointé du doigt, mais Camara a sorti… son genou au bon moment. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-OL.

     Coupet : Impeccable dans ses sorties aériennes (1e, 14e, 66e), il a boxé des deux poings la volée de Källström (29e) avant de sortir sa parade du match sur cette frappe lointaine de Gomis (57e).

    Cearà : Auteur de deux bons centres qui ont fait briller Hoarau (11e) et Nenê (34e), le Brésilien a été solide derrière (0 faute) avant de connaître un coup de mou et d’être remplacé par Clément (76e).

    Camara : Buteur décisif (76e) pour son 300e matche en Ligue 1, son neuvième seulement en tant que titulaire cette saison, il a été bon défensivement (68e, 72e) sans toutefois réussir à museler Gomis. Armand est tout de même plus rassurant dans l’axe.

    Sakho : Encore impérial (14e, 17e, 31e, 52e, 80e, 90e), il n’a commis qu’une seule véritable faute (65e) et a réussi 97 % de ses passes.

    Armand : De retour à gauche, il a parfois manqué de repères même s’il n’a pas commis de grosses erreurs.

    Makélélé : 72 ballons joués, parfois risqués (24e, 73e) mais souvent bien négociés.

    Chantôme : Très propre en première mi-temps, il a mis le ballon au sol pour avantager ses partenaires. Il a connu une baisse de régime en seconde période, ponctuée par un carton jaune pour un geste d’humeur sur Lovren (60), mais a quand même réussi 93 % de ses transmissions.

    Jallet : De nouveau ailier droit, il a bien combiné avec Cearà et placé deux têtes à côté (22e, 37e). Efficace aussi à la récupération (42e, 82e, 87e), il a été averti pour sa première faute (44e) et sera suspendu face à Valenciennes.

    Nenê : À l’origine du but de Camara en tirant le coup franc pour la tête d’Hoarau (76e), il avait auparavant tiré de bons corners (11e, 22e) et s’est surtout distingué aux yeux du Parc sur deux retours défensifs (28e, 59e). Offensivement, il n’est plus en totale confiance et cela s’est ressenti sur cette volée non cadrée (34e). Remplacé par Tiéné (89e).

    Hoarau : De l’envie, de la détermination (87e), des occasions (11e, 16e) et des déviations à la pelle : on a retrouvé une partie du vrai Guillaume Hoarau.

    Erding : Malgré un bon travail de pressing et des appels sans relâche, il n’y arrive pas. Sorti sous les sifflets du désormais (très) capricieux public du Parc, il a laissé sa place à Giuly (69e), qui a été ovationné avant et pendant son match et s’est arraché pour offrir une passe décisive à Camara (76e).

    En prenant l’avantage sur sa seule occasion de la deuxième mi-temps, Paris a réussi là où il avait échoué ses derniers mois. Désormais bien placé à l’affût de Lyon et sa troisième place, les Parisiens peuvent même rêver : l’OM, deuxième, n’est plus qu’à 6 points, Lille, à 7 longueurs…

    Publie le 18/04/2011 a 00:59

    Prestations PSG-Lyon : Camara, pas mou du genou

    Après un match nul rageant en championnat (2-2) et une victoire en Coupe de la Ligue (1-2), les Parisiens ont une nouvelle fois fait déjouer les Lyonnais pour mieux les assommer dans le dernier quart d’heure (76e). On a longtemps cru que le manque de réalisme parisien allait (encore) être pointé du doigt, mais Camara a sorti… son genou au bon moment. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-OL.

     Coupet : Impeccable dans ses sorties aériennes (1e, 14e, 66e), il a boxé des deux poings la volée de Källström (29e) avant de sortir sa parade du match sur cette frappe lointaine de Gomis (57e).

    Cearà : Auteur de deux bons centres qui ont fait briller Hoarau (11e) et Nenê (34e), le Brésilien a été solide derrière (0 faute) avant de connaître un coup de mou et d’être remplacé par Clément (76e).

    Camara : Buteur décisif (76e) pour son 300e matche en Ligue 1, son neuvième seulement en tant que titulaire cette saison, il a été bon défensivement (68e, 72e) sans toutefois réussir à museler Gomis. Armand est tout de même plus rassurant dans l’axe.

    Sakho : Encore impérial (14e, 17e, 31e, 52e, 80e, 90e), il n’a commis qu’une seule véritable faute (65e) et a réussi 97 % de ses passes.

    Armand : De retour à gauche, il a parfois manqué de repères même s’il n’a pas commis de grosses erreurs.

    Makélélé : 72 ballons joués, parfois risqués (24e, 73e) mais souvent bien négociés.

    Chantôme : Très propre en première mi-temps, il a mis le ballon au sol pour avantager ses partenaires. Il a connu une baisse de régime en seconde période, ponctuée par un carton jaune pour un geste d’humeur sur Lovren (60), mais a quand même réussi 93 % de ses transmissions.

    Jallet : De nouveau ailier droit, il a bien combiné avec Cearà et placé deux têtes à côté (22e, 37e). Efficace aussi à la récupération (42e, 82e, 87e), il a été averti pour sa première faute (44e) et sera suspendu face à Valenciennes.

    Nenê : À l’origine du but de Camara en tirant le coup franc pour la tête d’Hoarau (76e), il avait auparavant tiré de bons corners (11e, 22e) et s’est surtout distingué aux yeux du Parc sur deux retours défensifs (28e, 59e). Offensivement, il n’est plus en totale confiance et cela s’est ressenti sur cette volée non cadrée (34e). Remplacé par Tiéné (89e).

    Hoarau : De l’envie, de la détermination (87e), des occasions (11e, 16e) et des déviations à la pelle : on a retrouvé une partie du vrai Guillaume Hoarau.

    Erding : Malgré un bon travail de pressing et des appels sans relâche, il n’y arrive pas. Sorti sous les sifflets du désormais (très) capricieux public du Parc, il a laissé sa place à Giuly (69e), qui a été ovationné avant et pendant son match et s’est arraché pour offrir une passe décisive à Camara (76e).

    En prenant l’avantage sur sa seule occasion de la deuxième mi-temps, Paris a réussi là où il avait échoué ses derniers mois. Désormais bien placé à l’affût de Lyon et sa troisième place, les Parisiens peuvent même rêver : l’OM, deuxième, n’est plus qu’à 6 points, Lille, à 7 longueurs…




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Féminines - Cruz "Nous restons concentrés et nous espérons terminer le travail à la maison"

    Féminines – Cruz « Nous restons concentrés et nous espérons terminer le travail à la maison »

    Actu Féminin

    Shirley Cruz, milieu de terrain de 31 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confiée ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Emjeïsa mis à jour un post"PSG/Monaco: Matuidi « On a mis beaucoup de buts, on a été sérieux donc c’est bien »"
    13 hours ago
    Juliena mis à jour un post"PSG/ASM : Les notes des Parisiens : Di Maria et Cavani, l'attaque de feu"
    14 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Cruz "Nous restons concentrés et nous espérons terminer le travail à la maison"

    Féminines – Cruz « Nous restons concentrés et nous espérons terminer le travail à la maison »

    Actu Féminin

    Shirley Cruz, milieu de terrain de 31 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confiée ...

    Vidéos PSG

    Prestations PSG-Lyon : Camara, pas mou du genou

    <Archives

    Après un match nul rageant en championnat (2-2) et une victoire en Coupe de la Ligue (1-2), les Parisiens ont une nouvelle fois fait déjouer les Lyonnais pour mieux les assommer dans le dernier quart d’heure (76e). On a longtemps cru que le manque de réalisme parisien allait (encore) être pointé du doigt, mais Camara a sorti… son genou au bon moment. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-OL.

     Coupet : Impeccable dans ses sorties aériennes (1e, 14e, 66e), il a boxé des deux poings la volée de Källström (29e) avant de sortir sa parade du match sur cette frappe lointaine de Gomis (57e).

    Cearà : Auteur de deux bons centres qui ont fait briller Hoarau (11e) et Nenê (34e), le Brésilien a été solide derrière (0 faute) avant de connaître un coup de mou et d’être remplacé par Clément (76e).

    Camara : Buteur décisif (76e) pour son 300e matche en Ligue 1, son neuvième seulement en tant que titulaire cette saison, il a été bon défensivement (68e, 72e) sans toutefois réussir à museler Gomis. Armand est tout de même plus rassurant dans l’axe.

    Sakho : Encore impérial (14e, 17e, 31e, 52e, 80e, 90e), il n’a commis qu’une seule véritable faute (65e) et a réussi 97 % de ses passes.

    Armand : De retour à gauche, il a parfois manqué de repères même s’il n’a pas commis de grosses erreurs.

    Makélélé : 72 ballons joués, parfois risqués (24e, 73e) mais souvent bien négociés.

    Chantôme : Très propre en première mi-temps, il a mis le ballon au sol pour avantager ses partenaires. Il a connu une baisse de régime en seconde période, ponctuée par un carton jaune pour un geste d’humeur sur Lovren (60), mais a quand même réussi 93 % de ses transmissions.

    Jallet : De nouveau ailier droit, il a bien combiné avec Cearà et placé deux têtes à côté (22e, 37e). Efficace aussi à la récupération (42e, 82e, 87e), il a été averti pour sa première faute (44e) et sera suspendu face à Valenciennes.

    Nenê : À l’origine du but de Camara en tirant le coup franc pour la tête d’Hoarau (76e), il avait auparavant tiré de bons corners (11e, 22e) et s’est surtout distingué aux yeux du Parc sur deux retours défensifs (28e, 59e). Offensivement, il n’est plus en totale confiance et cela s’est ressenti sur cette volée non cadrée (34e). Remplacé par Tiéné (89e).

    Hoarau : De l’envie, de la détermination (87e), des occasions (11e, 16e) et des déviations à la pelle : on a retrouvé une partie du vrai Guillaume Hoarau.

    Erding : Malgré un bon travail de pressing et des appels sans relâche, il n’y arrive pas. Sorti sous les sifflets du désormais (très) capricieux public du Parc, il a laissé sa place à Giuly (69e), qui a été ovationné avant et pendant son match et s’est arraché pour offrir une passe décisive à Camara (76e).

    En prenant l’avantage sur sa seule occasion de la deuxième mi-temps, Paris a réussi là où il avait échoué ses derniers mois. Désormais bien placé à l’affût de Lyon et sa troisième place, les Parisiens peuvent même rêver : l’OM, deuxième, n’est plus qu’à 6 points, Lille, à 7 longueurs…

    By
    @
    OTER ?>