Archives

Prestations PSG-MHSC : Y-a-t-il un problème Nenê ?

Publie le 14/03/2011 a 00:33



  • « On menait 2-0 et on va finir le match dans le rouge ». Cette phrase de Grégory Coupet, dépité sur le banc, alors que son équipe venait de concéder l’égalisation héraultaise, résume bien le manque de combativité dont a fait preuve le PSG ce soir. Paris, la quatorzième défense du championnat à domicile… Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-Montpellier.

     Edel : De bonnes sorties aériennes (5e, 42e, 58e, 87e), une main (très) ferme (39e) et une détente sur coup franc (53e). Rien à se reprocher sur les deux buts du MHSC.

    Jallet : Si face à Camara, il a été pris de vitesse ou dans le dos (42e), il a aussi commis trop de fautes sur Belhanda et a été averti (80e) alors qu’il venait de recevoir un coup de coude de ce dernier. Devant non plus, il n’a pas été efficace (85e, 89e, 93e).

    Armand : Averti à la 64e, il a pourtant été présent devant Giroud et consorts (9e, 28e, 87e) sauf sur cette semelle (46e) et bien sûr sur le premier but du Montpelliérain (47e). 

    Sakho : 91 % de passes réussies, des tacles parfaits à la pelle (10e, 51e, 61e, 74e) et la même agressivité offensivement (92e).

    Tiéné : Au micro de Canal+ à la fin du match, il n’avait pas de mots pour expliquer ce match. Remarquez, nous non plus pour qualifier le sien, marqué par quelques bonnes actions (1e, 22e) mais trop d’imprécisions (10e, 68e), surtout sur cette combinaison complètement manquée avec Jallet sur le coup franc de la dernière chance (90e).

    Makélélé : Avec 58 ballons joués, il est le Parisien qui en a touché le plus, mais il ne les a pas convertis en or. Rappelé à l’ordre par l’arbitre avec Pitau, l’autre capitaine, pour calmer le match (65e). Averti pour une faute bête à la 52e, lui aussi a particulièrement déjoué.

    Clément : Propulsé titulaire après le forfait de dernière minute de Chantôme, il a été remplacé sous les sifflets par Bodmer (77e), pour mieux tenir le ballon. Ce que l’ancien Lillois a fait, mais pas forcément vers l’avant.

    Giuly : Si sa passe «décisive» à la 14e a trouvé Yanga-Mbiwa, c’est bien lui qui a été récupéré ce ballon dans les pieds de Camara au début de l’action. À part ça, on ne l’a pas vu beaucoup plus que son adversaire direct, Jeunechamp, expulsé à la 48e, sauf sur cette reprise au-dessus à quelques mètres du but (30e).

    Nenê : Pourquoi est-il revenu seul et très en retard des vestiaires (voir Hoarau) ? Toujours est-il qu’avec 21 ballons perdus après une heure de jeu et 3 tirs en tout (aucun cadré), il n’était pas dans son assiette, malgré cette passe décisive, sa cinquième de la saison (11e). Bocaly lui a pourtant laissé des espaces dans le couloir mais il n’en a pas profité et s’est encore énervé trop vite. Commence aussi à vouloir forcer la décision tout seul, notamment sur coups francs (33e, 41e, 71e), ce qui agace ses partenaires. Remplacé par Maurice (81e), qui a envoyé une reprise dans les nuages (88e).

    Hoarau : Après une tête au-dessus (2e), il a converti la deuxième en la smashant (12e), inscrivant ainsi son huitième but de la saison. Son autre tête smashée à la 59e n’a pas eu le même effet, mais ses déviations ont globalement été bonnes. Au micro de Canal+, il a prévenu qu’il allait s’expliquer avec certains à la mi-temps (voir Nenê)…

    Erding : Sorti sous les sifflets et remplacé par Bahebeck (77e), il était pourtant en jambes et on a revu, par moments, ses accélérations de la saison dernière (36e, 44e, 69e). Averti à la 15e.

    Face à cette équipe de Montpellier rugueuse, qui totalise désormais 61 cartons jaunes et 6 rouges, Paris n’a jamais su imposer son style, si ce n’est dans les deux premières minutes. Pire, les Parisiens ont bafouillé leur football alors qu’il n’avait qu’à gérer leurs deux buts d’avance. Le PSG maintient certes Montpellier à six points mais Paris en a peut-être perdu plus que deux ce soir…

    Publie le 14/03/2011 a 00:33

    Prestations PSG-MHSC : Y-a-t-il un problème Nenê ?

    « On menait 2-0 et on va finir le match dans le rouge ». Cette phrase de Grégory Coupet, dépité sur le banc, alors que son équipe venait de concéder l’égalisation héraultaise, résume bien le manque de combativité dont a fait preuve le PSG ce soir. Paris, la quatorzième défense du championnat à domicile… Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-Montpellier.

     Edel : De bonnes sorties aériennes (5e, 42e, 58e, 87e), une main (très) ferme (39e) et une détente sur coup franc (53e). Rien à se reprocher sur les deux buts du MHSC.

    Jallet : Si face à Camara, il a été pris de vitesse ou dans le dos (42e), il a aussi commis trop de fautes sur Belhanda et a été averti (80e) alors qu’il venait de recevoir un coup de coude de ce dernier. Devant non plus, il n’a pas été efficace (85e, 89e, 93e).

    Armand : Averti à la 64e, il a pourtant été présent devant Giroud et consorts (9e, 28e, 87e) sauf sur cette semelle (46e) et bien sûr sur le premier but du Montpelliérain (47e). 

    Sakho : 91 % de passes réussies, des tacles parfaits à la pelle (10e, 51e, 61e, 74e) et la même agressivité offensivement (92e).

    Tiéné : Au micro de Canal+ à la fin du match, il n’avait pas de mots pour expliquer ce match. Remarquez, nous non plus pour qualifier le sien, marqué par quelques bonnes actions (1e, 22e) mais trop d’imprécisions (10e, 68e), surtout sur cette combinaison complètement manquée avec Jallet sur le coup franc de la dernière chance (90e).

    Makélélé : Avec 58 ballons joués, il est le Parisien qui en a touché le plus, mais il ne les a pas convertis en or. Rappelé à l’ordre par l’arbitre avec Pitau, l’autre capitaine, pour calmer le match (65e). Averti pour une faute bête à la 52e, lui aussi a particulièrement déjoué.

    Clément : Propulsé titulaire après le forfait de dernière minute de Chantôme, il a été remplacé sous les sifflets par Bodmer (77e), pour mieux tenir le ballon. Ce que l’ancien Lillois a fait, mais pas forcément vers l’avant.

    Giuly : Si sa passe «décisive» à la 14e a trouvé Yanga-Mbiwa, c’est bien lui qui a été récupéré ce ballon dans les pieds de Camara au début de l’action. À part ça, on ne l’a pas vu beaucoup plus que son adversaire direct, Jeunechamp, expulsé à la 48e, sauf sur cette reprise au-dessus à quelques mètres du but (30e).

    Nenê : Pourquoi est-il revenu seul et très en retard des vestiaires (voir Hoarau) ? Toujours est-il qu’avec 21 ballons perdus après une heure de jeu et 3 tirs en tout (aucun cadré), il n’était pas dans son assiette, malgré cette passe décisive, sa cinquième de la saison (11e). Bocaly lui a pourtant laissé des espaces dans le couloir mais il n’en a pas profité et s’est encore énervé trop vite. Commence aussi à vouloir forcer la décision tout seul, notamment sur coups francs (33e, 41e, 71e), ce qui agace ses partenaires. Remplacé par Maurice (81e), qui a envoyé une reprise dans les nuages (88e).

    Hoarau : Après une tête au-dessus (2e), il a converti la deuxième en la smashant (12e), inscrivant ainsi son huitième but de la saison. Son autre tête smashée à la 59e n’a pas eu le même effet, mais ses déviations ont globalement été bonnes. Au micro de Canal+, il a prévenu qu’il allait s’expliquer avec certains à la mi-temps (voir Nenê)…

    Erding : Sorti sous les sifflets et remplacé par Bahebeck (77e), il était pourtant en jambes et on a revu, par moments, ses accélérations de la saison dernière (36e, 44e, 69e). Averti à la 15e.

    Face à cette équipe de Montpellier rugueuse, qui totalise désormais 61 cartons jaunes et 6 rouges, Paris n’a jamais su imposer son style, si ce n’est dans les deux premières minutes. Pire, les Parisiens ont bafouillé leur football alors qu’il n’avait qu’à gérer leurs deux buts d’avance. Le PSG maintient certes Montpellier à six points mais Paris en a peut-être perdu plus que deux ce soir…




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Habib Beye ce que fait le PSG c'est fabuleux...C'est un très grand d'Europe sur la phase de poules

    Habib Beye « ce que fait le PSG c’est fabuleux…C’est un très grand d’Europe sur la phase de poules »

    Anciens

    Le Paris Saint-Germain surclasse-t-il tous ses adversaires ou sont-ils d’un niveau bien moindre ? Le débat est ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"PSG/Celtic - Cavani "Quand toute l'équipe joue comme ça, c'est dur pour les autres""
    1 day ago
    NicolasBa mis à jour un post"PSG/Celtic - Cavani "Quand toute l'équipe joue comme ça, c'est dur pour les autres""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Benstiti Le PSG a fait une erreur en me laissant partir parce que le plus dur avait été fait

    Benstiti « Le PSG a fait une erreur en me laissant partir parce que le plus dur avait été fait »

    Actu Féminin

    Après son expérience en Chine et un triomphe avec le club de Dalian Quanjian, Farid Benstiti s’est ...

    Vidéos PSG

    Prestations PSG-MHSC : Y-a-t-il un problème Nenê ?

    <Archives

    « On menait 2-0 et on va finir le match dans le rouge ». Cette phrase de Grégory Coupet, dépité sur le banc, alors que son équipe venait de concéder l’égalisation héraultaise, résume bien le manque de combativité dont a fait preuve le PSG ce soir. Paris, la quatorzième défense du championnat à domicile… Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-Montpellier.

     Edel : De bonnes sorties aériennes (5e, 42e, 58e, 87e), une main (très) ferme (39e) et une détente sur coup franc (53e). Rien à se reprocher sur les deux buts du MHSC.

    Jallet : Si face à Camara, il a été pris de vitesse ou dans le dos (42e), il a aussi commis trop de fautes sur Belhanda et a été averti (80e) alors qu’il venait de recevoir un coup de coude de ce dernier. Devant non plus, il n’a pas été efficace (85e, 89e, 93e).

    Armand : Averti à la 64e, il a pourtant été présent devant Giroud et consorts (9e, 28e, 87e) sauf sur cette semelle (46e) et bien sûr sur le premier but du Montpelliérain (47e). 

    Sakho : 91 % de passes réussies, des tacles parfaits à la pelle (10e, 51e, 61e, 74e) et la même agressivité offensivement (92e).

    Tiéné : Au micro de Canal+ à la fin du match, il n’avait pas de mots pour expliquer ce match. Remarquez, nous non plus pour qualifier le sien, marqué par quelques bonnes actions (1e, 22e) mais trop d’imprécisions (10e, 68e), surtout sur cette combinaison complètement manquée avec Jallet sur le coup franc de la dernière chance (90e).

    Makélélé : Avec 58 ballons joués, il est le Parisien qui en a touché le plus, mais il ne les a pas convertis en or. Rappelé à l’ordre par l’arbitre avec Pitau, l’autre capitaine, pour calmer le match (65e). Averti pour une faute bête à la 52e, lui aussi a particulièrement déjoué.

    Clément : Propulsé titulaire après le forfait de dernière minute de Chantôme, il a été remplacé sous les sifflets par Bodmer (77e), pour mieux tenir le ballon. Ce que l’ancien Lillois a fait, mais pas forcément vers l’avant.

    Giuly : Si sa passe «décisive» à la 14e a trouvé Yanga-Mbiwa, c’est bien lui qui a été récupéré ce ballon dans les pieds de Camara au début de l’action. À part ça, on ne l’a pas vu beaucoup plus que son adversaire direct, Jeunechamp, expulsé à la 48e, sauf sur cette reprise au-dessus à quelques mètres du but (30e).

    Nenê : Pourquoi est-il revenu seul et très en retard des vestiaires (voir Hoarau) ? Toujours est-il qu’avec 21 ballons perdus après une heure de jeu et 3 tirs en tout (aucun cadré), il n’était pas dans son assiette, malgré cette passe décisive, sa cinquième de la saison (11e). Bocaly lui a pourtant laissé des espaces dans le couloir mais il n’en a pas profité et s’est encore énervé trop vite. Commence aussi à vouloir forcer la décision tout seul, notamment sur coups francs (33e, 41e, 71e), ce qui agace ses partenaires. Remplacé par Maurice (81e), qui a envoyé une reprise dans les nuages (88e).

    Hoarau : Après une tête au-dessus (2e), il a converti la deuxième en la smashant (12e), inscrivant ainsi son huitième but de la saison. Son autre tête smashée à la 59e n’a pas eu le même effet, mais ses déviations ont globalement été bonnes. Au micro de Canal+, il a prévenu qu’il allait s’expliquer avec certains à la mi-temps (voir Nenê)…

    Erding : Sorti sous les sifflets et remplacé par Bahebeck (77e), il était pourtant en jambes et on a revu, par moments, ses accélérations de la saison dernière (36e, 44e, 69e). Averti à la 15e.

    Face à cette équipe de Montpellier rugueuse, qui totalise désormais 61 cartons jaunes et 6 rouges, Paris n’a jamais su imposer son style, si ce n’est dans les deux premières minutes. Pire, les Parisiens ont bafouillé leur football alors qu’il n’avait qu’à gérer leurs deux buts d’avance. Le PSG maintient certes Montpellier à six points mais Paris en a peut-être perdu plus que deux ce soir…

    By
    @
    OTER ?>