Archives

Prestations PSG-Monaco : Nenê marche sur l’eau

Publie le 19/12/2010 a 00:55



  • En inscrivant deux buts somptueux (ses douzième et treizième de la saison) face à son ancienne équipe de l’AS Monaco, on peut dire que Nenê a bien choisi son jour. Le problème, c’est qu’on ne peut pas en dire autant de M. Jaffredo, qui, certainement influencé par la diffusion de la rencontre sur Orange Sport, a fait jouer ce match sur une pelouse quasiment impraticable et indigne de l’enjeu. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-ASM.

     Edel : Lobé sur la tête de Puygrenier à la 32e et impuissant sur l’égalisation de Niculae, l’Arméno-Camerounais a globalement vécu un match tranquille, bien aidé par sa défense centrale.

    Jallet : Intelligent défensivement comme d’habitude, il a tenté d’apporter le surnombre devant et s’est notamment illustré sur un bon centre tendu (47e) et un centre-tir claqué par Ruffier (83e).

    Armand : À l’image de ce dégagement dévissé à la 49e, il ne s’est pas embarrassé pour dégager loin le ballon. Bon dans l’anticipation et la relance.

    Sakho : Auteur d’un match sobre, il s’est tout de même réveillé vers la fin sur quelques tacles dont il a le secret (76e, 82e) malgré des adducteurs douloureux.

    Tiéné : Match après match, sans faire de bruit, Siaka Tiéné confirme par sa rigueur et sa lecture du jeu qu’il est lui aussi une bonne recrue. Ce soir encore, il a parfaitement défendu (malgré un avertissement à la 64e) et a apporté offensivement (39e, 57e).

    Makélélé : En patron devant la défense, le capitaine a été lucide dans tous les compartiments du jeu et a même offert une passe décisive à Nenê (53e).

    Chantôme : Propre et volontaire dans sa participation au jeu offensif, le jeune milieu de terrain parisien aurait mérité de voir l’une de ses frappes récompensées (29e, 50e, 52e).

    Giuly : Remplacé par Clément à la 79e, Ludo avait auparavant eu les occasions pour tuer le match mais avait buté sur un grand Ruffier (34e, 68e).

    Nenê : En rejoignant Moussa Sow en tête du classement des buteurs, le Brésilien pensait bien avoir donné la victoire à son équipe. Dommage car il a encore fait preuve d’une envie phénoménale d’aller de l’avant.

    Hoarau : Précieux de la tête défensivement et de la poitrine offensivement (une passe décisive à la 40e), il a également récupéré quelques bons ballons mais a parfois manqué de lucidité. A livré un match dans le match avec Puygrenier.

    Erding : Manque de spontanéité, mauvais choix, maladresse, le Turc a encore une fois rendu une pâle copie ce samedi soir. Remplacé par Sessègnon à la 68e, il a tout de même été scandé par quelques-uns des 33 000 spectateurs. Un peu exagéré.

    Ce match nul (2-2) est finalement logique tant la pelouse était inadaptée à la tenue d’un match entre une équipe à la lutte pour le podium et l’autre pour le maintien. Mais si la colère des Parisiens à la fin du match était à la hauteur du doublé magistral de Nenê, ce résultat contente certainement davantage l’ancien entraîneur parisien Guy Lacombe, sur un siège éjectable depuis quelques semaines.

    Publie le 19/12/2010 a 00:55

    Prestations PSG-Monaco : Nenê marche sur l’eau

    En inscrivant deux buts somptueux (ses douzième et treizième de la saison) face à son ancienne équipe de l’AS Monaco, on peut dire que Nenê a bien choisi son jour. Le problème, c’est qu’on ne peut pas en dire autant de M. Jaffredo, qui, certainement influencé par la diffusion de la rencontre sur Orange Sport, a fait jouer ce match sur une pelouse quasiment impraticable et indigne de l’enjeu. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-ASM.

     Edel : Lobé sur la tête de Puygrenier à la 32e et impuissant sur l’égalisation de Niculae, l’Arméno-Camerounais a globalement vécu un match tranquille, bien aidé par sa défense centrale.

    Jallet : Intelligent défensivement comme d’habitude, il a tenté d’apporter le surnombre devant et s’est notamment illustré sur un bon centre tendu (47e) et un centre-tir claqué par Ruffier (83e).

    Armand : À l’image de ce dégagement dévissé à la 49e, il ne s’est pas embarrassé pour dégager loin le ballon. Bon dans l’anticipation et la relance.

    Sakho : Auteur d’un match sobre, il s’est tout de même réveillé vers la fin sur quelques tacles dont il a le secret (76e, 82e) malgré des adducteurs douloureux.

    Tiéné : Match après match, sans faire de bruit, Siaka Tiéné confirme par sa rigueur et sa lecture du jeu qu’il est lui aussi une bonne recrue. Ce soir encore, il a parfaitement défendu (malgré un avertissement à la 64e) et a apporté offensivement (39e, 57e).

    Makélélé : En patron devant la défense, le capitaine a été lucide dans tous les compartiments du jeu et a même offert une passe décisive à Nenê (53e).

    Chantôme : Propre et volontaire dans sa participation au jeu offensif, le jeune milieu de terrain parisien aurait mérité de voir l’une de ses frappes récompensées (29e, 50e, 52e).

    Giuly : Remplacé par Clément à la 79e, Ludo avait auparavant eu les occasions pour tuer le match mais avait buté sur un grand Ruffier (34e, 68e).

    Nenê : En rejoignant Moussa Sow en tête du classement des buteurs, le Brésilien pensait bien avoir donné la victoire à son équipe. Dommage car il a encore fait preuve d’une envie phénoménale d’aller de l’avant.

    Hoarau : Précieux de la tête défensivement et de la poitrine offensivement (une passe décisive à la 40e), il a également récupéré quelques bons ballons mais a parfois manqué de lucidité. A livré un match dans le match avec Puygrenier.

    Erding : Manque de spontanéité, mauvais choix, maladresse, le Turc a encore une fois rendu une pâle copie ce samedi soir. Remplacé par Sessègnon à la 68e, il a tout de même été scandé par quelques-uns des 33 000 spectateurs. Un peu exagéré.

    Ce match nul (2-2) est finalement logique tant la pelouse était inadaptée à la tenue d’un match entre une équipe à la lutte pour le podium et l’autre pour le maintien. Mais si la colère des Parisiens à la fin du match était à la hauteur du doublé magistral de Nenê, ce résultat contente certainement davantage l’ancien entraîneur parisien Guy Lacombe, sur un siège éjectable depuis quelques semaines.




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Konami lance le trailer de PES 2018, qui est clairement inspiré de la remontada du BarçaPSG

    Konami lance le trailer de PES 2018, qui est clairement inspiré de la remontada du Barça/PSG

    Autour du PSG

    Konami, qui développe la série de jeux de simulation de football PES (concurrent de FIFA), a dévoilé ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Johana mis à jour un page"Politique de confidentialité"
    5 days ago
    Johana publié un new page."Politique de confidentialité"
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - 5 joueuses du PSG récompensées à la cérémonie des Trophées de la D1

    Féminines – 5 joueuses du PSG récompensées à la cérémonie des Trophées de la D1

    Actu Féminin

    Les joueuses de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, Katarzyna Kiedrzynek, Irene Paredes, Eve Perisset, Grace Geyoro ...

    Vidéos PSG

    Prestations PSG-Monaco : Nenê marche sur l’eau

    <Archives

    En inscrivant deux buts somptueux (ses douzième et treizième de la saison) face à son ancienne équipe de l’AS Monaco, on peut dire que Nenê a bien choisi son jour. Le problème, c’est qu’on ne peut pas en dire autant de M. Jaffredo, qui, certainement influencé par la diffusion de la rencontre sur Orange Sport, a fait jouer ce match sur une pelouse quasiment impraticable et indigne de l’enjeu. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-ASM.

     Edel : Lobé sur la tête de Puygrenier à la 32e et impuissant sur l’égalisation de Niculae, l’Arméno-Camerounais a globalement vécu un match tranquille, bien aidé par sa défense centrale.

    Jallet : Intelligent défensivement comme d’habitude, il a tenté d’apporter le surnombre devant et s’est notamment illustré sur un bon centre tendu (47e) et un centre-tir claqué par Ruffier (83e).

    Armand : À l’image de ce dégagement dévissé à la 49e, il ne s’est pas embarrassé pour dégager loin le ballon. Bon dans l’anticipation et la relance.

    Sakho : Auteur d’un match sobre, il s’est tout de même réveillé vers la fin sur quelques tacles dont il a le secret (76e, 82e) malgré des adducteurs douloureux.

    Tiéné : Match après match, sans faire de bruit, Siaka Tiéné confirme par sa rigueur et sa lecture du jeu qu’il est lui aussi une bonne recrue. Ce soir encore, il a parfaitement défendu (malgré un avertissement à la 64e) et a apporté offensivement (39e, 57e).

    Makélélé : En patron devant la défense, le capitaine a été lucide dans tous les compartiments du jeu et a même offert une passe décisive à Nenê (53e).

    Chantôme : Propre et volontaire dans sa participation au jeu offensif, le jeune milieu de terrain parisien aurait mérité de voir l’une de ses frappes récompensées (29e, 50e, 52e).

    Giuly : Remplacé par Clément à la 79e, Ludo avait auparavant eu les occasions pour tuer le match mais avait buté sur un grand Ruffier (34e, 68e).

    Nenê : En rejoignant Moussa Sow en tête du classement des buteurs, le Brésilien pensait bien avoir donné la victoire à son équipe. Dommage car il a encore fait preuve d’une envie phénoménale d’aller de l’avant.

    Hoarau : Précieux de la tête défensivement et de la poitrine offensivement (une passe décisive à la 40e), il a également récupéré quelques bons ballons mais a parfois manqué de lucidité. A livré un match dans le match avec Puygrenier.

    Erding : Manque de spontanéité, mauvais choix, maladresse, le Turc a encore une fois rendu une pâle copie ce samedi soir. Remplacé par Sessègnon à la 68e, il a tout de même été scandé par quelques-uns des 33 000 spectateurs. Un peu exagéré.

    Ce match nul (2-2) est finalement logique tant la pelouse était inadaptée à la tenue d’un match entre une équipe à la lutte pour le podium et l’autre pour le maintien. Mais si la colère des Parisiens à la fin du match était à la hauteur du doublé magistral de Nenê, ce résultat contente certainement davantage l’ancien entraîneur parisien Guy Lacombe, sur un siège éjectable depuis quelques semaines.

    By
    @
    OTER ?>