Archives

Prestations PSG-Monaco : Nenê marche sur l’eau

Publie le 19/12/2010 a 00:55



  • En inscrivant deux buts somptueux (ses douzième et treizième de la saison) face à son ancienne équipe de l’AS Monaco, on peut dire que Nenê a bien choisi son jour. Le problème, c’est qu’on ne peut pas en dire autant de M. Jaffredo, qui, certainement influencé par la diffusion de la rencontre sur Orange Sport, a fait jouer ce match sur une pelouse quasiment impraticable et indigne de l’enjeu. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-ASM.

     Edel : Lobé sur la tête de Puygrenier à la 32e et impuissant sur l’égalisation de Niculae, l’Arméno-Camerounais a globalement vécu un match tranquille, bien aidé par sa défense centrale.

    Jallet : Intelligent défensivement comme d’habitude, il a tenté d’apporter le surnombre devant et s’est notamment illustré sur un bon centre tendu (47e) et un centre-tir claqué par Ruffier (83e).

    Armand : À l’image de ce dégagement dévissé à la 49e, il ne s’est pas embarrassé pour dégager loin le ballon. Bon dans l’anticipation et la relance.

    Sakho : Auteur d’un match sobre, il s’est tout de même réveillé vers la fin sur quelques tacles dont il a le secret (76e, 82e) malgré des adducteurs douloureux.

    Tiéné : Match après match, sans faire de bruit, Siaka Tiéné confirme par sa rigueur et sa lecture du jeu qu’il est lui aussi une bonne recrue. Ce soir encore, il a parfaitement défendu (malgré un avertissement à la 64e) et a apporté offensivement (39e, 57e).

    Makélélé : En patron devant la défense, le capitaine a été lucide dans tous les compartiments du jeu et a même offert une passe décisive à Nenê (53e).

    Chantôme : Propre et volontaire dans sa participation au jeu offensif, le jeune milieu de terrain parisien aurait mérité de voir l’une de ses frappes récompensées (29e, 50e, 52e).

    Giuly : Remplacé par Clément à la 79e, Ludo avait auparavant eu les occasions pour tuer le match mais avait buté sur un grand Ruffier (34e, 68e).

    Nenê : En rejoignant Moussa Sow en tête du classement des buteurs, le Brésilien pensait bien avoir donné la victoire à son équipe. Dommage car il a encore fait preuve d’une envie phénoménale d’aller de l’avant.

    Hoarau : Précieux de la tête défensivement et de la poitrine offensivement (une passe décisive à la 40e), il a également récupéré quelques bons ballons mais a parfois manqué de lucidité. A livré un match dans le match avec Puygrenier.

    Erding : Manque de spontanéité, mauvais choix, maladresse, le Turc a encore une fois rendu une pâle copie ce samedi soir. Remplacé par Sessègnon à la 68e, il a tout de même été scandé par quelques-uns des 33 000 spectateurs. Un peu exagéré.

    Ce match nul (2-2) est finalement logique tant la pelouse était inadaptée à la tenue d’un match entre une équipe à la lutte pour le podium et l’autre pour le maintien. Mais si la colère des Parisiens à la fin du match était à la hauteur du doublé magistral de Nenê, ce résultat contente certainement davantage l’ancien entraîneur parisien Guy Lacombe, sur un siège éjectable depuis quelques semaines.

    Publie le 19/12/2010 a 00:55

    Prestations PSG-Monaco : Nenê marche sur l’eau

    En inscrivant deux buts somptueux (ses douzième et treizième de la saison) face à son ancienne équipe de l’AS Monaco, on peut dire que Nenê a bien choisi son jour. Le problème, c’est qu’on ne peut pas en dire autant de M. Jaffredo, qui, certainement influencé par la diffusion de la rencontre sur Orange Sport, a fait jouer ce match sur une pelouse quasiment impraticable et indigne de l’enjeu. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-ASM.

     Edel : Lobé sur la tête de Puygrenier à la 32e et impuissant sur l’égalisation de Niculae, l’Arméno-Camerounais a globalement vécu un match tranquille, bien aidé par sa défense centrale.

    Jallet : Intelligent défensivement comme d’habitude, il a tenté d’apporter le surnombre devant et s’est notamment illustré sur un bon centre tendu (47e) et un centre-tir claqué par Ruffier (83e).

    Armand : À l’image de ce dégagement dévissé à la 49e, il ne s’est pas embarrassé pour dégager loin le ballon. Bon dans l’anticipation et la relance.

    Sakho : Auteur d’un match sobre, il s’est tout de même réveillé vers la fin sur quelques tacles dont il a le secret (76e, 82e) malgré des adducteurs douloureux.

    Tiéné : Match après match, sans faire de bruit, Siaka Tiéné confirme par sa rigueur et sa lecture du jeu qu’il est lui aussi une bonne recrue. Ce soir encore, il a parfaitement défendu (malgré un avertissement à la 64e) et a apporté offensivement (39e, 57e).

    Makélélé : En patron devant la défense, le capitaine a été lucide dans tous les compartiments du jeu et a même offert une passe décisive à Nenê (53e).

    Chantôme : Propre et volontaire dans sa participation au jeu offensif, le jeune milieu de terrain parisien aurait mérité de voir l’une de ses frappes récompensées (29e, 50e, 52e).

    Giuly : Remplacé par Clément à la 79e, Ludo avait auparavant eu les occasions pour tuer le match mais avait buté sur un grand Ruffier (34e, 68e).

    Nenê : En rejoignant Moussa Sow en tête du classement des buteurs, le Brésilien pensait bien avoir donné la victoire à son équipe. Dommage car il a encore fait preuve d’une envie phénoménale d’aller de l’avant.

    Hoarau : Précieux de la tête défensivement et de la poitrine offensivement (une passe décisive à la 40e), il a également récupéré quelques bons ballons mais a parfois manqué de lucidité. A livré un match dans le match avec Puygrenier.

    Erding : Manque de spontanéité, mauvais choix, maladresse, le Turc a encore une fois rendu une pâle copie ce samedi soir. Remplacé par Sessègnon à la 68e, il a tout de même été scandé par quelques-uns des 33 000 spectateurs. Un peu exagéré.

    Ce match nul (2-2) est finalement logique tant la pelouse était inadaptée à la tenue d’un match entre une équipe à la lutte pour le podium et l’autre pour le maintien. Mais si la colère des Parisiens à la fin du match était à la hauteur du doublé magistral de Nenê, ce résultat contente certainement davantage l’ancien entraîneur parisien Guy Lacombe, sur un siège éjectable depuis quelques semaines.




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Ancelotti La Ligue des Champions sera plus difficile, notamment avec Neymar au PSG

    Ancelotti : « La LDC sera plus difficile », notamment avec Neymar au PSG

    Adversaires

    Carlo Ancelotti, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain aujourd’hui au Bayern Munich, a été interrogé en conférence ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Pierre-Antoine Gauberta publié un new post."PSG-Toulouse : Neymar "Je suis content que l'équipe a fait un bon match...""
    3 days ago
    Flavien Casinia publié un new post."Amian "On va essayer de tenir et mettre un but, tout est possible""
    6 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons"

    Féminines – Lair « Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons »

    Actu Féminin

    Patrice Lair, entraîneur de 56 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de Ouest ...

    Vidéos PSG

    Prestations PSG-Monaco : Nenê marche sur l’eau

    <Archives

    En inscrivant deux buts somptueux (ses douzième et treizième de la saison) face à son ancienne équipe de l’AS Monaco, on peut dire que Nenê a bien choisi son jour. Le problème, c’est qu’on ne peut pas en dire autant de M. Jaffredo, qui, certainement influencé par la diffusion de la rencontre sur Orange Sport, a fait jouer ce match sur une pelouse quasiment impraticable et indigne de l’enjeu. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-ASM.

     Edel : Lobé sur la tête de Puygrenier à la 32e et impuissant sur l’égalisation de Niculae, l’Arméno-Camerounais a globalement vécu un match tranquille, bien aidé par sa défense centrale.

    Jallet : Intelligent défensivement comme d’habitude, il a tenté d’apporter le surnombre devant et s’est notamment illustré sur un bon centre tendu (47e) et un centre-tir claqué par Ruffier (83e).

    Armand : À l’image de ce dégagement dévissé à la 49e, il ne s’est pas embarrassé pour dégager loin le ballon. Bon dans l’anticipation et la relance.

    Sakho : Auteur d’un match sobre, il s’est tout de même réveillé vers la fin sur quelques tacles dont il a le secret (76e, 82e) malgré des adducteurs douloureux.

    Tiéné : Match après match, sans faire de bruit, Siaka Tiéné confirme par sa rigueur et sa lecture du jeu qu’il est lui aussi une bonne recrue. Ce soir encore, il a parfaitement défendu (malgré un avertissement à la 64e) et a apporté offensivement (39e, 57e).

    Makélélé : En patron devant la défense, le capitaine a été lucide dans tous les compartiments du jeu et a même offert une passe décisive à Nenê (53e).

    Chantôme : Propre et volontaire dans sa participation au jeu offensif, le jeune milieu de terrain parisien aurait mérité de voir l’une de ses frappes récompensées (29e, 50e, 52e).

    Giuly : Remplacé par Clément à la 79e, Ludo avait auparavant eu les occasions pour tuer le match mais avait buté sur un grand Ruffier (34e, 68e).

    Nenê : En rejoignant Moussa Sow en tête du classement des buteurs, le Brésilien pensait bien avoir donné la victoire à son équipe. Dommage car il a encore fait preuve d’une envie phénoménale d’aller de l’avant.

    Hoarau : Précieux de la tête défensivement et de la poitrine offensivement (une passe décisive à la 40e), il a également récupéré quelques bons ballons mais a parfois manqué de lucidité. A livré un match dans le match avec Puygrenier.

    Erding : Manque de spontanéité, mauvais choix, maladresse, le Turc a encore une fois rendu une pâle copie ce samedi soir. Remplacé par Sessègnon à la 68e, il a tout de même été scandé par quelques-uns des 33 000 spectateurs. Un peu exagéré.

    Ce match nul (2-2) est finalement logique tant la pelouse était inadaptée à la tenue d’un match entre une équipe à la lutte pour le podium et l’autre pour le maintien. Mais si la colère des Parisiens à la fin du match était à la hauteur du doublé magistral de Nenê, ce résultat contente certainement davantage l’ancien entraîneur parisien Guy Lacombe, sur un siège éjectable depuis quelques semaines.

    By
    @
    OTER ?>