Archives

Prestations PSG-Séville : Edel a fait le show

Publie le 02/12/2010 a 23:36



  • L’entraîneur du FC Séville, Gregorio Manzano, avait raison de redouter «l’ensemble de l’effectif» du PSG avant le match. Car c’est bien avec son équipe A’, par l’intermédiaire de Camara, Bodmer et Sessègnon notamment, que Paris a battu des Sévillans souvent dépassés défensivement par un jeu léché tout en mouvement. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-Séville.

     Edel : Tout ce qu’on attendait d’Edel, c’était qu’il nous rassure après sa bévue face à Lyon (2-2). En choisissant de le titulariser de nouveau, Antoine Kombouaré ne s’y est pas trompé. Le gardien parisien a parfaitement fait son boulot (à part peut-être sur cette faute de main à la 28e) et a même réchauffé un Parc des Princes qui l’a acclamé à chacun de ses dégagements et à chaque fois qu’il a gagné du temps en fin de match.

    Cearà : Discret offensivement, le Brésilien n’a pas été à son affaire dans son couloir droit face à Perotti, qui l’a trop souvent pris de vitesse, comme sur le débordement qui amène l’égalisation sévillane (36e).

    Camara : Si ses montées sur corners ont été fructueuses (passe décisive à la 18e, poteau à la 62e), il peut être considéré comme fautif sur les deux buts de Kanouté.

    Sakho : De retour de suspension avec un bandage à la main, le néo-international français a été sobre…et lobé sur le centre de Capel que reprend Kanouté pour réduite la marque (32e).

    Tiéné : Hormis quelques bonnes interventions (40e, 63e), l’Ivoirien s’est laissé débordé par Capel et n’a pu l’empêcher d’adresser sa passe décisive (32e).

    Clément : Dans un rôle de sentinelle devant la défense, il n’a pas vraiment rayonné malgré de bonnes récupérations (14e, 54e).

    Chantôme : Scandé par le Parc alors qu’il boitait à la 79e, le jeune parisien n’a pas été ménagé par les Espagnols ce soir. Il faut dire qu’il a été énorme, de la récupération du ballon à la transmission vers l’avant. Il a offert une passe décisive en une touche à Hoarau (47e) et a même eu deux balles de but (22e, 42e). Averti à la 48e.

    Bodmer : Positionné en 9 ½ pour renforcer le milieu de terrain, l’ancien Lyonnais a été particulièrement bon dans son jeu vers l’avant, ponctué par une ouverture du score opportuniste (18e). Remplacé à la 78e par un Jallet bien chaud avec Perotti et averti à la 90e.

    Sessègnon : Ce match européen était pour lui l’occasion de se montrer et il ne l’a pas raté en offrant une passe décisive à Nenê après un bon travail côté droit (45e). Percutant (12e, 45e, 92e) et bien en jambes, le Béninois a été à la hauteur de l’évènement. Aussi bien à droite qu’à gauche après la sortie de Nenê (70e).

    Nenê : Avant-dernier passeur sur le premier but (18e), dernier passeur sur le deuxième but (20e) et buteur (45e), difficile de ne pas lui accorder (encore) le trophée de l’homme du match ! Même en manches courtes, le Brésilien n’a pas eu froid aux yeux avant d’être remplacé par Luyindula (65e).

    Hoarau : Face à la charnière Escudé-Caceres, il s’attendait peut-être à vivre un match difficile. Mais revenu à son meilleur niveau, il a devancé le premier de la tête (20e) et pris de vitesse le second (47e) pour s’offrir un doublé et deux belles occasions (39e, 67e). A cédé sa place à Giuly à la 70e.

    Désormais invaincu depuis 13 matchs européens à domicile, Paris s’est donné le droit de passer l’hiver au chaud grâce à cette qualification acquise avant le dernier déplacement en Ukraine. Car à Lviv, les Parisiens devront certainement affronter des températures bien inférieures à celles enregistrées au Parc ce jeudi soir. Mais qu’importe, car en ce moment, Edel, Nenê, Hoarau et consorts font le show !

    Publie le 02/12/2010 a 23:36

    Prestations PSG-Séville : Edel a fait le show

    L’entraîneur du FC Séville, Gregorio Manzano, avait raison de redouter «l’ensemble de l’effectif» du PSG avant le match. Car c’est bien avec son équipe A’, par l’intermédiaire de Camara, Bodmer et Sessègnon notamment, que Paris a battu des Sévillans souvent dépassés défensivement par un jeu léché tout en mouvement. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-Séville.

     Edel : Tout ce qu’on attendait d’Edel, c’était qu’il nous rassure après sa bévue face à Lyon (2-2). En choisissant de le titulariser de nouveau, Antoine Kombouaré ne s’y est pas trompé. Le gardien parisien a parfaitement fait son boulot (à part peut-être sur cette faute de main à la 28e) et a même réchauffé un Parc des Princes qui l’a acclamé à chacun de ses dégagements et à chaque fois qu’il a gagné du temps en fin de match.

    Cearà : Discret offensivement, le Brésilien n’a pas été à son affaire dans son couloir droit face à Perotti, qui l’a trop souvent pris de vitesse, comme sur le débordement qui amène l’égalisation sévillane (36e).

    Camara : Si ses montées sur corners ont été fructueuses (passe décisive à la 18e, poteau à la 62e), il peut être considéré comme fautif sur les deux buts de Kanouté.

    Sakho : De retour de suspension avec un bandage à la main, le néo-international français a été sobre…et lobé sur le centre de Capel que reprend Kanouté pour réduite la marque (32e).

    Tiéné : Hormis quelques bonnes interventions (40e, 63e), l’Ivoirien s’est laissé débordé par Capel et n’a pu l’empêcher d’adresser sa passe décisive (32e).

    Clément : Dans un rôle de sentinelle devant la défense, il n’a pas vraiment rayonné malgré de bonnes récupérations (14e, 54e).

    Chantôme : Scandé par le Parc alors qu’il boitait à la 79e, le jeune parisien n’a pas été ménagé par les Espagnols ce soir. Il faut dire qu’il a été énorme, de la récupération du ballon à la transmission vers l’avant. Il a offert une passe décisive en une touche à Hoarau (47e) et a même eu deux balles de but (22e, 42e). Averti à la 48e.

    Bodmer : Positionné en 9 ½ pour renforcer le milieu de terrain, l’ancien Lyonnais a été particulièrement bon dans son jeu vers l’avant, ponctué par une ouverture du score opportuniste (18e). Remplacé à la 78e par un Jallet bien chaud avec Perotti et averti à la 90e.

    Sessègnon : Ce match européen était pour lui l’occasion de se montrer et il ne l’a pas raté en offrant une passe décisive à Nenê après un bon travail côté droit (45e). Percutant (12e, 45e, 92e) et bien en jambes, le Béninois a été à la hauteur de l’évènement. Aussi bien à droite qu’à gauche après la sortie de Nenê (70e).

    Nenê : Avant-dernier passeur sur le premier but (18e), dernier passeur sur le deuxième but (20e) et buteur (45e), difficile de ne pas lui accorder (encore) le trophée de l’homme du match ! Même en manches courtes, le Brésilien n’a pas eu froid aux yeux avant d’être remplacé par Luyindula (65e).

    Hoarau : Face à la charnière Escudé-Caceres, il s’attendait peut-être à vivre un match difficile. Mais revenu à son meilleur niveau, il a devancé le premier de la tête (20e) et pris de vitesse le second (47e) pour s’offrir un doublé et deux belles occasions (39e, 67e). A cédé sa place à Giuly à la 70e.

    Désormais invaincu depuis 13 matchs européens à domicile, Paris s’est donné le droit de passer l’hiver au chaud grâce à cette qualification acquise avant le dernier déplacement en Ukraine. Car à Lviv, les Parisiens devront certainement affronter des températures bien inférieures à celles enregistrées au Parc ce jeudi soir. Mais qu’importe, car en ce moment, Edel, Nenê, Hoarau et consorts font le show !




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Barcelone/PSG: La Remontada utilisée pour le trailer de PES 2018

    Barcelone/PSG: La Remontada utilisée pour le trailer de PES 2018

    Jeux

    La remontada subie par le Paris Saint-Germain au Camp Nou en mars dernier est utilisée aujourd’hui ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Zlatan Ibrahimovic pourrait finalement quitter Manchester United"
    15 days ago
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Hatem Ben Arfa priorité de Galatasaray"
    16 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Vero Boquete non sélectionnée par Espagne pour l'Euro 2017, Paredes si.jpg

    Féminines – Vero Boquete non sélectionnée par Espagne pour l’Euro 2017, Paredes si

    Actu Féminin

    Ce mardi a été présentée la liste de l’équipe féminine d’Espagne pour l’Euro 2017. Veronica Boquete, ...

    Vidéos PSG

    Prestations PSG-Séville : Edel a fait le show

    <Archives

    L’entraîneur du FC Séville, Gregorio Manzano, avait raison de redouter «l’ensemble de l’effectif» du PSG avant le match. Car c’est bien avec son équipe A’, par l’intermédiaire de Camara, Bodmer et Sessègnon notamment, que Paris a battu des Sévillans souvent dépassés défensivement par un jeu léché tout en mouvement. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-Séville.

     Edel : Tout ce qu’on attendait d’Edel, c’était qu’il nous rassure après sa bévue face à Lyon (2-2). En choisissant de le titulariser de nouveau, Antoine Kombouaré ne s’y est pas trompé. Le gardien parisien a parfaitement fait son boulot (à part peut-être sur cette faute de main à la 28e) et a même réchauffé un Parc des Princes qui l’a acclamé à chacun de ses dégagements et à chaque fois qu’il a gagné du temps en fin de match.

    Cearà : Discret offensivement, le Brésilien n’a pas été à son affaire dans son couloir droit face à Perotti, qui l’a trop souvent pris de vitesse, comme sur le débordement qui amène l’égalisation sévillane (36e).

    Camara : Si ses montées sur corners ont été fructueuses (passe décisive à la 18e, poteau à la 62e), il peut être considéré comme fautif sur les deux buts de Kanouté.

    Sakho : De retour de suspension avec un bandage à la main, le néo-international français a été sobre…et lobé sur le centre de Capel que reprend Kanouté pour réduite la marque (32e).

    Tiéné : Hormis quelques bonnes interventions (40e, 63e), l’Ivoirien s’est laissé débordé par Capel et n’a pu l’empêcher d’adresser sa passe décisive (32e).

    Clément : Dans un rôle de sentinelle devant la défense, il n’a pas vraiment rayonné malgré de bonnes récupérations (14e, 54e).

    Chantôme : Scandé par le Parc alors qu’il boitait à la 79e, le jeune parisien n’a pas été ménagé par les Espagnols ce soir. Il faut dire qu’il a été énorme, de la récupération du ballon à la transmission vers l’avant. Il a offert une passe décisive en une touche à Hoarau (47e) et a même eu deux balles de but (22e, 42e). Averti à la 48e.

    Bodmer : Positionné en 9 ½ pour renforcer le milieu de terrain, l’ancien Lyonnais a été particulièrement bon dans son jeu vers l’avant, ponctué par une ouverture du score opportuniste (18e). Remplacé à la 78e par un Jallet bien chaud avec Perotti et averti à la 90e.

    Sessègnon : Ce match européen était pour lui l’occasion de se montrer et il ne l’a pas raté en offrant une passe décisive à Nenê après un bon travail côté droit (45e). Percutant (12e, 45e, 92e) et bien en jambes, le Béninois a été à la hauteur de l’évènement. Aussi bien à droite qu’à gauche après la sortie de Nenê (70e).

    Nenê : Avant-dernier passeur sur le premier but (18e), dernier passeur sur le deuxième but (20e) et buteur (45e), difficile de ne pas lui accorder (encore) le trophée de l’homme du match ! Même en manches courtes, le Brésilien n’a pas eu froid aux yeux avant d’être remplacé par Luyindula (65e).

    Hoarau : Face à la charnière Escudé-Caceres, il s’attendait peut-être à vivre un match difficile. Mais revenu à son meilleur niveau, il a devancé le premier de la tête (20e) et pris de vitesse le second (47e) pour s’offrir un doublé et deux belles occasions (39e, 67e). A cédé sa place à Giuly à la 70e.

    Désormais invaincu depuis 13 matchs européens à domicile, Paris s’est donné le droit de passer l’hiver au chaud grâce à cette qualification acquise avant le dernier déplacement en Ukraine. Car à Lviv, les Parisiens devront certainement affronter des températures bien inférieures à celles enregistrées au Parc ce jeudi soir. Mais qu’importe, car en ce moment, Edel, Nenê, Hoarau et consorts font le show !

    By
    @
    OTER ?>