Archives

Prestations PSG-TFC : Giuly plein d’énergie

Publie le 27/02/2011 a 22:41



  • Il aurait pu basculer sur ce pénalty mérité (mais pas sifflé) à la 5e puis immérité (mais accordé) à la 17e. Il aurait pu être définitivement acquis aux Parisiens à la 56e si M. Malige n’avait pas sanctionné Luyindula d’un hors-jeu doublement inexistant. Finalement, ce match a accouché d’une victoire dans la douleur mais précieuse pour Paris qui s’incruste dans le top 5. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-Toulouse.

     Edel : Irréprochable dans ses sorties (18e, 27e, 43e, 57e et surtout 78e), on ne sait pas (encore) s’il est fautif sur la réduction du score de Tabanou (62e). Il est également parti du bon côté sur le pénalty manqué par Machado (17e).

    Jallet : Coupable d’un tacle litigieux dans la surface (5e), il a par ailleurs été présent défensivement (14e, 69e, 92e). En frappant la barre à la 36e, en étant à l’origine du deuxième but parisien (38e) et en frappant au-dessus à la 46e et à côté à la 94e, il a également montré ses qualités offensives. Averti à la 61e.

    Armand : Si son tacle à la 17e a offert un pénalty (par compensation ?) au TFC, l’ancien Nantais a été impérial le reste du match (sauf sur cette mésentente à la 62e). Déjà buteur à Nice, il a ouvert le score d’un enchaînement plein de sang froid (28e) et est intervenu de manière décisive en fin de match (74e, 86e). Acclamé par le Parc.

    Sakho : Auteur d’interventions décisives, notamment dans le money time (7e, 18e, 32e, 81e), il a lui aussi été ovationné par un Parc des Princes fier de la solidité de sa charnière centrale.

    Tiéné : Suspendu mercredi prochain face au Mans, l’ancien Valenciennois a été plus en vue offensivement ce dimanche soir, notamment sur cette reprise du gauche magnifique (23e).

    Makélélé : Malgré quelques montées et participations offensives au jeu, le capitaine parisien est souvent resté derrière Chantôme pour couvrir…et perdre quelques ballons (33e, 77e).

    Chantôme : Après de multiples récupérations (33e, 48e, 76e), il a réussi 90 % de ses passes et s’est projeté efficacement vers l’avant. Impliqué dans le deuxième but parisien (48e).

    Bodmer : Décisif sur le deuxième but parisien (accordé finalement à Gunino (38e) car son tacle rageur prenait la direction… des tribunes), l’ancien Lyonnais a été bon dans l’avant-dernière passe (13e, 72e) et dans ses interceptions (6e, 31e, 36e). Remplacé sous les ovations par Maurice (76e), qui n’a fait qu’offrir des coups francs aux Toulousains dans les dernières minutes (85e, 90e).

    Giuly : En jambes, le petit lutin parisien a été au four et au moulin ce dimanche soir puisqu’il est impliqué sur les deux buts parisiens (28e, 38e) et sur celui injustement refusé à Luyindula (56e). Il a même bien tiré les corners (des deux côtés) en l’absence de Nenê avant de sortir, remplacé par Cearà (88e).

    Luyindula : Face à Gunino, il n’a pas montré grand-chose si ce n’est quelques feintes de corps. Sinon, un but refusé pour un hors-jeu imaginaire (56e) et une sortie sous des sifflets plutôt mérités (75e) tellement son manque d’envie est parfois agaçant. Erding, son remplaçant, n’a eu aucun impact sur la fin de match.

    Hoarau : Après une bonne remise pour Bodmer à la 21e, il n’a pas été récompensé de ses efforts aériens, sauf lors des dix dernières minutes quand il est revenu défendre.

    Sans Nenê, Paris a remporté une nouvelle victoire décisive dans la course à l’Europe devant quelques 30 000 spectateurs. Après la victoire à Nice (3-0) et la qualification en Europa League (0-0), la semaine se termine donc très bien. Et au vu du calendrier qui attend les Parisiens au mois de mars, il valait mieux prendre le maximum de points ce dimanche soir.

    Publie le 27/02/2011 a 22:41

    Prestations PSG-TFC : Giuly plein d’énergie

    Il aurait pu basculer sur ce pénalty mérité (mais pas sifflé) à la 5e puis immérité (mais accordé) à la 17e. Il aurait pu être définitivement acquis aux Parisiens à la 56e si M. Malige n’avait pas sanctionné Luyindula d’un hors-jeu doublement inexistant. Finalement, ce match a accouché d’une victoire dans la douleur mais précieuse pour Paris qui s’incruste dans le top 5. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-Toulouse.

     Edel : Irréprochable dans ses sorties (18e, 27e, 43e, 57e et surtout 78e), on ne sait pas (encore) s’il est fautif sur la réduction du score de Tabanou (62e). Il est également parti du bon côté sur le pénalty manqué par Machado (17e).

    Jallet : Coupable d’un tacle litigieux dans la surface (5e), il a par ailleurs été présent défensivement (14e, 69e, 92e). En frappant la barre à la 36e, en étant à l’origine du deuxième but parisien (38e) et en frappant au-dessus à la 46e et à côté à la 94e, il a également montré ses qualités offensives. Averti à la 61e.

    Armand : Si son tacle à la 17e a offert un pénalty (par compensation ?) au TFC, l’ancien Nantais a été impérial le reste du match (sauf sur cette mésentente à la 62e). Déjà buteur à Nice, il a ouvert le score d’un enchaînement plein de sang froid (28e) et est intervenu de manière décisive en fin de match (74e, 86e). Acclamé par le Parc.

    Sakho : Auteur d’interventions décisives, notamment dans le money time (7e, 18e, 32e, 81e), il a lui aussi été ovationné par un Parc des Princes fier de la solidité de sa charnière centrale.

    Tiéné : Suspendu mercredi prochain face au Mans, l’ancien Valenciennois a été plus en vue offensivement ce dimanche soir, notamment sur cette reprise du gauche magnifique (23e).

    Makélélé : Malgré quelques montées et participations offensives au jeu, le capitaine parisien est souvent resté derrière Chantôme pour couvrir…et perdre quelques ballons (33e, 77e).

    Chantôme : Après de multiples récupérations (33e, 48e, 76e), il a réussi 90 % de ses passes et s’est projeté efficacement vers l’avant. Impliqué dans le deuxième but parisien (48e).

    Bodmer : Décisif sur le deuxième but parisien (accordé finalement à Gunino (38e) car son tacle rageur prenait la direction… des tribunes), l’ancien Lyonnais a été bon dans l’avant-dernière passe (13e, 72e) et dans ses interceptions (6e, 31e, 36e). Remplacé sous les ovations par Maurice (76e), qui n’a fait qu’offrir des coups francs aux Toulousains dans les dernières minutes (85e, 90e).

    Giuly : En jambes, le petit lutin parisien a été au four et au moulin ce dimanche soir puisqu’il est impliqué sur les deux buts parisiens (28e, 38e) et sur celui injustement refusé à Luyindula (56e). Il a même bien tiré les corners (des deux côtés) en l’absence de Nenê avant de sortir, remplacé par Cearà (88e).

    Luyindula : Face à Gunino, il n’a pas montré grand-chose si ce n’est quelques feintes de corps. Sinon, un but refusé pour un hors-jeu imaginaire (56e) et une sortie sous des sifflets plutôt mérités (75e) tellement son manque d’envie est parfois agaçant. Erding, son remplaçant, n’a eu aucun impact sur la fin de match.

    Hoarau : Après une bonne remise pour Bodmer à la 21e, il n’a pas été récompensé de ses efforts aériens, sauf lors des dix dernières minutes quand il est revenu défendre.

    Sans Nenê, Paris a remporté une nouvelle victoire décisive dans la course à l’Europe devant quelques 30 000 spectateurs. Après la victoire à Nice (3-0) et la qualification en Europa League (0-0), la semaine se termine donc très bien. Et au vu du calendrier qui attend les Parisiens au mois de mars, il valait mieux prendre le maximum de points ce dimanche soir.




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Ancelotti La Ligue des Champions sera plus difficile, notamment avec Neymar au PSG

    Ancelotti : « La LDC sera plus difficile », notamment avec Neymar au PSG

    Adversaires

    Carlo Ancelotti, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain aujourd’hui au Bayern Munich, a été interrogé en conférence ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Amian "On va essayer de tenir et mettre un but, tout est possible""
    1 day ago
    NicolasBa mis à jour un post"Guingamp/PSG - Sorbon "Paris est très fort. Mais cela sert à apprendre""
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons"

    Féminines – Lair « Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons »

    Actu Féminin

    Patrice Lair, entraîneur de 56 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de Ouest ...

    Vidéos PSG

    Prestations PSG-TFC : Giuly plein d’énergie

    <Archives

    Il aurait pu basculer sur ce pénalty mérité (mais pas sifflé) à la 5e puis immérité (mais accordé) à la 17e. Il aurait pu être définitivement acquis aux Parisiens à la 56e si M. Malige n’avait pas sanctionné Luyindula d’un hors-jeu doublement inexistant. Finalement, ce match a accouché d’une victoire dans la douleur mais précieuse pour Paris qui s’incruste dans le top 5. Récapitulatif des performances individuelles de ce PSG-Toulouse.

     Edel : Irréprochable dans ses sorties (18e, 27e, 43e, 57e et surtout 78e), on ne sait pas (encore) s’il est fautif sur la réduction du score de Tabanou (62e). Il est également parti du bon côté sur le pénalty manqué par Machado (17e).

    Jallet : Coupable d’un tacle litigieux dans la surface (5e), il a par ailleurs été présent défensivement (14e, 69e, 92e). En frappant la barre à la 36e, en étant à l’origine du deuxième but parisien (38e) et en frappant au-dessus à la 46e et à côté à la 94e, il a également montré ses qualités offensives. Averti à la 61e.

    Armand : Si son tacle à la 17e a offert un pénalty (par compensation ?) au TFC, l’ancien Nantais a été impérial le reste du match (sauf sur cette mésentente à la 62e). Déjà buteur à Nice, il a ouvert le score d’un enchaînement plein de sang froid (28e) et est intervenu de manière décisive en fin de match (74e, 86e). Acclamé par le Parc.

    Sakho : Auteur d’interventions décisives, notamment dans le money time (7e, 18e, 32e, 81e), il a lui aussi été ovationné par un Parc des Princes fier de la solidité de sa charnière centrale.

    Tiéné : Suspendu mercredi prochain face au Mans, l’ancien Valenciennois a été plus en vue offensivement ce dimanche soir, notamment sur cette reprise du gauche magnifique (23e).

    Makélélé : Malgré quelques montées et participations offensives au jeu, le capitaine parisien est souvent resté derrière Chantôme pour couvrir…et perdre quelques ballons (33e, 77e).

    Chantôme : Après de multiples récupérations (33e, 48e, 76e), il a réussi 90 % de ses passes et s’est projeté efficacement vers l’avant. Impliqué dans le deuxième but parisien (48e).

    Bodmer : Décisif sur le deuxième but parisien (accordé finalement à Gunino (38e) car son tacle rageur prenait la direction… des tribunes), l’ancien Lyonnais a été bon dans l’avant-dernière passe (13e, 72e) et dans ses interceptions (6e, 31e, 36e). Remplacé sous les ovations par Maurice (76e), qui n’a fait qu’offrir des coups francs aux Toulousains dans les dernières minutes (85e, 90e).

    Giuly : En jambes, le petit lutin parisien a été au four et au moulin ce dimanche soir puisqu’il est impliqué sur les deux buts parisiens (28e, 38e) et sur celui injustement refusé à Luyindula (56e). Il a même bien tiré les corners (des deux côtés) en l’absence de Nenê avant de sortir, remplacé par Cearà (88e).

    Luyindula : Face à Gunino, il n’a pas montré grand-chose si ce n’est quelques feintes de corps. Sinon, un but refusé pour un hors-jeu imaginaire (56e) et une sortie sous des sifflets plutôt mérités (75e) tellement son manque d’envie est parfois agaçant. Erding, son remplaçant, n’a eu aucun impact sur la fin de match.

    Hoarau : Après une bonne remise pour Bodmer à la 21e, il n’a pas été récompensé de ses efforts aériens, sauf lors des dix dernières minutes quand il est revenu défendre.

    Sans Nenê, Paris a remporté une nouvelle victoire décisive dans la course à l’Europe devant quelques 30 000 spectateurs. Après la victoire à Nice (3-0) et la qualification en Europa League (0-0), la semaine se termine donc très bien. Et au vu du calendrier qui attend les Parisiens au mois de mars, il valait mieux prendre le maximum de points ce dimanche soir.

    By
    @
    OTER ?>