Archives

Prestations TFC-PSG : Que du positif !?

Publie le 17/10/2010 a 00:47



  • Deux buts marqués, aucun encaissé depuis sept matchs, Paris monte tranquillement en puissance et a complètement fait déjouer des Toulousains beaucoup trop maladroits. Au rayon des satisfactions de ce match, Edel, Armand, Chantôme, et bien sûr, Erding, ont tous participé à leur manière au succès parisien dans la ville rose. Récapitulatif des performances individuelles de ce TFC-PSG.

     Edel : Infranchissable sur sa ligne de but sur les frappes de Sissoko (6e), Braaten (49e) et Machado (80e), le gardien parisien a été impeccable dans ses sorties aériennes (16e, 23e, 31e). Et il est pour beaucoup dans l’imperméabilité parisienne.

    Jallet : Parfois en difficulté face à Tabanou, puis Mansaré dans son couloir, l’ancien Lorientais a tout de même livré un match correct grâce à quelques belles interventions (3e, 46e). Mais il est peut-être temps que Cearà revienne pour faire jouer la concurrence…

    Armand : Très rassurant dans la majorité de ses interventions, l’ancien Nantais est en passe de devenir le patron de cette défense imperméable. Sauvagement taclé par Sissoko à la 47e, il a trouvé les ressources pour s’arracher jusqu’au bout (16e, 62e, 74e).

    Sakho : Bien malheureux d’avoir assisté aux deux victoires des Bleus du banc, Mamadou Sakho a été bien inspiré d’ouvrir rapidement le score pour Paris (11e). Après s’être jeté dans les bras de Sammy Traoré, il a fait son boulot derrière.

    Tiéné : Face à Braaten sur son côté gauche, il n’a pas franchement été pris en défaut et ne s’est pas fait prier pour dégager. Intelligent dans ses interventions, il a encore montré qu’il s’entendait bien avec Nenê.

    Clément : Tranchant et bon dans son replacement en première mi-temps, il a ensuite perdu un peu le rythme mais a été précieux dans la circulation du ballon. Pas facile face à Moussa Sissoko.

    Chantôme : Propre dans la relance et infatigable dans l’entrejeu, le jeune Parisien a encore une fois fait oublier Mathieu Bodmer. Averti à la 53e.

    Giuly : Même s’il n’a pas toujours été dans le bon tempo, Ludo Giuly a réussi quelques beaux gestes offensifs comme cette volée à la 21e ou cette frappe à bout portant à la 59e. Mais il oublie parfois qu’il n’a plus ses jambes de 20 ans et ses efforts défensifs ne sont pas toujours payants. Remplacé par Bodmer à la 83e.

    Nenê : En obtenant le coup franc qui amène le but de Sakho (11e) et en talonnant pour que Giuly permette à Erding de scorer (56e), Nenê a encore été partout ce soir ! Véritable électron libre, il a considérablement gêné la défense toulousaine avant d’être remplacé par Sessègnon (69e). Pas vraiment un cadeau pour Gunino.

    Hoarau : Après s’être fait quelques frayeurs suite à un choc avec Capoue (8e), il a livré une prestation assez discrète et a parfois manqué de présence dans la surface.

    Erding : Le voilà son deuxième but en championnat ! Jusqu’à cette 56e minute salvatrice, il n’avait pourtant pas été transcendant mais on sentait que la défense toulousaine lui laissait de plus en plus d’espaces. Il faudra donc qu’il confirme son retour en forme. A cédé sa place à Luyindula (69e).

    Erding qui débloque son compteur, Bodmer qui retrouve la compétition et Edel qui conserve son invincibilité : Antoine Kombouaré peut difficilement faire la fine bouche ce soir. Cette équipe toulousaine réputée rugueuse n’a en effet pu que bafouiller son football. La faute à des Parisiens intelligents tactiquement ? Sûrement…le seront-ils autant à Dortmund jeudi ?

    Publie le 17/10/2010 a 00:47

    Prestations TFC-PSG : Que du positif !?

    Deux buts marqués, aucun encaissé depuis sept matchs, Paris monte tranquillement en puissance et a complètement fait déjouer des Toulousains beaucoup trop maladroits. Au rayon des satisfactions de ce match, Edel, Armand, Chantôme, et bien sûr, Erding, ont tous participé à leur manière au succès parisien dans la ville rose. Récapitulatif des performances individuelles de ce TFC-PSG.

     Edel : Infranchissable sur sa ligne de but sur les frappes de Sissoko (6e), Braaten (49e) et Machado (80e), le gardien parisien a été impeccable dans ses sorties aériennes (16e, 23e, 31e). Et il est pour beaucoup dans l’imperméabilité parisienne.

    Jallet : Parfois en difficulté face à Tabanou, puis Mansaré dans son couloir, l’ancien Lorientais a tout de même livré un match correct grâce à quelques belles interventions (3e, 46e). Mais il est peut-être temps que Cearà revienne pour faire jouer la concurrence…

    Armand : Très rassurant dans la majorité de ses interventions, l’ancien Nantais est en passe de devenir le patron de cette défense imperméable. Sauvagement taclé par Sissoko à la 47e, il a trouvé les ressources pour s’arracher jusqu’au bout (16e, 62e, 74e).

    Sakho : Bien malheureux d’avoir assisté aux deux victoires des Bleus du banc, Mamadou Sakho a été bien inspiré d’ouvrir rapidement le score pour Paris (11e). Après s’être jeté dans les bras de Sammy Traoré, il a fait son boulot derrière.

    Tiéné : Face à Braaten sur son côté gauche, il n’a pas franchement été pris en défaut et ne s’est pas fait prier pour dégager. Intelligent dans ses interventions, il a encore montré qu’il s’entendait bien avec Nenê.

    Clément : Tranchant et bon dans son replacement en première mi-temps, il a ensuite perdu un peu le rythme mais a été précieux dans la circulation du ballon. Pas facile face à Moussa Sissoko.

    Chantôme : Propre dans la relance et infatigable dans l’entrejeu, le jeune Parisien a encore une fois fait oublier Mathieu Bodmer. Averti à la 53e.

    Giuly : Même s’il n’a pas toujours été dans le bon tempo, Ludo Giuly a réussi quelques beaux gestes offensifs comme cette volée à la 21e ou cette frappe à bout portant à la 59e. Mais il oublie parfois qu’il n’a plus ses jambes de 20 ans et ses efforts défensifs ne sont pas toujours payants. Remplacé par Bodmer à la 83e.

    Nenê : En obtenant le coup franc qui amène le but de Sakho (11e) et en talonnant pour que Giuly permette à Erding de scorer (56e), Nenê a encore été partout ce soir ! Véritable électron libre, il a considérablement gêné la défense toulousaine avant d’être remplacé par Sessègnon (69e). Pas vraiment un cadeau pour Gunino.

    Hoarau : Après s’être fait quelques frayeurs suite à un choc avec Capoue (8e), il a livré une prestation assez discrète et a parfois manqué de présence dans la surface.

    Erding : Le voilà son deuxième but en championnat ! Jusqu’à cette 56e minute salvatrice, il n’avait pourtant pas été transcendant mais on sentait que la défense toulousaine lui laissait de plus en plus d’espaces. Il faudra donc qu’il confirme son retour en forme. A cédé sa place à Luyindula (69e).

    Erding qui débloque son compteur, Bodmer qui retrouve la compétition et Edel qui conserve son invincibilité : Antoine Kombouaré peut difficilement faire la fine bouche ce soir. Cette équipe toulousaine réputée rugueuse n’a en effet pu que bafouiller son football. La faute à des Parisiens intelligents tactiquement ? Sûrement…le seront-ils autant à Dortmund jeudi ?




  • Tags de l'article : , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Un match nul pas rassurant pour le Bayern Munich avant d'affronter le PSG

    LDC – Un match nul pas rassurant pour le Bayern Munich avant d’affronter le PSG

    Adversaires

    A quelques jours d’aller affronter le Paris Saint-Germain au Parc des Princes en Ligue des Champions ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"Cavani "Neymar ? Je ne sais pas pourquoi on crée ces histoires...il n'y a aucun problème""
    4 days ago
    Flavien Casinia mis à jour un post"Moulin «la différence entre les deux équipes : deux tirs cadrés pour eux, deux buts»"
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Arnaud Péricard « Les filles sont chez elles à Saint-Germain-en-Laye et on veut qu’elles y restent »

    Actu Féminin

    Volte face temporaire du Paris Saint-Germain qui ne veut plus accueillir les matchs officiels de son ...

    Vidéos PSG

    Prestations TFC-PSG : Que du positif !?

    <Archives

    Deux buts marqués, aucun encaissé depuis sept matchs, Paris monte tranquillement en puissance et a complètement fait déjouer des Toulousains beaucoup trop maladroits. Au rayon des satisfactions de ce match, Edel, Armand, Chantôme, et bien sûr, Erding, ont tous participé à leur manière au succès parisien dans la ville rose. Récapitulatif des performances individuelles de ce TFC-PSG.

     Edel : Infranchissable sur sa ligne de but sur les frappes de Sissoko (6e), Braaten (49e) et Machado (80e), le gardien parisien a été impeccable dans ses sorties aériennes (16e, 23e, 31e). Et il est pour beaucoup dans l’imperméabilité parisienne.

    Jallet : Parfois en difficulté face à Tabanou, puis Mansaré dans son couloir, l’ancien Lorientais a tout de même livré un match correct grâce à quelques belles interventions (3e, 46e). Mais il est peut-être temps que Cearà revienne pour faire jouer la concurrence…

    Armand : Très rassurant dans la majorité de ses interventions, l’ancien Nantais est en passe de devenir le patron de cette défense imperméable. Sauvagement taclé par Sissoko à la 47e, il a trouvé les ressources pour s’arracher jusqu’au bout (16e, 62e, 74e).

    Sakho : Bien malheureux d’avoir assisté aux deux victoires des Bleus du banc, Mamadou Sakho a été bien inspiré d’ouvrir rapidement le score pour Paris (11e). Après s’être jeté dans les bras de Sammy Traoré, il a fait son boulot derrière.

    Tiéné : Face à Braaten sur son côté gauche, il n’a pas franchement été pris en défaut et ne s’est pas fait prier pour dégager. Intelligent dans ses interventions, il a encore montré qu’il s’entendait bien avec Nenê.

    Clément : Tranchant et bon dans son replacement en première mi-temps, il a ensuite perdu un peu le rythme mais a été précieux dans la circulation du ballon. Pas facile face à Moussa Sissoko.

    Chantôme : Propre dans la relance et infatigable dans l’entrejeu, le jeune Parisien a encore une fois fait oublier Mathieu Bodmer. Averti à la 53e.

    Giuly : Même s’il n’a pas toujours été dans le bon tempo, Ludo Giuly a réussi quelques beaux gestes offensifs comme cette volée à la 21e ou cette frappe à bout portant à la 59e. Mais il oublie parfois qu’il n’a plus ses jambes de 20 ans et ses efforts défensifs ne sont pas toujours payants. Remplacé par Bodmer à la 83e.

    Nenê : En obtenant le coup franc qui amène le but de Sakho (11e) et en talonnant pour que Giuly permette à Erding de scorer (56e), Nenê a encore été partout ce soir ! Véritable électron libre, il a considérablement gêné la défense toulousaine avant d’être remplacé par Sessègnon (69e). Pas vraiment un cadeau pour Gunino.

    Hoarau : Après s’être fait quelques frayeurs suite à un choc avec Capoue (8e), il a livré une prestation assez discrète et a parfois manqué de présence dans la surface.

    Erding : Le voilà son deuxième but en championnat ! Jusqu’à cette 56e minute salvatrice, il n’avait pourtant pas été transcendant mais on sentait que la défense toulousaine lui laissait de plus en plus d’espaces. Il faudra donc qu’il confirme son retour en forme. A cédé sa place à Luyindula (69e).

    Erding qui débloque son compteur, Bodmer qui retrouve la compétition et Edel qui conserve son invincibilité : Antoine Kombouaré peut difficilement faire la fine bouche ce soir. Cette équipe toulousaine réputée rugueuse n’a en effet pu que bafouiller son football. La faute à des Parisiens intelligents tactiquement ? Sûrement…le seront-ils autant à Dortmund jeudi ?

    By
    @
    OTER ?>