Restez connectés avec nous

Archives

PSG 1-2 Bordeaux : Paris tombe dans le piège bordelais

Une bête blessée, fragilisée par une fin de saison dernière catastrophique et deux défaites en autant de matchs de championnat cette saison synonymes de 19ème place au classement : ce PSG-Bordeaux avait tout du match piège. Mais incapables de tromper Carrasso pendant plus d’une heure et trop attentistes sur corners, les Parisiens n’ont pu éviter de subir leur première défaite de la saison en Ligue 1 dans un Parc des Princes retrouvé.

 Sous les yeux du sélectionneur national, Laurent Blanc, venu une nouvelle fois admirer les prestations d’internationaux en puissance tels que Sakho et Hoarau mais aussi pour rendre visite à ses anciens Bordelais, Paris voulait «valider le point du nul obtenu à Lille» (Kombouaré) le week-end dernier. Devant un peu plus de 30 000 personnes, ce sont donc les Parisiens qui ont donné le tempo du match lors d’une première période animée mais vierge au tableau d’affichage. Hoarau a buté par deux fois sur Carrasso (10ème) avant que Sessègnon ne manque son plat du pied sur un coup franc déposé par Nenê (24ème). Erding a également eu l’occasion d’ouvrir le score mais Carrasso s’est encore montré infranchissable en détournant magnifiquement la tête de l’attaquant turc (46ème).

Paris mené pour la première fois de la saison

Mais après quelques tentatives de part et d’autre (Nenê à la 48ème, Erding à la 53ème, Fernando à la 56ème), ce «manque d’efficacité» pointé du doigt par Nenê à la mi-temps a fini par s’évaporer…aussi vite que les espoirs parisiens de remonter sur le podium. Par deux fois, Paris s’est fait surprendre sur corner, Diarra (0-1, 67ème) et Ciani en toute fin de match (1-2, 94ème), s’élevant plus haut que tout le monde avec une facilité déconcertante. Entre temps, Hoarau avait eu le mérite d’égaliser sur une passe de Giuly, légèrement hors-jeu (1-1, 76ème).

Ce sursaut d’orgueil n’aura donc pas suffit et malgré la belle combativité affichée en fin de match grâce aux rentrées de Clément, Luyindula et surtout Giuly, Paris n’a pas su répondre au piège tendu par les joueurs de Jean Tigana. Á l’image de Nenê sur ce 2 contre 1 mal négocié à la 77ème, l’attaque des Rouge et Bleu a manqué de réalisme face à une équipe bordelaise qui ne demandait que cela pour rebondir. Le PSG reste donc à la septième place et se rendra à Sochaux, huitième de Ligue 1, le week-end prochain, après avoir rencontré le Maccabi Tel-Aviv en barrages retour de l'Europa Ligue ce jeudi.

Derniers articles

Autres articles présents dans Archives