Archives

PSG 2-0 Karpaty Lviv : Paris fait le plein

Publie le 30/09/2010 a 21:41



  • Grâce à deux frappes magistrales de Jallet et Nenê, le PSG a poursuivi sa série d’invincibilité en battant les inconnus et inexpérimentés joueurs du Karpaty Lviv (2-0). Avec 6 points en 2 matchs, Paris fait le plein et profite de la victoire de Séville (0-1) à Dortmund pour prendre seul la tête du groupe J.

     C’est donc en position de leader du groupe J à égalité de points avec le Borussia Dortmund que le Paris Saint-Germain recevait ce soir les Ukrainiens du Karpaty Lviv, battus à domicile (3-4) par ces mêmes Allemands lors de la première journée de Ligue Europa. Forts de leur succès à Séville (0-1), les Parisiens espéraient ainsi prendre une véritable option sur la qualification pour leur première confrontation face aux joueurs d’Oleg Kononov.

    Dans un Parc des Princes qui a eu du mal à atteindre les 10 000 spectateurs, il ne fallait pourtant pas arriver en retard puisque Christophe Jallet a ouvert le score dès la 4e minute, profitant d’un mauvais renvoi de la défense ukrainienne (1-0, 4e). Première frappe cadrée et donc premier but pour l’ancien Lorientais qui a vraisemblablement donné des idées à Nenê, lui aussi auteur d’un but magnifique d’une frappe limpide à la conclusion d’une belle action collective (2-0, 20e).

    Une pluie d’occasions…et de cartons

    Ce match qui pouvait s’apparenter à un traquenard, face à des Ukrainiens qui avaient réussi l’exploit d’éliminer Galatasaray au tour précédent, n’en a donc pas été un. Paris s’est rendu la tâche facile et a su gérer son avance pendant le reste du match malgré quelques frissons. Le scénario aurait en effet pu être tout autre si Zenjov, par exemple, n’avait pas complètement dévissé sa reprise à quelques mètres du but juste avant la mi-temps (42e). Mais le score aurait aussi pu être plus large si Sessègnon (33e), Erding (57e, 60e) ou Kezman (90e) s’étaient montrés plus réalistes. Le seul point noir de la soirée ? Les quatre cartons jaunes donnés par un M. Strahonja tatillon à Sessègnon, Chantôme, Hoarau et Kezman qui risquent de les handicaper pendant le reste de cette phase de poules.

    Mais qu’importe, (cette année) Paris a du monde sur le banc et l’essentiel, c'est-à-dire la victoire, est là. Comme Kombouaré le préconisait à la mi-temps, les Parisiens n’ont pas pris cette équipe ukrainienne «à la légère» et continuent sur leur lancée après leur victoire à Lens sur le même score (0-2). Dimanche à 17h, c’est Nice qui s’invite au Parc des Princes…

    Publie le 30/09/2010 a 21:41

    PSG 2-0 Karpaty Lviv : Paris fait le plein

    Grâce à deux frappes magistrales de Jallet et Nenê, le PSG a poursuivi sa série d’invincibilité en battant les inconnus et inexpérimentés joueurs du Karpaty Lviv (2-0). Avec 6 points en 2 matchs, Paris fait le plein et profite de la victoire de Séville (0-1) à Dortmund pour prendre seul la tête du groupe J.

     C’est donc en position de leader du groupe J à égalité de points avec le Borussia Dortmund que le Paris Saint-Germain recevait ce soir les Ukrainiens du Karpaty Lviv, battus à domicile (3-4) par ces mêmes Allemands lors de la première journée de Ligue Europa. Forts de leur succès à Séville (0-1), les Parisiens espéraient ainsi prendre une véritable option sur la qualification pour leur première confrontation face aux joueurs d’Oleg Kononov.

    Dans un Parc des Princes qui a eu du mal à atteindre les 10 000 spectateurs, il ne fallait pourtant pas arriver en retard puisque Christophe Jallet a ouvert le score dès la 4e minute, profitant d’un mauvais renvoi de la défense ukrainienne (1-0, 4e). Première frappe cadrée et donc premier but pour l’ancien Lorientais qui a vraisemblablement donné des idées à Nenê, lui aussi auteur d’un but magnifique d’une frappe limpide à la conclusion d’une belle action collective (2-0, 20e).

    Une pluie d’occasions…et de cartons

    Ce match qui pouvait s’apparenter à un traquenard, face à des Ukrainiens qui avaient réussi l’exploit d’éliminer Galatasaray au tour précédent, n’en a donc pas été un. Paris s’est rendu la tâche facile et a su gérer son avance pendant le reste du match malgré quelques frissons. Le scénario aurait en effet pu être tout autre si Zenjov, par exemple, n’avait pas complètement dévissé sa reprise à quelques mètres du but juste avant la mi-temps (42e). Mais le score aurait aussi pu être plus large si Sessègnon (33e), Erding (57e, 60e) ou Kezman (90e) s’étaient montrés plus réalistes. Le seul point noir de la soirée ? Les quatre cartons jaunes donnés par un M. Strahonja tatillon à Sessègnon, Chantôme, Hoarau et Kezman qui risquent de les handicaper pendant le reste de cette phase de poules.

    Mais qu’importe, (cette année) Paris a du monde sur le banc et l’essentiel, c'est-à-dire la victoire, est là. Comme Kombouaré le préconisait à la mi-temps, les Parisiens n’ont pas pris cette équipe ukrainienne «à la légère» et continuent sur leur lancée après leur victoire à Lens sur le même score (0-2). Dimanche à 17h, c’est Nice qui s’invite au Parc des Princes…




  • Tags de l'article : , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Féminines - Bruno Salomon s'attend à une finale de LDC "électrique"

    Féminines – Bruno Salomon s’attend à une finale de LDC « électrique »

    Actu Féminin

    Bruno Salomon, chroniqueur sur France Bleu, s’est exprimé à propos de la finale de la Ligue des Champions ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Johana mis à jour un page"Politique de confidentialité"
    9 days ago
    Johana publié un new page."Politique de confidentialité"
    9 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy repartir sur une saison alors que je sais que je n'ai plus la même ferveur...Ce n'est pas moi

    Féminines – Delannoy « repartir sur une saison alors que je sais que je n’ai plus la même ferveur…Ce n’est pas moi »

    Actu Féminin

    Sabrina Delannoy, défenseure de 31 ans du Paris Saint-Germain, jouera le dernier match de sa carrière ...

    Vidéos PSG

    PSG 2-0 Karpaty Lviv : Paris fait le plein

    <Archives

    Grâce à deux frappes magistrales de Jallet et Nenê, le PSG a poursuivi sa série d’invincibilité en battant les inconnus et inexpérimentés joueurs du Karpaty Lviv (2-0). Avec 6 points en 2 matchs, Paris fait le plein et profite de la victoire de Séville (0-1) à Dortmund pour prendre seul la tête du groupe J.

     C’est donc en position de leader du groupe J à égalité de points avec le Borussia Dortmund que le Paris Saint-Germain recevait ce soir les Ukrainiens du Karpaty Lviv, battus à domicile (3-4) par ces mêmes Allemands lors de la première journée de Ligue Europa. Forts de leur succès à Séville (0-1), les Parisiens espéraient ainsi prendre une véritable option sur la qualification pour leur première confrontation face aux joueurs d’Oleg Kononov.

    Dans un Parc des Princes qui a eu du mal à atteindre les 10 000 spectateurs, il ne fallait pourtant pas arriver en retard puisque Christophe Jallet a ouvert le score dès la 4e minute, profitant d’un mauvais renvoi de la défense ukrainienne (1-0, 4e). Première frappe cadrée et donc premier but pour l’ancien Lorientais qui a vraisemblablement donné des idées à Nenê, lui aussi auteur d’un but magnifique d’une frappe limpide à la conclusion d’une belle action collective (2-0, 20e).

    Une pluie d’occasions…et de cartons

    Ce match qui pouvait s’apparenter à un traquenard, face à des Ukrainiens qui avaient réussi l’exploit d’éliminer Galatasaray au tour précédent, n’en a donc pas été un. Paris s’est rendu la tâche facile et a su gérer son avance pendant le reste du match malgré quelques frissons. Le scénario aurait en effet pu être tout autre si Zenjov, par exemple, n’avait pas complètement dévissé sa reprise à quelques mètres du but juste avant la mi-temps (42e). Mais le score aurait aussi pu être plus large si Sessègnon (33e), Erding (57e, 60e) ou Kezman (90e) s’étaient montrés plus réalistes. Le seul point noir de la soirée ? Les quatre cartons jaunes donnés par un M. Strahonja tatillon à Sessègnon, Chantôme, Hoarau et Kezman qui risquent de les handicaper pendant le reste de cette phase de poules.

    Mais qu’importe, (cette année) Paris a du monde sur le banc et l’essentiel, c'est-à-dire la victoire, est là. Comme Kombouaré le préconisait à la mi-temps, les Parisiens n’ont pas pris cette équipe ukrainienne «à la légère» et continuent sur leur lancée après leur victoire à Lens sur le même score (0-2). Dimanche à 17h, c’est Nice qui s’invite au Parc des Princes…

    By
    @
    OTER ?>