Archives

PSG 2-1 TFC : Paris ne lâche rien

Publie le 27/02/2011 a 19:33



  • Grâce notamment aux retours dans le onze titulaire de Jallet, Sakho, Makélélé, Giuly et Hoarau, le Paris Saint-Germain a été puiser dans ses ressources pour obtenir une victoire primordiale face à Toulouse (2-1).

     Après deux matchs nuls et vierges face à Lens et Borisov, le Paris Saint-Germain, privé de Nenê et Clément, espérait ce dimanche renouer avec le succès dans son Parc des Princes face à Toulouse. Une équipe que les hommes d’Antoine Kombouaré avaient battue (2-0) au match aller au Stadium grâce à Sakho et Erding. Mais si l’un était titulaire, l’autre faisait les frais des choix de son entraîneur, qui avait choisi d’aligner Bodmer en soutien d’Hoarau pour dynamiter Mathieu Valverde, titulaire surprise dans les cages toulousaines.

    Les gardiens ont d’ailleurs été les spectateurs privilégiés d’un début de match qui a été une histoire de penalties. Car si les tacles de Jallet sur M’Bengué (5e) et de Congré sur Hoarau (11e) ont laissé de marbre M. Malige, celui d’Armand sur Sissoko a poussé l’arbitre à offrir une occasion en or (mais discutable) à Machado. Pourtant adroit dans cet exercice, le Portugais a vu sa frappe passer à un petit mètre du poteau droit d’Edel (17e).

    Déjà bien rentrés dans ce match, les Parisiens ont alors profité de cette maladresse pour percer la défense adverse. Et la sanction n’a pas tardé à arriver malgré cette claquette de Valverde sur une volée de Tiéné qui prenait la direction de la lucarne (23e). À la réception d’un mauvais renvoi de la défense toulousaine à l’entrée de la surface, Armand, d’un enchaînement contrôle poitrine-reprise du gauche a donné l’avantage aux siens (1-0, 28e). Sûr de sa force, Paris a ensuite passé la deuxième grâce à Jallet, auteur d’un coup de canon qui a heurté la barre de Valverde (36e). Deux minutes plus tard, l’ancien Lorientais a participé à une action magnifique d’engagement et de maîtrise que Bodmer a conclue d’un tacle rageur contré par Gunino (2-0, 38e). Entre temps, Machado ne s’était pas montré plus habile (34e) et Tabanou non plus malgré la beauté de sa reprise acrobatique juste avant la pause (44e).

    Suspense relancé

    Bien décidé à profiter de la confrontation entre Lille et Lyon ce soir pour revenir sur le leader rennais, Paris a attaqué la seconde période en trombe. Giuly a fait son numéro sur l’aile droite avant de servir Jallet (46e) tandis que Luyindula, invisible jusqu’alors, a bien crû donner trois buts d’avance à son équipe mais il a été sanctionné d’une position de hors-jeu inexistante puisqu’il était couvert et que c’est Congré qui était l’auteur de la passe «décisive». Tout se passait donc (plutôt) bien pour Paris jusqu’à la 62e minute. Jusqu’à ce qu’Armand, souhaitant laisser pour son gardien un long ballon de Didot, ne voie pas Tabanou, dans son dos, redonner espoir aux Toulousains (2-1, 62e). Il restait une demi-heure à jouer, et même un peu plus après que M. Malige a accordé 5 minutes de temps additionnel aux visiteurs. 

    Mais ce ne sera pas suffisant ! Grâce notamment aux interventions décisives d’Armand et Sakho, Paris remporte une victoire ô combien importante pour la suite de la saison et revient à deux points de Rennes avant le choc Lille-Lyon. Prochain rendez-vous : mercredi en Coupe de France face au Mans !

    Publie le 27/02/2011 a 19:33

    PSG 2-1 TFC : Paris ne lâche rien

    Grâce notamment aux retours dans le onze titulaire de Jallet, Sakho, Makélélé, Giuly et Hoarau, le Paris Saint-Germain a été puiser dans ses ressources pour obtenir une victoire primordiale face à Toulouse (2-1).

     Après deux matchs nuls et vierges face à Lens et Borisov, le Paris Saint-Germain, privé de Nenê et Clément, espérait ce dimanche renouer avec le succès dans son Parc des Princes face à Toulouse. Une équipe que les hommes d’Antoine Kombouaré avaient battue (2-0) au match aller au Stadium grâce à Sakho et Erding. Mais si l’un était titulaire, l’autre faisait les frais des choix de son entraîneur, qui avait choisi d’aligner Bodmer en soutien d’Hoarau pour dynamiter Mathieu Valverde, titulaire surprise dans les cages toulousaines.

    Les gardiens ont d’ailleurs été les spectateurs privilégiés d’un début de match qui a été une histoire de penalties. Car si les tacles de Jallet sur M’Bengué (5e) et de Congré sur Hoarau (11e) ont laissé de marbre M. Malige, celui d’Armand sur Sissoko a poussé l’arbitre à offrir une occasion en or (mais discutable) à Machado. Pourtant adroit dans cet exercice, le Portugais a vu sa frappe passer à un petit mètre du poteau droit d’Edel (17e).

    Déjà bien rentrés dans ce match, les Parisiens ont alors profité de cette maladresse pour percer la défense adverse. Et la sanction n’a pas tardé à arriver malgré cette claquette de Valverde sur une volée de Tiéné qui prenait la direction de la lucarne (23e). À la réception d’un mauvais renvoi de la défense toulousaine à l’entrée de la surface, Armand, d’un enchaînement contrôle poitrine-reprise du gauche a donné l’avantage aux siens (1-0, 28e). Sûr de sa force, Paris a ensuite passé la deuxième grâce à Jallet, auteur d’un coup de canon qui a heurté la barre de Valverde (36e). Deux minutes plus tard, l’ancien Lorientais a participé à une action magnifique d’engagement et de maîtrise que Bodmer a conclue d’un tacle rageur contré par Gunino (2-0, 38e). Entre temps, Machado ne s’était pas montré plus habile (34e) et Tabanou non plus malgré la beauté de sa reprise acrobatique juste avant la pause (44e).

    Suspense relancé

    Bien décidé à profiter de la confrontation entre Lille et Lyon ce soir pour revenir sur le leader rennais, Paris a attaqué la seconde période en trombe. Giuly a fait son numéro sur l’aile droite avant de servir Jallet (46e) tandis que Luyindula, invisible jusqu’alors, a bien crû donner trois buts d’avance à son équipe mais il a été sanctionné d’une position de hors-jeu inexistante puisqu’il était couvert et que c’est Congré qui était l’auteur de la passe «décisive». Tout se passait donc (plutôt) bien pour Paris jusqu’à la 62e minute. Jusqu’à ce qu’Armand, souhaitant laisser pour son gardien un long ballon de Didot, ne voie pas Tabanou, dans son dos, redonner espoir aux Toulousains (2-1, 62e). Il restait une demi-heure à jouer, et même un peu plus après que M. Malige a accordé 5 minutes de temps additionnel aux visiteurs. 

    Mais ce ne sera pas suffisant ! Grâce notamment aux interventions décisives d’Armand et Sakho, Paris remporte une victoire ô combien importante pour la suite de la saison et revient à deux points de Rennes avant le choc Lille-Lyon. Prochain rendez-vous : mercredi en Coupe de France face au Mans !




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    23 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    24 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l'Olympique Lyonnais"

    Féminines – Lair « On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l’Olympique Lyonnais »

    Actu Féminin

    Ce samedi 10 décembre, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain reçoit Juvisy à Saint-Germain-en-Laye dans le cadre ...

    Vidéos PSG

    PSG 2-1 TFC : Paris ne lâche rien

    <Archives

    Grâce notamment aux retours dans le onze titulaire de Jallet, Sakho, Makélélé, Giuly et Hoarau, le Paris Saint-Germain a été puiser dans ses ressources pour obtenir une victoire primordiale face à Toulouse (2-1).

     Après deux matchs nuls et vierges face à Lens et Borisov, le Paris Saint-Germain, privé de Nenê et Clément, espérait ce dimanche renouer avec le succès dans son Parc des Princes face à Toulouse. Une équipe que les hommes d’Antoine Kombouaré avaient battue (2-0) au match aller au Stadium grâce à Sakho et Erding. Mais si l’un était titulaire, l’autre faisait les frais des choix de son entraîneur, qui avait choisi d’aligner Bodmer en soutien d’Hoarau pour dynamiter Mathieu Valverde, titulaire surprise dans les cages toulousaines.

    Les gardiens ont d’ailleurs été les spectateurs privilégiés d’un début de match qui a été une histoire de penalties. Car si les tacles de Jallet sur M’Bengué (5e) et de Congré sur Hoarau (11e) ont laissé de marbre M. Malige, celui d’Armand sur Sissoko a poussé l’arbitre à offrir une occasion en or (mais discutable) à Machado. Pourtant adroit dans cet exercice, le Portugais a vu sa frappe passer à un petit mètre du poteau droit d’Edel (17e).

    Déjà bien rentrés dans ce match, les Parisiens ont alors profité de cette maladresse pour percer la défense adverse. Et la sanction n’a pas tardé à arriver malgré cette claquette de Valverde sur une volée de Tiéné qui prenait la direction de la lucarne (23e). À la réception d’un mauvais renvoi de la défense toulousaine à l’entrée de la surface, Armand, d’un enchaînement contrôle poitrine-reprise du gauche a donné l’avantage aux siens (1-0, 28e). Sûr de sa force, Paris a ensuite passé la deuxième grâce à Jallet, auteur d’un coup de canon qui a heurté la barre de Valverde (36e). Deux minutes plus tard, l’ancien Lorientais a participé à une action magnifique d’engagement et de maîtrise que Bodmer a conclue d’un tacle rageur contré par Gunino (2-0, 38e). Entre temps, Machado ne s’était pas montré plus habile (34e) et Tabanou non plus malgré la beauté de sa reprise acrobatique juste avant la pause (44e).

    Suspense relancé

    Bien décidé à profiter de la confrontation entre Lille et Lyon ce soir pour revenir sur le leader rennais, Paris a attaqué la seconde période en trombe. Giuly a fait son numéro sur l’aile droite avant de servir Jallet (46e) tandis que Luyindula, invisible jusqu’alors, a bien crû donner trois buts d’avance à son équipe mais il a été sanctionné d’une position de hors-jeu inexistante puisqu’il était couvert et que c’est Congré qui était l’auteur de la passe «décisive». Tout se passait donc (plutôt) bien pour Paris jusqu’à la 62e minute. Jusqu’à ce qu’Armand, souhaitant laisser pour son gardien un long ballon de Didot, ne voie pas Tabanou, dans son dos, redonner espoir aux Toulousains (2-1, 62e). Il restait une demi-heure à jouer, et même un peu plus après que M. Malige a accordé 5 minutes de temps additionnel aux visiteurs. 

    Mais ce ne sera pas suffisant ! Grâce notamment aux interventions décisives d’Armand et Sakho, Paris remporte une victoire ô combien importante pour la suite de la saison et revient à deux points de Rennes avant le choc Lille-Lyon. Prochain rendez-vous : mercredi en Coupe de France face au Mans !

    By
    @
    OTER ?>