Archives

PSG 3-1 ASSE : Première journée, première victoire !

Publie le 07/08/2010 a 23:57



  • Grâce à son quatuor offensif de feu, Paris a parfaitement négocié son entrée dans cette Ligue 1 2010-2011 en s’imposant 3-1 face aux Verts de l’AS Saint-Étienne. Malgré la pluie, c’est une avalanche de buts qui a fait chavirer les 25 000 spectateurs du Parc des Princes. 

     Une semaine après s’être frotté au FC Porto et à l’AS Roma lors du Tournoi de Paris, le Paris Saint-Germain recevait donc l’AS Saint-Étienne, premier non-relégable à l’issue des deux derniers championnats de France. L’adversaire idéal donc sur le papier pour bien démarrer cette saison et encourager ses supporters à venir retrouver (pacifiquement) le Parc des Princes. Ce qui n’était apparemment pas le but des quelques pseudo-supporters qui ont lancé des fumigènes et ont donné lieu à quelques échauffourées avec les CRS peu avant le coup d’envoi.

    Une fois le calme revenu, les vrais supporters et les familles ont donc pu pénétrer tranquillement dans l’enceinte…et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne fallait pas arriver en retard ! L’honneur de marquer le premier but de cette saison de Ligue 1 est en effet revenu à Mevlüt Erding, bien servi par Guillaume Hoarau, d’un plat du pied sous le ventre de Jérémy Janot (1-0, 4ème). Dans la foulée, Paris a eu le mérite de se créer de belles occasions en contre mais ni Hoarau (12ème), ni Sessègnon (32ème), ni Erding (35ème) ne sont parvenus à doubler la mise.

    2 buts en 2 minutes

    Mais les hommes d’Antoine Kombouaré ont également eu le tort de laisser le jeu (environ 60 % de possession de balle) à des Stéphanois qui se sont faits de plus en plus dangereux. Dans le dos de Makonda, Sako (sans le H) a fait briller Coupet (26ème) avant que le gardien parisien ne se fasse ridiculiser par la feinte de frappe d’un joueur bien connu des décideurs parisiens, Dimitri Payet, qui n’avait ensuite plus qu’à mettre le ballon dans le but vide (1-1, 39ème). Pourtant, il en fallait (étonnamment) plus pour contrarier des Parisiens qui reprenaient l’avantage 2 minutes plus tard par l’intermédiaire de Sessègnon d’une magnifique reprise de volée acrobatique sur une longue touche de Cearà (2-1, 41ème).

    «Mais ils sont où les Stéphanois ?»

    Malgré quelques bonnes opportunités stéphanoises par Payet (72ème), Sanogo (75ème) et surtout Sako, dont le ballon piqué finissait au fond après une faute de Rivière sur Makonda devant sa ligne (54ème), Paris a tenu bon et a profité des changements offensifs de Christophe Galtier pour clore la marque. Et c’est sa nouvelle recrue Nenê, peu en vue jusque-là mis à part quelques bons corners et une frappe trop croisée (73ème), qui donnait un avantage définitif aux siens après un enchainement poitrine-frappe du gauche parfait (3-1, 82ème).

    C’est certes anecdotique mais Paris prend bel et bien la tête de la Ligue 1 grâce à cette belle victoire et rêve déjà d’une saison sans crises et sans accrocs… «On va faire ch… pas mal de prétendants au titre» avait dit Claude Makélélé cette semaine. Si, en plus, Paris fait ch… pas mal d’équipes qui luttent pour le maintien…

    Publie le 07/08/2010 a 23:57

    PSG 3-1 ASSE : Première journée, première victoire !

    Grâce à son quatuor offensif de feu, Paris a parfaitement négocié son entrée dans cette Ligue 1 2010-2011 en s’imposant 3-1 face aux Verts de l’AS Saint-Étienne. Malgré la pluie, c’est une avalanche de buts qui a fait chavirer les 25 000 spectateurs du Parc des Princes. 

     Une semaine après s’être frotté au FC Porto et à l’AS Roma lors du Tournoi de Paris, le Paris Saint-Germain recevait donc l’AS Saint-Étienne, premier non-relégable à l’issue des deux derniers championnats de France. L’adversaire idéal donc sur le papier pour bien démarrer cette saison et encourager ses supporters à venir retrouver (pacifiquement) le Parc des Princes. Ce qui n’était apparemment pas le but des quelques pseudo-supporters qui ont lancé des fumigènes et ont donné lieu à quelques échauffourées avec les CRS peu avant le coup d’envoi.

    Une fois le calme revenu, les vrais supporters et les familles ont donc pu pénétrer tranquillement dans l’enceinte…et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne fallait pas arriver en retard ! L’honneur de marquer le premier but de cette saison de Ligue 1 est en effet revenu à Mevlüt Erding, bien servi par Guillaume Hoarau, d’un plat du pied sous le ventre de Jérémy Janot (1-0, 4ème). Dans la foulée, Paris a eu le mérite de se créer de belles occasions en contre mais ni Hoarau (12ème), ni Sessègnon (32ème), ni Erding (35ème) ne sont parvenus à doubler la mise.

    2 buts en 2 minutes

    Mais les hommes d’Antoine Kombouaré ont également eu le tort de laisser le jeu (environ 60 % de possession de balle) à des Stéphanois qui se sont faits de plus en plus dangereux. Dans le dos de Makonda, Sako (sans le H) a fait briller Coupet (26ème) avant que le gardien parisien ne se fasse ridiculiser par la feinte de frappe d’un joueur bien connu des décideurs parisiens, Dimitri Payet, qui n’avait ensuite plus qu’à mettre le ballon dans le but vide (1-1, 39ème). Pourtant, il en fallait (étonnamment) plus pour contrarier des Parisiens qui reprenaient l’avantage 2 minutes plus tard par l’intermédiaire de Sessègnon d’une magnifique reprise de volée acrobatique sur une longue touche de Cearà (2-1, 41ème).

    «Mais ils sont où les Stéphanois ?»

    Malgré quelques bonnes opportunités stéphanoises par Payet (72ème), Sanogo (75ème) et surtout Sako, dont le ballon piqué finissait au fond après une faute de Rivière sur Makonda devant sa ligne (54ème), Paris a tenu bon et a profité des changements offensifs de Christophe Galtier pour clore la marque. Et c’est sa nouvelle recrue Nenê, peu en vue jusque-là mis à part quelques bons corners et une frappe trop croisée (73ème), qui donnait un avantage définitif aux siens après un enchainement poitrine-frappe du gauche parfait (3-1, 82ème).

    C’est certes anecdotique mais Paris prend bel et bien la tête de la Ligue 1 grâce à cette belle victoire et rêve déjà d’une saison sans crises et sans accrocs… «On va faire ch… pas mal de prétendants au titre» avait dit Claude Makélélé cette semaine. Si, en plus, Paris fait ch… pas mal d’équipes qui luttent pour le maintien…




  • Tags de l'article : , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    LDC

     Lors d’un entretien accordé à Rai Sport, le milieu du Paris Saint-Germain, Marco Verratti, est revenu ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Fernandez «En plus de leur proposer le salaire qu'ils veulent, derrière le PSG ne nous les vend pas»"
    13 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Ménès : Matuidi quand il pioche sur le plan physique " il ne reste plus grand-chose ""
    2 days ago

    Actualité Féminine

    PSG Féminines

    Féminines – La victoire face à Soyaux permet au PSG de se tourner sereinement vers le Bayern

    Actu Féminin

    A quelques jours de défier le Bayern Munich dans le cadre de l’UEFA Women’s Champions League, ...

    Vidéos PSG

    PSG 3-1 ASSE : Première journée, première victoire !

    <Archives

    Grâce à son quatuor offensif de feu, Paris a parfaitement négocié son entrée dans cette Ligue 1 2010-2011 en s’imposant 3-1 face aux Verts de l’AS Saint-Étienne. Malgré la pluie, c’est une avalanche de buts qui a fait chavirer les 25 000 spectateurs du Parc des Princes. 

     Une semaine après s’être frotté au FC Porto et à l’AS Roma lors du Tournoi de Paris, le Paris Saint-Germain recevait donc l’AS Saint-Étienne, premier non-relégable à l’issue des deux derniers championnats de France. L’adversaire idéal donc sur le papier pour bien démarrer cette saison et encourager ses supporters à venir retrouver (pacifiquement) le Parc des Princes. Ce qui n’était apparemment pas le but des quelques pseudo-supporters qui ont lancé des fumigènes et ont donné lieu à quelques échauffourées avec les CRS peu avant le coup d’envoi.

    Une fois le calme revenu, les vrais supporters et les familles ont donc pu pénétrer tranquillement dans l’enceinte…et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne fallait pas arriver en retard ! L’honneur de marquer le premier but de cette saison de Ligue 1 est en effet revenu à Mevlüt Erding, bien servi par Guillaume Hoarau, d’un plat du pied sous le ventre de Jérémy Janot (1-0, 4ème). Dans la foulée, Paris a eu le mérite de se créer de belles occasions en contre mais ni Hoarau (12ème), ni Sessègnon (32ème), ni Erding (35ème) ne sont parvenus à doubler la mise.

    2 buts en 2 minutes

    Mais les hommes d’Antoine Kombouaré ont également eu le tort de laisser le jeu (environ 60 % de possession de balle) à des Stéphanois qui se sont faits de plus en plus dangereux. Dans le dos de Makonda, Sako (sans le H) a fait briller Coupet (26ème) avant que le gardien parisien ne se fasse ridiculiser par la feinte de frappe d’un joueur bien connu des décideurs parisiens, Dimitri Payet, qui n’avait ensuite plus qu’à mettre le ballon dans le but vide (1-1, 39ème). Pourtant, il en fallait (étonnamment) plus pour contrarier des Parisiens qui reprenaient l’avantage 2 minutes plus tard par l’intermédiaire de Sessègnon d’une magnifique reprise de volée acrobatique sur une longue touche de Cearà (2-1, 41ème).

    «Mais ils sont où les Stéphanois ?»

    Malgré quelques bonnes opportunités stéphanoises par Payet (72ème), Sanogo (75ème) et surtout Sako, dont le ballon piqué finissait au fond après une faute de Rivière sur Makonda devant sa ligne (54ème), Paris a tenu bon et a profité des changements offensifs de Christophe Galtier pour clore la marque. Et c’est sa nouvelle recrue Nenê, peu en vue jusque-là mis à part quelques bons corners et une frappe trop croisée (73ème), qui donnait un avantage définitif aux siens après un enchainement poitrine-frappe du gauche parfait (3-1, 82ème).

    C’est certes anecdotique mais Paris prend bel et bien la tête de la Ligue 1 grâce à cette belle victoire et rêve déjà d’une saison sans crises et sans accrocs… «On va faire ch… pas mal de prétendants au titre» avait dit Claude Makélélé cette semaine. Si, en plus, Paris fait ch… pas mal d’équipes qui luttent pour le maintien…

    By
    @
    OTER ?>