Archives

PSG 4-2 Séville : En route pour les seizièmes !

Publie le 02/12/2010 a 21:55



  • Dans la fraîcheur du Parc des Princes (- 3°C), le Paris Saint-Germain s’est brillamment qualifié pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa en battant une nouvelle fois le FC Séville (4-2) grâce à Bodmer (18e), Nenê (45e) et Hoarau (20e, 47e). Les Sévillans joueront leur qualification lors du dernier match face à Dortmund.

     Battu à domicile au match aller (0-1) mais leader du groupe J, le FC Séville de Julien Escudé se déplaçait ce jeudi soir au Parc des Princes avec la ferme intention d’empocher les 3 points pour assurer sa qualification. Idem pour le PSG, invaincu depuis 12 matchs européens à domicile, qui souhaitait aussi éviter un dernier match piège à Lviv face au Karpaty.

    Devant environ 19 000 spectateurs, les hommes d’Antoine Kombouaré ont pourtant semblé paralysés d’entrée de match par la vivacité des joueurs sévillans et il s’en est fallu de peu pour que Renato (1e), Romaric (4e) ou encore Perotti (13e) ne débloquent le tableau d’affichage. Mais quasiment au plus fort de la domination sévillane, c’est Mathieu Bodmer, à l’affut sur un corner de Nenê repris de la tête par Camara, qui a ouvert le score (1-0, 18e). Sur le corner suivant, l’avant-dernière défense de Liga a de nouveau craqué sur une tête décroisée de Guillaume Hoarau (2-0, 20e) avant de frémir sur ce rentre en retrait de Sessègnon sur lequel Chantôme ne s’est pas assez couché (22e).

    En deux minutes, Paris a ainsi fait le break et laissé Séville faire le jeu. Mal lui en a pris puisqu’en quatre minutes, Kanouté a remis son équipe dans le sens de la marche. Mais en plaçant sa tête entre Camara et Sakho sur un centre de Capel (2-1, 32e) puis en reprenant au premier poteau un centre de Perotti (2-2, 36e), le géant malien n’a cependant pas empêché son équipe d’être menée au score à la mi-temps. La faute à Nenê, déjà impliqué sur les deux premiers buts, qui s’est cette fois débrouillé tout seul comme un grand pour mystifier Palop d’un tir enveloppé du gauche à l’entrée de la surface (3-2, 45e).

    Edel réchauffe le Parc

    Malgré l’entrée de Negredo à la place de Zokora au retour des vestiaires, l’attaque sévillane est restée muette toute la seconde période. Kanouté s’y est pourtant repris à trois fois (71e, 77e, 85e) mais rien n’y a fait, Edel s’est montré impeccable. Dans la surface adverse, Guillaume Hoarau n’avait, lui, pas fait de détail en donnant pour la deuxième fois du match deux buts d’avance à son équipe suite à une mauvaise relance espagnole bien exploitée par Chantôme (4-2, 47e). Appliqués et offensifs, les Parisiens réussiront finalement à conserver cet avantage malgré un attentat de Romaric sur Chantôme (50e) non sanctionné par l’arbitre qui enverra Kombouaré, furieux, en tribunes, et quelques accrochages entre Jallet et Perotti.

    Désormais leader du groupe J avec 11 points, le PSG se déplacera à Lviv, bon dernier avec 0 point, en étant assuré d’être en seizièmes de finale. Mieux, il ne manquera qu’un point aux Parisiens pour être sûrs de finir premiers du groupe pendant que Séville et Dortmund se départageront en Allemagne.

    Publie le 02/12/2010 a 21:55

    PSG 4-2 Séville : En route pour les seizièmes !

    Dans la fraîcheur du Parc des Princes (- 3°C), le Paris Saint-Germain s’est brillamment qualifié pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa en battant une nouvelle fois le FC Séville (4-2) grâce à Bodmer (18e), Nenê (45e) et Hoarau (20e, 47e). Les Sévillans joueront leur qualification lors du dernier match face à Dortmund.

     Battu à domicile au match aller (0-1) mais leader du groupe J, le FC Séville de Julien Escudé se déplaçait ce jeudi soir au Parc des Princes avec la ferme intention d’empocher les 3 points pour assurer sa qualification. Idem pour le PSG, invaincu depuis 12 matchs européens à domicile, qui souhaitait aussi éviter un dernier match piège à Lviv face au Karpaty.

    Devant environ 19 000 spectateurs, les hommes d’Antoine Kombouaré ont pourtant semblé paralysés d’entrée de match par la vivacité des joueurs sévillans et il s’en est fallu de peu pour que Renato (1e), Romaric (4e) ou encore Perotti (13e) ne débloquent le tableau d’affichage. Mais quasiment au plus fort de la domination sévillane, c’est Mathieu Bodmer, à l’affut sur un corner de Nenê repris de la tête par Camara, qui a ouvert le score (1-0, 18e). Sur le corner suivant, l’avant-dernière défense de Liga a de nouveau craqué sur une tête décroisée de Guillaume Hoarau (2-0, 20e) avant de frémir sur ce rentre en retrait de Sessègnon sur lequel Chantôme ne s’est pas assez couché (22e).

    En deux minutes, Paris a ainsi fait le break et laissé Séville faire le jeu. Mal lui en a pris puisqu’en quatre minutes, Kanouté a remis son équipe dans le sens de la marche. Mais en plaçant sa tête entre Camara et Sakho sur un centre de Capel (2-1, 32e) puis en reprenant au premier poteau un centre de Perotti (2-2, 36e), le géant malien n’a cependant pas empêché son équipe d’être menée au score à la mi-temps. La faute à Nenê, déjà impliqué sur les deux premiers buts, qui s’est cette fois débrouillé tout seul comme un grand pour mystifier Palop d’un tir enveloppé du gauche à l’entrée de la surface (3-2, 45e).

    Edel réchauffe le Parc

    Malgré l’entrée de Negredo à la place de Zokora au retour des vestiaires, l’attaque sévillane est restée muette toute la seconde période. Kanouté s’y est pourtant repris à trois fois (71e, 77e, 85e) mais rien n’y a fait, Edel s’est montré impeccable. Dans la surface adverse, Guillaume Hoarau n’avait, lui, pas fait de détail en donnant pour la deuxième fois du match deux buts d’avance à son équipe suite à une mauvaise relance espagnole bien exploitée par Chantôme (4-2, 47e). Appliqués et offensifs, les Parisiens réussiront finalement à conserver cet avantage malgré un attentat de Romaric sur Chantôme (50e) non sanctionné par l’arbitre qui enverra Kombouaré, furieux, en tribunes, et quelques accrochages entre Jallet et Perotti.

    Désormais leader du groupe J avec 11 points, le PSG se déplacera à Lviv, bon dernier avec 0 point, en étant assuré d’être en seizièmes de finale. Mieux, il ne manquera qu’un point aux Parisiens pour être sûrs de finir premiers du groupe pendant que Séville et Dortmund se départageront en Allemagne.




  • Tags de l'article : , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    FCB/PSG : Trapp « Je crois que ça n’arrivera plus jamais »

    Kevin Trapp « La remontada ? Je crois que ça n’arrivera plus jamais…un match inexplicable »

    Club

    Kevin Trapp, gardien de 27 ans du Paris Saint-Germain est une nouvelle fois revenue sur la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Pep Segura «Verratti? C’est un joueur du PSG. A partir de là, comme c’est le mercato, il y a des possibilités»"
    2 days ago
    Thomasa publié un new post."La chaîne l'équipe donne des chiffres pour le salaire de Dani Alves"
    12 days ago

    Actualité Féminine

    Le PSG annonce la prolongation de contrat de Formiga « J’apprécie beaucoup ce groupe »

    Actu Féminin

    Miraildes Maciel Mota, plus communément appelée Formiga, est arrivée au Paris Saint-Germain en janvier dernier. La ...

    Vidéos PSG

    PSG 4-2 Séville : En route pour les seizièmes !

    <Archives

    Dans la fraîcheur du Parc des Princes (- 3°C), le Paris Saint-Germain s’est brillamment qualifié pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa en battant une nouvelle fois le FC Séville (4-2) grâce à Bodmer (18e), Nenê (45e) et Hoarau (20e, 47e). Les Sévillans joueront leur qualification lors du dernier match face à Dortmund.

     Battu à domicile au match aller (0-1) mais leader du groupe J, le FC Séville de Julien Escudé se déplaçait ce jeudi soir au Parc des Princes avec la ferme intention d’empocher les 3 points pour assurer sa qualification. Idem pour le PSG, invaincu depuis 12 matchs européens à domicile, qui souhaitait aussi éviter un dernier match piège à Lviv face au Karpaty.

    Devant environ 19 000 spectateurs, les hommes d’Antoine Kombouaré ont pourtant semblé paralysés d’entrée de match par la vivacité des joueurs sévillans et il s’en est fallu de peu pour que Renato (1e), Romaric (4e) ou encore Perotti (13e) ne débloquent le tableau d’affichage. Mais quasiment au plus fort de la domination sévillane, c’est Mathieu Bodmer, à l’affut sur un corner de Nenê repris de la tête par Camara, qui a ouvert le score (1-0, 18e). Sur le corner suivant, l’avant-dernière défense de Liga a de nouveau craqué sur une tête décroisée de Guillaume Hoarau (2-0, 20e) avant de frémir sur ce rentre en retrait de Sessègnon sur lequel Chantôme ne s’est pas assez couché (22e).

    En deux minutes, Paris a ainsi fait le break et laissé Séville faire le jeu. Mal lui en a pris puisqu’en quatre minutes, Kanouté a remis son équipe dans le sens de la marche. Mais en plaçant sa tête entre Camara et Sakho sur un centre de Capel (2-1, 32e) puis en reprenant au premier poteau un centre de Perotti (2-2, 36e), le géant malien n’a cependant pas empêché son équipe d’être menée au score à la mi-temps. La faute à Nenê, déjà impliqué sur les deux premiers buts, qui s’est cette fois débrouillé tout seul comme un grand pour mystifier Palop d’un tir enveloppé du gauche à l’entrée de la surface (3-2, 45e).

    Edel réchauffe le Parc

    Malgré l’entrée de Negredo à la place de Zokora au retour des vestiaires, l’attaque sévillane est restée muette toute la seconde période. Kanouté s’y est pourtant repris à trois fois (71e, 77e, 85e) mais rien n’y a fait, Edel s’est montré impeccable. Dans la surface adverse, Guillaume Hoarau n’avait, lui, pas fait de détail en donnant pour la deuxième fois du match deux buts d’avance à son équipe suite à une mauvaise relance espagnole bien exploitée par Chantôme (4-2, 47e). Appliqués et offensifs, les Parisiens réussiront finalement à conserver cet avantage malgré un attentat de Romaric sur Chantôme (50e) non sanctionné par l’arbitre qui enverra Kombouaré, furieux, en tribunes, et quelques accrochages entre Jallet et Perotti.

    Désormais leader du groupe J avec 11 points, le PSG se déplacera à Lviv, bon dernier avec 0 point, en étant assuré d’être en seizièmes de finale. Mieux, il ne manquera qu’un point aux Parisiens pour être sûrs de finir premiers du groupe pendant que Séville et Dortmund se départageront en Allemagne.

    By
    @
    OTER ?>