Archives

PSG 5-1 Lens : Paris passe la cinquième

Publie le 08/01/2011 a 23:11



  • Tenant du titre, le PSG s’est facilement qualifié pour les seizièmes de finale de la Coupe de France en disposant de Lensois réduits à 10 après l’expulsion de Yahia (52e). Les buteurs parisiens se nomment Camara (20e), Nenê (50e), Hoarau (53e, 63e) et Luyindula (75e).

     Après les éliminations de Monaco, Auxerre ou encore Arles-Avignon, le Paris Saint-Germain, dernier vainqueur de cette Coupe de France, accueillait pour la première fois de l’année au Parc des Princes le Racing Club de Lens. Des 32e de finale qui, sous une pluie continue et sur un terrain glissant, s’annonçaient également indécis face à des Lensois désormais dirigés par László Bölöni.

    Le nouvel entraîneur lensois avait en effet décidé de jouer l’offensive en alignant un 4-2-3-1 avec Jemaa en pointe qui a rapidement fait ses preuves. Edel a frissonné sur une frappe en angle fermé de l’avant-centre lensois (2e) avant de voir la tête de Yahia passer à côté (5e). Mais sous l’impulsion de Nenê, les joueurs de la capitale ont accéléré et trouvé des espaces dans une défense lensoise encore fébrile. Si le premier corner du Brésilien a trouvé la tête (non cadrée) d’Hoarau (15e), le deuxième a fait mouche. Le Réunionnais a cette fois trouvé le cadre mais Kasraoui a repoussé dans les pieds de Camara qui traînait par là (1-0, 20e). Une avance suffisante pour gérer jusqu’au retour aux vestiaires malgré les tentatives de Maoulida (35e), Roudet (45e) et Hermach (45e).

    Bölöni a du pain sur la planche

    Revigorés par quelques minutes de repos, les Parisiens, encore et toujours dans le sillage de Nenê, ont passé la vitesse supérieure. Ou plutôt les quatre. À la suite d’un ballon malicieusement récupéré par Giuly à l’entrée de la surface, le Brésilien a fusillé Kasraoui d’un plat du pied (2-0, 50e) avant de voir Erding se faire découper dans la surface par Yahia. Carton rouge et pénalty (52e) ! D’un contrepied parfait, Hoarau a inscrit le premier de ses deux buts (3-0, 53e) avant d’être de nouveau servi sur un plateau par Nenê, sur corner cette fois (4-0, 63e). Luyindula, entré en jeu quelques secondes plus tôt, s’est chargé de clore la soirée en devançant le gardien lensois sur un centre de Jallet (5-0, 75e). La Panenka d’Eduardo sur pénalty après un accrochage d’Edel sur Maoulida (5-1, 80e) ne fera que sauver l’honneur pour des Lensois qui auraient même pu boire encore plus la tasse si Erding (84e) ou Giuly (89) avaient été plus adroits. 

    On croyait les fêtes terminées, Paris les a prolongées ce soir en offrant à ses supporters une bien belle victoire pour inaugurer 2011. Si les travées du Parc les ont chaleureusement remerciés, il y avait longtemps que l’on n’avait pas entendu une si belle ambiance Porte de Saint-Cloud. Des « Olé » et même des « Paris est magique » sont en effet descendus des tribunes : Bonne année !

    Publie le 08/01/2011 a 23:11

    PSG 5-1 Lens : Paris passe la cinquième

    Tenant du titre, le PSG s’est facilement qualifié pour les seizièmes de finale de la Coupe de France en disposant de Lensois réduits à 10 après l’expulsion de Yahia (52e). Les buteurs parisiens se nomment Camara (20e), Nenê (50e), Hoarau (53e, 63e) et Luyindula (75e).

     Après les éliminations de Monaco, Auxerre ou encore Arles-Avignon, le Paris Saint-Germain, dernier vainqueur de cette Coupe de France, accueillait pour la première fois de l’année au Parc des Princes le Racing Club de Lens. Des 32e de finale qui, sous une pluie continue et sur un terrain glissant, s’annonçaient également indécis face à des Lensois désormais dirigés par László Bölöni.

    Le nouvel entraîneur lensois avait en effet décidé de jouer l’offensive en alignant un 4-2-3-1 avec Jemaa en pointe qui a rapidement fait ses preuves. Edel a frissonné sur une frappe en angle fermé de l’avant-centre lensois (2e) avant de voir la tête de Yahia passer à côté (5e). Mais sous l’impulsion de Nenê, les joueurs de la capitale ont accéléré et trouvé des espaces dans une défense lensoise encore fébrile. Si le premier corner du Brésilien a trouvé la tête (non cadrée) d’Hoarau (15e), le deuxième a fait mouche. Le Réunionnais a cette fois trouvé le cadre mais Kasraoui a repoussé dans les pieds de Camara qui traînait par là (1-0, 20e). Une avance suffisante pour gérer jusqu’au retour aux vestiaires malgré les tentatives de Maoulida (35e), Roudet (45e) et Hermach (45e).

    Bölöni a du pain sur la planche

    Revigorés par quelques minutes de repos, les Parisiens, encore et toujours dans le sillage de Nenê, ont passé la vitesse supérieure. Ou plutôt les quatre. À la suite d’un ballon malicieusement récupéré par Giuly à l’entrée de la surface, le Brésilien a fusillé Kasraoui d’un plat du pied (2-0, 50e) avant de voir Erding se faire découper dans la surface par Yahia. Carton rouge et pénalty (52e) ! D’un contrepied parfait, Hoarau a inscrit le premier de ses deux buts (3-0, 53e) avant d’être de nouveau servi sur un plateau par Nenê, sur corner cette fois (4-0, 63e). Luyindula, entré en jeu quelques secondes plus tôt, s’est chargé de clore la soirée en devançant le gardien lensois sur un centre de Jallet (5-0, 75e). La Panenka d’Eduardo sur pénalty après un accrochage d’Edel sur Maoulida (5-1, 80e) ne fera que sauver l’honneur pour des Lensois qui auraient même pu boire encore plus la tasse si Erding (84e) ou Giuly (89) avaient été plus adroits. 

    On croyait les fêtes terminées, Paris les a prolongées ce soir en offrant à ses supporters une bien belle victoire pour inaugurer 2011. Si les travées du Parc les ont chaleureusement remerciés, il y avait longtemps que l’on n’avait pas entendu une si belle ambiance Porte de Saint-Cloud. Des « Olé » et même des « Paris est magique » sont en effet descendus des tribunes : Bonne année !




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    PSG 5-1 Lens : Paris passe la cinquième

    <Archives

    Tenant du titre, le PSG s’est facilement qualifié pour les seizièmes de finale de la Coupe de France en disposant de Lensois réduits à 10 après l’expulsion de Yahia (52e). Les buteurs parisiens se nomment Camara (20e), Nenê (50e), Hoarau (53e, 63e) et Luyindula (75e).

     Après les éliminations de Monaco, Auxerre ou encore Arles-Avignon, le Paris Saint-Germain, dernier vainqueur de cette Coupe de France, accueillait pour la première fois de l’année au Parc des Princes le Racing Club de Lens. Des 32e de finale qui, sous une pluie continue et sur un terrain glissant, s’annonçaient également indécis face à des Lensois désormais dirigés par László Bölöni.

    Le nouvel entraîneur lensois avait en effet décidé de jouer l’offensive en alignant un 4-2-3-1 avec Jemaa en pointe qui a rapidement fait ses preuves. Edel a frissonné sur une frappe en angle fermé de l’avant-centre lensois (2e) avant de voir la tête de Yahia passer à côté (5e). Mais sous l’impulsion de Nenê, les joueurs de la capitale ont accéléré et trouvé des espaces dans une défense lensoise encore fébrile. Si le premier corner du Brésilien a trouvé la tête (non cadrée) d’Hoarau (15e), le deuxième a fait mouche. Le Réunionnais a cette fois trouvé le cadre mais Kasraoui a repoussé dans les pieds de Camara qui traînait par là (1-0, 20e). Une avance suffisante pour gérer jusqu’au retour aux vestiaires malgré les tentatives de Maoulida (35e), Roudet (45e) et Hermach (45e).

    Bölöni a du pain sur la planche

    Revigorés par quelques minutes de repos, les Parisiens, encore et toujours dans le sillage de Nenê, ont passé la vitesse supérieure. Ou plutôt les quatre. À la suite d’un ballon malicieusement récupéré par Giuly à l’entrée de la surface, le Brésilien a fusillé Kasraoui d’un plat du pied (2-0, 50e) avant de voir Erding se faire découper dans la surface par Yahia. Carton rouge et pénalty (52e) ! D’un contrepied parfait, Hoarau a inscrit le premier de ses deux buts (3-0, 53e) avant d’être de nouveau servi sur un plateau par Nenê, sur corner cette fois (4-0, 63e). Luyindula, entré en jeu quelques secondes plus tôt, s’est chargé de clore la soirée en devançant le gardien lensois sur un centre de Jallet (5-0, 75e). La Panenka d’Eduardo sur pénalty après un accrochage d’Edel sur Maoulida (5-1, 80e) ne fera que sauver l’honneur pour des Lensois qui auraient même pu boire encore plus la tasse si Erding (84e) ou Giuly (89) avaient été plus adroits. 

    On croyait les fêtes terminées, Paris les a prolongées ce soir en offrant à ses supporters une bien belle victoire pour inaugurer 2011. Si les travées du Parc les ont chaleureusement remerciés, il y avait longtemps que l’on n’avait pas entendu une si belle ambiance Porte de Saint-Cloud. Des « Olé » et même des « Paris est magique » sont en effet descendus des tribunes : Bonne année !

    By
    @
    OTER ?>