Archives

PSG-Nice : L’heure de la revanche

Publie le 02/10/2010 a 22:43



  • 8ème journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain en pleine bourre, reçoit une équipe de l’OGC Nice en plein doute. Si les joueurs parisiens partent favoris de cette rencontre, méfiance. La saison dernière, les Niçois étaient venus s’imposer au Parc des Princes dans les toutes dernières minutes. Si le PSG doit profiter de cette rencontre pour confirmer sa dynamique actuelle, il doit également une belle revanche à ses supporters face une équipe azuréenne qui a pris la fâcheuse habitude de s’imposer au Parc ces dernières années.

    Depuis 5 ans, l’OGC Nice est venu s’imposer 3 fois au Parc Des Princes. La dernière victoire date de la saison dernière. Lors de la 13ème journée, le PSG, en milieu de tableau, recevait des Niçois à la traîne. Malgré la nette domination parisienne, l’attaque n’a pu inscrire le moindre but. Entre malchance (deux poteaux) et maladresse (15 tirs, 5 cadrés), le Gym, sur l’une de ses seules actions du match, avait crucifié le Paris Saint-Germain. Contre l’OGC Nice, les années passent et se ressemblent. Habitués à jouer en contre, les Niçois n’ont pas l’intention de changer de tactique. Interrogé par Nice-Matin, le capitaine Julien Sablé le confirme. « Ce n’est pas notre rôle d’aller à Paris pour presser très haut, d’avoir la maîtrise du ballon. » Logiquement, ils profiteront de la moindre défaillance pour refaire un mauvais coup.

    Les deux bourreaux de la saison dernière se nommaient Mounier et Rémy (Passeur et buteur). Le premier, meilleur passeur de Ligue 1 est incertain alors que le second est parti pour l’OM. Néanmoins, le coach niçois Eric Roy, pourra toujours compter sur ses joueurs en forme. Absent l’an dernier au Parc, Emerse Faé pense que ses coéquipiers peuvent aller chercher l’exploit. « On vient pas ici pour faire du tourisme. Il faut y croire, je pense que nous avons les capacités pour leur poser des problèmes ». L’un des problèmes se nomme Danijel Ljuboja. Vieille connaissance du Parc, le Serbe vient d’inscrire son premier but sous les couleurs rouges et noires face à Rennes. Joueur au fort caractère, il aura très certainement à coeur de briller. Un autre revanchard du côté Niçois, François Clerc. Sa dernière apparition sur les terrains remonte à décembre 2009. Pour autant, l’ancien lyonnais est confiant. « Je suis en forme, physiquement au point et prêt pour la compétition. J’ai envie de jouer ». Il pourrait d’ailleurs débuter la rencontre. Nenê-Clerc, un match dans le match. A Clairfontaine depuis vendredi, les Niçois reste néanmoins sur trois défaites consécutives et 8 buts encaissés. Leur recrue Pejcinovic, qui formait une paire solide avec Civelli est bléssé. C’est Mabiala qui devrait débuter le match. A moins qu’Eric Roy ne lui renouvelle pas sa confiance après sa piètre prestation et sa boulette face à Rennes.

    C’est donc sur le point faible niçois actuel que les Parisiens devront accentuer leur point fort, l’attaque. Plus facile à dire qu’à faire, le club de la capitale dispose tout de même de sérieux arguments pour mettre à mal la défense azuréenne. Plus question de laisser des points contre l’OGC Nice à domicile. Nenê, Hoarau, Erding, Sessegnon ou Guily qui revient de blessure devront confirmer la stat actuelle : Le PSG, c’est en moyenne 2 buts par match. Pour Antoine Kombouaré, « C’est l’enchaînement des victoires qui va permettre d’envisager une meilleure place au classement. » En cas de victoire face à Nice, Makélélé et les siens pourraient monter sur la 4ème marche du podium. Rennes et Toulouse, respectivement 2ème et 3ème du classement se rencontrant le soir, Paris ne doit pas se louper. Ce match de la 8ème journée sera également l’occasion pour Erding et Hoarau de retrouver la confiance qui leur fait défaut. Toujours selon les statistiques, le Paris Saint-Germain est l’équipe qui frappe le plus (119 tirs). On retiendra surtout qu’Hoarau est le joueur du championnat qui tire le plus au but. S’il est important pour un attaquant de se procurer des occasions, il est d’autant plus important de les mettre au fond. Quoi de mieux qu’une belle victoire pour rendre hommage à Francis Borelli, parti il y a trois ans ?

    Les Chiffres :

    Sur 25 confrontations entre l’OGC Nice et le PSG, le club de la capitale s’est imposé à 10 reprises. Le bilan reste positif, concédant tout de même 8 défaites et 7 matches nul.

    La plus large victoire face à Nice remonte à la saison 1996/1997, Paris s’était imposé 5-0 avec un quadruplé de Patrice Loko et un but de Cauet.

    Publie le 02/10/2010 a 22:43

    PSG-Nice : L’heure de la revanche

    8ème journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain en pleine bourre, reçoit une équipe de l’OGC Nice en plein doute. Si les joueurs parisiens partent favoris de cette rencontre, méfiance. La saison dernière, les Niçois étaient venus s’imposer au Parc des Princes dans les toutes dernières minutes. Si le PSG doit profiter de cette rencontre pour confirmer sa dynamique actuelle, il doit également une belle revanche à ses supporters face une équipe azuréenne qui a pris la fâcheuse habitude de s’imposer au Parc ces dernières années.

    Depuis 5 ans, l’OGC Nice est venu s’imposer 3 fois au Parc Des Princes. La dernière victoire date de la saison dernière. Lors de la 13ème journée, le PSG, en milieu de tableau, recevait des Niçois à la traîne. Malgré la nette domination parisienne, l’attaque n’a pu inscrire le moindre but. Entre malchance (deux poteaux) et maladresse (15 tirs, 5 cadrés), le Gym, sur l’une de ses seules actions du match, avait crucifié le Paris Saint-Germain. Contre l’OGC Nice, les années passent et se ressemblent. Habitués à jouer en contre, les Niçois n’ont pas l’intention de changer de tactique. Interrogé par Nice-Matin, le capitaine Julien Sablé le confirme. « Ce n’est pas notre rôle d’aller à Paris pour presser très haut, d’avoir la maîtrise du ballon. » Logiquement, ils profiteront de la moindre défaillance pour refaire un mauvais coup.

    Les deux bourreaux de la saison dernière se nommaient Mounier et Rémy (Passeur et buteur). Le premier, meilleur passeur de Ligue 1 est incertain alors que le second est parti pour l’OM. Néanmoins, le coach niçois Eric Roy, pourra toujours compter sur ses joueurs en forme. Absent l’an dernier au Parc, Emerse Faé pense que ses coéquipiers peuvent aller chercher l’exploit. « On vient pas ici pour faire du tourisme. Il faut y croire, je pense que nous avons les capacités pour leur poser des problèmes ». L’un des problèmes se nomme Danijel Ljuboja. Vieille connaissance du Parc, le Serbe vient d’inscrire son premier but sous les couleurs rouges et noires face à Rennes. Joueur au fort caractère, il aura très certainement à coeur de briller. Un autre revanchard du côté Niçois, François Clerc. Sa dernière apparition sur les terrains remonte à décembre 2009. Pour autant, l’ancien lyonnais est confiant. « Je suis en forme, physiquement au point et prêt pour la compétition. J’ai envie de jouer ». Il pourrait d’ailleurs débuter la rencontre. Nenê-Clerc, un match dans le match. A Clairfontaine depuis vendredi, les Niçois reste néanmoins sur trois défaites consécutives et 8 buts encaissés. Leur recrue Pejcinovic, qui formait une paire solide avec Civelli est bléssé. C’est Mabiala qui devrait débuter le match. A moins qu’Eric Roy ne lui renouvelle pas sa confiance après sa piètre prestation et sa boulette face à Rennes.

    C’est donc sur le point faible niçois actuel que les Parisiens devront accentuer leur point fort, l’attaque. Plus facile à dire qu’à faire, le club de la capitale dispose tout de même de sérieux arguments pour mettre à mal la défense azuréenne. Plus question de laisser des points contre l’OGC Nice à domicile. Nenê, Hoarau, Erding, Sessegnon ou Guily qui revient de blessure devront confirmer la stat actuelle : Le PSG, c’est en moyenne 2 buts par match. Pour Antoine Kombouaré, « C’est l’enchaînement des victoires qui va permettre d’envisager une meilleure place au classement. » En cas de victoire face à Nice, Makélélé et les siens pourraient monter sur la 4ème marche du podium. Rennes et Toulouse, respectivement 2ème et 3ème du classement se rencontrant le soir, Paris ne doit pas se louper. Ce match de la 8ème journée sera également l’occasion pour Erding et Hoarau de retrouver la confiance qui leur fait défaut. Toujours selon les statistiques, le Paris Saint-Germain est l’équipe qui frappe le plus (119 tirs). On retiendra surtout qu’Hoarau est le joueur du championnat qui tire le plus au but. S’il est important pour un attaquant de se procurer des occasions, il est d’autant plus important de les mettre au fond. Quoi de mieux qu’une belle victoire pour rendre hommage à Francis Borelli, parti il y a trois ans ?

    Les Chiffres :

    Sur 25 confrontations entre l’OGC Nice et le PSG, le club de la capitale s’est imposé à 10 reprises. Le bilan reste positif, concédant tout de même 8 défaites et 7 matches nul.

    La plus large victoire face à Nice remonte à la saison 1996/1997, Paris s’était imposé 5-0 avec un quadruplé de Patrice Loko et un but de Cauet.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC - Koscielny "Le PSG n'a pas fait le travail. C'est important d'être premier"

    LDC – Koscielny « Le PSG n’a pas fait le travail. C’est important d’être premier »

    Adversaires

    Hier soir, le Paris Saint-Germain a concédé le match nul au Parc des Princes face à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Areola «on va préparer les matches à venir pour être au top»"
    8 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Emery «Je suis inquiet, aussi bien moi que l'équipe»"
    8 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    PSG-Nice : L’heure de la revanche

    <Archives

    8ème journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain en pleine bourre, reçoit une équipe de l’OGC Nice en plein doute. Si les joueurs parisiens partent favoris de cette rencontre, méfiance. La saison dernière, les Niçois étaient venus s’imposer au Parc des Princes dans les toutes dernières minutes. Si le PSG doit profiter de cette rencontre pour confirmer sa dynamique actuelle, il doit également une belle revanche à ses supporters face une équipe azuréenne qui a pris la fâcheuse habitude de s’imposer au Parc ces dernières années.

    Depuis 5 ans, l’OGC Nice est venu s’imposer 3 fois au Parc Des Princes. La dernière victoire date de la saison dernière. Lors de la 13ème journée, le PSG, en milieu de tableau, recevait des Niçois à la traîne. Malgré la nette domination parisienne, l’attaque n’a pu inscrire le moindre but. Entre malchance (deux poteaux) et maladresse (15 tirs, 5 cadrés), le Gym, sur l’une de ses seules actions du match, avait crucifié le Paris Saint-Germain. Contre l’OGC Nice, les années passent et se ressemblent. Habitués à jouer en contre, les Niçois n’ont pas l’intention de changer de tactique. Interrogé par Nice-Matin, le capitaine Julien Sablé le confirme. « Ce n’est pas notre rôle d’aller à Paris pour presser très haut, d’avoir la maîtrise du ballon. » Logiquement, ils profiteront de la moindre défaillance pour refaire un mauvais coup.

    Les deux bourreaux de la saison dernière se nommaient Mounier et Rémy (Passeur et buteur). Le premier, meilleur passeur de Ligue 1 est incertain alors que le second est parti pour l’OM. Néanmoins, le coach niçois Eric Roy, pourra toujours compter sur ses joueurs en forme. Absent l’an dernier au Parc, Emerse Faé pense que ses coéquipiers peuvent aller chercher l’exploit. « On vient pas ici pour faire du tourisme. Il faut y croire, je pense que nous avons les capacités pour leur poser des problèmes ». L’un des problèmes se nomme Danijel Ljuboja. Vieille connaissance du Parc, le Serbe vient d’inscrire son premier but sous les couleurs rouges et noires face à Rennes. Joueur au fort caractère, il aura très certainement à coeur de briller. Un autre revanchard du côté Niçois, François Clerc. Sa dernière apparition sur les terrains remonte à décembre 2009. Pour autant, l’ancien lyonnais est confiant. « Je suis en forme, physiquement au point et prêt pour la compétition. J’ai envie de jouer ». Il pourrait d’ailleurs débuter la rencontre. Nenê-Clerc, un match dans le match. A Clairfontaine depuis vendredi, les Niçois reste néanmoins sur trois défaites consécutives et 8 buts encaissés. Leur recrue Pejcinovic, qui formait une paire solide avec Civelli est bléssé. C’est Mabiala qui devrait débuter le match. A moins qu’Eric Roy ne lui renouvelle pas sa confiance après sa piètre prestation et sa boulette face à Rennes.

    C’est donc sur le point faible niçois actuel que les Parisiens devront accentuer leur point fort, l’attaque. Plus facile à dire qu’à faire, le club de la capitale dispose tout de même de sérieux arguments pour mettre à mal la défense azuréenne. Plus question de laisser des points contre l’OGC Nice à domicile. Nenê, Hoarau, Erding, Sessegnon ou Guily qui revient de blessure devront confirmer la stat actuelle : Le PSG, c’est en moyenne 2 buts par match. Pour Antoine Kombouaré, « C’est l’enchaînement des victoires qui va permettre d’envisager une meilleure place au classement. » En cas de victoire face à Nice, Makélélé et les siens pourraient monter sur la 4ème marche du podium. Rennes et Toulouse, respectivement 2ème et 3ème du classement se rencontrant le soir, Paris ne doit pas se louper. Ce match de la 8ème journée sera également l’occasion pour Erding et Hoarau de retrouver la confiance qui leur fait défaut. Toujours selon les statistiques, le Paris Saint-Germain est l’équipe qui frappe le plus (119 tirs). On retiendra surtout qu’Hoarau est le joueur du championnat qui tire le plus au but. S’il est important pour un attaquant de se procurer des occasions, il est d’autant plus important de les mettre au fond. Quoi de mieux qu’une belle victoire pour rendre hommage à Francis Borelli, parti il y a trois ans ?

    Les Chiffres :

    Sur 25 confrontations entre l’OGC Nice et le PSG, le club de la capitale s’est imposé à 10 reprises. Le bilan reste positif, concédant tout de même 8 défaites et 7 matches nul.

    La plus large victoire face à Nice remonte à la saison 1996/1997, Paris s’était imposé 5-0 avec un quadruplé de Patrice Loko et un but de Cauet.

    By
    @
    OTER ?>