Archives

PSG/OM : Un Classico pour un déclic

Publie le 07/11/2010 a 10:05



  • Six ans sans victoire

    Pour le compte de la 12ème journée de Ligue 1, le PSG accueille son ennemi favori dans son antre du Parc des Princes qui malgré l’enjeu de la rencontre, risque une nouvelle fois de ne pas être plein. Cependant, voilà déjà 6 ans que les Parisiens ne se sont pas imposés à domicile face aux Phocéens. Mais contrairement aux années précédentes rythmées par des crises sportives en tout genre, le PSG a retrouvé au cours de ce championnat 2010/2011 des vertus défensives et de solidarité qui avaient longtemps fui les pensionnaires du Camp des Loges.

    Un collectif retrouvé

    Alors qu’Apoula Edel avait pourtant démarré la saison au poste de n°2 derrière Grégory Coupet, le gardien arméno-camerounais a su retrouver sa place de titulaire grâce à des performances de haute volée comme en témoigne le match face au Borrussia Dortmund, ce jeudi en Europa Ligue. Devant lui, la charnière centrale, Sakho Armand, a montré une belle solidité tandis que les latéraux savent se montrer sobre et efficace. Au millieu de terrain, l’expérience de Makélélé allié à l’émergence de Chantome et la vivacité du duo Nêne Giuly permettent aux Parisiens de jouer les premiers rôles cette saison.

    Un duo en panne

    Malheureusement cette belle machine mise en place par Antoine Kombouaré peine à tourner à plein régime à cause de la méforme de son duo d’attaque. Pourtant plébiscité par l’ensemble des acteurs du football en début de saison pour sa complémentarité, cette doublette, Erding Hoarau, qui devait être la terreur des défenses de Ligue 1 ne fonctionne pas. Maladroit devant le but, manque d’agressivité, perte de confiance voilà les maux dont souffrent les 2 attaquants parisiens. Mais le temps presse. Probablement aligné pour cette rencontre et bénéficiant de l’appui de leurs coéquipiers comme le prouve le message adressé par leur capitaine Claude Makélélé « On a confiance en eux. On parle souvent et on essaie de trouver des solutions entre nous. Ils sont complémentaires et le déclic viendra, j’en suis sûr », les deux attaquants parisiens doivent enfin saisir l’occasion de lancer réellement leur saison.

    Marseille prend confiance

    D’autant plus que du côté de l’OM, la rencontre en Ligue de Champions, mercredi, face à Zilina, remporté 7-0, a permis aux attaquants marseillais, à l’image d’André-Pierre Gignac auteur d’un triplé, d’emmagasiner le plein de confiance. « C’est toujours mieux de gagner avant Paris, ça nous fait du bien, mais ça ne veut rien dire par rapport à ce match à venir. C’est un Clasico, ça n’a rien à voir, c’est une rencontre particulière » tempère cependant l’ancien défenseur parisien Gabriel Heinze . Peu enthousiasmant au niveau du jeu depuis le début de saison, les hommes de Didier Deschamps semblent toutefois monter en puissance.

    Enjeu sportif et honneur en jeu

    Tandis que du côté du PSG, le groupe est au complet, Marseille devra composer avec la suspension de Stéphane Mbia et le forfait d’Edouard Cissé. Victorieux à seulement deux reprises à domicile cette saison, contre Saint-Etienne et Arles-Avignon, les Parisiens peinent à s’imposer chez eux, notamment après les matchs du jeudi en Europa Ligue. Mais tout le monde sait que le Classico n’est pas un match comme les autres. Avec une équipe marseillaise sobre et efficace face à une équipe parisienne plaisante mais sans réalisme, les deux formations qui luttent dans la première partie de tableau du championnat ont une occasion unique de prendre l’ascendant sur un adversaire direct et de consolider sa place parmi les équipes de tête de Ligue 1.

    Publie le 07/11/2010 a 10:05

    PSG/OM : Un Classico pour un déclic

    Six ans sans victoire

    Pour le compte de la 12ème journée de Ligue 1, le PSG accueille son ennemi favori dans son antre du Parc des Princes qui malgré l’enjeu de la rencontre, risque une nouvelle fois de ne pas être plein. Cependant, voilà déjà 6 ans que les Parisiens ne se sont pas imposés à domicile face aux Phocéens. Mais contrairement aux années précédentes rythmées par des crises sportives en tout genre, le PSG a retrouvé au cours de ce championnat 2010/2011 des vertus défensives et de solidarité qui avaient longtemps fui les pensionnaires du Camp des Loges.

    Un collectif retrouvé

    Alors qu’Apoula Edel avait pourtant démarré la saison au poste de n°2 derrière Grégory Coupet, le gardien arméno-camerounais a su retrouver sa place de titulaire grâce à des performances de haute volée comme en témoigne le match face au Borrussia Dortmund, ce jeudi en Europa Ligue. Devant lui, la charnière centrale, Sakho Armand, a montré une belle solidité tandis que les latéraux savent se montrer sobre et efficace. Au millieu de terrain, l’expérience de Makélélé allié à l’émergence de Chantome et la vivacité du duo Nêne Giuly permettent aux Parisiens de jouer les premiers rôles cette saison.

    Un duo en panne

    Malheureusement cette belle machine mise en place par Antoine Kombouaré peine à tourner à plein régime à cause de la méforme de son duo d’attaque. Pourtant plébiscité par l’ensemble des acteurs du football en début de saison pour sa complémentarité, cette doublette, Erding Hoarau, qui devait être la terreur des défenses de Ligue 1 ne fonctionne pas. Maladroit devant le but, manque d’agressivité, perte de confiance voilà les maux dont souffrent les 2 attaquants parisiens. Mais le temps presse. Probablement aligné pour cette rencontre et bénéficiant de l’appui de leurs coéquipiers comme le prouve le message adressé par leur capitaine Claude Makélélé « On a confiance en eux. On parle souvent et on essaie de trouver des solutions entre nous. Ils sont complémentaires et le déclic viendra, j’en suis sûr », les deux attaquants parisiens doivent enfin saisir l’occasion de lancer réellement leur saison.

    Marseille prend confiance

    D’autant plus que du côté de l’OM, la rencontre en Ligue de Champions, mercredi, face à Zilina, remporté 7-0, a permis aux attaquants marseillais, à l’image d’André-Pierre Gignac auteur d’un triplé, d’emmagasiner le plein de confiance. « C’est toujours mieux de gagner avant Paris, ça nous fait du bien, mais ça ne veut rien dire par rapport à ce match à venir. C’est un Clasico, ça n’a rien à voir, c’est une rencontre particulière » tempère cependant l’ancien défenseur parisien Gabriel Heinze . Peu enthousiasmant au niveau du jeu depuis le début de saison, les hommes de Didier Deschamps semblent toutefois monter en puissance.

    Enjeu sportif et honneur en jeu

    Tandis que du côté du PSG, le groupe est au complet, Marseille devra composer avec la suspension de Stéphane Mbia et le forfait d’Edouard Cissé. Victorieux à seulement deux reprises à domicile cette saison, contre Saint-Etienne et Arles-Avignon, les Parisiens peinent à s’imposer chez eux, notamment après les matchs du jeudi en Europa Ligue. Mais tout le monde sait que le Classico n’est pas un match comme les autres. Avec une équipe marseillaise sobre et efficace face à une équipe parisienne plaisante mais sans réalisme, les deux formations qui luttent dans la première partie de tableau du championnat ont une occasion unique de prendre l’ascendant sur un adversaire direct et de consolider sa place parmi les équipes de tête de Ligue 1.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC - Koscielny "Le PSG n'a pas fait le travail. C'est important d'être premier"

    LDC – Koscielny « Le PSG n’a pas fait le travail. C’est important d’être premier »

    Adversaires

    Hier soir, le Paris Saint-Germain a concédé le match nul au Parc des Princes face à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Areola «on va préparer les matches à venir pour être au top»"
    6 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Emery «Je suis inquiet, aussi bien moi que l'équipe»"
    7 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    PSG/OM : Un Classico pour un déclic

    <Archives

    Six ans sans victoire

    Pour le compte de la 12ème journée de Ligue 1, le PSG accueille son ennemi favori dans son antre du Parc des Princes qui malgré l’enjeu de la rencontre, risque une nouvelle fois de ne pas être plein. Cependant, voilà déjà 6 ans que les Parisiens ne se sont pas imposés à domicile face aux Phocéens. Mais contrairement aux années précédentes rythmées par des crises sportives en tout genre, le PSG a retrouvé au cours de ce championnat 2010/2011 des vertus défensives et de solidarité qui avaient longtemps fui les pensionnaires du Camp des Loges.

    Un collectif retrouvé

    Alors qu’Apoula Edel avait pourtant démarré la saison au poste de n°2 derrière Grégory Coupet, le gardien arméno-camerounais a su retrouver sa place de titulaire grâce à des performances de haute volée comme en témoigne le match face au Borrussia Dortmund, ce jeudi en Europa Ligue. Devant lui, la charnière centrale, Sakho Armand, a montré une belle solidité tandis que les latéraux savent se montrer sobre et efficace. Au millieu de terrain, l’expérience de Makélélé allié à l’émergence de Chantome et la vivacité du duo Nêne Giuly permettent aux Parisiens de jouer les premiers rôles cette saison.

    Un duo en panne

    Malheureusement cette belle machine mise en place par Antoine Kombouaré peine à tourner à plein régime à cause de la méforme de son duo d’attaque. Pourtant plébiscité par l’ensemble des acteurs du football en début de saison pour sa complémentarité, cette doublette, Erding Hoarau, qui devait être la terreur des défenses de Ligue 1 ne fonctionne pas. Maladroit devant le but, manque d’agressivité, perte de confiance voilà les maux dont souffrent les 2 attaquants parisiens. Mais le temps presse. Probablement aligné pour cette rencontre et bénéficiant de l’appui de leurs coéquipiers comme le prouve le message adressé par leur capitaine Claude Makélélé « On a confiance en eux. On parle souvent et on essaie de trouver des solutions entre nous. Ils sont complémentaires et le déclic viendra, j’en suis sûr », les deux attaquants parisiens doivent enfin saisir l’occasion de lancer réellement leur saison.

    Marseille prend confiance

    D’autant plus que du côté de l’OM, la rencontre en Ligue de Champions, mercredi, face à Zilina, remporté 7-0, a permis aux attaquants marseillais, à l’image d’André-Pierre Gignac auteur d’un triplé, d’emmagasiner le plein de confiance. « C’est toujours mieux de gagner avant Paris, ça nous fait du bien, mais ça ne veut rien dire par rapport à ce match à venir. C’est un Clasico, ça n’a rien à voir, c’est une rencontre particulière » tempère cependant l’ancien défenseur parisien Gabriel Heinze . Peu enthousiasmant au niveau du jeu depuis le début de saison, les hommes de Didier Deschamps semblent toutefois monter en puissance.

    Enjeu sportif et honneur en jeu

    Tandis que du côté du PSG, le groupe est au complet, Marseille devra composer avec la suspension de Stéphane Mbia et le forfait d’Edouard Cissé. Victorieux à seulement deux reprises à domicile cette saison, contre Saint-Etienne et Arles-Avignon, les Parisiens peinent à s’imposer chez eux, notamment après les matchs du jeudi en Europa Ligue. Mais tout le monde sait que le Classico n’est pas un match comme les autres. Avec une équipe marseillaise sobre et efficace face à une équipe parisienne plaisante mais sans réalisme, les deux formations qui luttent dans la première partie de tableau du championnat ont une occasion unique de prendre l’ascendant sur un adversaire direct et de consolider sa place parmi les équipes de tête de Ligue 1.

    By
    @
    OTER ?>